ACP ✾ the memory of you is like a drug to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 20:40


Angèle Camila Powell
Les mots sont la plus puissante drogue utilisée par l'humanité

introduction
Elle est belle dans son tailleur sur mesure et ses escarpins à semelles rouges. Ses yeux bleus regardent souvent le sol. Après tout, elle n’a plus rien à voir, tellement de choses se sont passées, qu’elle ne songe même plus à son avenir. La belle gosse de riche et intellectuellement supérieur à la norme se promène souvent seule dans les ruelles de Londres. Elle passe de Belgravia à Camden en deux temps trois mouvements. Elle mène cette double vie dont elle est la seule à avoir le secret. Toxicodépendante la journée, fille du richissime et puissant Igor Powell le soir. Elle passe des mondanités à des aiguilles sales. La vie ne l’a pas épargnée : un frère violent, un père incompréhensif et une mère qui n’a pas fait acte de présence. La belle poupée n’a jamais réussi à construire sa vie. Elle fait ce que papa lui dit de faire et elle se drogue avec ce que Pierre, Paul, Jacques lui file. Ça  pourrait être quelqu’un de mieux, mais ça, personne ne lui a jamais appris.

▬ âge : 23 ans (en 2016)
▬ nationalité : Néerlandaise & Anglaise
▬ métier : Étudiante, bachelor en sciences pharmaceutiques
▬ quartier : Belgravia
▬ orientation sexuelle : Hétéro
▬ statut : Célibataire
▬ groupe : Travel Card
▬ avatar : Barbara Palvin


en 2005en 2009aujourd'hui
au milieu de l'hiver, j'ai découvert en moi un invincible été

2006 ▷ Igor semblait s’être remis du départ de sa femme seulement quelques mois après. D’autre femmes avaient eu le temps de partager le quotidien de cet homme froid et distant durant ces quatre dernières années. L’entreprise familiale marchait comme sur des roulettes et rien ni personne ne pouvait se mettre en travers de cet homme caricatural. Il répandait son nom dans tout Londres et bientôt dans toute l’Europe. Il était Igor Powell, CEO de sa propre banque, qu’il avait repris celle son père, qui lui même l’avait reprise de son père. Il se donnait les moyens de réussir, au détriment d’une vie de famille déjà bien démolie.

Père, puis-je vous demander de … Angèle n’avait jamais compris pourquoi elle devait vouvoyer son propre père, elle n’aimait pas cette distance qu’il mettait entre eux et elle haïssait par-dessus tout son arrogance. Angélique, je n’ai pas le temps pour toi en ce moment, repasse … Demain. Il n’avait jamais le temps pour rien. Elle qui ressemblait tant à sa mère, ça en dégoûtait Igor au plus haut point. Il ne regardait jamais sa fille dans les yeux et la jeune fille en souffrait terriblement, sans parler de Blake.

Alors tête d’ampoule, toujours pas d’amis ? Les enfants Powell étaient scolarisés dans une école privée à Greenwich où ils avaient posé baguages depuis quelques temps. Blake aimait par dessus tout rabaisser sa petite sœur, de façon totalement malsaine. Il était jaloux, jaloux qu’elle réussisse toujours mieux à l’école. L’idée même de ne pas être le meilleur enfant de la famille -en plus d’être déjà le préféré- le bouffait. Cette haine qu’il nourrissait pour sa petite sœur n’arrangeait pas les affaires de celle-ci. Tais-toi Blake disait-elle sans violence, avec une voix monotone et déprimante.

2009 ▷ Cela faisait des semaines maintenant qu’elle fuguait le soir pour rejoindre le voisin à la guitare, ce voisin qu’elle avait vu le premier jour, il y a deux ans de ça. Ce même voisin qui avait été dans la même école qu’elle avant de se faire dégager aussitôt. Il avait quelque chose que les autres garçons de cette école ne possédaient pas : la liberté ! Et ça lui allait si bien. Même si, au début, entre lui et Angie ça semblait perdu d’avance, l’adolescente avait trouvé en lui un espèce d’exutoire. Il pouvait passer des heures à l’écouter parler ou au moins à faire semblant, sans jamais rien demander en retour. Il était un peu le bad boy 2.0 de Greenwich, tout le monde savait qui il était : Jules. Grand et tout maigre, avec des jeans troués et une guitare sur le dos. Parfois, il lui arrivait même de porter des bonnets et ça le rendait encore plus beau. Angèle n’avait d’yeux que pour lui. Il était devenu son centre du monde, elle ne pouvait s’empêcher de passer jours et nuits avec ce garçon. Au grand regret de Blake qui était l’ennemie juré de Jules et réciproquement.

Un joint ? C’est quoi ça un … Joint ! Elle le regardait les yeux grands écarquillés. Il avait simplement sourit et il lui avait tendu cet espèce de cône roulé. Elle lui faisait tellement confiance, elle n’en demanda pas plus et le porta à ses lèvres. Ce fut le début des emmerdes.
on joue à s'oublier en sachant que c'est pas vrai

2012 ▷ Les jours, les semaines et les mois passaient, toujours pas de nouvelles. Jules avait disparu depuis un peu près deux longues années qui paraissaient durer des décennies. Angèle avait grandi, sans son mentor, sans son centre du monde, sans la personne qu’elle chérissait le plus sur terre. Elle était devenue l’étudiante en pharmacie que papa Powell voulait qu’elle devienne. La jeune femme n’était plus que l’ombre d’elle-même, à tel point que l’idée même de devoir un jour revoir Jules ne lui semblait même plus une évidence. Il avait disparu et c’était tant mieux, pour Blake, pour Igor, même Elliot pensait que c’était mieux qu’ils ne soient plus ensemble. Elliot, le meilleur ami d'Angèle depuis des années, il était même son dealer officiel. Car si la belle avait perdu sa moitié, elle n’en avait pas perdu pour autant les mauvaises habitudes. Elle passait ses soirées seule à se droguer, les joints ne suffisaient plus. Et dire qu’il y a encore trois ans, elle ne savait même pas en rouler un ! Aujourd’hui elle se fait des cocktails que n’importe quel drogué pourrait lui envier. La pharmacienne toxicomane se servait où elle pouvait. Chez Elliot, dans le laboratoire à l’université … Partout où elle pouvait. Elle comblait le manque qu’il avait laissé.

2014 ▷ Viens ma belle, je t’emmène, j’ai un pote qui fait un concert, ça va être in-ou-bli-able ! Elliot semblait excité à l’idée d’emmener Angèle voir le concert de ce soit disant pote, dans un bar miteux de Londres. Pourtant ce soir-là, il n’a jamais mis les pieds dans ce bar et le pote dont il parlait Angèle le connaissait bien.

Tu veux un autographe ? Il semblait avoir perdu du poids, encore. Il semblait avoir laissé pousser ses cheveux et ses mains étaient dans un piteux état, sans même parler de ses yeux... La seule chose qui restait inchangée était la guitare avec laquelle il avait performé. Angèle était restée figée … Jules se trouvait en face d’elle, après toutes ses années.

2015 ▷ Angèle avait retrouvé son Jules depuis environ une année, cependant durant tout ce temps ils ont écumés les crises de couple. Les retrouvailles n'avaient pas été aussi belles que prévues. Angie gardait en elle une certaine rancoeur vis à vis du départ de Jules. Cette année-là, toutes les vérités avaient éclatés, non sans laisser des traces indélébiles, chez l'un comme chez l'autre. Si Angèle avait fini par apprendre la vraie raison du départ des Abberline, elle avait aussi avoué à Jules les mille secrets qu'elle lui avait caché durant son absence. Comme par exemple l'amour que Curtis portait pour elle, les coucheries avec son professeur de littérature etc. Mais si il y a bien une chose à retenir de cette année, c'est qu'elle aura été la pire pour les deux.

Aujourd'hui ▷ L'étudiante en pharmaco, est retournée vivre à Greenwich dans le foyer familial, pour le plus grands plaisir de ses deux hommes Powell. Depuis environ six mois elle n'avait plus de nouvelles de Jules et n'avait plus donné signe de vie à qui que ce soit. Angèle avait tout simplement pris la décision de quitter Londres et toutes ces mauvaises racines qui y étaient attachées et la rendaient encore plus mauvaise. A ce jour, elle entretenait de meilleures relations avec son père et son frère, même si ceci ne la comblait pas entièrement. Pour devenir la fille Powell que son père rêvait qu'elle soit, elle avait dû arrêter la drogue et arrêter de fréquenter Jules...

To be continued
lorsque l'on n'a rien, on a rien à perdre

2000 ▷ La petite Angèle regardait son plafond étoilé qui illuminait la chambre. Elle ne trouvait pas le sommeil cette nuit-là, comme toutes les autres nuits depuis maintenant quelques semaines. De l’autre côté de la pièce elle pouvait entendre ses parents se disputer. Une fois les enfants couchés, ils pouvaient vaquer à leur occupation. Cependant ils n’avaient plus grand chose en commun. Igor était devenu un homme d’affaire puissant à Londres, tellement puissant qu’il aurait vendu père et mère pour continuer à avoir le pouvoir sur cette ville qu’il chérissait plus que tout au monde ; sur son entreprise qu’il choyait comme son troisième enfant. Et puis il y avait Louise, la belle britannique, se sentait de plus en plus seule, de moins en moins aimée. Et pourtant Igor ne voulait rien entendre.

Blake ? … La petite tête blonde avait quitté sa chambre pour se glisser dans celle de son frère. Depuis maintenant quelques nuits, c’était devenu une habitude de dormir ensemble. Malgré quelques réticences au début, il avait laissé sa petite sœur venir se glisser dans son lit. C’est la dernière fois ! Disait-il fâché, pourtant ce scénario se répétait toutes les nuits. Blake avait quelques années de plus que sa cadette et il comprenait bien plus facilement la situation à laquelle avait à faire le couple Powell.

2002 ▷ La mère de famille était partie du jour au lendemain, sans laisser de mots, elle n’avait pas même pris la peine de récupérer ses affaires avant de quitter le foyer familial. Angèle, Blake et leur père se retrouvaient à présent seuls, face à une maison qui semblait vide et triste.

Votre mère a dû partir quelques temps, elle reviendra. Il s’accrochait faussement à cette idée ‘’elle reviendra’’ pourtant ça paraissait évident, c’était flagrant. Louise, était partie de façon définitive, elle n’avait plus l’intention de remettre les pieds dans cette maison. Beaucoup de questions restaient cependant en suspend. Des questions auxquelles Blake et Angèle auront certainement à faire face plus tard. J’espère que mère aura l’indulgence de bien vouloir revenir, elle n’a pas terminé mon costume pour la pièce de théâtre !

Malgré ses douze années, Blake se comportait déjà de façon très étrange. Il semblait avoir été atteint de la même maladie que son propre père. Cette espèce de petite tête brune n’avait de sentiments pour rien ni personne et ne semblait pas affectée par le départ de sa génitrice. Blake, c’était le mini-moi d’Igor. Le fils parfait selon tous les membres de la famille Powell.

2005 ▷ T’as vu les voisins ? Ils doivent être quinze au moins ! Il était accoudé à l’entrée de la maison et regardait les nouveaux voisins arriver. Le frère d’Angèle n’avait même pas eu la présence d’esprit de proposer de l’aide. Sa soeur, quant à elle, préférait rester muette et regardait les voisins emménager sagement. Il y en avait un qui tenait particulièrement à sa guitare, visiblement. C’était la première chose qu’il était venu chercher dans les cartons.

Je peux m’asseoir près de toi ? Angèle n’eut pas le temps de répondre quoi que ce soit. Une des nombreuses sœurs Abberline, qui commençait son premier jour dans sa nouvelle école, s’était installée sur la seule chaise vide de toute la classe. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas eu qui que ce soit près d’elle. Poppy ! Je m’appelle Poppy ! Mais tu peux m’appeler Pop’ ou Popz, toi c’est Angélique, c’est ça ? La blonde releva la tête, elle était assise à côté de quelqu’un qui semblait s’intéresser à elle, il lui fallut quelques minutes pour assimiler la nouvelle. Euh oui, Angèle oui. Timidement elle lui fit un sourire.



─ pseudo/prénom : BritishNow. ─ âge : 23 ans. ─ fréquence de connexion : 7/7.  ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ? Sur la toile et je trouve que l'idée de pouvoir RP dans le temps est génial. ─ inventé ou pévario ? inventé.  ─ code : validé by Margaux ─ crédits : Bazzart & Tumblr.


Dernière édition par Angèle C. Powell le Mer 6 Avr - 23:10, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 20:46

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 20:48

Bienvenue sur ttr & bon courage pour ta fiche de présentation
N'hésite pas à nous rejoindre sur la boox
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 20:49

Ouh une étudiante en pharma (c'est ce que je fais irl ^^ Arrow)
Bienvenue parmi nous !
Bon courage pour ta fiche & hésite pas à venir discuter sur la CB Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 20:55

Merci à tous !
@Paloma > IRL j'ai terminée mes études en pharmaco, on va bien s'entendre entre pharmaciennes
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 21:01


Ouh cool Tu fais quoi exactement comme boulot du coup? heart
J'en suis qu'à ma troisième année pour ma part ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 22:00

Bienvenuuuuuuuuuuue Barbara jolie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 22:23

Merci
@Paloma > Dans une entreprise spécialisée dans le domaine pharmaceutique angeel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Dim 3 Avr - 22:25

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Lun 4 Avr - 14:19

Coucou ! Je suis désolée, mais je ne vais malheureusement pas pouvoir valider cette fiche. J’ai eu des difficultés à cerner l’histoire d’Angèle, notamment à cause la ponctuation et la grammaire générale, qui rendent difficile la compréhension, entre autre. On essaye bien entendu d’accepter le plus de profils possibles sur TTR, mais cette fois-ci, j’ai peur qu’il y ait un trop grand décalage. Ca risque de rendre le jeu un peu compliqué, et de poser problème, pour toi et les autres, pour la suite. Voilà, je suis vraiment désolée… Je te souhaite malgré tout une bonne continuation heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Lun 4 Avr - 21:12

Comme discuté par MP je vais faire le nécessaire Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Mer 6 Avr - 23:24

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   Jeu 7 Avr - 10:20


félicitations !
te voilà validé(e) !



Je valide cette nouvelle fiche avec plaisir pauve Angèle, qui ne sait plus où donner de la tête... evanouissement

Étant validée le 7 Avril, tu es concernée par le recensement ce mois-ci. Par contre nous t'invitons dès maintenant à créer ta fiche de liens pour t'intégrer au plus vite sur le forum. Pour trouver des liens plus facilement, nous avons mis au point un petit registre des personnages qui t'aidera à connaître un peu mieux nos amis londoniens. Mais tu peux aussi découvrir tes voisins ou mieux encore ouvrir une colocation!

En ce moment nous avons une intrigue en cours à laquelle tu peux t'inscrire icii, mais aussi souvent des activités que tu retrouveras dans le flood.

N'oublie pas qu'il te faut entamer un rp sur le forum avant de poster un pévario !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ACP ✾ the memory of you is like a drug to me   

Revenir en haut Aller en bas
 
ACP ✾ the memory of you is like a drug to me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ♣ Lost Time Memory ♣
» Partenariat avec Lost Time Memory ?
» Fin du partenariat avec Lost Time Memory
» Sam and the lost memory [Altéa & Sam]
» There's no remedy for memory ~ R.S.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: