anipassion.com
 

 lights are stronger in the contrast - Malka&David

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: lights are stronger in the contrast - Malka&David   Mar 15 Mar - 1:12

There are dark shadows on the earth, but its lights are stronger in the contrast

Malka && David.


David ne faisait pas spécialement confiance à qui que ce soit. Il n'aimait pas vraiment s'étaler sur ses problèmes personnels ou parler de sa vie. Si cela ne l'avait jamais ennuyé d'écouter les autres raconter leurs emmerdes quand il essayait de leur trouver une solution miracle, il préférait un soutien silencieux de la part des mêmes amis concernant les problèmes qu'il n'avait pas envie de formuler à haute voix. Peut-être parce que ça leur donnait trop de réalité, peut-être parce que ça le mettait mal à l'aise, ou peut-être juste que ça allait de paire avec son tempérament plutôt mesuré et discret. Rarement un mot plus haut que l'autre, et c'était facile puisqu'il ne parlait que très peu. Trop peu pour certains. Mais quelques rares exceptions existaient. Ce n'était pas une question de confiance. Parce qu'il y avait beaucoup de personnes que David estimait énormément et à qui il n'aurait pas confié un seul de ses problèmes. C'était autre chose. C'était une aura étrange, chez certaines personnes. Ou bien simplement une façon de le regarder en silence avec cet air circonspect, jusqu'à ce qu'il se sente obligé d'en dire plus, d'avouer ce qui le tracassait. Ça ne marchait évidemment pas à tout les coups. La première à avoir réussi à briser la carapace de silence que David s'était faite avait bien sûr été sa belle-mère, puis sa frangine avait pris la relève. L'avantage avec Sarah étant que de toute façon, David avait l'impression de très peu parler, même quand il se laissait aller, la Belge l'abreuvant d'un flot de parole intarissable. Ça avait quelque chose de rassurant. Mais Sarah n'était pas la seule soupape de sécurité de David, bien heureusement, puisqu'elle n'habitait pas à Londres.

Malka n'avait pas vraiment repris le rôle, ce n'était pas vraiment la même chose. Parce que la relation de David avec sa sœur était quand même très particulière. Mais Malka avait cette aura. Et c'était sûrement pour ça qu'elle était douée dans son job. David qui n'était pas un franc adepte de l'idée d'être sur le devant de la scène (quand ce n'était pas pour jouer) avait décidé de lui faire confiance qu'il ne comprenait pas encore totalement. Et il ne se plaignait même plus quand elle lui trouvait quelques émissions insupportables à la télé. Et il ne se plaignait même plus quand il devait finir en couverture de magazines. Après tout, il finirait bien par s'y faire un jour. Du moins l'espérait-il. Et puis la dernière émission en date s'était plutôt bien passée grace à un acteur de comédie musical qui avait pour ainsi dire sauvé le pauvre David qui ne se sentait vraiment pas à sa place. Alors non, il n'avait pas rendez-vous avec Malka pour se plaindre de l'emploi du temps qu'elle lui imposait avec un main de fer (surtout parce que David était ce genre de personne incapable de dire non quand on lui assurait que c'était pour son bien), et qui ne lui laissait pas vraiment de répit. Parce qu'elle insistait sur le fait que, ce n'était pas parce que la promotion du film précédent s'achevait et que le tournage n'avait pas encore commencé qu'il devait relâcher la pression. S'il ne voulait pas se retrouver coincé dans le rôle de Sirius Black, il fallait qu'il s'impose autrement.

Alors non, il n'était pas là pour se plaindre. Il n'était pas là pour une raison particulière. Juste pour qu'elle lui explique les prochains projets qu'elle pouvait lui proposer malgré le début du tournage du dernier volet de la saga des maraudeurs qui commençait bientôt. Davis n'était pas du genre à réclamer de vacances, et ça tombait bien puisque ce n'était pas programmé dans son planning. Il retrouvait la brune dans un pub pour parler de ses futurs projets, et peut-être un peu de sa vie. Peut-être. Il ne le prévoyait évidemment pas, mais c'était le sujet qui ne manquerait pas de venir sur le plateau. Il n'avait toujours pas digéré la soirée qui avait suivi la première projection du second volet de la saga, de son premier film à lui, de son premier succès. Il faudrait bien que ça sorte, à un moment. Et s'il n'en avait pas encore conscience, il valait mieux que ça sorte au calme, devant un fish&chips et une bière, avec Malka, qu'au hasard d'un échange un peu trop animé avec le principal intéressé. Il verrait bien. Pour le moment, il ne pensait qu'au plus important : retrouver Malka. Toujours installée au même endroit, parce qu'ils avaient choisi cet endroit pour se retrouver depuis un moment. Et il ne put empêcher un sourire ravi et chaleureux d'éclairer son visage. Cela lui faisait du bien de revoir une tête connue et surtout d'une personne qu'il savait bienveillante. Les rendez-vous avec Malka se passaient toujours bien, et même leurs quelques prises de becs qui intervenaient quand David osait s'opposer à une de ses propositions sans réels arguments étaient vite réglées. Puisque le Belge finissait généralement par admettre qu'elle avait sûrement raison et connaissait mieux le sujet que lui. C'était son métier après tout. Et c'était pour ça qu'il se payait ses services. Alors il n'allait pas refuser de l'écouter.

Alors il enleva rapidement sa veste et s'installa face à elle, un léger sourire aux lèvres. « Salut! Ça va bien? » Parce que s'ils ne manquaient pas de communiquer par sms (autant que possible, David détestait parler au téléphone, toujours ses angoisses sociales), cela faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas retrouver en face pour partager un brunch. Et c'était quand même bien plus agréable quand il s'agissait de parler. L'acteur vérifia tout de même sa montre d'un air un peu inquiet, avant de soupirer légèrement, rassuré. Il n'était jamais en retard. « J'espère que tu m'attends pas depuis trop longtemps » demanda-t-il quand même. Par principe. Parce que les banalités vite échangées, c'était la seule façon dont il savait commencer une conversation. Malka rentrerait bien vite dans le vif du sujet, et il aurait bien assez vite l'impression de mourir sous la tonne de travail qu'elle lui proposerait. Même s'il ne s'en plaindrait certainement pas. Il avait eu bien trop de mal à avoir ces opportunités pour ne pas s'en réjouir à présent.
Revenir en haut Aller en bas
 
lights are stronger in the contrast - Malka&David
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Friday Night Lights ~ Partneariat
» what didn't kill us made us stronger.
» what doesn't kill you makes you stronger
» « Bakchich » porte plainte contre Philippe Val
» Malika Al'Saba

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: