William & Tamsin ❝ Lady Million ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: William & Tamsin ❝ Lady Million ❞   Jeu 3 Mar - 14:22



WILLIAM & TAMSIN
❝ Lady Million ❞

C’était le premier jour de tournage pour la publicité Lady Million de Paco Rabanne. Ce n’était pas vraiment mon style, généralement, de jouer dans des publicités. Ou alors pour des associations, car c’était toujours bon pour mon image. Je n’aimais pas vraiment apposer mon image à une marque ou un produit, qu’importe l’argent que cela pourrait me rencontrer. Après tout, et si le parfum ne se vendait pas bien ? Est-ce que cela n’aurait pas un impact sur mon image ensuite ? Mais bon, mon agent m’avait convaincue de le faire, et comme j’aimais énormément les créations de Paco Rabanne – même si avait arrêté la haute couture depuis 1999 pour se consacrer au prêt-à-porter, il n’empêchait pas qu’il restait l’un de mes créateurs préféré – alors j’avais fini par dire oui à cette publicité. Et puis, c’était toujours bien d’avoir un nouveau défi, aussi. Et je savais que ce serait surtout beaucoup de fun. Les publicités étaient toujours moins sérieuses que les films – probablement car le scénario à apprendre était bien moins dense, j’imagine – et les rares expériences que j’avais dans ce domaine ne me laissaient que de très bons souvenirs. Moins de pression, je n’avais généralement qu’à sourire, ou rire, bref à être naturelle. Comme à mon habitude, cependant, j’arrivais un peu en avance sur le plateau, histoire de prendre mes marques, et d’apprendre à connaître – même un peu – les techniciens, et les figurants aussi. L’on pouvait croire que je n’en aurais rien à faire d’eux, surtout avec ma carrière flamboyante et fleurissante, mais c’était bien mal me connaître que de penser cela. Quiconque sur ce plateau pourrait devenir, un jour, une étoile grandissante. Quiconque ici pourrait un jour être un nom important dans le cinéma britannique. Alors je m’efforçais toujours à les traiter avec respect, et à ne pas les prendre de haut. Qui savait ce qu’ils deviendraient et pourraient un jour m’apporter, hein ?

Mon regard se posait sur celui qui jouerait dans la publicité avec moi, et je me décidais à aller lui parler. C’était toujours mieux d’apprendre à connaître les personnes avec qui l’on jouait, pour rendre l’alchimie à l’écran plus naturelle. Et puis, il était plutôt mignon, il fallait bien l’avouer. Grand, brun, plutôt hot, totalement mon genre – si tant est que j’en ai réellement un. Nul doute que l’alchimie viendrait bien rapidement. Mais je n’étais pas là pour ça, clairement, simplement par pur professionnalisme. Et qu’advienne que pourra ensuite, une fois ce tournage terminé – ne jamais mélanger vie professionnelle et vie sexuelle, c’était un peu ma devise, ma carrière était bien trop importante pour moi pour risquer de tout gâcher simplement pour des histoires futiles. « Hey there ! I’m Tamsin, nice to meet you ! » me présentai-je dans un grand sourire, même si je n’en avais clairement pas besoin, généralement – ma carrière et ma réputation me précédaient.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: William & Tamsin ❝ Lady Million ❞   Sam 12 Mar - 0:03

Je suis de bonne humeur. C'est sûrement stupide, mais c'est le premier contrat vraiment intéréssant que je décroche. Entendons nous bien, j'ai adoré jouer le petit copain sympa qui apporte le petit déjeuner dans la pub pour Tropicana, mais tout de suite, interpréter le toy boy de Tamsin Graham dans Lady Million, une pub de Paco Rabanne en prime, ça en jette vraiment plus sur un CV. Peut être qu'un jour je pourrais jouer dans un vrai film, avec des dialogues un peu plus évolués que ceux qu'on m'attribue dans les publicités, mais je n'en demande pas tant pour l'instant. Je savais qu'en me lançant dans cette voie, les choses ne seraient pas simples directement et qu'il faudrait être patient. En attendant, cette pub devrait mettre du beurre dans les épinards. Si tout se passe bien je pourrais peut être trouver d'autres contrats pour des marques comme celles-ci, ou devenir une égérie. Ce qui me tient à coeur, c'est vraiment de pouvoir m'en sortir avec les nombreuses factures qui s'accumulent sur le plan de travail de la cuisine. Depuis que Harry vit avec moi, sachant qu'il ne peut pas travailler, il est un peu difficile de joindre les deux bouts avec mon seul salaire, aussi nous avons atterri dans un quartier très excentré qui ne me plait pas du tout autant être honnête. Morden est mal desservi, il faut près d'une heure pour rejoindre le centre ville, un quartier vraiment très loin de la banlieue chic que nous habitions quand nous vivions chez nos parents. Alors évidemment, je rêve de Soho, Kensington, Camden comme a peu près tout le monde ici à Londres, mais il me faut persévérer, trouver des opportunités comme celles-ci pour un jour offrir à Harry quelque chose de mieux qu'un petit appartement miteux dans un quartier pas franchement vivant qui me déplait. Même l'absence de Coffee shop me déprime, alors ne parlons pas du prix de ma travel card de zone une à zone quatre.

C'est donc plein d'ondes positives que je me rends, à l'heure à mon rendez vous. Rencontrer Tamsin Graham m'angoisse un peu. C'est une actrice vraiment connue et talentueuse, et puis elle a d'énormes… Je me reprends, essaye de ne pas penser à ce genre de détails, parce qu'il ne faudrait surtout pas qu'elle me surprenne à prêter trop d'attention à ce genre de choses, ce serait un manque total de professionnalisme, et je ne suis franchement pas là pour ça. Il faut que j'oublie les couvertures sur papier glacé qui elles, se fichaient pas mal de mon regard trop insistant lorsque je les feuillette allongé sur mon lit.
Lorsqu'elle arrive, mes bonnes résolutions se perdent un peu, même si je tente d'être vraiment discret. Par chance, je crois que le fait qu'elle me regarde elle aussi, la distrait un peu de mon regard un peu trop sélectif. « Hey I'm Will, nice to meet you too. I loved your last movie. I didn't know I would end up here, being your toy boy. » Je lui adresse un sourire plus charmant que charmeur et prends une inspiration. « It's my first big advert. I'm used to really small things. Maybe you saw me in the orange juice advert. » Ou peut être pas. Tamsin ne passait sans doute pas sa vie à regarder les publicités. Mes cheveux dans celle pour les lasagnes étaient particulièrement mal coiffés d'ailleurs. Et j'en ai franchement un peu honte, là tout de suite devant Tamsin Graham. Je n'arrive d'ailleurs pas à croire que je suis aussi stressé. Ce n'est pas vraiment mon genre de jouer les pipelettes comme ça avec les belles actrices célèbres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: William & Tamsin ❝ Lady Million ❞   Dim 13 Mar - 20:21



WILLIAM & TAMSIN
❝ Lady Million ❞

Comme je m’en étais doutée, me présenter était un peu inutile. C’était logique, en même temps. Il était un acteur, dans des publicités, certes, mais un acteur quand même. Nul doute qu’il s’intéressait donc un tant soit peu au cinéma britannique, et étant donné que ma carrière et mon talent n’étaient plus à prouver, c’était naturel qu’il me connaisse déjà. Mais je ne pus retenir un grand sourire face à son compliment. J’aurais préféré qu’il dise qu’il m’avait adorée, moi, dans mon dernier film, mais c’était déjà bien. Et puis, il s’agissait là d’un de mes premiers véritables rôle principal, autant dire que le compliment me revenait de droit. Qu’avaient dits les critiques déjà ? Que je tenais le film, right, et que mon jeu avait vraiment donné une autre dimension au scénario. Bref, quiconque complimentait ce film, me complimentait donc moi. Et c’était toujours charmant, comme les acteurs secondaires pouvaient toujours être intimidés par ma personne. C’était, clairement, un des points les plus positifs du métier que je faisais. Certes, j’avais mis des années à véritablement faire mes preuves, et à montrer au cinéma britannique que je n’étais pas qu’une enfant star écervelée mais bien une actrice de talent. Mais la récompense en valait vraiment la peine. En plus de gagner ma vie – extrêmement bien, maintenant, d’ailleurs – grâce à ma passion, j’étais respectée par les personnes qui me rencontraient. Sans compter mes fans qui se multipliaient et leurs lettres qui me faisaient très souvent verser quelques larmes. Bref, je faisais probablement le meilleur métier au monde, et jamais je ne remercierai assez mon père d’avoir su déceler ce talent en moi, alors que je n’étais qu’un bambin, et de m’avoir accordé suffisamment sa confiance pour me confier quelques petits rôles dans les films qu’il réalisait.

Je lui lançai un sourire, comme il disait que je l’avais peut-être vu dans une publicité pour du jus d’orange. Pour être totalement honnête, absolument pas. Généralement, lorsque mes programmes favoris étaient interrompus par des coupures publicités, c’était le moment où je me levais et faisais autre chose. « Thanks ! » commençai-je par le remercier dans un autre sourire, avant de hausser nonchalamment une épaule. « I have to admit that i haven’t seen this ad. » repris-je dans une petite grimace. « Which brand was it for? » lui demandai-je tout de même, même si je n’étais pas vraiment certaine de la regarder anyway.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: William & Tamsin ❝ Lady Million ❞   Mer 6 Avr - 14:49

Je suis con, vraiment trop con. Bien sur que Tamsin Graham ne passe pas son temps devant la télé à regarder des pub pour dentifrices et pâtes bolognaise. C'est une actrice, une vraie, pas comme moi et mes feuilletons télévisés. Ma plus grande fierté, jouer le type avec qui l'une des héroïnes de made in Chelsea trompe son petit ami. De quoi montrer l'étendue de mon talent en feignant de me manger un énorme coup de poing dans la face. Mais ça aussi, elle ne l'a sûrement pas vu. Pour qu'elle s'en souvienne, il aurait fallu que je sois présent sur un arc de plus de trois épisodes, et aussi parallèlement que cette série soit de qualité. Et puis pour être brutalement honnête, il faudrait qu'elle passe son temps libre à regarder de la merde, ce qui me semble peu probable vu son choix de films. Mais contrairement à ce que j'aurais pu penser après avoir étalé mon background peu reluisant avec une touche considérable d'auto dérision, elle ne me prend pas de haut, ce qui est agréable finalement, en plus de la vue sur ses énormes seins. Elle me questionne même sur la marque sur le ton de la conversation, mais je préférais aussi bien en rester là. Je pourrais lui détailler toutes les qualités nutritives des tomates fraîches pas toujours fraîches, de la sauce bolo dont j'ai vanté les mérites à la télévision, avec un sourire de menteur, mais j'aimerai vraiment mieux retourner à Paco Rabanne, que je remercie de m'avoir trouvé suffisamment canon pour jouer les toy boy d'une actrice célèbre dans son nouveau parfum. « Oh, it's not very important. Plus I don't think you want to taste that sauce, I can do better myself with a pan and real vegetables. I'm a hell of a cook. » Je lance avec un sourire plutôt fier de moi. Il est vrai que pour une raison qui m'échappe totalement, je me suis pris d'affection pour la cuisine. C'est une activité qui me détend, malgré la patience qu'elle demande. « And I master cocktails as well. » Je me permets d'ajouter, sans prétention aucune. Je maîtrise le mojito comme personne, ce n'est pas mes invités qui iront dire le contraire. « Maybe you'll have the opportunity to try one day. » C'est peut être la phrase de trop, mais qui ne tente rien n'a rien. Et puis c'est avec un sourire adorable et plein de sympathie que je l'invite plus ou moins à venir boire un cocktail chez moi, célèbre ou pas, elle reste une femme potentiellement plaisante à regarder. Le soleil revient doucement mais sûrement qui plus est, il est donc tout à fait approprié de parler rafraîchissements et robes légères en cette période.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: William & Tamsin ❝ Lady Million ❞   Ven 22 Avr - 19:08



WILLIAM & TAMSIN
❝ Lady Million ❞

Celui qui jouerait mon love interest semblait intéressant. Il était charismatique, charmant, et en plus il semblait aimer mon travail – et c’était probablement le plus important. Du coup, même si je n’avais pas vraiment l’habitude de jouer dans des publicités, cette aventure ne s’annonçait que plaisante : j’allais passer un bon moment. Bon, il n’avait certes pas un long curriculum vitae derrière lui, ne jouant apparemment que dans des petites publicités – celle-ci était vraisemblablement son premier gros contrat – mais il fallait bien débuter quelque part. Si je connaissais mon talent, j’étais également suffisamment modeste pour savoir que sans mon père, qui m’avait donné ma chance lorsque je n’étais encore qu’un bambin, je n’aurais pas la carrière que j’ai aujourd’hui. Oh, bien entendu que j’étais aussi une merveilleuse actrice, très professionnelle et naturellement douée. Sans ce don inné, nul doute que je n’en serais pas là non plus aujourd’hui. Mais il fallait rendre à César ce qui appartenait à César, et mon père avait aussi joué un grand rôle dans ma carrière. Hum, un cuisinier ! Je vouais toujours une admiration sans faille à ceux qui parvenait à cuisiner. Sérieusement, j’arrivais déjà à peine à me faire correctement un café, autant dire que je ne tenterai jamais de cuisiner quelque chose – ma cuisine était bien trop belle et luxueuse pour la voir partir en fumée, au sens propre comme au figuré. « J’ai toujours rêvé savoir cuisiner. Vraiment, j’aime manger, j’adore ça, surtout quand c’est bon. Mais je suis une cause perdue, vraiment. » lâchai-je dans un petit rire, me passant une main dans les cheveux. « Je pense que je risquerai plus de mettre le feu à ma nouvelle cuisine que réussir à faire un truc mangeable.  » repris-je sans honte, haussant des épaules. « On ne peut pas être doué en tout. » continuai-je dans un petit sourire, amusée. Sourire qui s’agrandissait, par rapport à son invitation. Je n’étais pas née de la dernière pluie, il tentait vraisemblablement de me draguer. Oh, je ne lui jetterai pas la première pierre. C’était compréhensible, après tout – m’avez vous bien regardée ? Il n’était pas mal non plus. Je n’avais pas vraiment de style, mais quelque chose dégageait de lui. Mais bon, je connaissais suffisamment les hommes pour savoir ce qu’il avait derrière la tête, et j’avais bien d’autres choses à penser. « Et pour le verre … On verra après le tournage, okay ?  » répondis-je de ce même sourire, me retenant de lancer un no zob in job qui serait peut-être un peu malvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: William & Tamsin ❝ Lady Million ❞   

Revenir en haut Aller en bas
 
William & Tamsin ❝ Lady Million ❞
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Single Lady - Timberlake Parody
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: