you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave   Jeu 31 Mar - 20:49

A cause d'une méchante gueule de bois, Will avait réussi le dur pari de rester sobre pendant plus de quarante huit heures en se promettant mentalement de ne plus jamais recommencer. Il ne s'était pas vraiment mis au vert, mais il n'avait ni mal à la tête, ni envie de vomir, une grande première donc Il était même arrivé à l'heure sur le lieu de tournage, et en assez bonne forme en garçon super pro qu'il était. Bon il ne pourrait clairement pas compter sur une recommandation de Katharine Lawrence pour autant, mais autant profiter de la célébrité tant qu'elle dure. Dans son cas, il y avait d'ailleurs de grandes chances que ce blockbuster soit le dernier de sa courte carrière. Si il n'était pas trop malchanceux, ils le reprendraient peut être dans Made in Chelsea ou Eastenders pour jouer l'amant terrible qui vient briser le couple phare pendant un arc de trois quatre épisodes, mais le cinéma ce n'était sans doute pas son truc sur le long terme. Et puis au moins il ne risquait pas de croiser Tamsin Graham sur un plateau de série B. Will préférait quand elle était trop bien pour lui, ça lui permettait de ne pas la croiser tous les jours. Mais entre deux scènes, il fallait bien combler le vide et l'ennui, aussi il s'était découvert une activité franchement enrichissante sur le plan littéraire en plus d'être distrayante. Les fanfictions. Elles avaient réveillé le lecteur qui sommeillait en William Hardy, et il les dévorait avec engouement. Pas franchement sélectif, ils se fichait pas mal que certaines soient bourrées de fautes d'orthographe ou fatalement crues et même trash. Il s'était fendu la poire sur le manque de réalisme de deux trois incestueuses qui le mettaient en scène avec son jumeau dans un triangle amoureux avec Tamsin Graham, mais il s'était surtout bien marré en tombant sur celles qui s’occupaient des histoires de sexe de son cousin et de ses petits camarades. L'une des meilleures concernait d'ailleurs le petit nouveau et Charlie. There was some smut every three chapters, mais c'était suffisamment improbable et hilarant pour qu'il ait envie de faire découvrir cet univers à David, que pour une raison qui lui échappait à lui aussi, avait gagné son amitié sans vraiment la chercher spécialement.

Hilare, il prit donc la direction de la loge de son collègue avec sa tablette ouverte sur l'une des fanfics les plus crues qu'il avait pu dénicher sur le net. En plus d'être crue, le contexte était franchement réaliste pour le coup. Hate sex dans un taxi, William imaginait ça très bien dans son esprit pervers. « Hé Dave !!! » Lança t-il toujours rieur. « Il faut que tu lises ça. » Clairement William n'avait rien de plus intéressant à faire, alors autant partager ses trouvailles. Il ficha sa tablette les mains de David et croisa les bras un sourire amusé sur les lèvres avant de se laisser tomber sur un fauteil en face. « Avale ton café d'abord, parce que ton toi fictif pourrait te surprendre. »


Dernière édition par William C. Hardy le Lun 11 Avr - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave   Lun 4 Avr - 12:25

David avait repris le tournage avec un soulagement fou. Plus besoin de rester chez lui à ruminer, ni besoin d'accepter les projets de Malka les yeux fermés. Il était ce genre de personne qui avait désespérément besoin de s'occuper sans quoi il avait l'impression de tourner en rond. Mais qu'il soit enthousiaste ou pas, Katherine semblait déterminée à lui saper toute sa motivation en lui casant des tournages aux premières lueurs de la journées, suivies de longues pauses. Un planning qui ne ressemblait à rien, mais auquel il commençait à s'habituer. Se lever au aurores, enchaîner les siestes et les cafés quand il avait des moments de creux dans la journée, et se coucher dès qu'il rentrait du studio. Et s'il avait besoin de s'occuper, il avait quelques livres que sa sœur lui avait recommandé (à moins qu'elle l'ai menacé de terribles supplices si il ne se décidait pas à les lire), et sa fidèle nintendo DS qui ne quittait pas ses côtés.

Et cette fois-ci, il avait pris le temps d'aller chercher un immense Moccha au Starbucks, s'était installé bien à l'aise dans le petit canapé de sa loge, un bouquin sur les genoux. Il reprenait dans une heure, et il ne pouvait décemment pas tourner en se réveillant d'une sieste. Il fallait donc qu'il occupe son temps autrement. Quand la porte s'ouvrit sur Will, il eut un sourire presque ravi. L'acteur de Longbottom signifiait généralement qu'il n'allait pas s'ennuyer. Il n'était définitivement pas le genre de personne dont David se serait habituellement rapproché mais il ne regrettait définitivement pas de compter l'acteur dans ses amis. Pour l'instant. « Hé Dave !!! Il faut que tu lises ça. » Il eut à peine le temps de poser son livre sur une table qui traînait qu'il se retrouvait avec une tablette dans les mains et William assis face à lui, l'air bien trop fier de lui pour cela ne présage quoi que ce soit de bon. « Avale ton café d'abord, parce que ton toi fictif pourrait te surprendre. » Il haussa un sourcil, avala une gorgée de café, et se plongea dans la lecture, l'air plus intrigué qu'autre chose. Son lui fictif? Qu'est-ce que Will racontait encore comme connerie. Il commença à lire. Une partie "disclaimer" bourrée d'un jargon auquel il ne comprenait pas un traître mot. Si ce n'était que son nom y figurait. Celui de Charlie aussi. Qu'est-ce que c'était que cette histoire? Et puis venait le corps du texte. Son sourcil se leva un peu plus en comprenant qu'il s'agissait de lui. Lui, qu'on mettait en scène. God, il avait l'habitude d'être acteur, mais certainement pas muse. Une histoire de taxi qui lui rappelait un peu trop quelque chose. S'agissait-il de ces fans cinglés qu'avait mentionné Charlie dans ledit taxi? Mais l'acteur de Snape n'avait pas mentionné de roman. Non, il s'était contenté de mettre David en garde contre les demandes en mariage et les œuvres graphiques trop graphiques. Il allait reprendre innocemment une gorgée de son café quand il arriva au moment que William devait attendre qu'il lise. Rien de grave. Juste un baiser, mais il arrêta d'avoir l'air dubitatif pour écarquiller bêtement les yeux.

C'est presque machinalement qu'il porta son café à ses lèvres. Grave erreur. Puisqu'il recracha le café aussi vite sur la tablette alors qu'apparemment, "il glissait sa main vers la virilité de..." Oh God. Il s'étranglait un peu. Charlie lui avait parlé de dessins osés, mais là... Là... Il réalisa avec une demi-seconde de retard qu'il avait inondé la tablette de Will de café, et cela lui rappela que l'autre acteur était là. Avec son foutu sourire aux lèvres. David se dépêcha de poser son café sur la table avant de se lever. « God, sorry about this. » Et il se dépêcha d'aller trouver un bout de tissu quelconque pour sauver la liseuse. Et pour éviter de rester face au sourire moqueur de William, alors qu'il se sentait doucement rougir. Charlie avait raison, il fallait définitivement qu'il y remédie. Mais il n'avait pas envie de penser à Charlie à l'instant. En encore moins à cet épisode dans le taxi qui était de toute évidence relaté de manière bien différente dans cette foutue fanfiction. Il essuya rapidement la tablette avec un chiffon. Voilà, comme neuve. Et il alla la rendre aussi vite à William. Il n'avait certainement pas fini de lire, mais ce n'était pas son genre de lecture. Et encore moins le genre de chose qui se lisait en public. « Désolé pour la tablette. » Il eut une moue un peu ennuyée et on sentait clairement dans sa voix qu'il ne s'en était pas encore remis. Le ton était un peu trop étranglé. Mais pourquoi il s'excusait au juste? Après tout, William ne lui avait pas refilé ça à lire de façon innocente, par erreur, ou quoi que ce soit. « Mais... Pourquoi tu lis ça? » Et question plus importante, pourquoi il lui faisait lire ça? Mais vu l'air hilare de l'autre idiot, la question ne se posait pas vraiment. David se débarassa de la tablette en la collant dans les mains de William comme si elle risquait de le contaminer d'une manière ou d'une autre, avant de retourner se tasser dans son canapé. Heureusement qu'il n'était pas cardiaque, sinon il aurait soupçonné William de tentative de meurtre. « Où tu as pu trouver ce genre de... chose? » Parce qu'il en était sûr, Will avait du ratisser les fonds les plus sombres de l'Internet pour trouver ce genre de choses, ça ne pouvait décemment pas être si facile que ça à trouver. Ça ne pouvait décemment pas être à la portée du premier venu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave   Lun 4 Avr - 14:58

Will se marrait, voyant David faire les gros yeux à la fanfiction devant lui. Il lui avait pourtant dit d'avaler son café avant de lire le passage ou Charlie s'attaque à sa virilité de façon un peu trop gourmande. Et encore ce n'était pas franchement l'extrait le plus trash pour être tout à fait honnête. Il fallait continuer un peu plus loin pour tout savoir de ce qui se passait vraiment dans le taxi en question. Les fans avaient une imagination débordante, William devait leur reconnaître ça, même si ils étaient aussi un poil flippants quand même. La fanfiction qu'il avait selectionné pour embêter son ami était certes l'une des plus crues, mais pas non plus la plus bizarre. Le threesome avec Zombie!Nevil l'avait quelque peu déconcerté, même William avait ses limites. Dans une autre vie, il aurait certainement eu bien mieux à faire, mais puisqu'il avait une pause de trois heures un jour sur deux, il fallait bien s'occuper comme on pouvait en attendant son tour. Quant au choix de la victime, il serait bien venu emmerder Charlie, mais il y avait fort à parier qu'il aurait bien moins d'humour que Vanderberghe sur le sujet. Et puis en prime, dans ce taxi, c'était surtout lui qui faisait les cochonneries et avec un sens de l'initiative franchement déroutant. Mais quand on connaissait les deux spécimens, au final il n'y avait que le plot qui paraissait suréaliste, parce que leurs remarques passives agressives étaient assez bien transcrites. Will se demandait ou les fans allaient chercher tout ça. Charlie faisait des efforts en interview. Enfin, les fans devaient bien se douter qu'il n'était pas forcément méga happy du changement de Sirius Black en cours de route. Son compte twitter s'était désertifié à la mort de Nevil, et il avait attaqué une journaliste, mais quand même. Son caractère n'était pas éloigné de celui de la fanfiction, et ça c'était assez drôle.

Lorsque Dave cracha littéralement sur sa tablette, Will protesta un peu. David se dépêcha de trouver quelque chose pour l'essuyer et revint avec une expression de gêne qui n'était pas uniquement lié à l'incident avec la tablette. Sans grande pitié en prime, Will s'amusa de le voir virer au rouge vif, sans avoir pris de mauvais coup de soleil au préalable. “Relax, il y a pire que celle là franchement. Là c'est juste sexuel, parfois c'est juste carrément bizarre. Il y en a pas mal d'incestueuses entre moi mon jumeau et Tamsin aussi !” Il ricana, plus amusé que gêné par l'affaire finalement. Ce qui n'était pas franchement le cas de David qui semblait se trouver dans un état proche de celui de choc. Il lui demanda alors pour quelle raison étrange il s'était mis à lire ces choses là, et il n'y avait pas trente six explications fatalement. “J'ai fait comme tout le monde, j'ai tapé mon nom sur google dans un moment d'ennui total, et puis je suis tombé sur un site, puis sur un autre, puis sur Archive of our own. J'ai trouvé ça marrant, et puis j'avais rien d'autre à faire pendant ma pause. Quand j'en ai eu marre de lire des interprétations franchement étranges de ma relation avec Tamsin, je me suis dit que vous deviez pas être épargnés vous non plus, du coup j'ai lu et j'ai bien rigolé, ouais. Tu trouves pas que le Charlie de la fanfiction est franchement bien décrit ? Il a la même maîtrise du passif agressif. Pour le reste je peux pas dire par contre !” Will se moqua un peu, on trouvait vraiment de tout sur internet, et il ne comprenait pas vraiment que ça puisse encore surprendre David.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave   Mar 5 Avr - 14:16

Alors oui, William se plaignit légèrement quand sa tablette fut inondée de café, mais vu son regard hilare, il le méritait un peu. Il l'avait cherché. Il l'avait voulu. Et si David s'était excusé, c'était parce qu'il était un garçon poli depuis trente ans, et que ça n'allait pas changer maintenant. Mais oui, Will l'avait cherché. Il avait cherché à le choquer, à le voir tourner au rouge vif (cette magnifique couleur qui lui allait si bien), et l'inondation caféinée de sa tablette n'était qu'un juste retour des choses. Et David ne doutait pas un instant qu'il ferait avec, tant il était fier de son effet. “Relax, il y a pire que celle là franchement. Là c'est juste sexuel, parfois c'est juste carrément bizarre. Il y en a pas mal d'incestueuses entre moi mon jumeau et Tamsin aussi !” Et il semblait en être fier. David ne savait pas franchement pourquoi il avait tout de suite apprécié Will, le côté grande gueule sympathique suffisait souvent à lui plaire, mais il avait définitivement un sens de l'humour hors d'atteinte pour le Belge. En même temps, il semblait à David que l'entièreté du cast avait un sens de l'humour qui lui échappait. Peut-être était-ce un choc des cultures. L'humour anglais différait surement de l'humour belge. Et non, il n'aurait pas admis que c'était lui qui n'avait pas d'humour, parce qu'il en avait. Parfois. Quand il n'était pas totalement mal à l'aise. Après tout, Sarah l’entraînait depuis ses plus jeunes années à avoir beaucoup d'autodérision, il avait bien du s'adapter. 

Mais s'il était persuadé d'avoir un sens de l'humour décent, dans les bonnes situations, il aurait pu admettre qu'il manquait de curiosité. David faisait partie de ces rares personnes qui n'avaient jamais senti le besoin de Googler leur nom. Peut-être parce que sa sœur le faisait à sa place et lui rapportait tout ce qu'il y avait à savoir. Peut-être parce qu'il n'avait pas envie de découvrir une absence de page wikipédia pour l'acteur médiocre qu'il avait été. Peut-être parce qu'il était déjà au courant que certains journalistes racontait des conneries à son propos et qu'il n'avait pas envie d'en savoir plus. Peut-être juste parce que ça ne lui venait pas à l'esprit et qu'il avait des choses mieux à consulter quand il avait accès à un moteur de recherche. Comme les différentes espèces de marsupiaux existantes, leurs habitats, et leur taille. Ou bien les noms des races de chats géants. Ou bien la date de sortie du prochain zelda. Ou encore beaucoup d'autres choses, mais certainement rien le concernant lui. Bon. Il s'était peut-être laissé allé à rechercher les critiques du films des maraudeurs dans lequel il avait joué. Peut-être. Mais c'était le seul sujet qui se rapprochait un brin de lui pour lequel il avait pris la peine de questionner Google. Et si l'idée l'intriguait à présent, il n'était pas franchement rassuré par ce qu'il risquait de trouver. “Quand j'en ai eu marre de lire des interprétations franchement étranges de ma relation avec Tamsin, je me suis dit que vous deviez pas être épargnés vous non plus, du coup j'ai lu et j'ai bien rigolé, ouais. Tu trouves pas que le Charlie de la fanfiction est franchement bien décrit ? Il a la même maîtrise du passif agressif. Pour le reste je peux pas dire par contre !” Passif agressif? Oui. Oui. Sûrement. Et David s'enfonça un peu plus dans le canapé, et gromela quelque chose dans sa barbe, quelque chose qui ressemblait à  « I guess you could say that » , tout en se cachant derrière sa tasse de café dont il avala une gorgée.

Il n'avait même pas envie de songer au prétendu réalisme du morceau de fiction qu'il venait de lire. God, pourquoi les gens s'entêtaient à lui coller ce genre d'image en tête. Il était presque sur la bonne voix pour oublier les précédentes propositions de Charlie et ne plus imaginer la scène dans les toilettes du Carling. Il y était presque. Et voilà que William venait lui asséner un truc encore pire dans un coin de son esprit. Son subconscient s'en était déjà donné à cœur joie depuis la dernière fois, et il n'osait même pas imaginer les rêves dérangeants qui allaient suivre cette "découverte". Il n'avait pas envie de réfléchir au prétendu réalisme de ce foutu texte, mais il ne pouvait empêcher une voix dans son crâne de crier que non, définitivement, ce Charlie n'était pas in character puisque le vrai Charlie Fitzwilliam lui avait assuré qu'il n'était pas intéressé par le sexe en public. God, why did i remembered that? Mais peu importait pourquoi il avait retenu ça, le fait était que ce n'était pas le genre d'information qu'il se sentait de partager avec Will sans risquer de se prendre une nouvelle remarque sur un ton toujours aussi moqueur, qui lui donnerait juste envie de s'enfoncer un peu plus dans son canapé. Alors non. Il s'efforça de respirer, d'ignorer cette sale voix dans son crâne, de contrôler un peu la rougeur de ses joues (après tout, Will aurait fait un très bon coach, lui aussi), et de changer le sujet de discussion. N'importe quoi sauf lui et Charlie. Son esprit avait bien assez d'image de situations, dans un taxi ou dans des toilettes d'hôtel, pour qu'il n'ai pas besoin qu'on mette à nouveau son imagination débordante à contribution.

Mais détourner le sujet avec Will? Il n'y croyait pas trop. Quand celui-là avait trouvé un moyen de l'ennuyer, il continuait jusqu'à ce que le rouge des joues de David atteigne une couleur cramoisie que même le pire touriste en plein mois d'Août ne saurait égaler. Mais David avait de l'espoir. Peu de foi en ses capacités, mais de l'espoir quand à un coup de chance, une diversion  bienvenue. « But why would they need to invent this... crap? From what he told me, there's enough drama happening in the cast already. Pas besoin de s'amuser à inventer ce... Ce genre de chose... C'est absurde. » Qui "il"? Personne voyons. Pas Charlie, pas du tout. Ce n'était pas Charlie qui lui avait raconté avec un peu trop d'enthousiasme les coucheries entre les acteurs des maraudeurs, en insistant sur le fait que c'était une tradition. Parce qu'il n'y avait pas de raison que Charlie lui ai parlé de ça. Parce que Charlie ne lui parlait pas. Mais il ne se corrige pas. Avec un peu de chance, William ne relèvera pas. Trop parti sur sa lancée et sur l'exactitude de l'interprétation de Charlie par ce fan aux hormones en ébullition. Ce fan, ou cette fan. Il n'en savait rien, et il s'en fichait un peu. Il ne pouvait s'empêcher de regarder la tablette qui avait retrouvé sa place dans les mains de Will, loin de lui et de ses yeux innocents. Ces histoires avaient beau n'avoir aucun sens et rien à faire sur des sites grand public (surtout si elles étaient aussi aisées d'accès que Will semblait le dire), il se demandait quand même combien il y en avait. Combien de fan pouvaient bien avoir l'idée tordue de le caser avec Fitzwilliam. Parce que, de ce que sous-entendait l'autre acteur, celle qu'il lui avait fait lire n'était qu'une parmi tant d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave   Mar 12 Avr - 20:18

Du drama dans le cast, il y en avait eu, et c'était justement ce que ces gamines exploitaient à des fins créatives. Et dans une certaine mesure, elles n'inventaient pas grand chose. Son cousin avait une attitude un peu bizarre avec Vanderberghe, et s'imaginer qu'il puisse se passer quelque chose entre eux, n'avait rien de franchement original pour quiqonque avait l'occasion de les observer un peu au quotidien. William lui même s'était posé la question. Après peut être qu'il aurait fait un bon écrivain de fanfictions allez savoir, mais l'idée, lui aussi il l'avait eu, peut importe le drama actuel. L'attitude de Charlie était suffisamment révélatrice, pour que n'importe qui aille s'imaginer des choses qui n'auraient pas lieu d'être d'ailleurs, c'était bien le problème. Mais encore une fois, peut être que c'était simplement ses liens familiaux avec Charlie qui lui faisaient trouver l'ensemble foutrement louche. Les histoires de sexe, encore et toujours, un sujet de conversation intarissable pour bien des gens. William se délectait franchement de la réaction de David. Pour terminer, il avait choisi la bonne loge où passer le reste d'une après-midi d'ennui mortel. Dave piquait un fard à la moindre occasion et semblait parfaitement ignorer ce qui pouvait se passer de ce côté précis de la toile. Et en prime, maintenant qu'il était un poil renseigné, Will pouvait jouer les experts, alors que dans le fond, il n'en savait pas plus que lui quelques semaines auparavant encore. William avait fait son petit effet, et se marrait désormais tout en vérifiant que sa tablette fonctionnait encore malgré les crachats dégueus de Dave. Maintenant, il fallait expliquer le pourquoi du comment au belge presque traumatisé par ces écrits. Will adopta une posture détendue, parce que lui bien sur, il était tout à fait à l'aise avec l'idée. Pas le belge. « Bien sur que c'est absurde, c'est une fanfiction, pas une biographie, mais tu peux pas leur en vouloir de se faire des idées. Ta relation avec Charlie est un peu, comment dire... spéciale. » Spéciale, c'était le mot, à défaut de mieux. William savait que David comprendrait bien vite ou il voulait en venir. Il voyait la situation d'un point de vue totalement extérieur, alors il pouvait clairement lui faire confiance là dessus.  « Je veux dire, ça fait plus d'un an, et ça à l'air d'un jeu un peu. Vu le contexte, c'est un peu bizarre, et puis quand vous avez l'occasion de vous éviter, c'est pas vraiment ce qui vous vient à l'esprit en premier. »

William haussa une épaule. « Anyways, c'est marrant, et on a besoin de rire dans ce cast. C'est pas parce que ce type est mort, qu'on doit arrêter de vivre. Pour ce que ça vaut, en dépit de que Charlie pense, t'es un mec sympa et franchement patient. Faut juste pas t'étonner de ce que tu peux trouver sur internet. Et si d'aventure, ce qui se passe dans cette fanfiction vient à se produire dans la réalité, je serai heureux de t’accueillir dans la famille. On a une maison de famille sympa à Cannes avec des cours de Tennis. Charlie est super mauvais joueur. » J'ajoute en plaisantant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave   Mar 26 Avr - 14:14

Will pouvait dire ce qu'il voulait, c'était absurde. Absurde d'aller s'inventer de cette manière des histoires entre des personnes qu'ils ne connaissaient absolument pa. Aller inventer un caractère quelconque à un acteur, selon leurs envies. Aller s'imaginer des scénarii sans aucun sens dans des situations bien trop réalistes. N'avaient-ils pas d'autres sources d'inspiration? De meilleures sources d'inspiration? Ne pouvaient-ils pas simplement se mettre en scène eux-même, tiens. Quelle satisfaction pouvaient-ils bien trouver à écrire des histoires sur deux inconnus. Et pire encore, à les lire. Mais William ne se faisait pas seulement la voix volontaire défendant la liberté de créations de ces fans étranges. Non. William leur trouvait même des excuses. Il allait jusqu'à dire que c'était compréhensible. Qu'on pouvait légitimement se faire des idées. Vraiment? Sur lui et Charlie? Est-ce que ce cher Hardy l'avait encore une fois confondu avec Nevil? Parce que c'était la seule explication que voyait David. Il n'y avait absolument rien, selon lui, qui pouvait porter à confusion. Du moins, rien qui ne se soit passé en public. Rien qui n'ai pu arriver à l'oreille de quelques écrivains à l'imagination bien trop débordante. Quoi que... Non. La seule personne à qui David en avait parlé, c'était sa sœur, et elle savait tenir sa langue. Parfois. Et si elle avait été responsable de ça, le style aurait de toute évidence été bien meilleur. Non, ça ne pouvait définitivement pas venir de Sarah. Et allez savoir pourquoi, David ne voulait même pas envisager que Charlie ai pu aller se vanter de ses exploits au premier venu. Non. Définitivement non. A William? Peut-être. C'était son cousin après tout, mais personne n'avait de raisons de se faire des idées sur eux deux. Et les rares personnes qui avaient eu le droit d'assister à leurs échanges déplacés, pauvre serveuse égarée ou insupportable chauffeur de taxi, n'y changeaient rien.

« Ta relation avec Charlie est un peu, comment dire... spéciale. » Définitivement William devait s'être planté quelque part dans la distribution des rôles. William devait avoir oublié qu'il n'était pas Nevil. Quoi que le Nevil qu'on lui avait décrit n'aurait jamais été choqué comme lui par l'imagination débordante des fans. « Je veux dire, ça fait plus d'un an, et ça à l'air d'un jeu un peu. Vu le contexte, c'est un peu bizarre, et puis quand vous avez l'occasion de vous éviter, c'est pas vraiment ce qui vous vient à l'esprit en premier. » Wait what?! Non Will ne se trompait apparemment pas de personne. Mais il avait une image bien différente du rapport entre ses co-stars que celle que David avait. Parce que de son point de vue, ils se fuyaient, clairement. Juste qu'ils ne pouvaient pas prétendre ne pas se voir quand ils tombaient face à face. Alors oui, peut-être que David aurait pu admettre un intérêt étrange pour Fitzwilliam. Parce qu'il avait tenté de s'intéresser à tous les gens du casting et de sympathiser un minimum, malgré cette sale impression de ne pas être à sa place. Oui, il s'était intéressé à tout le monde. Peut-être était-ce un peu différent avec Fitzwilliam. Peut-être parce que l'acteur de Rogue l'avait intrigué, même si ce n'était pas quelque chose qu'il se serait avoué à lui-même. Peut-être aussi à cause du mur de glace auquel il s'était retrouvé confronté. Parce qu'il était humain après tout, et quand on lui refusait le minimum d'attention requis, ça l'intriguait, et il voulait comprendre. Et il voulait arranger les choses. Alors oui, Fitzwilliam c'était différent, mais ce n'était pas le sujet.

« Et si d'aventure, ce qui se passe dans cette fanfiction vient à se produire dans la réalité, je serai heureux de t’accueillir dans la famille. On a une maison de famille sympa à Cannes avec des cours de Tennis. Charlie est super mauvais joueur. » Evidemment la remarque n'arrangea rien au teint de David. Elle lui arracha tout de même un sourire en coin. Fitzwilliam, mauvais joueur? Bizarrement, ça ne l'étonnait pas le moins du monde. Et il abandonna bien vite l'idée de s'offusquer à la remarque de William. C'était bien le but, et il n'allait pas lui donner cette satisfaction. Il se contenta donc d'un soupir un brin dépité et d'un « Kids these days... » A qui cette remarque était destinée? Bonne question. Aux fans à l'imagination débordante et au sens de la formulation particulier, à William dont le sens de l'humour laissait à désirer puisqu'il trouvait ces fanfictions amusantes, mais aussi sûrement à Charlie qui s'était moqué en présageant de sa réaction face à ce genre de chose. Charlie qui ne s'était finalement pas trompé. Et oui, il pouvait se permettre de les traiter de gosses, puisqu'il était étrangement plus vieux que la majorité de ses co-stars. Même si son inadéquation sociale pouvait parfois en faire douter. « Je veux bien que tu ais besoin de rire, mais... Mais ça? C'est drôle, ça» Ou bien c'est juste ma réaction, l'élément comique? Il ne le demanda pas. Il n'était pas sûr de vouloir la réponse. C'était peut-être là, qu'on voyait qu'il avait quelques années de plus que ses co-stars. Ils n'avaient pas le même humour. Sûrement était-il trop vieux pour ça. Mais après tout, William riait bien de ce qu'il voulait. Même si David n'était pas du genre à adorer qu'on rit à ses dépends, ce n'était pas vraiment comme s'il avait son mot à dire. Pour le coup, il se demandait s'il ne préférait pas qu'on rit de lui, plutôt que d'écrire ce genre de chose. Enfin, de toute évidence lui et Will n'avaient pas le même humour. Et ce n'était pas si grave que ça. « Et ce n'est pas contre toi, mais je me passerais bien de faire partie de la famille. J'ai déjà un aperçu bien suffisant du mauvais caractère de Charlie. » Parce que si William les trouvait bizarre et le trouvait patient, c'était qu'il devait être au courant. Au moins un peu. Au courant de ces discussions qui n'auraient jamais du avoir lieu. Alors le ton était un peu léger, faussement léger. Parce que franchement il aurait préféré ne rien savoir du caractère de Charlie et ne pas être capable de le trouver "franchement bien décrit" dans le bout de texte qu'il s'était retrouvé à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave   

Revenir en haut Aller en bas
 
you would be surprised if you read about your fanfiction self w/ dave
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bill Clinton says surprised by discord in Haiti
» Miss. Greengrass ♣ Well-read people are less likely to be evil.
» No he can't read my poker face~ ♫
» Shaolan Li : "Salut, moi, je suis Shaolan Li, héritier du grand Clow Read, & toi ?"
» ⊱ we read and write poetry because we are members of the human race.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: