(Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   Mer 18 Jan - 0:18

Deux heures qu'Ira est trimballé tout autour du centre commercial dans le but de trouver un cadeau pour la babyshower d'une de ses collègues. Alors déjà qu'aller à une babyshower l'enchante guère, participer à l'achat du cadeau, c'est le pompon sur la Garonne. Il avait pas prévu de rester longtemps. Ils achetaient un cadeau et hop, retour à la maison. Sauf qu'il fallait pas compter sur Marina pour se limiter à l'achat du cadeau du bébé. Elle s'est ruée dans le Sephora avant même qu'ils aient eu le temps de se décider sur le cadeau à prendre. Tout ça pour tester des ombres à yeux ou peu importe comment elles appellent ça. Et ça fait deux heures que ça dure. Franchement, il pensait pas trouver pire qu'Ula. Il s'est trompé. Avec un soupir, il lève les yeux au ciel en voyant ses trois collègues entrer dans une boutique de fringues, sans qu'ils aient même approché la boutique pour bébé.

« Bon, moi je vais pisser », il déclare sans prendre le temps de s'assurer qu'elles l'ont entendu.

Au pire, il achètera des fleurs à la future maman. Les fringues pour bébé, c'est une arnaque. Ils grandissent trop vite et finissent par ne plus rentrer dedans au bout de deux mois. S'ils y rentrent seulement, il est bien placé pour savoir que les bébés sont parfois plus gros que prévu. Et puis il finira forcément par vomir dessus ou laisser sa couche déborder dedans au moins une fois, ce bébé. Des fleurs, ça sera très bien.

Les toilettes sont vides à l'exception de deux personnes. Un garçon de l'âge d'Abby, à peu près, et un mec beaucoup plus grand – et aux fesses plutôt agréables à regarder – tous les deux de dos. Ira se dirige vers les urinoirs et laisse comme à son habitude, une place libre entre lui et son voisin.

« IRAAAA !! », la voix de Sybil hurle depuis l'entrée des toilettes.

Le grand blond soupire, lève les yeux au ciel et remonte sa braguette en s'avançant vers les lavabos, là où est déjà installé le gosse, les mains sous le jet.

« Plus elle gueule, moins j'ai envie de la baiser celle-là », il grommelle à sa propre intention, sans réaliser une seule seconde qu'il est en présence d'oreilles innocentes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   Dim 22 Jan - 18:27

Au dehors des toilettes du centre commercial, le calme régnait comme il pouvait régner, tant bien que mal, sur ce genre d'endroits. Kane Lancaster, flic en civil de son état, se gelait avec élégance dans le geste parce qu'il n'était pas loin d'une des portes d'entrée du centre, vêtu d'un trench de mi-saison totalement pas adapté aux températures glaciales.
Son regard bleu clair était fixé sur un fifrelin que ses services avaient de très bonnes raisons de soupçonner d'être un des plus grands voleurs de CB de Londres, et autant dire que c'était pas le genre de choses que Lancaster – ce pitbull – était susceptible de laisser passer.

Le regard de glace de Kane se déporta jusqu'à ses fidèles, mais très stupides, subordonnés Félix et Dimitri, qui avaient apparemment décidé de manger une glace à l'italienne. Pourquoi manger ça quand les températures étaient négatives, voilà une question à laquelle Kane n'avait pas la moindre idée de la réponse.
Il retint un soupir en voyant Dimitri faire tomber de la glace sur sa chemise, se retenant de se pincer le nez avec désespoir en imaginant le rendu de la mission avec un Dimitri à la cravate tachée devant son supérieur.
C'était pas le moment de penser à ça, il fallait encore arrêter le suspect.

Ledit suspect s'arrêta près d'un DAB avec l'air bien dans ses baskets du coupable qui se croit à l'abri. Une silhouette haute, celle d'un grand gaillard blond super gaulé, attira le coin de l'oeil de Kane ; mais il était en mission, c'était pas le moment de matter les mecs.

Il jaillit de sa planque avec la vigueur d'un serpent qui attaque.

« POLICE ! »

L'escroc se sentit immédiatement concerné et partit en courant, poursuivi par un Kane aidé dans cet exercice par ses longues jambes et son poids de forme – léger.
Félix jeta sa glace sur le marchand, Dimitri étala le reste sur sa cravate sans faire exprès, glissa sur ce qui était tombé par terre, et ils suivirent leur chef – parce qu'ils l'auraient de toute manière suivi au bout du monde.

Kane quant à lui rattrapa son voleur de CB, lui fit un tacle qui aurait fait hurler de joie son père, ce fan de foot, et lui coinça un bras au sol avec son genou. Aaaah c'était le moment de débiter LE speech.


Dernière édition par Kane Lancaster le Dim 22 Jan - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   Dim 22 Jan - 19:24

Stoppé dans sa lancée par un mec qui surgit devant lui en hurlant, et bousculé par un autre mec, lui aux toilettes en même temps que lui, Ira reste un moment à ne plus bouger, incapable de réaliser ou comprendre ce qu'il vient de se passer sous ses yeux. Pour un boxeur supposé réagir au quart de tour, c'est un peu la honte. Mais bon. Les deux mecs se mettent à courir, et les sourcils froncés, il sort des toilettes en cherchant ses collègues des yeux. Introuvables.

Comme un mec qui ne sait pas où aller, il s'arrête à la sortie des toilettes et jette un coup d'oeil à gauche et à droite. A gauche, c'est la sortie. Il remarque d'ailleurs qu'il fait déjà quasiment nuit, et qu'un truc qui ressemble à de la neige mélangée à de la pluie s'écrase sur le bitume. Pas cool. Et à droite, il remarque que les gens se sont arrêtés pour observer un truc qu'il n'a jamais vu que dans les films. Un mec à terre, et un autre sur son dos en train de l'immobiliser.

Curieux comme il est, et parce qu'il repère ses collègues dans la masse, il s'approche en manquant de glisser sur une flaque d'un liquide rose et jaune – sérieusement? - et détaille les jambes de l'arrêté et le dos du... Flic, visiblement ? Il s'arrête près de Sybil en lui demandant ce qu'il se passe. Mais elle n'écoute pas, et donne un coup de coude à Ira avec un sourire immense.

« Je pensais pas qu'ils en faisaient dans la vraie vie des flics canons comme ça ! »

Mais Ira n'entend pas sa remarque, trop accaparé par l'observation du dit flic. C'est marrant, comment ce nez, cette mâchoire et ces lèvres lui semblent familiers. Un rien trop pour qu'il se sente confortable. Il a envie de rire, de se foutre de sa propre tronche pour encore voir Kane dans un inconnu. Mais putain, il lui ressemble vachement celui-là, d'inconnu. Puis il lève les yeux, et son cœur fait un bond. C'est ridicule. Il réalise qu'il a appris par cœur la couleur de ses yeux et tous les détails pas vraiment utiles, et s'il avait un regard objectif sur lui-même, il se donnerait envie de vomir à l'instant.

« Putain mais Lancaster ?! », il s'exclame à haute voix, attirant quelques regards sur lui et en faisant un pas en avant, les bras ballants parce qu'il ne sais tout simplement pas quoi en faire.

« Qu'est-ce que tu fous là ? »

Non, l'idée qu'il est peut-être en pleine intervention ne lui effleure pas l'esprit une seule seconde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   Dim 22 Jan - 19:52

Félix et Dimitri, admiratifs de leur boss, se mirent aussitôt en tête d'écarter les badauds alors que Kane bouclait les menottes autour des mains de son suspect, tout en déblatérant le truc conforme à la loi ; exactement comme à la télé.
Kane se fichait totalement de savoir qu'on l'observait ou pas, il n'avait tout simplement pas cette conscience du regard des autres. Il était souvent totalement pris par ce qu'il faisait et ne se laissait pas le temps de demander quel pouvait bien être l'avis des gens qui l'entouraient. Il redressa toutefois la tête en entendant une voix qui lui semblait étrangement familière, sourcils froncés. En plus c'était son nom, impossible de se tromper là-dessus.

Il avait toujours un genou dans le dos du suspect pour le maintenir immobile, les mains sur les menottes dans son dos. Dimitri, le plus carré de ses deux adjoints, s'avançait vers Ira pour le « faire circuler » comme ils disaient dans les manuels de la police.
Et Kane ressentit un coup au niveau du cœur en reconnaissant son crush de la fac, qu'il avait abandonné en rentrant à Londres, et que depuis il n'avait jamais revu ; pas de raison à ça. Ça avait été le premier mec avec qui il avait jamais fait l'amour, celui qui lui avait fait découvrir que les nanas, c'était pas vraiment son truc.
De bons souvenirs, surtout, mais un goût d'inachevé.

« Attend Dimitri. Tiens, occupe-toi de lui, amène-le au poste. Je te fais confiance. »

Le russe hocha de la tête tellement vigoureusement que Kane éprouva une crainte sincère pour sa nuque. Fier comme un paon, il se retira vers la voiture de police banalisée garée devant le centre commercial, traînant l'horrible voleur de CB alors que Félix surveillait la progression avec l'air d'un chien de berger de bonne famille.
Bon, ce mec devrait arriver jusqu'aux locaux de Scotland Yard, décida Kane.

Il se retourna donc vers Ira, planquant les mains dans les poches de son trench. Maintenant que le prévenu était parti, les badauds se dissipaient, sauf les collègues d'Ira auxquel Kane adressa ce sourire froid et mal à l'aise qu'il faisait quand il refusait d'avouer sa timidité et préférait faire passer ça pour de la distance.

« Je travaille. Je suis flic maintenant.
C'est que... ça fait longtemps. »

Il détourna le regard pour éviter de checker la largeur d'épaules d'Ira ou le dessin de sa mâchoire, ou sa pomme d'Adam, ou quoi qu'est-ce. Il évita de regarder Ira, quoi.

« Tu me présentes peut-être ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   Dim 22 Jan - 20:35

De toutes les personnes qu'il aurait voulu dans le coin à ce moment de sa vie, Sybil et Marina seraient probablement les avant-dernières. Les dernières étant n'importe quelles personnes qu'il ne connaît pas. En fait, s'il avait pu choisir, il n'aurait choisi personne. Ula, s'il avait vraiment fallu choisir quelqu'un. Mais quand ce genre de situation arrive, on préfère n'avoir aucun témoin. C'est comme ça qu'on les appelle dans la police, non ?

Totalement perplexe face à l'improbabilité de tout ça, Ira regarde la scène se dérouler sous ses yeux tout en refusant de bouger d'un centimètre quand le collègue de Kane cherche à le faire dégager. Il le toise même du regard, cherchant à l'avertir que s'il touche une seule autre milli-parcelle de son corps, il court le risque de goûter à son poing. Il ne sait pas si le message passe, mais le policier passe au passant suivant, laissant à Ira la liberté de rester. Liberté qu'il prend sans hésiter une seconde.

Puis Kane se tient devant lui, à une distance bien trop grande de lui si on voulait l'avis d'Ira. Flic. Ça le surprend à peine, pour ne pas dire pas du tout. Il a toujours eu cette attitude inflexible sur les règles. Plus ou moins, à l'époque, en tout cas. Mais déjà là il était bâti pour ça.

« Douze ans », répond Ira un peu rapidement.

Il les a comptées ces années, à se demander pourquoi est-ce que Kane l'avait lâché comme ça alors que les choses se passaient plutôt bien – très bien, même – entre eux, et à se demander si lui dire qu'il était complètement amoureux de lui aurait changé quelque chose.

Au contraire de Kane, dont les yeux sont fuyants, ceux d'Ira se laissent à contempler chacun des détails de son visage, presque surpris de se rappeler de beaucoup d'entre eux. Putain, lui qui a attendu secrètement et sûrement un peu inconsciemment ce moment, il n'a pas l'idée de quoi dire, ni quoi faire. Il a pris pas mal de muscles, ce con.

Sa voix le rappelle au lieu et au moment, et Ira ouvre la bouche, prêt à parler, avant de regarder ses collègues, dont les yeux sautent de lui à Kane, passant à chaque fois de l'interrogation à l'admiration.
Ouais, il aurait totalement préféré qu'elles ne soient pas là, à choisir. Sauf qu'elles le sont.

« Euh ouais... C'est mes collègues, Marina et Sybil. Et c'est Kane. »

Un geste des mains confus et maladroit les désigne chacun leur tour, comme s'ils ne pouvaient pas se reconnaître. Et vient le moment délicat, celui de préciser ce que Kane est pour lui.

« Un ami de la fac. »

Bravo, Doherty. Tu bats des records.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   Dim 22 Jan - 22:54

Un ami de la fac. Aouch, celle-là, il l'avait pas volée, mais elle passait pas super pour autant. Kane encaissa néanmoins comme un homme – plus violent que le cours du torrent –, et serra la main aux deux femmes qui n'avaient l'air de se douter de rien du tout.
Pff, il n'aurait peut-être pas dû différer son remplissage de papiers administratifs pour ce crétin aux jolis yeux verts. Le sourire adressé aux deux collègues était un rien crispé, mais rien qui ne s'expliquait par la violence de l'intervention précédente. Il avait bien remarqué le regard... insistant de l'une d'entre elles – il n'aurait su dire laquelle grâce aux grandes capacités d'Ira, qui en avait fait un tout genre Marina-et-Sybil –, mais s'appliqua à l'ignorer du mieux qu'il pouvait.
L'admirative demanda ce qu'avait fait le type arrêté aussi cavalièrement en plein milieu d'un centre commercial et Kane secoua légèrement la tête :

« C'est confidentiel, tant qu'il est présumé innocent, vous comprenez... »

En fait, même si elles comprenaient pas c'était le même tarif. Il jeta un regard de côté à Ira genre  « putain t'attends le déluge pour faire quelque chose ? », mais vu son expression il pouvait pas vraiment compter sur lui.
Ira avait l'air d'avoir avalé quelque chose de particulièrement visqueux, et qui voudrait à tout prix ressortir de son estomac, par n'importe quel moyen.
Ok, message compris. Lancaster sortit donc son meilleur air de super flic londonien :

« Bon mesdames, j'ai été ravi, mais je dois absolument y aller. »

C'était pas faux, il devait vérifier les conneries qu'avaient inventé Félix et Dimitri sur le chemin, avec leur prévenu. Il était sûr qu'il y en aurait au moins deux d'inédites.

« Ira... Ravi de t'avoir revu. »

Ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   Lun 23 Jan - 0:10

Si Ira est plutôt du genre à réussir à ne pas flancher face aux situations gênantes et leur faire face avec le sourire et l'humour facile, là c'est une toute autre affaire. Kane a toujours cet espèce d'effet étrange sur lui, juste par sa présence. Ce mec a une aura inqualifiable, et il semblerait que ces douze dernières années n'aient fait que la renforcer. Ira n'a jamais réussi à tourner la page de cette courte – mais intense – histoire de fac. Y a encore une semaine il se surprenait à se réveiller en plein milieu après un rêve dont la seule chose dont il se souvenait était la présence de Kane, sous forme de retour, ou juste de voix. Plus pathétique, on peut pas faire. C'est le moment de dire quelque chose, mais ses collègues ne connaissent rien de sa vie sexuelle que ce qu'elles en ont entendu. Pour elles, Ira est un homme à femmes, leur court après sans vraiment avoir à courir très longtemps, et les fait défiler dans son lit comme on zapperait sur le câble. Charmant.

Il pensait pas qu'il pourrait se retrouver quelque part à ne rien avoir à dire comme un con. Il est pas très bavard, ça on peut pas lui enlever, mais de toute sa vie, il a toujours eu quelque chose à dire au moment voulu. Mais là, non. C'est comme le jour où il a réalisé que cet anglais de Lancaster lui faisait plus d'effet qu'un ami est supposé le faire, et qu'il l'embrasserait bien là tout de suite. Comme là maintenant, dans ce putain de centre commercial.
Si seulement ses collègues n'étaient pas là.

Avec tout la politesse à laquelle il a habitué Ira douze ans auparavant, Kane annonce qu'il est temps de partir. Et même si cet excès de bienséance a pu faire rouler les yeux d'Ira plus de fois qu'il n'a pu compter, cette manie lui fait l'effet d'un direct dans les dents en même temps que l'effet d'une caresse tellement ça lui a manqué.

Marina et Sybil le saluent, et Sybil a l'air plus que déçue. Sauf que c'est le dernier des soucis d'Ira, qui regarde son ex-petit ami – ils étaient bien ensemble pendant un temps, pas vrai ? - partir et ne réagit qu'une fois que les portes automatiques s'ouvrent sur lui. Là, il se met à courir en faisant signe à ses collègues d'attendre là.

« Attends, Kane ! », il appelle en attrapant le bras du policier pour le retenir de sortir, et ainsi de faire de son départ quelque chose de trop définitif.
« Tu peux pas partir comme ça. »

En fait, si. Il peut. Ça lui vient comme une illumination quand sa seule réaction est un haussement de sourcil.

« J'sais pas, tu veux pas qu'on aille boire un verre ? »

Et qu'on recommence là où on en était ? Ou du début, comme tu préfères.

« Quand tu veux. Ce soir, demain... Maintenant ? »

Ses doigts relâchent finalement son bras, il se rappelle que Kane n'est pas du genre à aimer le contact imposé, et hausse les épaules, incapable de lui proposer quoique ce soit d'autre sur le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Kane) I don't wanna be your friend I wanna kiss your neck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PARTENARIAT ✤ i wanna be your friend !
» PARTENARIAT ✤ i wanna be your friend !
» lux&nox ϟ I wanna hunt like David, I wanna kill me a giant man / - 18
» I don't wanna sleep, I don't wanna dream, 'Cause my dreams don't confort me.
» Goodbye my old friend...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: