CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Ven 4 Mar - 23:14


Cameron Ezeckiel Chesterfield
In the end, it's not the years in your life that counts, but the life in your years

introduction
Il vient de sortir de prison. Il avait pris dix mois ferme pour braquage à main armée. (+) Il a deux frères et deux sœurs. (+) Il est bipolaire et a de nombreux accès de violence. (+) Ses parents sont partis faire le tour du monde il y a quelques années et il ne les a pas revu depuis. Ils appellent de temps en temps pour s'assurer que tout le monde va bien, mais ça s'arrête là.... (+) Il a des rapports assez conflictuels avec ses frères et sœurs, surtout les aînés. (+) Il boit pour oublier ses problèmes et il lui arrive aussi de se droguer. (+) Cameron vit dans l'excès. (+) Il est allergique aux fraises.  (+) Il adore les animaux, surtout les gros chiens. (+) Il n'est jamais vraiment tombé amoureux et est plutôt du genre à accumuler les histoires sans lendemain. (+) Il n'a pas vraiment de but dans la vie et préfère laisser faire le destin. (+) Très intelligent, il a une culture générale incroyable et est capable de vous réciter n'importe quel théorème mathématique ou vous parler d'une grande majorité d'écrivains légendaires ou plus contemporains. Malheureusement, il n'a jamais mis cela à profit. (+) Pour tout vous dire, Cameron a un Q.I. supérieur à la moyenne, mais personne n'est au courant. Il n'en a jamais parlé et a volontairement saboté plusieurs de ses devoirs de peur de passer pour "une tête d'ampoule". (+) Il perd facilement son calme et se bat très souvent. (+) Son casier judiciaire est relativement chargé. (+) Il vit encore avec ses frères et soeurs dans la maison familiale, mais il n'en peut plus de cette ambiance et pense bientôt déménager. (+)

▬ âge : 23 ans (en 2016)
▬ nationalité : anglaise
▬ métier : glandeur professionnel depuis sa sortie de prison, magouille par-ci, par-là, travaille parfois au black...
▬ quartier : greenwich
▬ orientation sexuelle : hétéro
▬ statut : célibataire
▬ groupe : Oyster Card
▬ avatar : zayn malik


en 2005en 2009aujourd'hui
En 200 mots minimum, dites où en est votre personnage dans la vie en 2009. Peut inclure ce qui se passe entre 2006 et 2009.

(+) La violence et la vérité ne peuvent rien l'une sur l'autre."

Octobre 2009. « Pourquoi êtes vous violent Cameron ? » Je soupire, mais ne répond pas. Tout cela est ridicule. « Pourquoi vous mettez-vous aussi souvent en colère ? » Cette fois, un petit rire m’échappe. « Au cas où vous l’auriez oublié, je suis bipolaire. C’est pas comme si je pouvais me contrôler... » je lâche, acerbe. « Et c’est censé tout excuser ? » Il est complètement stupide ou bien il le fait exprès ? « Qu’est-ce que vous voulez dire ? » Le psychologue scolaire réajuste ses lunettes et me fixe droit dans les yeux, avant de répondre : « Vous êtes bien sous traitement ? » J’acquiesce. « Traitement qui, si je ne m’abuse, est censé réguler vos accès de colère et prévenir d’éventuelles crises ? » Nouvel hochement de tête. Pourquoi s’obstine-t-il à me poser des questions dont il connaît déjà les réponses ?! « Dans ces conditions, n’est-il pas un peu facile, selon vous, de mettre vos excès de colère sous le compte de votre maladie ? » Quand il prononce ce mot, il mime des guillemets imaginaires. « Vous croyez que je simule, c’est ça ?! » je m’insurge, littéralement hors de moi. « La question est plutôt : croyez-vous le faire ? » Il est complètement con, ma parole ! « Mon père étai… Il est bipolaire et manque de chance, c’est moi qui ait hérité de ce petit inconvénient ! Croyez-moi, si je pouvais me passer de cette merde, je sauterais sur l’occasion ! Alors, vous êtes mignon, mais venez en au fait, car j’ai ai ras le bol d’écouter vos conneries ! » Monsieur Thompson ne répond pas, en tout cas pas tout de suite. Il commence par griffonner quelques phrases sur son calepin. Pendant ce temps-là, j’essaye tant bien que mal de recouvrer mon calme. « Où sont vos parents, Cameron ? » Mon corps se raidit et je sers les poings. S’il s’est donné pour but de me mettre en rogne, qu’il continue, c’est en bonne voie. « Quelque part dans une caravane… J’en sais fichtrement rien et je m’en contrefous ! » Ces abrutis pourraient bien crever la bouche ouverte que ça ne ferait aucune différence. « Vous semblez leur en vouloir de vous avoir abandonné… » Je lève les yeux au ciel. « Ils ont décidé de partir du jour au lendemain et on n’a plus eu aucune nouvelle depuis… Ils nous ont à peine laissé de quoi tenir six mois, je ne vais tout de même pas les féliciter ! » Ce n’est pas tant le fait qu’ils aient eu envie de prendre le large qui me dérange, mais plutôt le fait qu’ils n’aient pensé qu’à eux. « Est-ce pour cette raison que vous en voulez au monde entier ? » « Mais j’en veux pas au monde entier, j’veux juste qu’on me foute la paix ! » « Je veux bien vous croire, mais jusqu’à preuve du contraire, vous êtes toujours impliqué dans les mauvais coups et ça fait trois fois que vous vous battez cette semaine… Cela vous arrive souvent de lever la main sur les autres, Cameron ? » Furax, je me lève brusquement de ma chaise et la jette contre la porte du bureau. Puis, je me poste à la fenêtre pour observer le paysage. Sait-on jamais, peut-être que ça me calmera ? « Cameron… Avez-vous déjà levé la main sur vos amis ? » Je fais non de la tête. « Sur un membre de votre famille ? » Mon coeur manque un battement et je déglutis. « Répondez Cameron... » Il insiste le salopard ! « Ma sœur… J’ai frappé ma sœur… Une fois. Mais c’était un accident, j’ai jamais voulu lui faire de mal… Elle m’a mis en colère et… Je… » Sans lui laisser le temps de répliquer quoi que ce soit, je quitte la pièce en courant pour aller me réfugier dans les toilettes du lycée. Une fois à l’abris des regards, je laisse exploser ma rage. Des larmes de colère et de frustration viennent perler mes joues. Je ne sais pas pourquoi je réagis aussi mal. Ce n’était pas censé se passer de cette manière, je n’ai jamais voulu ça. En réalité, j’ai du mal à comprendre comment j’ai pu en arriver là…
En 200 mots minimum, dites où où en est votre personnage dans la vie aujourd'hui. Peut inclure ce qui se passe entre 2009 et 2016. Si votre personnage est décédé pendant cette période, reportez les mots demandés sur les autres périodes de rp.

(+)  Rien n'est jamais sans conséquence, En conséquence, rien n'est jamais gratuit."

fin avril 2015. La sentence vient de tomber. Cette fois, c’est sûr, je n’y couperai pas. Je me retourne vers l’assemblée pour voir ma sœur-aînée, celle que j’ai toujours considéré comme une mère, fondre en larmes. Jackson la serre dans ses bras, il essaye tant bien que mal de la consoler, mais il reste impuissant. Certains problèmes n’ont pas de solutions. Certaines blessures ne guériront jamais. Nos regards finissent pas se croiser et s’il avait eu des mitraillettes à la place des yeux, nul doute ; mon grand-frère m’aurait fusillé sur place. Je viens de prendre dix mois ferme pour braquage à main armée. Ma peine vous semble bien légère, c’est ça ? Rassurez-vous, mes complices ont écopé d’une sentence bien plus lourde. La mienne a été allégée, car je n’ai fait que conduire le Van. Mon avocat me rassure en m’expliquant qu’on s’en est bien sorti compte tenu des circonstances, que cela aurait pu être pire et il me sert la main. Pour lui, l’affaire est classée. Même si j’avais quelques doutes au départ, force est de constater que pour un commis d’office, il s’est plutôt bien débrouillé. Un policier s’avance vers moi et me remet mes jolis bracelet. J’ai toujours les yeux rivés sur mes aînés. Malika explose en sanglots et hurle mon nom. Malgré tout ce qui s’est passé, malgré tout ce que j’ai pu lui faire subir, elle tient toujours à moi et me promet de venir me voir. Je ne réponds pas. Quelque part, je crois que j’ai honte de moi. Honte d’avoir agi de cette manière, honte d’avoir été aussi stupide, honte d’avoir aussi mal tourné.

(+) J'ai déjà dit que les métaphores sont dangereuses. L'amour commence par une métaphore. Autrement dit: l'amour commence à l'instant où une femme s'inscrit par une parole dans notre mémoire poétique."

mars 2016. « Dis Cameron, elle représente quoi pour toi Maxime ? » Complètement abasourdi par sa question, je me tourne vers James et commence à le regarder, l’air ahuri. « J’en sais rien… Elle est… C’est… Qu’est-ce que ça peut te faire de toute manière ? » Mon petit frère baisse les yeux et laisse échapper un long soupir. On s’est comme qui dirait éloigné depuis quelques temps et mon séjour en prison n’a rien fait pour arranger les choses. Je sais qu’il en souffre et ça me mine moi-aussi, car j’ai toujours été très proche de lui, mais tout est devenu beaucoup trop compliqué. J’ai trop changé, à un point tel que j’ai parfois l’impression de ne plus avoir ma place dans cette famille. « Il fût un temps où on se disait tout… » lâche-t-il en me tendant une bière. « On était des gosses à l’époque James. On était insouciant et sacrément stupide aussi… Ça ne pouvait pas durer… » La vérité ? La vérité, c’est que moi aussi je me languis de cette époque. La vérité, c’est que mon petit frère me manque –mais je suis bien trop orgueilleux pour l’avouer. Qui plus est, je ne veux pas qu’on passe trop de temps ensemble, je refuse qu’il recommence à m'idolâtrer. Je ne suis pas quelqu’un de fréquentable, je fais n’importe quoi et je ne veux pas qu’il se mette en danger en essayant de marcher sur mes traces. « Si j’te parle d’elle, c’est pas pour te pendre la tête ou quoi que ce soit… C’est juste qu’elle a l’air de beaucoup compter pour toi, beaucoup plus que nous en tout cas… » Je me pince les lèvres, mal à l’aise à l’idée qu’il se sente délaissé. « J’vous ai vu l’autre jour… J’étais avec un groupe de potes et toi tu te promenais avec elle sur la digue. J’tai jamais vu aussi épanoui qu’en sa présence, même si d’un autre côté, tu fais que t’enfoncer. J’dis pas que c’est de sa faute, mais… Je voudrais juste comprendre… » Comprendre quoi ? Je ne sais pas moi-même à quoi rime notre relation. A la base, Maxime est aux antipodes de mon idéal féminin. Fille à papa pourrit gâtée, elle n’était pas censée susciter mon intérêt. Et pourtant… Maxime est différente. Différente de toutes ces pimbêches obnubilées par leur apparence. Maxime est belle, drôle, spontanée, magnifique et terrifiante. Quand on est loin l’un de l’autre, j’ai presque l’impression de suffoquer. Je pense à elle nuit et jour, elle m’obsède. Pourtant, notre relation est tout ce qu’il y a de plus platonique. Si je suis amoureux ? Par pitié, ne me parlez pas d’amour, c’est tellement surfait. D’autant qu’avec Maxime, c’est bien plus fort encore, comme indescriptible. Elle est à la fois mon oxygène et mon poison, ma raison de vivre et celle pour laquelle j’ai déjà un pied dans la tombe. Maxime est nocive. Maxime est dangereuse. Mais cette fille, c’est aussi toute ma vie.

   (+) L'être humain est, au fond, un animal sauvage et effroyable. Nous le connaissons seulement dompté et apprivoisé par ce que nous appelons la civilisation."

mars 2016. Assis sur le toit d’un immeuble, je vous regarde passer. Vous, mes sympathiques concitoyens dont la réputation reste à ce jour, irréprochable. La perfection et les faux semblants vous vont si bien. Au dessus de tout soupçon, vous avez l’air épanoui, comme convaincus d’être à l’abri. Alors, vous êtes tous là, à vivre vos petites vies bien rangées, bien tranquilles –vous pavanant dans vos Cadillacs ou vos décapotables hors de prix. Pour tant soit peu qu’on débarque du find fond du Texas, on se croirait presque sur Hollywood Boulevard. Paris Hilton aurait adoré vivre ici, entourée de ces petites écervelées qui essayent tant bien que mal de lui ressembler. Patty Nielsen en est bien à sa troisième rhinoplastie, n’est-ce pas ? Savais-tu qu’elle s’était aussi fait refaire les seins ? Vos conversations sont vides de sens, mais paradoxalement : plus elles sont futiles, plus vous y prenez du plaisir. Si vous aviez vécu à son époque, Oscar Wilde se serait sûrement inspiré de vous pour l’un de ses personnages, ces gens faussement distingués qui usent à tort et à travers de ce que les anglais appellent communément le « wit ». Je sors finalement de ma cachette pour me mêler à la foule. Vous me remarquez à peine tant je suis discret. Presque transparent, j’ai le loisir de détailler chaque passant que je croise, à commencer par vous : parents relégués au rang de chéquier sur pattes. Vous et votre progéniture incapable, qui ne fera jamais rien de sa vie sauf peut-être dilapider votre fortune. Vous et votre maison, ou devrais-je dire votre château, dont la superficie est si incroyable qu’on peine encore à occuper toutes les pièces. Ce tableau a quelque chose de dérangeant. Pour moi en tout cas, car ça ne dérange personne d’autre. Ici, tout est pourrit par l’argent, pourrit jusqu’à la moelle. Je ne serais même pas surpris d’apprendre que cette jolie rousse aux formes généreuses et aux airs de diva, garde ses économies sous son matelas, comme tout rapiat qui se respecte. A moins que… Attendez-voir une minute. Mon œil expert me dit que son sac Gucci n’en est pas vraiment en. En voilà une belle contrefaçon. « Qu’est-ce que t’as à me regarder comme ça ? T’as un problème ?! » Elle sait que je l’ai percée à jour et sort les crocs. Mon impassibilité suffit pourtant à la faire déguerpir. Bientôt, sa silhouette se fond dans la masse.

Vous êtes vous déjà demandé pourquoi ce genre de fille était aussi exécrable ? Ou pourquoi cette petite serveuse, qui vous semblait pourtant si enjouée, s’est subitement transformée en une personne vulgaire et acariâtre ? Vous y êtes vous seulement intéressé ? Non. Vous ne l’avez pas fait, car vous n’êtes que des êtres futiles et égoïstes. Mais comment vous en vouloir ? A moins d’être mal né, à moins d’appartenir au commun des mortels en somme, ces valeurs de générosité et de partage n’ont pas pu vous êtres inculquées ? Vous me trouvez cynique ? Injuste ? Mal élevé, peut-être ? Vous n’avez pas tout à fait tort. En revanche, je peux vous assurer d’une chose : je n’ai pas toujours été ce petit arriviste mesquin et prétentieux. Je n’ai pas toujours été aussi critique. Pour comprendre comment j’en suis arrivé là, il faudrait se pencher sur mon passé, mais si vous avez véritablement pour dessein d'en apprendre un peu plus sur moi, bon courage, car je ne suis pas du genre à m'étendre sur ma vie.
En 200 mots minimum, dites où où en est votre personnage dans la vie en 2005. Peut inclure ce qui se passe avant 2005. (enfance etc) Si votre personnage n'est pas né ou trop jeune, reportez les mots demandés sur une autre période de rp.

 (+) Il reste toujours quelque chose de l'enfance, toujours..."

12 août 2005. James fête son sixième anniversaire. Du haut de mes douzes ans, j’aide à préparer la fête.  Et comme toujours, je suis très impatient. Maman s’affaire en cuisine, mais déjà, une bonne odeur de gâteau au chocolat s’échappe du four et vient me chatouiller les narines. Je souris, littéralement surexcité. J’ai toujours adoré les journées comme celles-ci. Papa installe les derniers ballons. Il fait très beau dehors et c’est donc dans le jardin que se déroulera le goûter d’anniversaire. Nous n’avons pas beaucoup d’argent alors les invités, au même titre que les cadeaux, seront restreints –mais on n’a jamais rien connu d’autre que ces petites fêtes minimalistes alors ça ne nous dérange pas plus que ça. Ma famille ne roule pas sur l’or ce qui fait qu’on a toujours été plus ou moins obligé de se serrer la ceinture. Chez les Chesterfield, il faut être très soigneux avec ses affaires, car elles sont généralement réutilisées par nos cadets. Ma mère est infirmière et mon père travaille en tant que mécanicien. S’ils n’avaient pas tenu à avoir une si grande famille, cela aurait pu très bien fonctionner pour eux –mais avec cinq enfants à charge, c’est tout de suite plus compliqué. « Papa… Tu as été acheté ce que je t’ai demandé ? » Mon père me sourit et commence à ébouriffer mes cheveux. « Evidemment Cameron ! Je te l’avais promis et un Chesterfield… » « Tiens toujours ses promesses » je termine, toujours aussi amusé par la devise de la famille. La chose en question est un cadeau d’anniversaire que j’ai moi-même acheté à James. Ça m’a coûté un peu plus de trois mois d’argent de poche (vous imaginez bien qu’on n’en reçoit pas des masses), mais je ne regrette rien. Il s’agit d’une petite figurine dont il a souvent parlé. Ce n’est pas grand-chose, mais je suis certain que ça lui fera plaisir. J’entends soudain la porte d’entrée s’ouvrir et me précipite dans le hall. Malika, ma sœur-aînée, vient tout juste de rentrer du travail. Sans même lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, je lui saute dans les bras. Elle m’a manqué. J’ai beau l’avoir vu hier soir, j’ai l’impression que ça fait une éternité. On est très proche tous les deux –et ici, elle fait un peu office de seconde maman. A 19 ans passés, elle vit toujours à la maison et travaille dans un fast-food pour aider les parents à joindre les deux bouts. Ici, tout le monde met la main à la pâte. On n’est peut être pas les plus riches, mais on fait sûrement partie des familles les plus heureuses de la ville.



─ pseudo/prénom : apple_juice/no' ─ âge : 23 bougies  WHAT A FACE !  pale . ─ fréquence de connexion : 4 à 5 jours sur 7  ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ?  Margaux ah ah je le connais depuis bien longtemps. ─ inventé ou pévario ? inventé.  ─ code : patrick? WTF WHAT A FACE !. ─ crédits : écrire ici.


Dernière édition par Cameron E. Chesterfield le Mer 23 Mar - 14:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Ven 4 Mar - 23:16

Welcome back !
Bon courage pour ta fiche heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Ven 4 Mar - 23:17

Nooooooo, officiellement, welcome back Ca me fait vraiment plaisir de te revoir

Encore une fois, si tu as la moindre question, n'hésite pas, we are at your service
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Ven 4 Mar - 23:38

No Heureuse de te revoir ici, et puis avec ce beau coréen
Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 5 Mar - 9:01

Noooooooo, ça fait trop plaisir
Rebienvenue à toiiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 5 Mar - 9:25

Rebienvenue du coup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 5 Mar - 14:02

Bon retour ! Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 5 Mar - 17:09

Merci beaucoup
Moi aussi ça me fait plaisir de vous revoir
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 5 Mar - 17:32

Noooooooo Reeeee &bonne chance pour la fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 5 Mar - 18:19

MIN OH evanouissement
Bienvenue parmi nous Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Dim 6 Mar - 21:33

REBIENVENUE NO
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Dim 6 Mar - 21:43

Bonjour. Je te fais des bébés. Au revoir.
(Minho quoi :faint:)
(ah, et rebienvenue apparemment )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Mar 8 Mar - 8:43

Thanks
PS: je planche sur ma fiche, mais j'avoue qu'avec mon retour et tout ce que ça implique, plus mes problèmes de santé, je suis un peu fatiguée et c'est pas évident à gérer Arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Jeu 10 Mar - 17:18

Nooooooooo
Re bienvenue à toiii
Je suis contente que tu reviennes
bon courage avec tout ça et pour l'écriture de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Ven 11 Mar - 13:58

    Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 12 Mar - 0:42

Je te mets un délai d'une semaine supplémentaire, hésite pas si besoin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Sam 19 Mar - 14:56

Ton délai se termine aujourd'hui, besoin d'une prolongation ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Lun 21 Mar - 23:18

Désolée, j'ai eu quelques soucis. Je change totalement de personnage, ma fiche est presque terminée, je poste demain Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Mar 22 Mar - 10:47

Min Ho était parfait, mais je dois bien avouer que Zayn... evanouissement  
(et un voyou avec ça, what else? )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Mar 22 Mar - 16:29

Wow Il faut que tu me réserves un lien avec ma belle Cassie!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Mar 22 Mar - 19:02

Merci
et avec plaisir pour le lien
Tu peux déjà me MP qu'on en parle si tu veux WHAT A FACE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Mar 22 Mar - 20:20

mais je connais ce pseudo dites-moi :hum:
( WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! WHAT A FACE ! )
(JE SUIS TELLEMENT CONTENTE OLIVER EN MOI SAUTE PARTOUT ET JE SAUTE AVEC LUI TU M'AS MANQUEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Mar 22 Mar - 20:49

omg omg omg
I'm so happy too... (Flore est toute folle elle aussi WHAT A FACE !)
edit: missed you too btw nous faudra un lien!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Ven 25 Mar - 10:10


félicitations !
te voilà validée !



Fiche validée ! ça fait plaisir de te lire de nouveau No et que tu sois de retour parmi nous, désolée du temps d'attente un peu aussi Arrow super perso en tout cas !

Étant validée le 25, tu n'es pas concernée par le recensement ce mois-ci. Par contre nous t'invitons dès maintenant à créer ta fiche de liens pour t'intégrer au plus vite sur le forum. Pour trouver des liens plus facilement, nous avons mis au point un petit registre des personnages qui t'aidera à connaître un peu mieux nos amis londoniens. Mais tu peux aussi découvrir tes voisins ou mieux encore ouvrir une colocation!

En ce moment nous avons une intrigue en cours à laquelle tu peux t'inscrire icii, mais aussi souvent des activités que tu retrouveras dans le flood.

N'oublie pas qu'il te faut entamer un rp sur le forum avant de poster un pévario !

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   Ven 25 Mar - 16:14

Merci beaucoup et ça me fait plaisir de vous retrouver (même si je suis un peu rouillée Arrow)
Quant au temps d'attente, please, vous avez le droit d'avoir une vie WHAT A FACE !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...   

Revenir en haut Aller en bas
 
CEC - I'm not afraid, cause I have nothing to lose...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» and he said “listen, listen, i’m not afraid to go if it’s with you, i was born to live for you”, 04.03 - 03:11
» a hero is a man who's too afraid to run away.
» KATIE + i'm not afraid of god, i am afraid of man
» 03. Stop being afraid of yourself...!
» Bill Goldberg "The Next" Sheamus I Afraid Part I

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: