TSJ > on a soif d'idéal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 18:08


Teha St John
there is always more than meet the eyes

introduction
Teha Joy St John est née à Londres. Son père, l'homme d'affaire Lee St John, devient secrétaire du président du FMI en 1995 et la famille s'installe à Washington. En 1997, le nom de Lee apparaît dans un scandale financier. Pour protéger ses enfants des retombées médiatiques, il les envoie chez ses parents, à Londres. Il se suicide en 2002. En 2008, après un secondaire ponctué de trois renvois, Teha obtient ses A-Levels (économie, sociologie et italien). Elle part faire des études d'économie à l'université de Zagreb où elle rencontre Tarek dont elle tombe enceinte, en 2011. Elle fuit en Angleterre, y achève sa grossesse et fait adopter l'enfant. Elle travaille depuis deux ans au British Museum, après une année d'auto-destruction qui lui a presque coûté la vie.

▬ âge : 25 ans (en 2016)
▬ nationalité : anglo-croate
▬ métier : interprète & employée à la boutique du British Museum
▬ quartier : Fulham (chez son frère)
▬ orientation sexuelle : homosexuelle
▬ statut : en couple
▬ groupe : Oyster Card
▬ avatar : Zeda Navarro


en 2005en 2009aujourd'hui
En 200 mots minimum, dites où en est votre personnage dans la vie en 2009. Peut inclure ce qui se passe entre 2006 et 2009.

▬ 2006 : est renvoyée de sa deuxième école
▬ 2007 : est renvoyée de sa troisième école
▬ 2008 : obtient ses A-levels en économie, sociologie et italien
▬ septembre 2008 : s'installe en Croatie chez sa tante maternelle et s'inscrit à l'université de Zagreb
▬ janvier 2009 : premier rendez-vous avec Tarek Bakhtiar, un de ses collègue de promo

Zagreb,
2 décembre 2009

Mon très cher papa,

aujourd'hui, ça fait sept ans que tu es parti. Je n'ai toujours pas compris pourquoi tu as posé un tel geste mais j'ai fini par accepter que je n'y étais pour rien – ni moi, ni les garçons. Papy et mamie m'ont toujours dit que tu étais un homme merveilleux et pendant longtemps, je ne les ai pas crus. J'ai préféré écouter les mensonges de tous ces gens qui ne te connaissaient pas. Et puis j'ai grandi, j'ai mûri, j'ai voyagé et j'ai commencé à voir les choses différemment. Aujourd'hui, je n'ai plus honte d'être ta fille. J'en suis fière, même. Et j'espère que là où tu es, tu es fier de moi.

Le temps passe tellement vite, papa. Je me souviens encore de la petite fille apeurée et perdue à qui on répétait que son père était une ordure. Cette enfant a été une adolescente turbulente et aujourd'hui, je crois qu'elle est devenue quelqu'un d'équilibré – enfin je l'espère. Et ça, c'est grâce à un homme. Je me souviens que quand j'étais petite, tu me racontais l'histoire du beau prince anglais qui a un jour rencontré une princesse sur une plage de Croatie. Tu parlais de maman avec tellement d'amour et d'admiration dans les yeux, j'en étais presque jalouse de n'aimer personne comme ça. Aujourd'hui, je sais ce que ça fait. Il s'appelle Tarek et je l'ai rencontré à l'université. On suit les mêmes cours, sur l'économie mondiale et les échanges financiers entre pays de l'UE.
Je me sens revivre. Il éveille en moi des trésors d'émerveillement que je pensais inexistants. Je suis heureuse quand je suis avec lui. Je sais que je suis jeune et que tu me dirais certainement d'y aller doucement mais je sens que c'est le bon. Un jour, il m'emmènera chez lui, en Turquie – enfin je l'espère.

Je suis si heureuse, ici en Croatie. Je crois que savoir que maman et toi avez été heureux à Zagreb joue dans ma volonté de rester ici. Après tout, peut-être que ma vie est ici ? Je pourrais trouver un travail, après mes études et Tarek et moi on pourrait s'installer ensemble pour fonder une famille ? J'ai des projets plein la tête, papa. J'ai la sensation que toutes ces années de doute sont derrière moi et je me sens libre comme l'air de profiter, enfin, de la vie.

Avec tout mon amour,
Teha.
En 200 mots minimum, dites où où en est votre personnage dans la vie aujourd'hui. Peut inclure ce qui se passe entre 2009 et 2016. Si votre personnage est décédé pendant cette période, reportez les mots demandés sur les autres périodes de rp.

▬ juin 2010 : obtient sa licence d'économie et entre en master
▬ 2011 : tombe enceinte de son compagnon Tarek ; fuit en Angleterre et rencontre Siobhàn O'Neills
▬ 2012 : accouche d'un petit garçon, adopté par une famille du nord de l'Angleterre ; début d'une profonde dépression
▬ août 2013 : fait une tentative de suicide en avalant une boîte de médicament ; passe deux mois en hôpital psychiatrique
▬ 2014 : commence à travailler à la boutique du British Museum ; se met en couple avec Siobhàn O'Neills

Concentrée sur sa caisse, Teha ne remarque pas le grand brun à la peau mate qui flâne parmi les étagères de la boutique. La jeune femme de vingt-cinq ans lève un regard excédé sur la cliente qui hésite depuis cinq bonnes minutes à acheter un livre sur l'art viking. Une petite queue se forme derrière elle et les clients commencent à râler. Finalement, la petite dame repose le livre et achète une représentation miniature du Sphinx, quittant la boutique avec un joyeux « et bonne journée ! ». Teha lâche un juron en croate et reporte son attention sur la cliente suivante.

C'est alors qu'elle remarque l'homme brun. Il semble passionné par la contemplation d'un ouvrage sur l'ancienne ville de Ninive. Ses traits sont plus que familiers. Teha déglutit et il faut un raclement de gorge de la cliente pour la ramener à son travail. Elle balbutie des excuses et enregistre les articles. L'arrivée d'une succession de groupes scolaires plonge la petite boutique dans son effervescence habituelle et ce n'est qu'à 18h, lorsque les derniers retardataires quittent le musée, que Teha peut enfin souffler. Elle clôt sa caisse, réorganise les étalages et récupère enfin ses affaires dans les vestiaires du personnel avant de prendre la direction de la sortie. Il fait frisquet en cette soirée de mars 2016. Heureusement, aucun nuage gris à l'horizon et la Lune brille dans le ciel de Londres.

Teha resserre le col de son manteau et glisse ses mains dans ses poches. Alors qu'elle va pour traverser la rue, son téléphone sonne. Distraite, elle le sort de son sac et en oublie de regarder la route avant de traverser. Un klaxon, des crissements de pneu et l'instant d'après, elle se retrouve sur le trottoir, dans les bras de l'homme qui vient de l'empêcher de se faire écraser. Clignant des yeux, éberluée par sa propre négligence, elle reprend son souffle, resserre son manteau et lève la tête pour remercier l'étranger. Pas si étranger que ça.

« Tarek ? » souffle-t-elle.

Devant elle se tient le premier amour de sa vie, l'homme avec qui elle a partagé trois ans de sa vie et la raison de sa fuite. Il ne sait pas qu'elle est tombée enceinte de lui et que c'est pour lui cacher cette grossesse qu'elle est rentrée précipitamment en Angleterre. Il ne sait pas non plus qu'après maints et maints changements d'avis, elle a gardé l'enfant et l'a fait adopter à son accouchement. Il y a quelque part dans le nord de l'Angleterre, un petit garçon aux yeux sombres, aux boucles noires et à la peau colorée par ses origines turques.

« Qu'est-ce que tu fais ici ? » parvient-elle enfin à balbutier.
« Je te cherchais » répond-t-il, un sourire au coin de la bouche et les yeux brillants de bonheur.

Puis, sans plus de mots, il attire Teha dans ses bras et l'embrasse passionnément. Un juron éclate alors de l'autre côté de la rue, tirant les deux anciens amants de leur cocon. Tarek lâche Teha, qui s'est figée lorsqu'il l'a embrassée. Une grande brune aux yeux flamboyants de colère envoie son poing valser dans le visage de Tarek.

« D'où tu embrasses ma copine, toi ? » crache-t-elle tandis que le jeune homme pose sur elle un regard lourd d'incompréhension.
« Siobhàn, c'est Tarek » murmure Teha en glissant sa main dans celle que sa compagne lui tend.

La nouvelle venue ouvre la bouche mais pas un son n'en sort. Elle connaît tout de l'histoire de Teha avec ce type. Elle est même au courant pour l'enfant qu'a porté Teha parce que c'est elle qui l'a accompagnée à la maternité le jour de l'accouchement. Elle sait surtout que cet homme est le premier amour de la femme qu'elle aime et son arrivée, Siobhàn le voit comme une menace. Teha n'a plus regardé d'homme depuis qu'elles sont ensemble mais peut-être que ce beau gosse au charme méditerranéen la fera changer d'avis ?

Ni une ni deux, elle hèle un taxi et pousse Teha dedans. La jeune femme est tellement éberluée de revoir son ancien amant qu'elle ne sait même plus quoi faire. Les idées se bousculent dans sa tête et tandis que la voiture s'éloigne, elle tourne la tête pour voir Tarek, resté sur le trottoir. Ils se reverront bientôt, il n'y a pas de doute...

(Depuis ce jour, Teha n'a plus revu Tarek. Elle ne comprend pas pourquoi il n'est pas revenu et a essayé de le contacter mais rien n'y fait. Depuis un mois, elle a d'autres problèmes à gérer : elle a officiellement annoncé à ses grands-parents et à sa mère son homosexualité et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils n'ont pas du tout apprécié. Son grand-père lui a demandé de quitter la maison et son frère lui a proposé de venir vivre avec lui et sa famille quelques temps, histoire de décider si elle s'installe avec Siobhàn...)
En 200 mots minimum, dites où où en est votre personnage dans la vie en 2005. Peut inclure ce qui se passe avant 2005. (enfance etc) Si votre personnage n'est pas né ou trop jeune, reportez les mots demandés sur une autre période de rp.

L'adolescente porte la main à sa bouche, s'étonnant d'y trouver du sang. Sonnée, le cul par terre, elle lève son regard éberlué vers l'autre adolescente qui se tient, debout face à elle. La colère déforme les traits de Teha St John dont le poing tremble encore de son accès de violence.

« Répète un peu ce que tu viens de dire » crache Teha en se penchant vers elle.

L'autre ne bronche pas un mot et recule légèrement, sans détacher son regard de l'Anglo-croate qui semble prête à lui arracher les globes oculaires à la petite cuillère. Un grand silence a recouvert la salle de classe. Tous les élèves ont le regard braqué sur les deux filles qui se font face. Le professeur intervient enfin, envoyant la blessée à l'infirmerie et Teha chez le directeur. Lorsqu'on lui ordonne de s'asseoir et d'attendre que l'on contacte sa grand-mère, Teha prend sa tête entre ses mains et laisse échapper quelques larmes. Elle pleure de colère, de tristesse, de haine et de désespoir. Tous ces sentiments se mélangent dans sa tête et dans son cœur. Elle ne sait plus où elle en est. Depuis trois ans que son père s'est suicidé, personne n'avait jamais mentionné son nom et aujourd'hui, il a fallu que la prof d'économie mentionne les scandales politiques de ces dix dernières années. Et demande un exemple, que Nancy Ryan s'est empressée de donner, mentionnant Lee St John et le scandale du FMI dans les termes employés par nombre de journaux américains : « St John, le salaud aux deux milliards ».

Une demi-heure plus tard, Gabrielle St John fait irruption dans la pièce. Elle pose un regard sévère sur Teha qui baisse rapidement les yeux. Sa grand-mère est une femme fière que le scandale puis le suicide de son fils ont partiellement détruite. Cependant, malgré sa perte, elle a élevé ses trois petits-enfants dans le souvenir et l'amour de leur père. C'est pourquoi Teha voit tant de déception dans le regard de sa grand-mère. Elle sait qu'elle devrait être l'élève parfaite, assidue, travailleuse, respectueuse et ambitieuse comme l'est toute sa famille. Cependant, Teha ne peut pas. En elle, il n'y a qu'un immense vide qu'elle ne parvient pas à combler depuis trois ans. Elle voudrait rendre fière cette femme élégante aux manières raffinées mais elle semble ne faire que des mauvais choix.

« Peux-tu m'expliquer ton comportement ? » demande sa grand-mère en s'asseyant près d'elle.
« Elle a insulté papa » murmure Teha en triturant le pan de sa jupe.
« Ma Teha, tu ne peux pas t'en prendre au monde entier. Il y aura toujours quelqu'un pour insulter la mémoire de ton père. Sois plus intelligente. Garde ta rancœur et ta colère et fais-en la plus puissante des armes » dit Gabrielle en redressant le menton de sa petite-fille avant d'écraser une larme sur sa joue.

Teha esquisse un pâle sourire face à la douceur qui point dans les yeux de sa grand-mère. Les effusions d'amour et de tendresse ne sont pas communs chez les St John mais le regard de la matriarche en dit bien plus long que mille embrassades.

« Tu trébucheras encore, avant de trouver ta route » continue Gabrielle. « Nous sommes une famille et peu importe ce que tu feras, ton grand-père et moi nous serons toujours là pour toi » achève-t-elle dans un murmure alors que le directeur les invite à passer dans son bureau.

L'entrevue se solde par le renvoi de Teha. Gabrielle, comme à son habitude, promet mille malheurs à l'école et à son directeur sur un ton d'une froideur polaire et clame tout fort que puisqu'on ne protège pas les victimes de maltraitance dans cette école, il y en aura bien une autre pour accueillir Teha. L'adolescente regarde cette tragédie grecque avec un œil amusé et emboîte le pas à sa grand-mère lorsque celle-ci quitte l'école. Une fois dehors, Teha lève les yeux au ciel.

« Un jour, tu seras fier de moi » murmure-t-elle avant de s'engouffrer dans la voiture.



─ pseudo/prénom : blop. ─ âge : 22 ans. ─ fréquence de connexion : quotidienne.  ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ? bouche à oreille et j'adore le concept & le design ! ─ inventé ou pévario ? inventé.  ─ code : Ok by Margaux ─ crédits : vodka paradise.


Dernière édition par Teha St John le Lun 11 Avr - 18:08, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 18:10

Oh gosh elle est trop belle Je ne la connais !!

Bienvenue parmi nous et bon courage pour la fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 18:29

Elle est jolie
Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 18:29

Bienvenue ici jolie demoiselle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 18:40

Bienvenuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 18:42

Merci les petits chats
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 19:02

Voilà qui promet ! En tout cas, bienvenuuuuue, bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Dim 10 Avr - 23:43

Cara I. Gallagher a écrit:
Voilà qui promet !

JE PLUSSOIE A MORT bienvenue sur TTR ! Hésites pas à faire signe si tu as besoin de quoi que ce soit, et bon courage avec ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Lun 11 Avr - 9:13

Super choix d'avatar, elle est trop trop belle heart
Bienvenue et bon courage pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 770
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Lun 11 Avr - 14:22

Bienvenuuuue j'aime beaucoup l'avatar

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Lun 11 Avr - 17:15


Je ne connais pas la demoiselle mais elle est magnifique
Et puis cette histoire promet
Bienvenue sur TTR !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Lun 11 Avr - 18:09

Merci merci les petits chats, quel accueil cheers
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Lun 11 Avr - 18:27

Bienvenue sur TTR
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Lun 11 Avr - 20:15

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   Mar 12 Avr - 10:04


félicitations !
te voilà validé(e) !



Fiche validée ! J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ta fiche, je suis curieuse de savoir si cette histoire va donner lieu à un triangle amoureux...

Étant validée le 12 avril, tu es concernée par le recensement ce mois-ci. Par contre nous t'invitons dès maintenant à créer ta fiche de liens pour t'intégrer au plus vite sur le forum.  Pour trouver des liens plus facilement, nous avons mis au point un petit registre des personnages qui t'aidera à connaître un peu mieux nos amis londoniens. Mais tu peux aussi découvrir tes voisins ou mieux encore ouvrir une colocation!

En ce moment nous avons une intrigue en cours à laquelle tu peux t'inscrire icii, mais aussi souvent des activités que tu retrouveras dans le flood.

N'oublie pas qu'il te faut entamer un rp sur le forum avant de poster un pévario !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TSJ > on a soif d'idéal   

Revenir en haut Aller en bas
 
TSJ > on a soif d'idéal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marie a soif de savoir [Terminée]
» Bois sans soif
» Constant-Aksel Baugarel. La soif de justice! Il n' y a pas philtre revigorant plus efficace que celui ci!
» Une soif de rp à combler ^^
» Un p'tit verre, on a soif ! Hic ! [PV Tirya]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: