CONNOR & DEXTER ∆ running away

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: CONNOR & DEXTER ∆ running away    Mar 13 Sep - 23:28

Je suis triste. Pas seulement las, pas seulement dans une mauvaise passe ou une journée plus compliqué, je suis globalement triste. J’ai passé la matinée au commissariat pour répondre à des questions absurdes d’un enquêteur de police sur les fréquentations de mon frère. Ca fait longtemps que l’enquête est close ; le type a été arrêté. Mais ils ont besoin de précisions. Sur le comportement de Thomas, sa vie de tous les jours. Je ne comprends pas ce qu’on attend de moi – et j’aurais volontiers demandé à Oscar si ma démarche n’avait que consisté à lui pardonner ce que je le considérais avoir fait à mon frère et que je n’avais pas couché avec lui. Je ne lui ai pas adressé la parole depuis, pas plus qu’il ne l’a fait, et c’est mieux comme ça. Qu’aurait pensé Giulia ? Qu’auraient pensé les autres ? A une époque je m’en serai foutu, surement. Mais je suis le seul espoir de ma sœur, aussi prétentieux cela sonne-t-il. Alors, j’ai décidé de sortir une bouteille de whisky pour boire ma tristesse. Et l’alcool m’a donné envie de sortir, d’explorer, de faire le fou. Je me suis plongé corps et âme dans le boulot, ces derniers temps. Ca m’a pas trop mal réussi jusqu’à présent. Les rares amis qu’il me reste me conseillent de consulter quelqu’un, d’aller vider mon sac. A quoi ça sert ? Je n’ai pas besoin de parler. J’ai besoin de sentir, de ressentir de nouveau, comme ça a été le cas, furtivement, avec Oscar. Sauf que bien entendu, il m’a fallu tomber sur celui qui m’était formellement interdit. Je n’ai vu que deux hommes depuis la mort de Thomas, Oscar et Connor. Prostitué du Casino de Londres payé à prix d’or pour une soirée étrange, qui m’avait promis une nouvelle soirée moins étrange – et moins cher, ma paie ne me permettant pas ces folies. Et c’est là que je me rends, alcoolisé – pas assez pour ne pas être conscient de mes gestes. Le Casino s’anime tout juste – il est presque 23 heures. Je m’installe au bar et guette les alentours en quête d’une silhouette familière. Des hommes, des femmes se pressent autour du lieu en arborant des sourires de composition. Les tenues sont extravagantes, sexy mais classes. Je commande un nouveau verre, et lève la main en direction de la personne que je recherche. Connor se tient – visiblement inoccupé – quelques mètres plus loin, et j’espère qu’il me remettra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CONNOR & DEXTER ∆ running away    Mar 13 Sep - 23:44

23h, la soirée ne faisait que commencer pour lui. Connor n’avait pas de rendez-vous ce soir, ainsi avait-il directement pris la direction du bar, à la recherche d’un client potentiel. Ce genre de soirée de « libre », où il pouvait s’amuser à séduire un homme présent, était plutôt rare, il fallait bien l’avouer. Généralement, Irène lui donnait simplement le nom du client dont il devrait satisfaire les désirs, puis il se dirigeait vers l’une des chambres de l’hôtel. Ou alors, il recevait un sms de la part d’un de ses clients réguliers, et le voyait en dehors – sans oublier de, toujours, verser la part qui revenait au casino, question de principe. Bref, le Bourge – puisqu’il s’agissait de son client le plus régulier et demandeur – n’avait pas fait appel à ses services ce soir-là, probablement parce qu’ils étaient en semaine. Connor n’ayant pas cours le lendemain, était quant à lui parfaitement libre pour toute la nuit durant – enfin, tout dépendrait combien le client était prêt à débourser pour une nuit avec lui, bien entendu. Il fit un bref signe de la tête à un client qu’il connaissait déjà, refusa un verre qu’un autre lui offrit – quand comprenaient-ils qu’il était un professionnel, et qu’un professionnel ne buvait pas en service ? Ses iris se posèrent ensuite sur un homme au bar, comme il pencha sa tête sur le côté, le regardant. Il fronça des sourcils, le reconnaissant. Le Fantôme. Oui, c’était ainsi qu’il le prénommait dans sa tête. Oh, il connaissait son véritable prénom – probablement, s’il faisait un effort dans les fins fonds de sa mémoire pour s’en souvenir – mais vu leur passif, il considérait que ce surnom était probablement plus approprié. Connor avait appris que le Fantôme était en fait le frère jumeau d’un gars dont il avait assisté à la mort. Yep. Glauque, hein ? Et après, on se demandait pourquoi il avait eu une panne … Il n’était qu’un être humain, après tout ! Enfin, en soi, personne ne se le demandait vraiment, ou ne lui en parlait pas à voix haute, et le prostitué doutait qu’une personne, en dehors d’Irène, soit au courant de ce qu’il s’était passé ce soir-là. Bref, peut-être que le jeune homme avait envie de bras pour le réchauffer durant une nuit, ou à minima une soirée. Il n’avait pas l’air très bien, cependant, et ses yeux se posèrent sur le verre qu’il avait à la main. Peut-être aurait-il besoin de parler, finalement, ou juste de réconfort. Il n’en savait rien, il aviserait plus tard – et, toujours, en fonction du tarif, bien entendu. A pas de loup, il finit par s’installer sur le tabouret à côté du sien, un sourire en coin ornant ses lèvres. « Hey ! Comment ça va, depuis l’autre fois ? » demanda-t-il simplement, pour engager la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CONNOR & DEXTER ∆ running away    Jeu 15 Sep - 0:03

Je vais mal, c’est sans doute évident même pour les gens qui ne me connaissent pas. Je ne sais pas vraiment ce qui a fini par avoir raison de moi, si c’est la culpabilité après mes escapades avec l’ex-futur-mari de mon frère mort, mon incapacité à gérer ma sœur, mes parents démissionnaires voire suicidaires ou ma vie merdique. Vraiment, je ne sais pas ce qu’il s’est passé – je sais juste que je suis las, et que d’une façon ou d’une autre, c’est écrit sur l’air que j’arbore. J’ai du mal à faire comme si de rien était, du mal à prétendre, mais ça n’a jamais vraiment été mon genre, de toute façon. Je joue avec mon verre tandis que Connor – c’est son prénom – me rejoint. C’est bien malin de l’avoir fait venir, je ne sais pas pourquoi j’étais si convaincu que l’idée de venir le chercher ce soir était une bonne idée. Honnêtement, je n’en sais rien. J’aurais très bien pu me contenter de rester enfermé chez moi, comme tous les autres soirs de la semaine, ou alors j’aurais pu sortir, draguer, ramener une fille ou un garçon à la maison et me débrouiller comme ça. C’est la flemme, j’imagine, qui m’a poussé à prendre ce chemin plus facile, plus confortable. Je n’ai pas envie d’entamer la conversation avec un inconnu. Les gens détectent le côté sombre des autres. Il n’est pas rare qu’on m’interroge sur mon moral, sur mes états d’âme. J’ai plus de mal à être sec, tranché, plus de mal qu’avant. C’est pour ça que je suis là j’imagine. Pour sortir sans les difficultés liées à la rencontre de personnes nouvelles. Personne ne vous interroge, dans le cadre d’une relation tarifée, sur vos motivations, vos besoins, sur vos pensées. J’aime l’idée que je choisis moi même ce que je décide de révéler ou de taire. Je ferme les yeux, avale une gorgée puis hausse une épaule, après un silence sans doute un peu trop long. « Anniversaire difficile », j’explique en souriant un peu. « Je fais partie de ces gens auxquels ça fout un sacré coup de vieillir, » j’ajoute. C’est un mensonge. Je m’en contrefous, de vieillir. Ce dont je ne me contrefous pas, c’est fêter seul mon anniversaire alors qu’on m’a habitué toute ma vie à partager cette journée avec mon frère. « Sinon, ça va. » Nouveau mensonge, en même temps les gens qui vous interrogent habituellement sur votre humeur attendent rarement de vous une réponse honnête. « Et toi ? » je retourne la question, et commande un nouveau verre en l’invitant à choisir ce qu’il veut – j’imagine que c’est comme ça que ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CONNOR & DEXTER ∆ running away    

Revenir en haut Aller en bas
 
CONNOR & DEXTER ∆ running away
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Who is running Haiti for whom?
» 07. Girls running wild
» (11) ALEXIANE « i keep on running »
» Fiche technique de Dexter Kenjo
» Our time is running out [ Silk ].

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: