I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE   Mar 5 Avr - 19:46


Je n’arrive pas à dormir. J’ai essayé de fermer les yeux et d’oublier toutes les intrusions du monde extérieur, de laisser de côté le chaos de ma vie, mais je n’y arrive pas. Impossible de lutter contre la force irrésistible qui m’attire de sortir de cet appartement. Allongé et las sur mon clic-clac, je commence à compter les fissures qui se dessinent sur mon plafond ; je ne peux pas rester ici, du moins pas ce soir ! D’ailleurs, mes voisins du dessus commencent leur énième dispute virulente de la journée et il est certain que je ne suis pas capable de supporter cela. J’attrape mon sac à main et mon manteau en direction du Barfly Club pour penser à autre chose et sûrement me noyer dans l’alcool et les bras d’un homme.
« Holly, remets en moi un autre ! » Lorsqu'Holly dépose le verre de vin blanc devant moi, je lâche un large sourire à Holly, « Merci, j'en avais besoin ! » J'ai besoin de sentir la montée de chaleur de l’alcool au creux de mon ventre; je veux aller jusqu'au bout de ma maîtrise de soi juste pour le fun ! Je balaye tout de même du regard le bar bondé, à la lumière tamisée. Une petite conversation serait agréable, surtout si elle est ponctuée d'un homme charmant. Je ne peux rien déceler du bourdonnement de conversations sourdes qui flotte dans le bar. Je change de position sur mon siège. Je ressens des bouffées de chaleur à cause de mon dernier verre de vin et des nombreux verres qui ont précédé celui-ci. J'aime cette sensation où je me sens flotter dans les airs, cette ivresse qui m'enivre et qui me permet de mettre de côté mes problèmes et mes interrogations. J'en ai marre d'attendre qu'un homme vienne me rejoindre au bar pour m'offrir un verre alors je commence à pianoter sur mon téléphone et je tombe sur le numéro du petit con. Un petit sourire narquois et éméché s'affiche sur mes lèvres. J'ai envie de m'amuser et surtout faire chier Carlisle, je veux flatter son égo surdimensionné puis le laisser sur la touche ! Sans réfléchir aux possibles conséquences, je l'appelle, peu importe l'heure qu'il est, c'est d'autant mieux si je le réveille en sursaut !
Après quelques secondes d'attente, une voix émerge de mon téléphone... J'ai une très forte envie de rire que je parviens à le contenir et j'essaye de donner ma plus belle voix suave. « Salut belle-gueule. Je suis toute seule au Barfly et je n'attends qu'une chose... » Je m'interromps quelques secondes le temps de contenir un nouvel éclat de rire. J'essaye d'oublier que je parle à Carlisle en projetant cet appel sur un homme, un vrai, un mec qui me donne envie de retirer mes vêtements, pas ce demi-homme qui s'avère être mon foutu demi-frère ! Je reprends fièrement, « J'ai envie que tu me rejoignes... Tu ne peux pas savoir à quel point j'ai toujours eu envie de toi, tu es mon âme sœur et nous sommes fait pour être ensemble ! Je porte cette petite robe rouge qui se retire en quelques secondes et je réclame tes doigts délicats pour la retirer sur-le-champ ! » Je lâche comme un soupire d'excitation pour faire monter la tension. Argh, je ne dois pas penser que parle au petit con sinon cela va me couper dans mon élan. Je reprends vivement avant qu'il ne prenne la parole. « Rejoins moi tout de suite, ne me fais pas attendre Carlisle, je ne pourrais pas attendre très longtemps !  » Je raccroche, ne lui laissant pas le temps de répondre. Je me demande s'il va avoir la curiosité de venir au bar pour savoir qui vient de l'appeler... Assise dans l'obscurité du bar, je commence à secouer la tête, comme si cela pouvait me déloger de ses pensées et surtout de revivre cet appel à Carlisle. Oh gosh, qu'est-ce que j'ai fais encore ?! « Holly, un autre verre, plus fort s'il te plaît ! » Je dois vivement oublier ce moment, me trouver un mec avec qui danser et surtout avec qui passer la nuit !



Dernière édition par Terry U. Eckhard le Lun 11 Avr - 22:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE   Lun 11 Avr - 22:16

La soirée avait été calme pour une fois. Pas de sortie en boîte, pas de tournée des bars entre potes, juste un moment posé et calme avec mes colocs devant des séries tirant plus sur le navet que sur le chef-d'oeuvre. Tsss. Ces séries anglaises se pensaient intelligentes avec leur humour british à deux balles et leurs effets spéciaux de fond de garage. Sérieux. Qui pouvait croire qu'un extra-terrestre appelé "Le Docteur" soit devenu la mascotte du peuple anglais? Pathétique. Si j'avais accepté de regarder, c'était uniquement pour parfaire ma culture anglaise, et aussi pour éviter les regards horrifiés des personnes que je croisais et à qui j'avouais ne jamais avoir regardé Doctor Who. Ouais bah j'allais pas dormir plus intelligent, c'était clair. Une fois libéré de cette torture scénaristique, je rejoignais mon lit, un peu déçu de dormir seul. C'était con, très con, mais je m'étais habitué à avoir une présence rassurante à mes côtés. Et même si je n'avais jamais de mal à me laisser aller dans les bras de Morphée, je préférais de loin être accompagné. Un sourire stupide s'afficha sur mon visage tandis que je pensais à Lena. Douce et adorable Lena. Je m'effondrais dans mon lit avant de choper mon portable et d'envoyer un petit message à la dame de mes pensées. Un petit mot en français pour la faire sourire, pour l'aider à dormir. Parce que j'aimais à croire qu'elle pensait à moi aussi. Urgh. C'était pourtant vrai que je devenais niais en pensant à elle! Je soupirais longuement, avant de fermer les yeux. Il me fallut moins de deux minutes pour m'endormir...

Mon portable vibrait dans le vide. Grommelant, je me retournais dans mon lit, prenant mon oreiller que je plaçais sur ma tête. Trop tard, j'étais réveillé. A tatons, j'attrapais l'objet du délit. Et mes yeux endormis rencontrèrent le nom affiché sur mon portable. Putain de bordel. Chucky on line. Depuis quand elle m'appelait en pleine nuit celle-là, elle pouvait pas aller s'envoyer en l'air dans un coin et me foutre la paix? J'avais une furieuse envie d'éteindre mon tel et de l'envoyer chier, mais une minuscule voix en moi me poussa à y répondre tout de même. Encore cette foutue curiosité... « Salut belle-gueule. Je suis toute seule au Barfly et je n'attends qu'une chose... » Hein? Alors là, je restais sur le cul. Si je n'étais certes pas très réveillé, j'étais assez lucide pour comprendre qu'elle se foutait ouvertement de moi. Je me frottais les yeux et baillais bruyamment, ennuyé par cette conversation qui ne présageait rien de bon. « J'ai envie que tu me rejoignes... Tu ne peux pas savoir à quel point j'ai toujours eu envie de toi, tu es mon âme sœur et nous sommes fait pour être ensemble ! Je porte cette petite robe rouge qui se retire en quelques secondes et je réclame tes doigts délicats pour la retirer sur-le-champ ! » Ouch. Je grimaçais en imaginant une seconde que ce qu'elle déblatérait pouvait être vrai. Non. NO WAY. Là, clairement, soit elle avait perdu la tête -même si je le pensais déjà depuis longtemps-, soit elle s'était encore laissé aller à la joyeuse addiction qu'était l'alcool. Qu'elle aille crever dans un coin, au moins je dormirai tranquille. Et Oh mon Dieu, je crois que jamais, JAMAIS, je ne la toucherai. Rien que de l'imaginer dans cette robe rouge me donnait envie de vomir. Une question demeurait: qu'est-ce qu'elle voulait en me disant tout ça? Au moment où j'allais enfin intervenir, elle me coupa la parole une fois de plus. « Rejoins moi tout de suite, ne me fais pas attendre Carlisle, je ne pourrais pas attendre très longtemps ! » Elle rêve la pauvre. Comme si j'allais me déplacer pour elle. Je posais mon portable, prêt à me rendormir tranquillement. Toutefois, une pensée me gênait. Je ne pouvais pas m'empêcher de me dire que Terry devait être vraiment défoncée pour m'appeler comme ça. Et si jamais elle finissait sur le trottoir en train de s'étouffer dans son vomi? Après tout, elle m'avait appelé, c'était comme de la non-assistance à personne en danger. Et puis, Willow ne me le pardonnerait pas si je ne faisais rien. Oh et puis merde. Je me levais d'un bond, attrapais deux trois fringues, ma veste en cuir et sortis de la coloc, bien décidé à rejoindre le Barfly.

La nuit était fraîche, cela m'avait au moins permis de me réveiller un peu. Tout ce que je voulais, c'était m'assurer que Terry était capable de s'occuper de sa pauvre petite carcasse toute seule et rentrer dormir. Boring. Soudain, le Barfly s'étalait face à moi, et au vu de l'ambiance qui s'en échappait, il était fort à parier que Terry était tombé encore plus bas dans la déchéance humaine -si c'était possible-. Une fois entré dans l'établissement, je fronçais les sourcils, cherchant du regard Chucky. Non, mais... Sérieux? La brune était tout bonnement en train de se déhancher sur la table, non sans allumer les mecs qui l'entouraient. Dégoûtant. Nouveau soupir. J'étais censé faire quoi moi? Je m'approchais de la table, me frayant un passage au milieu de personnes imbibées d'alcool. Très franchement, je ne comprenais pas qu'on puisse se mettre dans des états pareils. Si on ne tenait pas l'alcool, on en buvait pas, point barre. Une fois au bord, j'attrapais un des bras de ma demi-soeur sans ménagement. "Descends de là, Terry, j'voudrais pas que tu abimes ce si joli visage en t'éclatant par terre." Je lui jetai un regard féroce, plein de ressentiment. Il n'y avait là aucune démonstration d'affection. J'étais dans l'efficace et je comptais bien le rester. Voyant qu'elle n'avait pas l'air décidée à se bouger, je la pris de cours en attrapant ses jambes pour qu'elle se retrouve sur mon épaule, empaquetée comme un gros paquet de linge. Je l'amenais dans un coin du bar et la posais sans ménagement sur une chaise. Ce n'était pas comme si elle pesait lourd. Et mes années de muscu étaient parfois utiles... Je m'asseyais à côté, bouillonnant de l'intérieur. "Tu te crois maligne à m'emmerder même pendant la nuit? Et sérieux, garde tes déclarations d'amour de chienne en chaleur pour d'autres, t'es pathétique." Certes, ce n'était ni très fin, ni très avenant envers elle, mais j'en avais rien à battre. Je me demandais encore pourquoi j'étais venu. Parce que j'étais persuadé qu'elle n'allait pas me rendre les choses facile. Attrapant un verre de biere à moitié rempli sur une table adjacente, je la vidais d'une traite, avant de rajouter, un sourire moqueur sur le visage: "Tu devrais rentrer chez toi, tu ressembles à rien." Soirée de merde. Et vu comme les autres habitants du bar semblaient bien, on était parti pour quelques chants anglais bien crus. Great.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE   Jeu 14 Avr - 19:29

Le ridicule de cette soirée m’a rendu légère, comme je ne m’étais pas sentie depuis longtemps. J’essaie de saisir cette sensation et de la garder serrée contre ma poitrine le plus longtemps possible. Je ne veux pas qu’elle m’échappe. À moins que ce soit les quatre shooters de suite que je viens d'avaler qui me procure cette sensation de légèreté comme si tout pouvait m'arriver mais ne pas m'atteindre. Je pense que c'est l'alcool à y réfléchir ! Sinon pour quelle raison je me retrouve à danser sur debout sur une table à me déhancher en allumant les mecs autour de moi ? J'aime ces regards de désirs qui me reluque de la tête aux pieds; je ne suis pourtant pas quelqu'un qui aime porter l'attention sur soi, mais putain qu'est-ce que ça fait du bien de temps à autre ! « QUI M'OFFRE LE PROCHAIN VERRE ?! » dis-je en m'esclaffant tout en regardant les quelques hommes autour de moi. J'ai bu, beaucoup bu mais j'aime ce sentiment de liberté que m'offre l'alcool à ce moment-là. C'est alors que je sens quelqu'un me tirer le bras pour descendre de la table. J'ouvre les yeux et j'aperçois Carlisle qui me prie de descendre de là en évitant d'abîmer mon joli visage ! Wait, what ?! Qu'est-ce qu'il fout ici celui-ci !
 
Merde ! Putain de merde, des bribes de mon appel tardif à Carlisle reviennent à moi. Terry, tu fais chier là ! Je me souviens brièvement de mon monologue de salope en manque et un oubli vital me terrifie. Est-ce que j'ai mis en "masqué" mon numéro avant d'appeler le petit con ? J'essaye de me refaire le fil mental de mon monologue mais j'en suis incapable avec les litres d'alcool qui dansent à travers mon corps. Je sursaute lorsque je sens Carlisle m'attraper par les jambes en me portant sur ses épaules pour m'extraire de ma table et de mes compagnons de bar. Connard ! Je me débats légèrement en frappant sur son dos. « Bordel, laisse moi tranquille ! » Une nouvelle fois, je me suis ridiculisé envers lui. Il ne porte déjà pas en haute estime, mais cet appel doit être la goutte de trop. Seulement, s'il savait que c'était moi au bout du fil, pourquoi est-il là ? C'est ce que je ne comprends pas. Carlisle me pose brusquement sur une chaise au fond du bar et il s'assit face à moi pour me déblatérer ses remontrances. Mais, ta gueule Gremlin, j'en ai rien à faire ce que tu penses de moi ! J'attends qu'il me dise une nouvelle fois que je ne suis pas une femme fréquentable, que je ne suis pas un modèle à suivre et que je ne devrais pas passer du temps avec Willow de peur qu'elle prenne exemple sur moi !
 
Je le toise de bas en haut alors qu'il vide une bière qui traîne sur une table à côté de nous, je reste silencieuse ne voulant pas m'embarquer dans une nouvelle joute verbale avec ce petit con. Je suis tiraillé à l'idée d'aller jusqu'au bout de mon ridicule du coup de téléphone, ou bien l'emmerder jusqu'au bout en l'accusant de violence à mon égard à tous les clients du bar. Cependant, j'ai envie de m'amuser ! De toute façon, quoi que je fasse, il n'arrivera jamais à changer d'avis sur moi et il restera toujours ce petit con prétentieux arrogant à mes yeux ! Je pose mon regard sur lui, devenant de plus en plus insistant, « Je ne voulais pas que tu le prennes comme ça Carlisle. Tu sais l'alcool, cela me donne ce sentiment de liberté et c'est un vrai breuvage de vérité pour moi. » Je me lève doucement et m'approche de lui. « J'ai oublié de masquer mon numéro avant mon appel... mais j'avais besoin de te dire toutes ces choses-là qui sont enfouies en moi depuis des années !  » Je commence à onduler le corps sur la musique qui passe dans le bar. J'essaye d'oublier que je parle à Carlisle et même si j'arrive à soutenir son regard de macaque, je parviens à imaginer un autre homme ! « Je ne voulais pas que tu me vois dans cet état, mais cette ivresse m'enivre et me donne envie de t'avouer ces choses. » Je tourne la tête et je fais un signe à Holly pour me servir un nouveau verre. Elle me connaît et sait ce que j'aime ; puis, je continue à onduler le corps. « Laisse toi aller Carlisle ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE   Mar 24 Mai - 23:13

Sérieux, cette fille allait me rendre dingue. Je me demandais encore ce qui m’avait pris en venant dans ce bar miteux. Ah oui, ce foutu bon sens moral. Comme si Chucky méritait qu’on s’intéresse à elle. Finalement, j’aurais mieux fait de rester dans mon lit. Certes, j’aurais eu des remords en apprenant son malencontreux décès dans une ruelle sombre, mais au moins j’aurais dormi tranquille et je n’aurais pas à me pointer le lendemain aux répétitions avec une gueule de dix pieds de long. La faible résistance qu’elle m’opposa quand je la prenais sur mon épaule me prouva que l’alcool l’avait imbibée à plus de 90 pour cent. Je l’avais connu beaucoup plus combative la cinglée. Beaucoup plus. Mais il fallait dire qu’entre temps, j’avais pris pas mal de muscles et du plomb dans la cervelle. Alors, oui, elle ne me faisait plus peur depuis longtemps. Je voyais à sa tête qu’elle n’en avait rien à foutre de ce que je lui disais, et plus elle m’offrait sa face de chucky blasée, plus j’avais envie de lui en mettre une pour l’assomer et la sortir d’ici de force. Pourtant je me retenais. Putain, je me retenais. Parce qu’il restait la possibilité qu’on me prenne pour un mec violent et qu’on appelle la police. Jamais je n’avais eu de problèmes avec les forces de police, et c’était pas maintenant que ça allait commencer. Alors que je soupirais une nouvelle fois, elle me lança ce regard qui ne m’inspirait qu’une seule chose : t’es dans la merde, Lisle. « Je ne voulais pas que tu le prennes comme ça Carlisle. Tu sais l'alcool, cela me donne ce sentiment de liberté et c'est un vrai breuvage de vérité pour moi. » Oh vraiment ? Au lieu d’un sérum de vérité, elle ferait mieux de se faire une boisson anti-conneries, ça lui serait beaucoup plus utile. Alerte, la Chucky s’approche. Lui lançant un regard suspicieux, je me tendais inconsciemment. Cette fille était dangereusement imprévisible, je ne devais pas entrer dans son jeu. « J'ai oublié de masquer mon numéro avant mon appel... mais j'avais besoin de te dire toutes ces choses-là qui sont enfouies en moi depuis des années ! » Alors là, elle avait clairement envie de finir en paté pour Gremlin. Enfouies depuis des années, mais elle se fout de ma gueule là ! Affichant un sourire moqueur, je rétorquais sur un ton acide : « Dis-moi, t’as toujours besoin de tabasser un mec avant d’avoir envie de te le taper, ou c’est spécialement pour moi ? Parce que clairement, je pense que tu n’as pas envoyé le bon signal. » En la voyant se trémousser devant moi, j’esquissais un rictus de dégoût. Qu’elle ne s’approche pas trop, sinon je risque bien de lui faire mordre le parquet collant d’alcool… Et en plus elle soutenait mon regard, la dingo. Si elle pensait me convaincre avec son simulacre de chienne en chaleur, elle se fourrait le doigt dans l’œil. « Je ne voulais pas que tu me vois dans cet état, mais cette ivresse m'enivre et me donne envie de t'avouer ces choses. » Elle devenait faussement niaise en plus. Non, Darling, ça ne te va pas du tout. La voyant commander un nouveau verre, je me demandais si je n’allais tout simplement pas la laisser planter là et me barrer de ce bar qui sentait la sueur et la bière bon marché. « Laisse toi aller Carlisle ! » Je me levai d’un bond, interceptant la personne qui venait ravitailler Terry et je vidais son verre devant ses yeux. Pas question qu'elle en avale encore. Elle était déjà bien assez chiante comme ça. Décidant de jouer un peu au lieu de me défiler, j’obligeais Terry à reculer jusqu’au mur tout en lui attrapant les avant-bras. La plaquant contre le mur, je vins lui chuchoter à l’oreille : « Tu sais ce que moi, j’ai envie ? Que tu disparaisses de ma vie ! Trouves-toi quelqu’un d’autre à emmerder ! » Ma voix était féroce, on y sentait cette colère sous-jacente que je maîtrisais à merveille. Après tout, j'avais été videur pendant plusieurs mois, je savais comment m'y prendre. La seule différence était qu'il s'agissait de ma demi-soeur et non d'une parfaite inconnue...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE   Mar 7 Juin - 20:14

« Dis-moi, t’as toujours besoin de tabasser un mec avant d’avoir envie de te le taper, ou c’est spécialement pour moi ? Parce que clairement, je pense que tu n’as pas envoyé le bon signal. » Ah, Carlisle... À croire que tu me connais mieux que tu ne le penses après toutes ces années ! Je m'oppose à lui répondre à sa question tout en continuant de me déhancher en le fixant du regard. Merde, c'est vraiment dur de se concentrer pour ne pas éclater de rire tout en arborant un regard perçant. J'ai l'habitude de lancer ce regard à des mecs pour qui j'ai vraiment envie de les mettre dans mon lit, mais là, merde c'est dur ! Je ne veux pas m'arrêter de jouer avec lui ; je sais parfaitement que cela n'arrivera qu'une fois dans ma vie de m'amuser avec le Gremlin de cette façon. La prochaine fois, il est certain qu'il ne s'engouffrera pas dans mon jeu. J'attends désespérément qu'Holly me ramène mon breuvage, j'en ai besoin si je veux tenir sur la longueur. Seulement, je vois Carlisle se lever brusquement de la banquette en me poussant légèrement afin d'attraper mon verre qu'Holly était venu me ramener. « Mais merde Carlisle ! Putain, tu fais chier, c'était mon verre là ! » dis-je en le regardant descendre mon verre à une vitesse fulgurante. Même si nous n'avons pas de lien de sang, je dois reconnaître que nous avons tous les deux une bonne descente d'alcool ! « Commande ton propre verre si tu en as besoin ! » Je me calme à nouveau afin de ne pas rompre mon jeu... mais les insultes et les jurons pourront lui montrer que je me joue de lui ; enfin, après tout, je jure tous le temps cela ne devrait semer pas le doute dans sa petite cervelle de macaque !
 
Je regarde Holly qui ne sait plus quoi faire après cette parade du Gremlin, puis, je lui fais un nouveau signe pour m'apporter une nouvelle boisson. Hors de question qu'il me vole une nouvelle fois mon verre ; je ne vais pas tenir bien longtemps si je suis en manque d'alcool ! En reposant mes yeux sur Carlisle, je le vois me pousser doucement contre le mur du bar tout en attrapant mes avant-bras afin de me plaquer contre le mur. Merde... je ne l'ai pas vu venir cette partie ! J'avais plus pensé à faire ce mouvement ! « Tu sais ce que moi, j’ai envie ? Que tu disparaisses de ma vie ! Trouves-toi quelqu’un d’autre à emmerder ! » Je l'écoute me parler sèchement dans un murmure à  mon oreille, je contracte la mâchoire... Parade pour me calmer et essayer de tempérer ses mots afin de réfléchir à une tirade que je pourrais lui lancer. Je n'essaye pas de me débattre ; au contraire, je lui reste soumise pour lui laisser ce semblant d'avantage à mon égard. Je soutiens son regard après qu'il recule son visage du mien. « À la vie à la mort mon frère ! Que tu le veuilles ou non, je fais partie de ta vie et toi de la mienne ! » dis-je dans un calme olympien, en utilisant la dénomination "mon frère" ; chose qu'il ne m'arrive jamais, oh grand jamais de faire ! Est-ce que je continue à me jouer de lui ? Est-ce qu'au contraire je commence à l'emmerder jusqu'à la moelle ? J'esquisse un léger sourire, qui ne se veut pas narquois pour une fois. « Tu souhaites que je débarrasses le plancher, pourtant tu es là ! Si tu ne tenais pas à moi, tu ne serais pas là Lisle ! Finalement, tout ce que j'ai pu te dire au téléphone, ça t'intéresse, alors arrête de le nier comme j'ai pu le faire depuis tout ce temps ! » Finalement... j'en remets une couche ! Cependant, il est vrai que je ne comprends pas pourquoi il est venue, s'il a vu que j'étais la personne qui l'a appelé. De l'inquiétude pour moi ? Je ne pense pas ! Sûrement, une pensée pour Willow, rien de plus !
 
Afin d'appuyer mes mots, je lève ma jambe pour la glisser contre la sienne afin de la lui caresser. Merde, que c'est dur. J'essaye d'imaginer un autre homme tout en soutenant le regard de Carlisle, mais sans alcool pour me réapprovisionner depuis une trentaine de minutes, je commence à sentir le déclin de mon taux d'alcoolémie. Je m'approche de lui, du moins mon visage puisqu'il continue à me maintenir contre la paroi du mur ; si j'avance plus de cinq centimètres mon visage du sien, mes lèvres vont toucher les siennes. Putain, putain, putain ! J'essaye de garder un regard langoureux à l'égard du Gremlin mais merde je manque de m'étouffer avec toute cette merde dans laquelle je me suis fourré ! Putain, mais recule Carlisle, ou fais quelque chose car là, ce n'est pas possible de me retenir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE   Jeu 8 Sep - 20:06

Voir sa frustration, alors que je lui otais pratiquement le verre des mains, me ravit au plus haut point. Elle était emmerdée? Bah tant mieux, rien ne pouvait me faire plus plaisir. Je lui jetai un regard féroce, ignorant ses insultes et ses menaces. Si elle pensait me faire peur, elle se mettait le doigt dans l'oeil. Et l'entendre jurer m'était si habituel que je le relevais à peine. Une Chucky bien vulgaire, voilà ce qu'était ma demi-soeur, rien de moins. Alors qu'elle tentait un nouveau mouvement en commandant un verre, je prévoyais une parade de taille, l'entraînant jusqu'au mur pour la paralyser et la mettre en position d'infériorité par rapport à moi. Et si je l'avais sous ma coupe, je ne doutais pas qu'elle trouverait à nouveau des moyens de m'emmerder. Je lui fis sentir toute la colère et ma rancoeur, avant de plonger mon regard dans le sien. Ses yeux étaient embrumés, voilés par les ravages de l'alcool. Et pourtant... elle trouvait assez de forces en elle pour avoir du répondant et me mettre dans l'embarras. Très sincèrement, si ma petite soeur ne comptait pas autant pour moi, je crois que j'aurais balancé cette pathétique petite chose dans le caniveau. Elle ne se débattait pas et quelque part, cela ne me rassurait pas. Car Terry était comme l'eau qui dort, aussi dangereuse d'imprévisible. Et je n'oubliais pas ce souvenir malheureux de mon adolescence où elle m'avait mis à terre en un instant... « À la vie à la mort mon frère ! Que tu le veuilles ou non, je fais partie de ta vie et toi de la mienne ! » Je plissais les yeux alors qu'elle prenait un malin plaisir à me torturer psychologiquement. Rien que l'expression "mon frère" dans sa bouche me paraissait complètement décalé et sacrément culotté de sa part. Elle ne serait jamais ma soeur, qu'elle ne l'oublie pas. Comme si je pouvais considérer ce déchet de l'humanité comme de la famille! « Tu souhaites que je débarrasses le plancher, pourtant tu es là ! Si tu ne tenais pas à moi, tu ne serais pas là Lisle ! Finalement, tout ce que j'ai pu te dire au téléphone, ça t'intéresse, alors arrête de le nier comme j'ai pu le faire depuis tout ce temps ! » Cette fois, je lui lançais un regard noir et je resserrai mine de rien mon emprise sur ses avant-bras. Peu importait si elle en ressortait avec des bleus, elle l'avait bien mérité! "T'es vraiment dérangée ma pauvre! Tu sais très bien que Willow m'en voudrait si elle apprenait que je t'avais laissé dans la merde. Comme si je pouvais m'attacher à une créature pathétique comme toi!"m'exprimais-je d'un ton féroce. Je me fichais bien de la blesser dans son amour-propre. Je ne voulais pas faire semblant. Et même si, dans le fond, j'avais un minimum d'attachement pour Terry, j'étais bien incapable de l'exprimer correctement, surtout quand elle prenait plaisir à me pousser à bout de la sorte. D'ailleurs, elle y arrivait très bien... Si bien qu'elle continuait à vouloir se coller à moi, faisant glisser sa jambe contre la mienne. Je soupirais doucement, un sourire se dessinant doucement sur mon visage. Ce petit jeu, elle l'avait voulu, elle l'aurait jusqu'au bout. A mon tour, je diminuais drastiquement la petite distance qui nous séparait, nos corps collés l'un à l'autre. Les yeux dans les yeux, nos souffles se mêlèrent, avant que je ne vienne mordiller son oreille droite dans un geste plus tendre que je ne l'aurais voulu. "Tu sais... A trop vouloir en faire, tu vas finir par le regretter..." Nous étions si proches que je pouvais sentir son rythme cardiaque s'accélérer sous cet assaut de ma part. Et un sourire moqueur, un. Je vins souffler contre ses lèvres, presque hilare. La Chucky ne faisait plus sa fière d'un coup. Elle n'avait qu'à bien se tenir. Pourquoi est-ce qu'elle serait la seule à me torturer? "Alors, chère soeur, ne me dis pas que je te fais de l'effet?" J'échappais un rire presque triomphant avant qu'une présence dans mon dos me fit reprendre tout mon sérieux. Avec tout ça, j'en avais presque oublié la présence de ces idiots de poivrots... Pathètiques. Lorsqu'une voix s'élèva cependant, c'était celle d'une femme, et si j'en jugeais par le regard que lui lançait Terry, cela devait être Holly, la tenante du bar. "Si tu ne la laches pas, j'appelle les flics." Sa voix était claire et ne laissait pas de place aux doutes. Elle allait le faire. Et si elle avait eu un flingue, elle m'aurait déjà braqué. Pourtant, je n'étais pas prêt à lâcher l'affaire. Pas maintenant... Je jetais un regard à Terry en m'éloignant de quelques centimètres à peine. "Vas-y Terry, dis-lui de nous laisser tranquille! On s'amusait bien, non?" Comme si elle m'avait contaminé, je commençais à jouer avec le feu. Et vu mon tempérament, c'était plutôt dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE   

Revenir en haut Aller en bas
 
I think I’ll just stay here and drink + CSG & TUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Oriane Ω stay alive. (finiiiiiiii)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: