[2014] Hinc lucem et pocula sacra /feat Reese

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: [2014] Hinc lucem et pocula sacra /feat Reese   Ven 6 Mai - 19:53

Mue par une impulsion aussi subite inattendue, Cassiopée se laissa aller à esquisser une petite danse d'excitation, frétillant littéralement d'impatience. A ses côtés, l'étudiant en droit, William-peu-importe-son-nom haussa un sourcil mais ne put s'empêcher de rire, même s'il ne devait peut-être pas être gagné par l'enthousiasme comme l'était Cassie.
D'ailleurs, elle-même ne savait pas bien ce qui la rendait aussi joyeuse. Après tout, cela n'avait rien d'extraordinaire, ce n'était qu'une énième journée portes ouvertes à Cambridge. Cassie étudiait dans cette université depuis plus de quatre ans maintenant, pratiquement cinq, et c'était la première fois qu'elle allait pouvoir accueillir les potentiels futurs élèves.

Elle se souvenait de sa propre visite dans les murs de cette prestigieuse université. Elle étudiait alors en Suisse, et ne rentrait que pendant les vacances scolaires. Elle n'avait que seize ans mais préparait déjà son entrée dans une bonne université, et Cambridge lui avait semblé l'endroit parfait pour étudier. Depuis, elle ne regrettait pas son choix. Elle se sentait d'ailleurs tellement bien qu'elle n'avait pas souhaité s'arrêter après avoir obtenu son diplôme, au terme de ses quatre premières années d'études.
Aujourd'hui, il lui revenait de transmettre à tous ces jeunes l'envie de venir étudier à Cambridge. Elle devait leur communiquer cette petite étincelle qui l'avait traversée lorsqu'elle n'était qu'une adolescente et qu'elle avait franchie les portes de l'université pour la première fois. Pour la énième fois, elle vérifia que son badge avec son nom était bien épinglé sur son pull, lissa ses boucles rousses et prit une inspiration. Un sourire éclatant aux lèvres, elle suivit William vers le hall qui allait accueillir les visiteurs.

Vanter les mérites de Cambridge n'était pas compliqué. Oui, les frais de scolarité était élevés, mais il existait de nombreuses aides financières pour ceux qui en avaient le plus besoin, sans parler des bourses accordées aux élèves qui décrochaient les meilleures notes. Oui, le rythme de travail pouvait paraître impossible à supporter, mais le programme de toutes les filières était conçus pour apporter le plus de savoir aux étudiants, et leur permettre de décrocher un job pratiquement dès la sortie de l'université, si ce n'est avant. Oui, Oxford restait une université de premier ordre, mais Cambridge restait un endroit particulièrement paisible, loin de l'agitation de la ville, où il faisait bon vivre et travailler.
Cassiopée connaissait son sujet sur le bout des doigts, elle avait réponse à tout et savait conserver le sourire en toutes circonstances, peu importe les questions farfelues qu'on pouvait lui poser. C'est avec un plaisir évident qu'elle mena un petit groupe de lycéens à travers le campus, les laissant observer à leur guise et même, à la fin, déambuler où ils le souhaitaient. Elle voulait leur donner envie de vivre l'expérience Cambridge.

L'heure du déjeuner approchait à grand pas, quand elle revint vers le hall pour s'occuper d'éventuels nouveaux arrivants. Un visage connu attira aussitôt son attention, et elle leva les sourcils sous la surprise. Alors elle, Cassie ne s'attendait pas du tout à la voir ici. « Reese. » se contenta-t-elle de dire en approchant la jeune femme qui avait l'air non seulement de s'ennuyer ferme, mais sur le point de se jeter par la fenêtre pour échapper à cet endroit. Aux dernières nouvelles, Reese se moquait royalement -le terme exact était plutôt « se foutait royalement »- de son avenir, et avait l'air plus occupée à faire criser ses profs et ses parents qu'à s'intéresser à son avenir. Choisir une université ne devait sûrement pas être une priorité et encore moins une façon de passer sa journée pour la lycéenne. Cassie avait fait de son mieux, durant les nombreuses heures qu'elle avait passée à faire travailler Reese, pour la réconcilier avec l'école, mais rien ne semblait pouvoir l'atteindre, malheureusement.
Néanmoins, c'était une agréable surprise de la voir là, et Cassie lui tendit un verre de citronnade et une assiette de petits fours en guise d'accueil. Puis elle lui confia : « Je suis surprise de te voir, je ne savais pas que Cambridge t'intéressait. » tout en lui adressant un regard interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [2014] Hinc lucem et pocula sacra /feat Reese   Dim 29 Mai - 18:22

Putain, mais relou quoi. Elle aimait bien son frère, mais alors ses sorties à la con, il pouvait se les garder, peut être qu’il était un parfait petit étudiant modèle à l’université, mais elle l’école, depuis qu’elle avait terminé, elle lui crachait dessus ! Pourtant Reese avait trouvé ça trop cool, lorsqu’il lui avait proposé de venir passer quelques jours dans son nouveau petit chez soi. Pas grand chose hein, mais pour elle, c’était déjà synonyme de liberté, et surtout elle avait pas ses parents sur le dos pour l’emmerder à faire une fac qui l’aurait fait chier de toute façon. Et voilà que maintenant, elle était à peine arrivée qu’il lui disait déjà que gnagnagna, y’avait une journée porte ouverte où je sais pas quoi, avec des visites, des activités, et des discussions avec des profs et des élèves, pour vendre l’école. Euh, alors comment dire ? Il se foutait de sa gueule là non ?! Non parce qu’elle avait appris ensuite qu’il y avait des conférences. Non mais des, conférences, où il fallait avoir son cul sur une chaise et écouter un mec aussi chiant que la mort ! C’était quoi leur problème à tous, sérieux ? Sur le coup elle avait juste eu envie de lui dire fuck, c’est mort, mais elle était aussi là pour passer du temps avec lui, donc ben de mauvaises grâce, elle avait finit par accepter, mais en précisant bien qu’il pouvait toujours se gratter pour qu’elle rentre dans un amphi, et qu’elle l’attendrait sagement sur le campus à la place. Elle avait déjà son plan B de toute façon, à savoir se dégoter un mec ou deux assez mignon, avec qui faire plus ample connaissance. Et au moins, tout ne serait pas perdu.

Ils s’étaient donné rendez vous dans le grand hall, et Reese attendait son frangin, appuyée nonchalamment contre le mur. Elle se faisait chier à venir le voir, et à le suivre à ce truc débile, et le pire, c’était qu’il était même pas foutu d’être à l’heure. Il se foutait de sa gueule ou quoi ?! Il allait vraiment lui faire croire que genre, ça le passionnait d’écouter des conneries que des types pouvaient lui raconter ? Come on please ! Heureusement pour lui, l’école avait mis le paquet sur la bouffe, et il y avait tout un tas de trucs à manger, alors puisqu’il était pas là, elle allait pas se gêner pour l’attendre. Les absents ont toujours tort, et encore plus s’il y a de la nourriture en jeu. Elle releva la tête, en recherche d’un truc sur lequel jeter son dévolu, et son regard fut attirée par une chevelure rousse venant encadrer son champ de vision – elle se dirigeait justement dans sa direction.

La suite se passa en deux temps. Elle reconnut la fille, elle avait passé assez de temps avec elle pour reconnaître son visage, mais il lui fallut une autre seconde de plus pour la situer. Ouais ok. La fille du soutien scolaire. La fille du soutien scolaire était ici, et elle venait lui parler. Cette nana même à qui elle en avait fait voir de toutes les couleurs, pas parce qu’elle avait particulièrement une dent contre elle, mais pour les briser à ses parents, et leurs espoirs qu’elle ait un jour de meilleures notes. Par principe, elle avait ensuite décidé qu’elle n’aimait pas cette rousse, qui lui faisait perdre son précieux temps pendant lequel elle aurait pu jouer sur sa vieille PS3 qu’elle avait encore à l’époque. Quand on vous dit que c’est une journée de merde. Comment elle s’appelait déjà ? La rousse. C’était déjà bien. Elle par contre, se souvenait du prénom de Reese, ce qui lui arracha un petit sourire un peu mesquin. Evidemment, elle, on ne l’oubliait pas comme ça. Elle accepta sans problème les victuailles,  en profitant pour se servir un peu plus au passage. C’est bon, c’était pas la rousse qui avait payé, le buffet était comme qui dirait gratos, elle pouvait au moins être un peu moins radine ! Elle fit passer la première fournée à coup de limonade bien méritée, avant d’engager la conversation, qui, elle le savait, allait l’emmerder d’avance.

- Ben tu vois, j’ai compris que les ordinateurs et les consoles de jeu, c’était l’invention du Diable, et que ça allait finir par avoir des conséquences dévastatrices. J’ai juste envie d’étudier maintenant, dans le but d’être dévouée aux autres. La supercherie n’allait pas durer longtemps, la rousse s’était rendue compte de la bêtise de sa question, ou bien ? C’est mort, je vais pas me casser le cul à me faire chier dans les transports pour aller dans un bureau où les mecs tirent la gueule H24, pour me défenestrer dans dix ans, parce que mon emploi, c’est de la merde. Le ton était donné. En même temps, elle savait à quoi s’attendre non, c’était Reese qu’elle avait en face d’elle ! Y’a mon frère quelque part, je sais pas ce qu’il est aller foutre encore, mais j’attends qu’il revienne. Tu dois savoir s’il y a des mecs pas mal qu’on peut se taper ? Pour dire que je suis pas venue ici pour rien quoi. Tout en finesse et élégance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [2014] Hinc lucem et pocula sacra /feat Reese   Sam 25 Juin - 23:59

Reese accepta sans hésiter l'assiette que lui tendit Cassie, glissant un petit four dans sa bouche presque aussitôt. Soit cette journée portes ouvertes l'avait tout excitée et lui avait grandement ouvert l'appétit -ce dont Cassie doutait très sérieusement- soit elle voulait combler son ennui en se goinfrant aux frais de la princesse. La majorité des futurs étudiants venus à cette journée portes ouvertes étaient si tendus, si désireux de se faire bien voir, qu'ils s'en rendaient presque malade. Tous étaient bien habillés, tirés à quatre épingles, et picoraient à peine ce qu'on leur tendait. Reese, au contraire, avala son petit four, déglutit une seconde fois avant de prendre une longue gorgée de limonade. Typique de la jeune fille. Cassie n'aurait même pas été étonnée qu'elle éructe bruyamment avant de jeter un coup d’œil innocent à la ronde. Comment une personne aussi insouciante, insolente, voir carrément barrée, avait pu voir le jour dans une famille respectable comme celle de Reese, voilà une question à laquelle Cassie aurait bien aimé avoir une réponse. Elle n'éprouvait même pas d'agacement à l'égard de la jeune fille, juste une certaine résignation, un fatalisme dû à trop d'heures passées à essayer de faire rentrer quelque chose dans cette jolie petite tête blonde. Reese saurait trouver son chemin, un jour.
Après tout, sa présence ici démontrait peut-être un début d'intérêt pour son avenir. Avec un mélange d'étonnement et de légère satisfaction, Cassiopée l'écouta lui expliquer qu'elle s'était plus ou moins réveillée, qu'elle avait réalisée que sa vie ne pouvait pas être basée uniquement sur les jeux vidéos et qu'il était enfin temps de songer à construire son futur. Cambridge serait le lieu idéal pour ça, même si Reese allait devoir travailler très dur pour réussir à y entrer, et à y rester. Cassie ne pouvait pourtant pas s'empêcher de repenser à tout ce temps où elle avait dû subir la mauvaise volonté, l'insolence voir la méchanceté gratuite de la jeune fille. Elle avait encore en mémoire les longues diatribes de Reese qui mettait autant d'imagination que de fougue à lui expliquer par a+b que ses leçons ne servaient à rien et qu'elle pouvait gentiment se les mettre dans un endroit de son anatomie qui serait plus à même de les recevoir que ses propres oreilles.

Et finalement, la Reese qu'elle connaissait refit surface à la vitesse de l'éclair, et Cassie afficha le même air résigné que lors des derniers cours qu'elle lui avait donné. « C’est mort, je vais pas me casser le cul à me faire chier dans les transports pour aller dans un bureau où les mecs tirent la gueule H24, pour me défenestrer dans dix ans, parce que mon emploi, c’est de la merde. » Quelques regards se tournèrent vers elles, Cassie les ignora. Reese avait un franc parler qui pouvait déstabiliser, heureusement, elle s'y était habituée et avait appris à ne plus s'en formaliser. « Y’a mon frère quelque part, je sais pas ce qu’il est aller foutre encore, mais j’attends qu’il revienne. » Ah, voilà qui expliquait enfin la présence de Reese à Cambridge. Évidemment, jamais il ne lui serait venue à l'idée de venir dans cette université juste pour le plaisir, et encore moins pour assister à une journée portes ouvertes. En bon grand frère qui prenait soin de sa cadette, Peters Junior avait certainement voulu l'initier au monde des études universitaires, et Cambridge restait un lieu fantastique pour y goûter. Malheureusement, Reese n'était absolument pas réceptive à tout ces efforts, et Cassie était plutôt bien placée pour le savoir. Pauvre grand frère, et pauvres parents. Reese ne semblait vraiment pas vouloir grandir.


Avant qu'elle ait pu dire quoi que ce soit, Reese enchaîna, avec toute la distinction dont elle avait toujours fait preuve. « Tu dois savoir s’il y a des mecs pas mal qu’on peut se taper ? Pour dire que je suis pas venue ici pour rien quoi. » « Si je... » bredouilla Cassie avant d'en perdre l'usage de la parole. Cette fois, de nombreux regards sidérés se tournèrent dans leur direction. Cassie pinça les lèvres en fermant les yeux, une expression d'amusement mêlée de stupéfaction sur le visage. Après tout ce temps qu'elles avaient passées toutes les deux, à travailler -enfin, Cassie avait donné des explications à Reese qui n'avait rien écouté-, voilà que cette dernière parvenait encore à la surprendre.
En rouvrant les yeux, Cassiopée choisit d'en rire plutôt que de s'offusquer. Reese était encore jeune, elle était encore un peu fofolle. Restons calme et surtout tolérante. « Hm, non. » sourit-elle en dissimulant son sourire derrière sa main. « Non, je ne sais pas où tu pourrais trouver... ce que tu cherches, mais hm, je peux quand même te faire visiter et peut-être que tu finiras par... et bien trouver ton bonheur. » Avec un geste en direction de la porte, Cassie invita Reese à la suivre, en espérant qu'elle n'allait pas regretter d'avoir poursuivi cette petite entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: [2014] Hinc lucem et pocula sacra /feat Reese   Mer 13 Juil - 14:18

Est ce qu'elle se mêlait du cul des autres, elle ? Non. C'était entre autre pour ça qu'elle avait vécu comme un affront, cette idée complètement conne de ses parents, de souhaiter lui faire prendre des cours particuliers. Elle était trop conne pour savoir ce qu'elle voulait, c'est ça ? Elle était surtout assez futée pour savoir ce qu'elle ne voulait pas, s'enfermer dans un job de bureau débile, terminer frustrée, et mal baisée par son mec aux front dégarnie. Bonjour le plan de vie de merde. Sa mère n'avait jamais accepté qu'elle soit si différente de ses frères, et c'était à cause de tout ça qu'il y avait autant de discorde entre elles. Ouais c'était clairement de sa faute. La rousse avait trinqué. C'est clair que c'était malheureux pour elle, elle était devenue une victime collatérale malgré tout, mais bon, en même temps c'était elle qui l'avait cherché. La réussite de Reese, elle en avait rien à foutre, elle était seulement motivée par les billets que lui refilait ses parents à la fin des cours. Donc hein. A elle de faire avec les moyens du bord. Si elle cherchait volontairement à la déstabiliser, elle ne s'attarda pas pour vérifier si c'était le cas. Non c'était quand même largement plus fun d'observer les tronches tantôt impassibles, ou alors partagées, sans doute peu certaines de ce qu'elles venaient d'entendre. Plutôt crever que de devenir aussi chiante que ces gens !

- Quoi, t'es intéressée par le plan ? Questionna t-elle à l'attention d'un type, avant de prendre le temps de le dévisager. Hmmm nan, je crois que pour moi, ça va pas pouvoir se faire. Ca te botte ? Poursuivit-elle a l'attention de la rousse. Putain, elle mettait sa main à couper qu'elle était coincée du bulbe.

La preuve, même si elle lui apporta un élément de piste, dans sa réponse. Reese accepta sans vraiment rechigner. Au pire, elle pouvait toujours se démerder pour la larguer quelque part, c'était pas ça qui l'inquiétait.

- Heu au fait, c'est quoi déjà ton nom ? Si elle se la coltinait, même si c'était pas le plus important à son avis, c'était quand même toujours le genre d'infos qui pouvait s'avérer utile.

La rousse lui montra la direction, et Reese s'engagea la première, parce qu'elle avait pas que ça a foutre non plus, de deviser pendant des heures. Elle prit de nouveau de quoi bouffer, quand même, c'était important. Elle allait devoir retrouver son frère aussi un jour, quand même, c'était important, même si c'était lui qui l'avait bien cherché au départ. Elle devait quand même reconnaître que l'endroit était sympa, il devait y faire bon d'y vivre. Tant que c'était pas pour étudier.

- Et alors ton but dans la vie à part de te laisser mourir ici, c'est quoi ? Non parce que vraiment, elle ne comprenait pas l'intérêt. C'était sa merde à elle hein, entendons nous bien, mais quand même, avait beau y réfléchir, elle ne parvenait toujours pas à saisir pourquoi il y avait autant de gens qui tombaient dans le panneau.

Et elle de s'être laissée traîner par son frère ici. Génial, bonjour le cadeau, au lieu de passer du bon temps ensemble, c'est elle qui se récupérait les merdes, et elle avait plus qu'à composer avec. Elle jeta un coup d'œil aux alentours, dans l'espoir de se dégoter une cible auprès de qui elle aurait tour plaisir de s'amouracher. Un type qui allait faire des études relous peut être, mais qui allait gagner beaucoup de tunes par la suite. Non négligeable. Tant qu'il était mignon, et surtout qu'il pourrait assouvir ses désirs du moment. Le reste du plan, on verrait plus tard.

- Une journée porte ouverte, c'est censé te donner envie de revenir ici. Ya pas des trucs funs à faire ? Genre comme ne pas à avoir à écouter des vieux pots de fleurs raconter des conneries dans un amphi plein à craquer et puant la transpiration. Par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [2014] Hinc lucem et pocula sacra /feat Reese   

Revenir en haut Aller en bas
 
[2014] Hinc lucem et pocula sacra /feat Reese
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Predators Pré-saison 2014
» HAITI: Obama demande le retrait complet de la MINUSTAH ...Fin 2014
» draft 2014 info
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Repêchage 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: