Partagez | 
 

 (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Dim 3 Avr - 23:30


Léo Bartholomé Ducroisy
is it desire ? or is it love that i'm feeling for you ?

caractère
Léo est un petit bourgeois parisien tout blanc tout propre, né dans le XVIè itout itout. Il est très hautain et peu sympathique, déteste qu'on lui adresse la parole dans la rue et ne donne jamais de pièces aux SDFs. Il renie un peu son background mais a tout de même des gouts de luxes. Très aigri car il n'a jamais pu réaliser son rêve d'enfance, écrire un livre, par manque de talent et de patience il n'en reste pas moins plutôt brillant et inspiré. Malgré les apparences, c'est un grand romantique qui tombe très -trop- facilement amoureux, ce qui lui cause pas mal de problèmes.

▬ âge : au moins 31 ans (un peu plus âgé qu'Ezra)
▬ nationalité : Français
▬ métier : Scénariste
▬ habite à : Londres, Notting Hill
▬ orientation sexuelle : gay af
▬ statut : libre
▬ groupe : Travel Card
▬ avatar : Louis Garrel


Aujourd'hui
Cela fait presque quatre ans que Léo vit à Londres, il a déménagé pour élargir ses horizons et ça a fonctionné, il écrit de plus en plus et collabore avec beaucoup de réalisateurs. Comme à son habitude, il sort d'une rupture difficile mais il s'est cette fois promis de ne plus faire les mêmes conneries et de prendre son temps au lieu de s'emballer direct. Sauf que la vie n'est pas trop de son côté, en flânant dans une petite librairie il tombe sur un présentoir, "Ezra Turner" sur toutes les couvertures. And here we go again...
En 2005
Après s'être barré de l'hôtel particulier de ses parents, Léo emménage à Montmartre. Il est étudiant en Lettres. Sa vie monotone bascule un dimanche de juin 2004 où il rentrait d'un rendez-vous amoureux raté, assis seule dans le métro à se demander pourquoi les femmes ne lui faisaient aucun effet, Léo rencontra Ezra. Enfin pour le moment, c'était juste un mec étrange qui n'arrêtait pas de le mater, jusqu'à s'arrêter à la même station puis à le suivre. Ce type aurait put être n'importe qui, un tueur ou quoi que ce soit et c'est pour cela qu'étant un peu tendu quand il s'est retourné, il a insulté l'inconnu sans avoir pris le temps de le regarder un peu mieux. Une seconde plus tard et il avait le nez dans les écrits du jeune homme, éparpillés au sol à cause d'un instant de maladresse, le style un peu atypique d'Ezra l'a marqué et dans un instant de folie, il lui a offert le livre qu'il tenait dans la main en prenant bien soin de griffoner son numéro de téléphone sur une des pages. Très vite, ils se donnaient rendez vous dans un bar, une soirée durant laquelle Léo initia Ez aux plaisirs de la chair mais aussi à ceux de l'ecstasy. Plusieurs semaines plus tard et ils emménageaient ensemble et s'enfermait dans un quotidien à l'écart du monde. Léo était fou amoureux - et un peu envieux -du talent d'Ezra mais ne savait finalement que très peu de choses sur ''Ezra'' lui même, peut on ainsi parler de vrais sentiments? Tout dépend de ce qu'on entend par amour. Un an plus tard, et c'est l'heure pour Ezra de rentrer en Angleterre, Léo se sent seul et abandonné, malgré leur décision de ne pas garder contact pour conserver les bons souvenirs, son petit anglais lui manque. Il plante son année d'université, change de voie et se met à écrire des scénarios pour des courts métrages que des amis étudiants en cinéma réalisent.

En 2009
C'est mal le piston, mais ça aide. S'étant découvert quatre ans plus tôt une passion pour la scénarisation, Léo s'est lancé dans le milieu grâce aux relations de ses parents et écrit désormais pour un peu partout, néanmoins très attiré par le cinéma indépendant qu'il trouve inspirant. Il enchaine les relations amoureuses mais s'investit toujours beaucoup trop tôt et finit par effrayer à ses partenaires. Il ne lui reste pas grand chose d'Ezra à part quelques photos qu'il ne regarde plus mais au fond de lui, il pense encore très fort à ces mois de bonheur. C'est de plus en plus difficile pour lui de vivre à Paris, il a l'impression d'avoir fait le tour et n'a que très peu d'amis, à vrai dire, tout le monde le déteste un peu.  


Ezra Dallon Turner ─ amour de jeunesse
Ezra et Léo se sont rencontrés en 2004, pendant l'année qu'Ezra a passé à Paris. Malgré ses difficultés avec les relations physiques, Ez fut extremement troublé par Léo, il agissait avec lui comme s'ils étaient un véritable couple, l'embrassait, le calinait mais ses sentiments relevaient plus d'une grande admiration plutôt que d'amour. Certes, tout ce qu'il a découvert pendant cette année lui a plu mais toujours pas de sentiments amoureux à l'horizon, Léo lui a beaucoup dit je t'aime, chose à laquelle il n'osait pas répondre ce qui n'avait pas l'air de déranger le jeune français. Leur relation était extrêmement spéciale, ils s'étaient enfermés dans un petit monde à l'écart de tout, pleins d'idées diverses et de tasses de café froid, ils parlaient leur langage bien à eux, un mélange d'anglais et de français, bref quelque chose d'inestimable. Cette année les a changés tout les deux et c'est pour cela qu'ils ont décidés de ne jamais se revoir et de ne pas garder contact, pour conserver cette parfaite entente, ces parfaits moments. Ezra n'a pas oublié Léo, il ne s'attend juste pas à le croiser et n'en éprouve pas forcément le besoin.

Prénom P. Nom ─ relation
Dans vos liens essayez de couvrir toutes les périodes de rp du contexte de façon claire, et aussi précise que possible, pour que la personne qui prendra ce pévario ait une idée détaillée de l'évolution de la relation entre les personnages. Soyez le plus concis possible pour ne pas perdre votre lecteur sachant que vous pouvez étayer autant que vous le voulez dans un deuxième message avec vos conditions et des informations plus détaillées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 1177
dispo pour un rp ? : yes, always
avatar : caspar lee
age : vingt-quatre ans (24/04)
occupation : youtuber and unofficial business student at westminster
relationship status : célibataire
MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Dim 3 Avr - 23:33

CHARLIE ET LES HARDY ONT UNE MAMIE FRANCAISE, Charlie et Will sont dans le cinéma, peut-être que ça pourrait déboucher sur un truc, JE SAIS PAS

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
you can count on me ♡ If you're tossin' and you're turnin' And you just can't fall asleep, I'll sing a song beside you And if you ever forget how much you really mean to me, Every day I will remind you. Oh, We find out what we're made of When we are called to help our friends in need. You can count on me like 1, 2, 3 I'll be there And I know when I need it I can count on you like 4, 3, 2, You'll be there 'Cause that's what friends are supposed to do
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Lun 4 Avr - 10:48

Alors O U I Si tu veux on peut partir sur de la cousinerie ? Arrow ça aiderait aussi à expliquer que Léo ai réussi à trouver du boulot facilement en arrivant en Angleterre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Lun 4 Avr - 12:51

Il faudrait voir aussi avec Cécile mais je suis bien partante pour ça, ouais
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Lun 4 Avr - 15:52

Tam pourrait être une des partenaires de Léo ! elle est un brin manipulatrice, elle aurait carrément pu profiter du fait qu'il s'attache vite à ses relations amoureuses Arrow avoir comme ça tourne, mais si tu as besoin, I'm in !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Lun 4 Avr - 17:02

Coucou Par contre on a un souci parce que bah Léo...



Arrow

Par contre je veux bien les lier quand même, justement ça peut être intéressant que Tam le persuade que non, il aime quand même un peu les femmes et qu'il se soit retrouvé embrigadé dans une relation qui lui convient pas du tout
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Lun 4 Avr - 17:07

LOL ça m'apprendra à lire à l'arrache tiens Arrow mais ouais pour le coup, si tu penses que ça peut aller, ça peut être carrément rigolo à jouer
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Lun 4 Avr - 17:29

Moi ça me plaît beaucoup, c'est un lien intéressant pour l'évolution des deux persos et qui peut aussi servir à attirer un joueur donc que demande le peuple
Revenir en haut Aller en bas
avatar



messages : 1234
dispo pour un rp ? : non.
avatar : ramsay. gordon ramsay.
age : only years young.
occupation : to haunt your kitchens. and lives. i also enjoy riding cars very fast, really late.
relationship status : GET OUT OF MY KITCHEN.
MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    Ven 20 Mai - 9:28

Hey Maelle tu l'avais posté non ce pévario ? Il est terminé du coup je peux archiver ce sujet?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

♪ I think I'm gonna be sad, I think it's today, yeah. The girl that's driving me mad is going away. She's got a ticket to riiiide, she's got a ticket to riiiiiide, she's got a ticket to ride, but she don't care. ♫
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris    

Revenir en haut Aller en bas
 
(m) LOUIS GARREL ▲ throwing my arms around Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ROGUE Severus ¤ Ordre du Phénix (Louis Garrel) [Libre]
» BLACK Sirius ¤ Ordre du Phénix (Ben Barnes) [Pris]
» (m) LOUIS GARREL • somebody save me !
» LOUIS GARREL/AU CHOIX : Do you hear the people sing ?
» [1749] Versailles No Bara (Scénario)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017 :: vieux pévarios-
Sauter vers: