gabe & harry ∆ nice to meet you, g...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Lun 23 Mai - 22:55

J’adore cet endroit, et je ne sais pas vraiment pourquoi. Quelque part, il m’apaise je crois. Comme s’il correspondait à la perfection à ce qui se passe à l’intérieur de mon crâne, à mi-chemin entre l’obscurité et une ambiance assez agréable. Je sais que l’établissement appartient à mon père, que c’est idiot de venir ici comme à la recherche d’une quelconque rencontre paternelle. Il me déteste, il l’a fait clairement comprendre par le passé, me préfère William qu’il considère plus comme son fils malgré la trahison du départ. Moi, je suis l’avorton à la maladie imaginaire. Peut être que ça l’agace, de me voir ici trainer le soir. Ou alors, peut être qu’il ne s’est rendu compte de rien. C’est presque le plus probable. William me tuerait sans doute s’il savait que parfois, mes parents me manquent. Pas pour leur délicatesse ou leur amour, non. Ils me manquent en tant que parents. Ou plutôt en tant que l’image que je me fais des parents idéaux qu’ils auraient pu être. Mon père employant sa fortune à trouver pour moi une solution plutôt que de me rabaisser sans cesse. Ma mère m’ouvrant ses bras pour me laisser lui confier mes doutes et mes faiblesses, ce que j’ose peu faire devant William qui devine les choses sans que je n’ai besoin de les dire. Il est si fort, lui. En dehors de l’épisode d’Adrian, s’entend, car en ce moment, il est plutôt à la dérive. Mais en dehors de ça. Il a quitté le domicile familial tout jeune pour voler de ses propres ailes, a travaillé sans relâche pour me permettre de vivre – et de survivre – avec lui, et m’entretient toujours au quotidien. Moi, finalement, je suis capable de bien peu de choses pour lui rendre la monnaie de sa pièce. De bien peu de force pour l’aider, même en ce moment, à aller mieux.

Je soupire un peu et commande un verre de vin, le seul alcool que je m’autorise réellement à boire et qui ne risque pas de me laisser totalement bourré. Je prendrais un risque énorme si j’agissais différemment, l’alcool ne me mettant pas dans les meilleures dispositions. Et comme je travaille demain, comme toujours, et que passer mes soirées ici entre les gens me coûte en énergie, je préfère rester raisonnable. Jusqu’à présent, je n’ai rencontré personne en particulier ici. J’ai toujours commandé un verre, écouté le piano, joué un peu aux machines – je ne connais pas les autres jeux – mais il ne s’est rien passé qui sorte trop de mon quotidien. Pourtant, ça ne prive en rien mes soirées d’un côté un peu excitant – mais c’est sans doute l’endroit. Je sors mon téléphone pour prévenir William de ma présence au Casino, même s’il s’en doute très certainement déjà, et le range pour déguster en paix mon verre de vin, me laissant bercer par le fond musical qui me fait me sentir comme dans un vieux film américain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Jeu 26 Mai - 18:14

Gabe était d'assez bonne humeur. Il naviguait dans les allées du casino après avoir -de façon plutôt évidente- consommé un peu trop d'alcool en compagnie d'un client lui aussi un peu trop sympathique. Le gamin ne ressemblait en rien à un professionnel du métier. Là depuis peu, il apprenait les ficelles avec une certaine marge de liberté qu'il s'autorisait avec bien trop d’insouciance au regard de certains de ses collègues. On lui reprochait souvent son manque de sérieux, l'indiscipline de la jeunesse, mais paradoxalement il ramenait à lui seul pas mal d'argent pour compenser. Il s'installa finalement au bar pour reprendre un verre en flirtant légèrement pour obtenir sa boisson sans se faire gronder par un employé bien brieffé. Il était à peu près certain que le patron avait bien précisé qu'il ne fallait pas le servir si il s'aventurait vers le bar durant l'happy hour ou pire encore durant ses heures de travail. Vera et Connor savaient se raisonner, alors on pouvait leur céder n'importe quoi, mais lui pas vraiment. Et puis il avait un second client d'ici une heure. Un qu'il appréciait assez, mais avec lequel il avait eu des antécédents pas forcément très clairs. Peut être que la raison de tous ces cocktails se trouvait là. Quoi qu'il aimait tout simplement les cocktails. Il afficha un grand sourire lorsque la boisson fit son apparition sur le bar. Il remarqua alors un jeune homme seul à sa droite.

De nature sociable, et potentiellement sous l'effet du champagne qu'il avait ingurgité en bonne compagnie, il pencha un peu la tête et afficha un sourire. « Tu ressembles à un acteur célèbre. » Le commentaire lui échappa tandis qu'il détaillait l'homme qu'il venait d'aborder. « En plus réservé. » Gabriel ajouta après l'avoir longuement observé. Parce que les acteurs n'avaient généralement pas ce genre d'aura. Ils occupaient tout l'espace, en bon artistes de la scène qu'ils étaient. Pourtant Gabe trouvait la ressemblance frappante , ce qui était assez étonnant. Il n'avait aucune idée de comment le jeune garçon allait réagir, peut être qu'il enverrait tout simplement bouler, mais ce ne serait ni la première, ni la dernière fois en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Jeu 26 Mai - 22:52

J’aime bien observer les gens. Je ne me pensais pas si observateur, pour être honnête, pas capable de me poser pour regarder comment les gens évoluent dans un contexte particulier comme celui du Casino. Pourtant, j’aime bien laisser mon regard effleurer la salle. Il n’y a pas énormément de monde, ce soir, et je me demande si mon père me voit sur ses caméras de surveillance. Et si c’est le cas, je me demande aussi sans pouvoir m’en empêcher pourquoi il ne vient pas faire signe. Je suis plus fort, maintenant, presque accompli, je gère la douleur presque tout seul. Avec William. Mais il n’a pas besoin d’être informé de ce dernier point. Je suis là, tous les soirs, à boire un verre ou à discuter, il devrait comprendre que tout va mieux. Faire la paix. Mais je suppose que ce n’est pas le style de la maison, et que ce n’est pas souhaitable non plus. William m’a sauvé de son emprise malsaine, il ne supporterait pas – ou en tout cas ne comprendrait pas – que je revienne vers lui sans protester. Nos parents me manquent, pourtant. La tendresse de ma mère, la reconnaissance de mon père… Heureusement, William est là pour tenter de compenser tout ce que j’estime ne pas avoir. Parfois, j’imagine qu’il doit en avoir assez, qu’il est lassé de s’occuper de moi comme ça, et j’aimerais réellement lui faciliter la tâche. Mais je n’y parviens pas vraiment. En ce moment, il aurait sans doute besoin d’un peu d’air. Ce qui explique aussi pourquoi j’explore cet endroit étrange. Pour lui laisser de la place.

Je sursaute en entendant une voix qui de manière assez évidente s’adresse à moi. Je me retourne pour tomber nez à nez avec un jeune homme – et le mot jeune est faible – qui est apparemment alcoolisé et qui m’indique que je ressemble à un acteur célèbre. Je fronce le nez en me demandant qui est ce type, mais ne peux m’empêcher de songer qu’il ressemble étrangement à Grayson – en plus jeune, peut être, plus enfantin.. en tout cas à un membre de sa famille. Je déglutis et prends une inspiration, un peu vexé par la question, ou la constatation, plutôt. « William Hardy », j’explique en haussant une épaule et en buvant une gorgée de mon verre. « Il joue un rôle dans les films Harry Potter et c’est mon frère jumeau », j’explique pour éclairer ses lanternes. « Je suis Harry » j’ajoute sans vraiment savoir d’où me vient la soudaine politesse de la présentation. « Je ne suis pas réservé », je démens en toute mauvaise foi cela dit, sachant très bien que dans le genre « réservé », je figure sans doute parmi les meilleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Mar 21 Juin - 23:23

Il arrivait à Gabe de blogguer, assez en tout cas pour reconnaître l'un des acteurs secondaires de la nouvelle saga harry potter. Alors il afficha un sourire ravissant à son interlocuteur et continua de siroter son verre d'un air amusé. Le jeune homme en face de lui avait l'air plutôt discret. Peut être qu'il n'avait aucune envie d'être alpagué par un prostitué du casino, mais après tout Gabe lui même n'avait pas vraiment l'impression de travailler non plus. Il cherchait simplement à discuter, passer le temps entre deux clients , et de préférence en bonne compagnie pour changer.Vera ne lui faisait pas la morale pour l'alcool (sûrement bien plus occupée ailleurs), alors cette soirée avait tout pour lui plaire. Si Irene n'apparaissait pas elle aussi pour l'inciter à mettre à profit ses pauses syndicales d'une façon moins répréhensible, alors tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes. A la réponse de son interlocuteur, Gabe ne peut s'empêcher de laisser échapper un rire. 

« Harry vraiment ? Je ne sais pas si je dois rire de l'enchaînement de la conversation sur Harry Potter, ou si le fait que ton frère s'appelle William et toi Harry est encore plus drôle. » Ses parents étaient peut être de grands fans de la monarchie. Il espérait simplement qu'il ne le prendrait pas mal. De toute évidence, il avait déjà franchi la limite en se moquant un peu trop bruyamment du choix de prénoms de ses deux géniteurs. « Je veux pas te vexer vraiment, je trouve juste ça tellement drôle. Je suppose qu'il n'y a pas grand mal à faire partie des loyaux sujets de sa majesté. » Lui n'était pas mieux loti. Il avait hérité du prénom d'un des nombreux exs de sa mère qui voulait désormais jouer les figures paternelles avec lui. Un brin risible quand même. « Hardy comme Edward Hardy ? » Il finit par demander en se demandant si il ne venait pas tout juste de se moquer de la mauvaise personne. Il espérait qu'il s'agissait là d'une pure coïncidence. Mais des Hardies qui fréquentaient le Casino devaient forcément être liés d'une manière ou d'une autre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Mar 19 Juil - 0:18

Ca fait un moment que personne n'a relevé la correspondance des prénoms entre mon frère et moi. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'à l'origine, ma mère semblait avoir un sens de l'humour particulièrement fin. Elle pourrait presque passer pour une mère rigolote, une bonne mère, en somme. Et pourtant, c'était sans compter sur son sens inouï de la soumission à mon père, et de la lâcheté. Ma mère aurait pu être une bonne mère, dans d'autres circonstances, mais elle n'a sans doute pas été aidée par la vie. Aujourd'hui, de William et Harry, les deux homonymes des Princes anglais, ne restent que deux frères qui doivent se débrouiller tout seul et s'en sortir avec leurs blessures et leurs passifs assez lourds. « Ca ne me vexe pas, disons simplement que ça fait longtemps que personne n'avait plus relevé. Je n'ai plus l'habitude », je réponds en haussant une épaule. En fait, ça fait un moment que je n'ai plus vraiment rencontré personne. Bu un verre, échangé une conversation normale avec un inconnu. Même à Oxford, où j'enseigne pourtant maintenant - et pas peu fièrement - je ne me suis pas fait de réels amis.

« Edward Hardy, oui », je réponds d'une voix lasse en attrapant mon verre pour en vider la moitié. Sujet fâcheux, disons que dans le genre, mon père est pire que ma mère. Depuis que je fréquente le Casino de temps à autre, je ne l'ai croisé que deux fois. Il a systématiquement fait semblant de ne pas me voir, ce qui à la longue commence à devenir lassant. Si j'avais eu des torts, si j'avais été un mauvais fils, un sale gosse, un garnement, j'aurais sans doute compris le conflit qui nous oppose. Mais sachant que ce dernier ne vient que de la maladie qui me frappe et à laquelle je ne peux rien, j'ai du mal à l'excuser. « Ne t'inquiète pas trop, cela dit, si je voulais aller le voir pour me plaindre de quoi que ce soit auprès de lui et concernant le Casino, il faudrait déjà qu'il accepte et de me recevoir, et de m'adresser la parole, ce qui dans les deux cas me semble grandement compromis. Ca fait bien longtemps qu'Edward Hardy n'a plus rien d'un père pour moi, tu peux continuer à me faire des blagues douteuses sans inquiétude. » Je le taquine un peu au passage et lui offre un clin d'oeil que j'espère un peu rassurant. Sur une si bonne voie pour une conversation digne de ce nom, je ne voudrais pas tout gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Mar 19 Juil - 12:32

Gabriel trouvait ça assez étrange qu'on ne lui ait pas fait la remarque depuis un moment. Quiconque s'appellerait William avec un frère nommé Harry ou bien l'inverse en l'occurrence, dans ce pays devrait forcément de faire charrier à tout va. Edward Hardy n'était cependant pas vraiment le genre d'homme qu'on prendrait plaisir à taquiner, ni même qu'on irait imaginer faire de l'humour à la naissance de ses deux enfants. Aussi Harry constituait une sorte d'énigme pour le plus jeune, qui soyons honnêtes, cherchait une distraction à tout prix pour accompagner son cocktail coupable entre deux heures de travail. Un inconnu pas si inconnu que cela, faisait parfaitement l'affaire en réalité, même si cela signifiait aussi en apprendre un peu plus sur un employeur qui avait toujours su rester discret et inaccessible voire franchement impressionnant quand on débute au casino. Gabriel n'était pas surpris d'apprendre que sa relation avec son fils n'était pas terrible. Il n'avait pas l'air d'un homme terriblement affectif et si il l'avait été peut être que son fils se serait trouvé ailleurs que face à ce bar, le regard beaucoup trop trouble pour un vendredi soir. "Du coup tu t'entends pas avec ton père? Ça doit le mettre en rogne de te voir ici" Même si sa famille n'était clairement pas un exemple, Gabriel ne pouvait pas dire que son père se fichait de le voir ici. Le seul problème c'est qu'il n'avait jamais eu de père avant l'année précédente. Difficile donc de comprendre un soudain regain d'intérêt ou même de vivre avec l'idée que quelqu'un pense avoir une idée de ce qui est bon pour lui alors qu'il s'était débrouillé seul à la mort de sa grand mère, mostly en tout cas. "Tu fais ça par provocation ou tu profites tout de même des services gratuitement ?" Il avait vraiment besoin de savoir s'il venait ici pour accentuer le drama familial ou s'il appréciait vraiment l'endroit.  « Mon père à moi, dont j'ignorais totalement l'existence il y a de cela deux ans de ça, supporte pas l'idée, tu imagines bien... » Gabe laissa échapper un rire. « Je trouve ça drôle. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Dim 28 Aoû - 23:31

Dire que je ne m’entends pas avec mon père est franchement un euphémisme. Je croyais, depuis le temps, que la haine serait passée et aurait laissé place au regret, au manque, à tous ces autres sentiments moins faciles à porter. Mais de savoir qu’il rôde ici, sait que je suis là, et ne fais pas même une fois le déplacement pour venir me voir me rend fou. J’aimerais pouvoir lui parler, lui demander pourquoi il a passé toutes ces années à nous maltraiter, à nous rejeter et à nous haïr pour des choses qui ne sont pas de notre fait. « J’aime cet endroit. Je l’aimais déjà avant que mon père le gère, disons simplement que j’osais moins facilement y aller à l’époque, je sais pas trop pourquoi. Je m’en fiche de le provoquer, en fait, ma seule existence lui suffit à être énervé alors que je sois là ou pas, il a l’air de s’en moquer comme de la dernière pluie… » Je soupire un peu et attrape le verre posé devant moi en songeant que je ne devrais pas parler aussi facilement devant des inconnus de mon père qui m’énerve. Après tout, même si ce type est sympathique, rien ne m’indique qu’il n’est pas dans les petits papiers d’Eward Hardy et qu’il ne va pas aller lui répéter tout ce qu’il a entendu. Cela dit, même s’il comptait vraiment le faire, je ne suis pas sûr de nouveau que mon père en ait quelque chose à foutre. « Tu trouves ça drôle de travailler ici ou de lui imposer une idée qu’il ne supporte pas ? » Je fronce les sourcils. En fait, j’ai plutôt cherché l’approbation que les foudres de mon père pendant toutes ces années, pendant tous ces moments où il était incapable de comprendre, de compatir ou de me regarder avec un peu de tendresse. Aujourd’hui, si je pouvais le croiser et lui parler, je ne sais pas vraiment ce que je lui dirais. J’ai tellement de reproches à faire… « Tu fais quoi, ici, au fait ? » je demande en jouant avec mon verre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    Dim 28 Aoû - 23:51

Pour Gabriel c'était drôle de se retrouver ici avec le fils de son patron. Dans le fond, ils étaient tous les deux en train de se plaindre de leurs père respectifs à cœur ouvert bien que leurs situations soient complètement différentes. Il y avait un peu d'ironie dans tout cela. Gabriel n'avait aucune idée de ce que pouvait représenter un vrai père pour un vrai fils. Peut être que le sien se rapprochait le plus de ce qu'il serait censé être selon les standards et pourtant l'idée lui paraissait complètement marginale après tout ce qu'il avait traversé sans lui. Un père qui se fiche de son existence, dans son cas, il aurait très certainement trouvé ça plus logique, c'est ce qu'ils font la plupart du temps, dans les chansons, dans les séries tv... Celui qui portait le même nom que lui en revanche tentait tant bien que mal de lui courir après avec sa fille et sa vie bien trop normale. Gabe n'aurait jamais de vie normale, cette opportunité là lui avait été arrachée lorsque sa mère dans un délire paranoïaque avait failli le tuer. Le reste n'était qu'histoires de famille rocambolesques et complètement délirantes. Il s'étonnait d'ailleurs qu'il y ait tant d'anecdotes sympathiques à raconter avec si peu de protagonistes. Il ne se départit pas de son sourire pour autant. Gabriel vivait très bien l'ironie de sa propre histoire, on ne lui avait de toute façon, pas vraiment laissé le choix. « Je trouve ça drôle, qu'il en ait subitement quelque chose à faire, au point de venir ici et d'envoyer ses voisins me faire la morale. »

Il avala une gorgée de son cocktail et secoua la tête amusé après la question d'Harry. « Je pensais que le fils d'Edward Hardy aurait deviné tout de suite. » Son sourire s'agrandit. « Disons que pour un peu de cash, on pourrait s'envoyer en l'air toute la nuit. Enfin quand je dis un peu, beaucoup de cash en réalité. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: gabe & harry ∆ nice to meet you, g...    

Revenir en haut Aller en bas
 
gabe & harry ∆ nice to meet you, g...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: