JMB ❅ gotta get down on friday

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 15:55


Jason Michael Baker
i can't fight this feeling anymore

introduction
Jason, Américain de son état, aîné d'une fratrie de cinq enfants (dont quatre filles) et fier propriétaire d'une moto ainsi que d'une mygale prénommée Figgins, vit en Angleterre depuis quelques années déjà. Il a suivi son pote Chandler lorsque ce dernier est parti pour Oxford et il a survécu là-bas en livrant des pizzas, faisant des mojitos et ramant pour l'équipe d'aviron de l'université. Il a ramé avec Rose Foster aussi mais il a fini par trouver grâce à ses yeux et ils vivent ensemble à Kensington depuis à peu près deux ans. Comme un bonheur n'arrive jamais seul, l'une de ses sœurs, Rachel, est également en Angleterre et il a récemment rouvert le Carling, légende oxfordienne, en plein Londres.  

▬ âge : 25 ans (en 2016)
▬ nationalité : américain
▬ métier : gérant du Carling
▬ quartier : Kensington
▬ orientation sexuelle : hétérosexuel
▬ statut : en couple
▬ groupe : Single Ticket
▬ avatar : Jesse Williams


en 2005en 2009aujourd'hui
L'écran a déjà freezé plusieurs fois et il a beau adoré sa mère, il n'en peut déjà plus de sa petite anecdote à propos de leur voisine. Il tâche de garder les yeux ouverts mais la fatigue est là, bien présente. Il la sent peser sur ses épaules. Qui a dit que jongler entre deux jobs était facile ? Pas lui, c'est certain. « Jason, tu ne m'écoutes pas » siffle sa mère avec agacement. Il sursaute, un brin désorienté, avant de regarder l'écran de l'ordinateur que Chandler lui prête gracieusement chaque semaine, pour son coup de fil hebdomadaire. Sa mère le fixe d'un air sévère et il ne peut s'empêcher de frissonner, parfaitement conscient de l'effet que ça donne dans la réalité. Dieu merci, il n'a droit qu'à une version réduite, découpe buste-cou-tête pixelisée. Ça ne l'empêche toutefois pas d'avoir peur, c'est dire combien la vraie version de ce regard, lorsqu'on a sa mère en face de soi, est flippante. « Mais si » tente-t-il faiblement, en espérant que ce soit suffisamment pour qu'elle reprenne le court de son récit. Ce n'est pas que ça ne l'intéresse pas, non, il est toujours ravi d'avoir des nouvelles des uns et des autres, même s'il s'agit de la vieille madame Jenkins et de ses trois chats obèses. Mais aujourd'hui, en ce rare jour libre où coïncident ses congés de chez Domino's et du Carling, il a réellement mieux à faire que d'écouter les ragots de son immeuble de Brooklyn. Dormir, par exemple. Rattraper les heures de sommeil perdues à parcourir la ville sur un scooter pourri et à confectionner des mojitos pour des gens qui ne le regardent même pas dans les yeux. « Jason, je viens de te demander si tu voulais que je t'envoie les jumelles pour Noël et tu n'as même pas relevé » réplique sa mère, accusatrice. Ah, merde. Grillé. Il soupire, peu désireux de l'entendre une nouvelle fois dire qu'il a fait une grosse erreur en partant à Oxford. Elle ne dit jamais qu'il les a laissé, parce qu'à la vérité, ni elle ni les filles n'ont vraiment besoin de lui. Evidemment, elles l'aiment, il n'en doute, mais sa mère s'est toujours débrouillée seule. Elle n'a pas eu d'autre choix en se retrouvant enceinte, à tout juste vingt-et-un ans, et elle a continué, brillamment d'ailleurs. Elle tient sa maison d'une main de fer depuis le début et c'est elle qui leur a fait remonter la pente après le décès du paternel, il y a sept ans. « Tu es sûr que ça va ? » demande-t-elle, plus inquiète cette fois que réprobatrice. Il acquiesce avec un sourire faible. Tout va bien, oui, il est juste fatigué. « Je bosse beaucoup » fait-il, en guise d'explications. Il n'est pas utile lui préciser qu'il cumule deux jobs ou elle serait capable d'exiger qu'il rentre. Ou pire, elle pourrait venir ici et le ramener. Mais pour faire quoi  A New York ou à Oxford, même combat. Il n'est pas comme Mary Ann, il n'a jamais aimé l'école et l'université n'est même pas une option plausible dans son cas. Et puis, à Oxford, il y a Chandler et les autres. Il y a Rose Foster aussi, même si elle ignore probablement qu'il existe. Alors non, il est bien ici, il ne fera pas la bourde d'affoler sa mère. « Tu peux toujours rentrer si tu veux, chéri. Je m'arrangerai pour tes billets d'avion » insiste-t-elle et, oui, il le sait mais il ne le fera pas.
Malgré toutes ces années passées en Angleterre, Jason a encore du mal à assimiler tout le concept du décalage horaire. Fort heureusement, sa mère aussi et elle semble disponible chaque fois qu'il l'appelle, généralement à la fin de sa journée de travail ─ soit généralement tard, très tard dans la nuit. « Tout va bien ? Oh, mais dis-moi, tu es encore au travail ? Quelle heure est-il à Londres, deux heures ? » demande-t-elle joyeusement, probablement en train de calculer. Jason sourit, un peu las, et baisse les yeux sur sa montre. « Quelque chose comme ça, oui » fait-il en réprimant un bâillement. Sa mère s'en aperçoit, évidemment, parce que sa mère remarque tout, même à travers un écran et une webcam plutôt mauvaise, même à des milliers de kilomètres de là. « Et tu n'es pas rentré ? Le bar est fermé, non ? Rose doit t'attendre » Il sent le reproche dans sa voix et ça lui donnerait presque envie de rire s'il n'était pas si fatigué. La nuit a été longue, les clients exigeants et l'une des serveuses a appelé dix minutes avant l'ouverture pour prévenir qu'elle ne viendrait pas. Il n'avait pas exactement prévu de la remplacer mais il a appris à gérer ce genre de problèmes sans broncher, depuis le temps. « J'espère pas, elle travaille demain, tu sais » réplique-t-il et, non, non, il n'est pas amer. Plus autant qu'au début, en tout cas. Leurs emplois du temps sont chargés et ils se voient peu, certes, mais ça fonctionne. « Vous devriez prendre des vacances, tous les deux, et venir à New York. C'est votre tour après tout, après Noël » Il grimace brièvement au souvenir des fêtes de fin d'année et de sa mère, dans leur appartement de Kensington. Il n'a pas envie de retenter l'expérience, pas tout de suite, et il est prêt à parier que Foster non plus. « Je vais y penser » élude-t-il, en se forçant à sourire. Ce n'est pas le moment de se disputer avec sa mère, pas à cette heure-là en tout cas. « Préviens-moi assez tôt quand même, qu'on puisse s'organiser avec les activités d'Amanda et le travail de Carl, parce que- » Wait, what? Qui est Carl ? Jason fronce les sourcils sans comprendre. « Carl ? » répète-t-il, inquiet. Il a terriblement envie d'entendre que ce n'est personne, juste le nouveau chinchilla de sa petite sœur, à la limite son petit-ami mais il est à peu près certain que ce n'est pas le cas. Et, non, il n'a pas du tout envie de parler de la vie amoureuse de sa mère après une journée de travail. Or ever. « Oui, Carl. Il est temps que tu le rencontres, tu ne crois pas ? Oh, chéri, ne fais pas cette tête, je t'en ai déjà parlé » insiste-t-elle, presque radieuse. Ça devrait lui faire plaisir. Mais non. Et, non, elle ne lui en a pas parlé. Il s'en souviendrait. « Non ? Eh bien c'est fait. Vous allez vous entendre à merveille, j'en suis sûre. Mais il faut que je file, il est tard ici et chez toi aussi. Oh, avant que j'oublie, dis à Rachel que j'attends toujours qu'elle m'appelle. I swear, cette petite va finir par me donner des cheveux blancs. Allez, je te laisse, il faut que tu rentres. Et n'oublies pas de parler à Rose de New York ! » Elle n'attend même pas qu'il la salue avant de raccrocher. L'écran revient à la page d'accueil de Skype, laissant Jason éberlué. What the fuck just happened? Certes, la mort de son père remonte à presque quatorze ans maintenant et il sait que sa mère a le droit d'être heureuse, mais lui annoncer, comme ça, sans préambule, qu'elle fréquente quelqu'un ? Et quelqu'un qu'il ne connaît pas, en plus ? Oh god. Il faut qu'il en parle à Rachel. Probablement pas maintenant, s'il tient un minimum à la vie ─ elle serait bien capable de l'étriper verbalement s'il osait l'appeler. Fréquenter Rose Foster sur une base régulière la rend vaguement effrayante. Comme s'il n'était pas déjà suffisamment entouré de femmes terrifiantes.
Rires et cris déferlent sur Jason au moment même où il ouvre la porte de la maison, bruyante comme toujours. Les instants de calme sont rares et le silence est un luxe chez les Baker. Les jumelles crient au salon et Maryanne tente de hurler plus fort, probablement pour imposer son choix de programme télé aux deux autres. Quant à Amanda, elle dévale les escaliers si vite qu'elle en manque une marche. Jason esquisse un mouvement pour la rattraper mais elle se stabilise en roulant les yeux avec hauteur ─ so young and already too much sass à son goût. « Ton bulletin est arrivé ! » lance-t-elle par-dessus son épaule avec un sourire franchement moqueur avant de rejoindre les autres au salon. Oh. Well. La soirée va être sympathique. Il sait déjà que sa mère va crier, taper du pied, peut-être pleurer, effondrée par ses performances scolaires inquiétantes. Pas vraiment le vendredi soir dont il avait rêvé, non, et il est certainement trop tard pour fuir chez Chandler. « JASON EST RENTRÉ ! » annonce Amanda, le petit monstre, à pleins poumons. Tant de solidarité fraternelle fait chaud au cœur.

Il se débarrasse de sa veste avec une lenteur délibérée, parfaitement conscient de traîner des pieds, tant mentalement que physiquement. Les sermons maternels ne sont jamais très agréables, surtout lorsqu'il s'agit de ses notes. « Tu comptes prendre racine ? » s'enquiert sa mère, dans l'encadrement de la porte. Il baisse les yeux et marmonne une réponse inintelligible, à mi-chemin entre les excuses et un début de rébellion. Mieux vaut se taire en fait et il la suit sans un mot de plus. « Jason, tu te rends compte un peu ? soupire-t-elle, une fois à la cuisine, des feuillets à la main ─ l'objet du crime ultime, le bulletin assassin concocté par ses profs si dénués d'humour. Qu'est-ce que je vais faire de toi ? Tu n'iras pas à l'université avec des notes pareilles, on ne décroche pas une bourse correcte comme ça. Surtout avec les résultats de votre équipe de foot. Le principal devrait vraiment renvoyer cet entraîneur, il vous entraîne vers le bas » L'avantage avec sa mère, c'est qu'elle parvient à changer de sujet toute seule, sans qu'on ait à la pousser. Il acquiesce doucement en espérant que ça suffise pour le tirer d'affaire ─ fat chance. « Il faut que tu fasses un effort chéri, penses à ton avenir. Je ne serai pas toujours là pour t'aider » ajoute-t-elle et curieusement, ça sonne comme une menace. Ce qui est drôle, dans le fond, mais il n'a pas envie de rire. Ce n'est pas Chand qui lui fait une vanne vaseuse à propos de Linda Anderson et de sa nouvelle poitrine, apparue au cours de l'été, c'est sa mère qui détache lentement chaque mot en le clouant sur place d'un regard noir. He's in trouble, big times. « Et le meilleur moyen d'y arriver, à mon avis, c'est d'arrêter de traîner tout le temps avec le petit Williams et votre bande. Je ne sais pas à quoi vous passer votre temps mais ça n'est clairement pas bon pour vos études » conclut-elle, comme s'il n'y avait pas à discuter. « Mais maman ! » Elle l'arrête d'une main, le bulletin dans l'autre ─ le maudit bulletin qui a l'air de lui rire au nez, mesquin. « Ça suffit, ce n'est pas une proposition, Jason. Tu feras ce que je te dis. Maintenant, va t'occuper des filles, le dîner est presque prêt » Et la voilà revenue à un ton presque tendre, à un sourire aimable. Ses changements d'humeur sont terrifiants et elle aussi, alors il se tait et il s'exécute. Inutile d'en parler, apparemment, mais Jason n'a pas dit son dernier mot.



─ pseudo/prénom : scarlett glasses/Julia. ─ âge : prenez l'âge de Claire et soustrayez tout le quota de grand âge  ─ fréquence de connexion : Arrow   ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ? C'EST LA FAUTE DE CECILE, parce que c'est toujours la faute de Cécile ─ inventé ou pévario ? Fosfaure Agency's pévario  ─ code : autovalidation. ─ crédits : moisme.


Dernière édition par Jason M. Baker le Jeu 7 Avr - 16:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 16:36

YANKEE Le meilleur !
Génial avec Jesse, très beau makeover
La belle promo pour le Yankee, proprio du Carling, love that
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 16:47

Baaaaabe

Trop de hâte pour le drama à venir et j'aime définitivement beaucoup beaucoup ce nouveau toi
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 17:16

The reason I won't read your rp : LA FOUTUE SIGNATURE DE TARA.

CINQ MINUTES DE PERDUES DESSUS.
ET LA TIENNE EST PAS MIEUX JULIA.

METTEZ-LUI UN PULL A COL ROULE, UNE CAGOULE, AND LET ME LIVE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 17:19

NEW!JASOOOON
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 17:29

SALUT CHARMANT JEUNE HOMME WHAT A FACE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 17:46

Gosh, Jesse Williams est vraiment canon !
Bienvenue à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 17:48

Rebienvenue & bonne rédaction pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 18:01


Jesse est un tellement un bon choix
Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Jeu 7 Avr - 18:51

Terry U. Eckhard a écrit:
YANKEE Le meilleur !
Génial avec Jesse, très beau makeover
La belle promo pour le Yankee, proprio du Carling, love that

MERCI MEEEEL (et dis donc, à l'occasion, est-ce qu'il y aurait moyen que tu fasses quelques avatars de Jesse ? parce que sa galerie est ridicule Arrow )

Rose M. Foster a écrit:
Baaaaabe

Trop de hâte pour le drama à venir et j'aime définitivement beaucoup beaucoup ce nouveau toi

WHAT A FACE ! j'ai trop hâââââââte, god Arrow

David I. Vanderberghe a écrit:
The reason I won't read your rp : LA FOUTUE SIGNATURE DE TARA.

CINQ MINUTES DE PERDUES DESSUS.
ET LA TIENNE EST PAS MIEUX JULIA.

METTEZ-LUI UN PULL A COL ROULE, UNE CAGOULE, AND LET ME LIVE.



les cols roulés, ça gratte

William C. Hardy a écrit:
NEW!JASOOOON

IT'S A NEW DAY, A NEW DAAAAWN, A NEW LIFE FOR MEEEE

Cara I. Gallagher a écrit:
SALUT CHARMANT JEUNE HOMME WHAT A FACE !

BONJOUR JOLIE DEMOISELLE DONT JE SUIS LE PERE ET QUE J’ÉPOUSERAI WHAT A FACE ! (avec deux moi différents hein )

Jules Abberline a écrit:
Gosh, Jesse Williams est vraiment canon !
Bienvenue à toi Smile

right back at you, Josh Beech est hot, hot, hot

Lena Pearson a écrit:
Rebienvenue & bonne rédaction pour ta fiche

Merci Lenaaaa

S. Paloma Anderson a écrit:

Jesse est un tellement un bon choix
Rebienvenue

IKR, he's so hot Arrow WHAT A FACE ! MERCI MAÏLYS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Ven 8 Avr - 10:03

Hey handsome! Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Ven 8 Avr - 10:25

Jason M. Baker a écrit:
Terry U. Eckhard a écrit:
YANKEE Le meilleur !
Génial avec Jesse, très beau makeover
La belle promo pour le Yankee, proprio du Carling, love that

MERCI MEEEEL (et dis donc, à l'occasion, est-ce qu'il y aurait moyen que tu fasses quelques avatars de Jesse ? parce que sa galerie est ridicule Arrow )

Tu n'as même pas à demander... j'ai commencé hier soir après Niney XD J'ai vu la galerie de Jesse, j'ai eu les yeux qui ont piqués...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Ven 8 Avr - 10:33

Oh mon dieu
Rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   Mer 13 Avr - 23:32

Je te valide my love Va donc m'ouvrir un josefoker Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: JMB ❅ gotta get down on friday   

Revenir en haut Aller en bas
 
JMB ❅ gotta get down on friday
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Friday Night Smackdown - 24 février 2012 (Carte)
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter
» Friday Night Smackdown - 27 Avril 2012 (Résultats)
» Friday Night Smackdown - 11 Mai 2012 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017 :: vieilles fiches de présentation-
Sauter vers: