la groupie du batteur + oligrace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: la groupie du batteur + oligrace    Mer 2 Mar - 22:10

« Oli, quand t’as fini de monter ta batterie on teste ton micro ! » Je hoche la tête et entreprends de déballer mes cymbales, dernier élément manquant à mon instrument. Aujourd’hui, c’est jour de concert. Exceptionnellement, nous sommes les seuls à jouer dans ce bar ce soir. D’habitude nous devons toujours partager la scène et nous contenter de jouer cinq à six morceaux dans une atmosphère hostile. Ce soir, c’est notre show. Les gens qui viennent sont soit des amis soit des personnes qui sont tombés sur notre chaîne youtube par hasard entre deux vidéos de chats. Normalement, ce sont des gens qui sont censés apprécier notre musique un minimum. Enfin j’espère. Plongé dans mes pensées, je finis de visser les derniers éléments de ma batterie avant de m’asseoir sur mon tabouret et de régler mon micro pour que ma voix porte jusqu’à lui pendant que je joue. Je fais signe à la personne qui se dit ingé son et s’occupe des balances puis fais quelques tests jusqu’à ce qu’il décide que tout est réglé parfaitement. Je rentre dans les coulisses et attrape une bière. Les deux autres membres de mon groupe sont déjà affalés dans un canapé, une canette à la main. C’est le bon plan d’être guitariste. Vachement plus léger et plus rapide à installer comme instrument. « Bon les gars vous avez invité des gonzesses ce soir ? » Je m’assois dans le canapé en face de Zac et Elliot et ouvre ma bière. « Elliot, j’en viens vraiment à penser que tu ne fais de la musique que pour les nanas qui pourraient s’intéresser à toi par ce biais, ça en devient triste. Surtout quand on sait que de toutes les façons toutes les filles préfèrent les batteurs ! » Je lève ma bière, l’air de porter un toast, puis en bois une gorgée. Zac, comme souvent quand la conversation porte sur les filles, se renfrogne instantanément. « Ouais, ouais, ouais. En attendant qui est célibataire ici ? Pas moi. Ce serait bien que t’arrête de faire le beau de façon constante Grayson. Ça devient usant » Je hausse les sourcils. « Je suis célibataire parce que je le veux ??? L’idée ne t’a jamais traversé l’esprit ??? Enfin bref. De toutes les façons les deux seules filles à qui j’ai proposé de venir ici sont ma sœur et sa meilleure copine, Grace. Les deux sont hors limites pour moi, ça serait incestueux. Mais elles auront des t shirts avec mon nom dessus, je suis assez fier de mon talent artistique, vous me direz ce que vous en pensez ! » Zac me lance un regard noir, finit sa bière cul sec et sort de la pièce en claquant la porte. Ce mec n’a absolument aucun sens.

Une heure et demi plus tard, nous montons sur scène. Zac réapparaît comme par magie au moment d’entamer la première chanson. Le concert se passe plutôt bien, techniquement parlant. Pas de quoi être particulièrement fier non plus, mais personne ne se plante de façon spectaculaire. Par contre, niveau ambiance, nous sommes pathétiques. N’importe quel habitué de concert pourrait voir le manque d’alchimie entre nous trois. Ça en est ridicule. Zac ne porte aucune attention ni à Elliot, ni à moi. Je sors de scène une heure plus tard décidé à en découdre avec lui à la première heure demain matin. Après une bonne bière. Et une bonne douche. Je sors des coulisses, une serviette autour du cou et m’approche du bar. « Oliver, hey ! » Je me tourne vers la source de cette voix familière et adresse un immense sourire à Grace. « C'était vraiment sympa, vraiment cool, j'ai vraiment adoré. Oh et regarde, j'ai mis ton tee-shirt ! » Je baisse les yeux et me trouve face à face avec l’élégant t-shirt que j’ai réalisé avec un ami il y a quelques jours. « Il te va à ravir ce t-shirt, j’espère que Lizzie l’a mis aussi. Sinon je la déshérite et je te prends toi comme sœur à la place ! » Au-dessus l’épaule de Grace, j’aperçois Zac qui me fixe avec l’air d’imaginer quarante-sept façons de m’assassiner à la minute. Je prends une grande inspiration et reporte mon regard sur Grace. « Désolé, je me suis perdu dans mes pensées ! Je t’ai vue danser pendant le concert ! Viens je t’offre une bière pour te remercier d’être une des rares personnes à aimer ce groupe ! » Je la prends par les épaules, oubliant au passage que je viens de jouer de la batterie pendant une heure et que je sens certainement encore plus mauvais que d’habitude, et l’entraîne vers ma destination originale : le bar.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: la groupie du batteur + oligrace    Ven 11 Mar - 16:48

Avec un peu de chance, Lizzie ne poserait pas trop de questions. Elle n'avait pas l'air de suspecter quoi que ce soit ; or, Grace avait parfois l'impression d'être horriblement gourde et évidente à propos d'Oliver. Heureusement pour elle, sa meilleure amie n'avait pas l'air de soupçonner quoi que ce soit lorsqu'elle prenait des nouvelles de son jumeau. Peut-être parce qu'elle prenait soin d'inclure le reste de la famille dans ses questions. Et pour noyer le poisson, rien de mieux que de passer un quart d'heure à s'assurer que la tribu Grayson se portait bien. Même lorsqu'elle s'était pointée chez eux avec le tee-shirt à l'esthétique discutable confectionné par Oliver, Lizzie n'avait pas paru méfiante. Tant mieux, parce que Grace n'était pas prête à discuter de tout ça. Ni avec elle, ni avec qui que ce soit d'autre d'ailleurs. Tristan excepté, peut-être. Le sujet n'était pas encore venu dans leurs conversations quotidiennes mais s'il y avait bien quelqu'un avec qui l'aborder, c'était lui. Elle y penserait, plus tard. Si Andrea ne découvrait pas qu'elle n'avait pas passé la soirée en pyjama devant Teen Wolf mais dans un bar. Leur relation avait beau s'être grandement améliorée depuis son arrivée, Grace était prête à parier qu'il ne cautionnerait pas ce genre d'escapades tant qu'elle ne serait pas majeure. Ou trentenaire.

Elle tira nerveusement sur l'ourlet du tee-shirt, soudain bien moins confiante à l'approche d'Oliver. C'était stupide. Si sa sœur n'avait aucun soupçon, pourquoi en aurait-il ? Right. Ceci dit, si elle continuait à bredouiller comme une idiote, sa couverture de gentille pote pas intéressée n'allait pas tenir longtemps. Elle tâcha de réprimer un peu son sourire, consciente que ses joues avaient pris une teinte rouge un peu trop soutenue. Heureusement qu'il faisait chaud dans ce stupide bar. L'excuse parfaite, vraiment. « Il te va à ravir ce t-shirt, j’espère que Lizzie l’a mis aussi. Sinon je la déshérite et je te prends toi comme sœur à la place ! » Ouch. Il avait beau être très enthousiaste, le sourire de Grace était, cette fois, trop crispé pour être naturel. Elle déglutit avec difficultés et hocha la tête, préférant éviter de s'attarder sur la formulation. Après tout, ce n'était qu'un mot. Sœur, ça ne voulait rien dire. Juste qu'il l'appréciait, right ? Right. « Si, si, elle l'a mis. On remettra l'adoption à plus tard » ajouta-t-elle avec un clin d’œil, un rien mal à l'aise. Fut un temps où elle n'aurait pas supporté ce genre de commentaires, et encore moins fait d'elle-même. Le temps avait probablement fait son oeuvre maintenant et si l'absence de sa mère était toujours, ironiquement, aussi présente, elle n'était plus si pesante.

Elle se força à sourire avec un peu plus d'enthousiasme pour finalement s'apercevoir qu'Oliver ne la regardait plus vraiment, pas plus que son tee-shirt d'ailleurs. Elle jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule, apercevant Zac auquel elle adressa un sourire rassurant. Sa copine était dans les parages et Grace n'était décidément pas d'humeur à gérer sa stupide susceptibilité. « Désolé, je me suis perdu dans mes pensées !, reprit Oliver et Grace se retourna pour lui faire face. Je t’ai vue danser pendant le concert ! Viens je t’offre une bière pour te remercier d’être une des rares personnes à aimer ce groupe ! » Bon, il l'avait remarqué, c'était probablement une bonne chose. Ou peut-être l'avait-il juste aperçu en surveillant sa sœur. Non, c'était une bonne chose. Mieux valait se concentrer sur le positif. Wait, what ? Une bière ? Elle écarquilla les yeux et se retourna presque pour vérifier qu'Andrea ne risquait pas de l'entendre. Andrea qui n'était pas là. Andrea qui la pensait chez les Graysons, gentiment installée devant son ordinateur, calée avec Lizzie sous une couverture en pilou. Aucune raison de s'inquiéter, vraiment. Ou alors elle s'en préoccuperait plus tard. Elle se laissa guider par Oliver jusqu'au bar, priant pour ne pas avoir l'air d'une novice paniquée. « Une bière, oui, c'est... c'est bien, bredouilla-t-elle presque, affichant le même sourire crispé qu'auparavant ─ concentre-toi Grace, merde. Mais vous n'avez pas plus de fans ? Je pensais, je sais pas, que la copine de Zac ramenait ses copines à chaque fois, comme elles se déplacent toujours en bande et tout... » Elle s'assura d'un regard que la principale intéressée était suffisamment loin pour ne pas l'entendre. « Mais c'est plutôt pas mal en plus, vous méritez d'être écoutés. Par d'autres personnes que les pimbêches d'Holland Park je veux dire. Enfin, désolée, c'est certainement tes potes aussi, désolée » Bravo Grace. Il fallait qu'elle se taise. Un rien paniquée par sa bourde monumentale, elle se tourna vers le barman, espérant qu'il la sauve d'un moment très gênant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: la groupie du batteur + oligrace    Mer 16 Mar - 18:25

Grace approuve l’idée d’une bonne bière et je commande deux pintes au barman. «Mais vous n'avez pas plus de fans ? Je pensais, je sais pas, que la copine de Zac ramenait ses copines à chaque fois, comme elles se déplacent toujours en bande et tout...  Mais c'est plutôt pas mal en plus, vous méritez d'être écoutés. Par d'autres personnes que les pimbêches d'Holland Park je veux dire. Enfin, désolée, c'est certainement tes potes aussi, désolée » Je hausse les épaules. Les histoires de popularité du lycée ne m’ont jamais beaucoup intéressé et je parle rarement à toutes ces nanas en dehors de leurs chambres. Elles ont cependant l’air de trouver que le fait d’être « cool » au lycée est la chose la plus importante du monde. Ce que je trouve un peu fatigant. Mais bon, je ne leur demande pas d’être brillantes, de toutes les façons. « Non, t’inquiète. Enfin, elles ne me dérangent pas particulièrement mais je ne pense pas qu’elles soient les personnes les plus intéressantes de ce lycée. Honnêtement, les histoires de reines des abeilles et compagnie m’ennuient un peu. Mais bon… Elles sont jolies et je ne suis qu’un homme bien faible… » Je lui adresse le petit sourire contrit et innocent que je réserve en général à Jordan quand elle m’engueule parce que, selon elle, j’utilise les femmes. Ce qui, soit dit en passant, est complètement faux. Le barman finit par apporter nos bières et je sirote tranquillement la mienne en silence pendant instant. Je tends la sienne à Grace une minute plus tard. « Oh, zut ! J’ai même pas pensé à te demander ? Ça te va la blonde ? En général c’est la bière que tout le monde aime mais j’aurais dû te poser la question avant, désolé… Au pire, si tu veux autre chose, je boirai les deux » Je ris doucement et bois une grande gorgée avant de secouer la tête. La bière est vraiment une merveilleuse invention.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: la groupie du batteur + oligrace    Mer 6 Avr - 17:21

Boire n'était probablement pas une idée, aux vues de ses antécédents avec l'alcool, mais puisque c'était Oliver qui lui offrait cette bière, well. Il aurait pu aligner une dizaine de shots sous ses yeux ou l'emmener se faire tatouer qu'elle aurait tout aussi bien pu dire oui. C'était ridicule et un peu agaçant aussi, mais Grace ne pouvait guère y faire quoi que ce soit. Parce qu'Oliver était sympa, Oliver était mignon ─ Oliver était le frère de Lizzie, aussi, accessoirement. Et elle aurait bien aimé pouvoir effacer ce léger détail de sa mémoire, oui, mais difficile de le faire lorsqu'elle était si consciente du fait que son amie se trouvait là, quelque part, à quelques mètres seulement. Sans compter qu'elle lui dit avoir simplement l'intention d'aller chercher Oliver et les autres. Well, oops.

Elle se mordit la lèvre, regrettant un peu d'avoir si librement exprimé son antipathie pour la précieuse copine de Zac et ses semblables, et elle détourna les yeux, trouvant soudain le bois du bar terriblement fascinant. « Non, t’inquiète, répondit Oliver et Grace releva la tête, un peu rassurée. Enfin, elles ne me dérangent pas particulièrement mais je ne pense pas qu’elles soient les personnes les plus intéressantes de ce lycée. Honnêtement, les histoires de reines des abeilles et compagnie m’ennuient un peu. Mais bon… Elles sont jolies et je ne suis qu’un homme bien faible… » Son début de sourire tomba net. Bien sûr, à quoi s'attendait-elle ? Lizzie passait une partie de son temps à lui répéter qu'Oliver avait le don de s'intéresser à cinq filles en même temps. Peut-être que c'était vrai, au final. Elle s'efforça de sourire, parfaitement consciente qu'elle devait avoir l'air ridicule, crispée comme ça. « Je suppose qu'elles sont jolies, oui » marmonna-t-elle, plus pour elle-même d'ailleurs, en acceptant la bière qu'il lui tendit. Avec un peu de chance, elle ne casserait pas de nouveau vase en rentrant chez les Graysons comme la dernière fois. « Oh, zut ! J’ai même pas pensé à te demander ? Ça te va la blonde ? En général c’est la bière que tout le monde aime mais j’aurais dû te poser la question avant, désolé… Au pire, si tu veux autre chose, je boirai les deux » Et, ugh, elle aurait donné cher pour ne pas sourire bêtement en le regardant rire. C'était un miracle que Lizzie ─ ou même lui ─ ne se soit encore doutée de rien. « Non, non, c'est très bien. Très bien » répéta-t-elle, espérant avoir l'air suffisamment assuré pour ne pas passer pour une idiote. Ce n'était pourtant pas son genre de soirées, ni son genre de boissons et, clairement, elle n'était pas tout à fait à son aise ici. En partie parce qu'elle s'attendait presque à voir débarquer son oncle ou Tristan d'une minute à l'autre, prêt à la ramener à la maison et à l'y enfermer jusqu'à ses vingt-cinq ans, mais surtout parce qu'elle était seule avec Oliver Grayson. Au beau milieu d'un bar. Et Lizzie n'était pas loin. C'était vaguement surréaliste, comme situation.

Elle réprima son envie de grimacer au goût de la bière, qui n'avait rien à voir avec le vague souvenir qu'elle avait de la vodka qu'une main mal intentionnée avait glissé dans le punch du bal de l'an dernier. « Tu vois, c'est très bien, reprit-elle avec une nouvelle gorgée, ça se boit tout seul même. Mais bon, d'après ta sœur, tu le sais déjà, ça ajouta-t-elle avec un sourire vaguement moqueur. C'est fou tout ce que Lizzie peut raconter... » Et, non, ce n'était pas une vague tentative de flirt. Surtout pas. Grace ne savait pas flirter, Grace ne savait pas draguer, Grace savait simplement rougir et avoir l'air d'une conne devant le garçon qui lui plaisait. Qu'il s'agisse du frère jumeau de sa meilleure amie n'arrangeait décidément pas ses affaires. Impossible d'oublier aux questions si par malheur l'un ou l'autre des jumeaux s'apercevait de quoi que ce soit. Peut-être aurait-elle dû rester avec Lizzie, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: la groupie du batteur + oligrace    Jeu 14 Avr - 16:57

« Tu vois, c'est très bien, ça se boit tout seul même. Mais bon, d'après ta sœur, tu le sais déjà. C'est fou tout ce que Lizzie peut raconter... » Je fronce les sourcils et porte mon verre à mes lèvres. Pour une raison obscure je suis assez tenté d’aller échanger deux mots avec ma chère sœur. Non pas que l’avis de Grace sur ma façon de vivre m’importe. Mais quand même. « Ah ? Elle a dit quoi ? » J’esquisse une petite grimace en entendant le ton involontairement agressif de ma voix. « Désolé. Je voulais pas être aussi sec. Et je veux pas te forcer à me raconter ce que ta meilleure copine te raconte. Même si c’est sur moi. » Je lui adresse un petit sourire et pose ma bière, à présent vide, sur le bar avant de passer un bras sur les épaules de Grace. Je souris en voyant ma tête sur son t-shirt. J’avais presque oublié qu’elle portait cet objet ridicule. Trop mignonne. « J’allais te proposer d’aller danser un peu mais t’as pas fini ta bière. Tu m’accompagnes fumer une clope ? On peut aller backstage y a un fumoir et, avec un peu de chance, pas trop de membres de mon groupe qui sont un peu relous en ce moment. C’est mieux que dehors, il fait un froid de gueux ! » Je fais signe au barman pour qu’il m’apporte une seconde bière, tout en laissant mon bras autour de Grace. C’est assez confortable, sans que je sache réellement pourquoi. Je sais bien qu’elle est off limits, et de toutes les façons je ne pourrais pas m’engager romantiquement avec une fille qui met plus d’un quart d’heure à boire une pinte, mais elle est jolie ce soir. Je secoue la tête et me détache d’elle avec un sourire gêné. Finalement, la bière n’est pas la meilleure idée dans toutes les situations. Ce qui ne m’empêche cependant pas, évidemment, d’attraper ma nouvelle bière et de placer une main sur le dos de Grace pour lui indiquer où se trouvent les coulisses.  « Viens, suis-moi, c’est par là ! Ah, et faudrait peut-être envoyer un texto à ta bestah qui est ma sistah pour qu’elle sache où on est ? Je te laisse faire ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: la groupie du batteur + oligrace    Lun 25 Avr - 0:23

Amener Lizzie dans la conversation n'était probablement pas l'idée du siècle mais Grace n'avait jamais prétendu être une fille parfaite ─ débrouillarde et peut-être même brillante, une ou deux fois, pour se motiver devant le miroir de sa salle de bains, oui, mais parfaite, jamais. Et puis elle commençait à avoir l'habitude de raconter à peu près n'importe quoi en présence d'Oliver. Sale manie. A croire que la bonne influence de Lizzie était un peu contrebalancée par celle de son frère jumeau. Ou alors Grace avait l'alcool philosophe, à défaut d'autre chose. Sa situation aurait très certainement pu être pire. Elle aurait pu parler de sa mère et pleurer, ou pire, se jeter sur Oliver comme certaines filles ─ comme les filles de tout à l'heure, par exemple. De toute manière, à en croire Lizzie, il oublierait certainement tout ce qu'elle pourrait dire ou faire ─ si tant est qu'il puisse seulement le remarquer ─ à partir du moment où plus d'une bière serait passée entre ses mains. Et pour le moment, il avait l'air plutôt bien parti.

Toujours est-il que parler de sa sœur ne sembla pas ravir Oliver et Grace s'immobilisa, surprise par son ton sec. Elle ne s'était pas vraiment attendue à ça. Enfin, elle n'avait surtout pas réfléchie en bredouillant trois phrases pour combler le vide qu'elle craignait de voir s'installer ─ ou pour avoir l'air intéressante, plutôt. Elle reporta son attention sur la bière qu'elle avait en main, trouvant soudain son verre fascinant. « Désolé, s'excusa-t-il presque aussitôt et Grace lui jeta un coup d’œil bref, incertain. Je voulais pas être aussi sec. Et je veux pas te forcer à me raconter ce que ta meilleure copine te raconte. Même si c’est sur moi » Elle esquissa un sourire en se redressant, sourire qui s'élargit considérablement lorsqu'il s'approcha pour ensuite passer un bras autour de ses épaules. Elle avait un peu mal aux joues, un peu trop chaud, un peu trop l'impression que des flèches fluorescentes la désignaient au beau milieu de la petite foule comme la fille vaguement ─ comprendre, très très ─ intéressée par le frère de sa meilleure amie mais elle n'aurait bougé pour rien au monde. Et la bière était curieusement plus agréable maintenant. « J’allais te proposer d’aller danser un peu mais t’as pas fini ta bière. Tu m’accompagnes fumer une clope ? On peut aller backstage y a un fumoir et, avec un peu de chance, pas trop de membres de mon groupe qui sont un peu relous en ce moment. C’est mieux que dehors, il fait un froid de gueux ! » Elle releva la tête, sans comprendre tout de suite. Trop d'informations d'un coup, sans doute, ou peut-être n'était-elle pas habituée à une telle proximité. Un peu des deux sans doute. « O-oui, oui, ok, allons-y, oui » répondit-elle alors que le barman apportait une nouvelle bière à Oliver.

« Viens, suis-moi, c’est par là ! Ah, et faudrait peut-être envoyer un texto à ta bestah qui est ma sistah pour qu’elle sache où on est ? Je te laisse faire ça ? » Ah, oui, excellente idée. Grace acquiesça et parvint, non sans mal d'ailleurs, à sortir son portable de son jean sans renverser sa bière, tout en se laissant guider par la main d'Oliver, calée dans son dos. L'exploit de la soirée, voire de l'année, quand on connaissait sa maladresse lorsqu'il s'agissait du moindre mouvement une fois de l'alcool ingéré. Elle composa son message d'une seule main, hésitant une seconde ou deux sur la formulation, l'objectif étant de ne pas avoir l'air trop niais, ni trop sèche. « Voilà, elle ne devrait pas trop s'inquiéter » reprit-elle avec un nouveau sourire qui perdit un peu de son éclat lorsqu'elle capta les premiers élans de fumée. God, comment pouvait-on supporter une atmosphère si chargée ? Pour masquer son trouble, elle descendit une partie de sa bière, s'appliquant à ne pas boire trop vite. Il ne manquerait plus qu'elle se mette à tousser au milieu des fumeurs pour attirer définitivement l'attention. Elle avait suffisamment l'air d'une étrangère comme ça. « J'imagine que c'est le genre de trucs qui fait craquer les filles ? fit-elle en haussant un sourcil. Genre je t'emmène en coulisses, regarde-moi faire le rebelle avec une clope, tout ça ? » Elle pouvait aisément l'imaginer faire ça avec une nana différente à chaque concert. Pas très agréable comme vision mais plausible. « Enfin, je juge pas, tu fais ce que tu veux avec tes poumons et ta bouche, et avec qui tu veux, obviously, heureusement d'ailleurs. C'est juste, c'est un peu nouveau pour moi, tout ça. Déjà parce qu'on ne boit pas trop de bière à la maison » expliqua-t-elle en levant son verre. Voilà, parfait, il fallait qu'elle boive et qu'elle se taise. « Mais c'est sympa, je suis pas sûre d'aimer encore mais je vais la finir d'abord, histoire d'avoir un avis » Et d'avoir autre chose à faire avec sa bouche que de débiter des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: la groupie du batteur + oligrace    Ven 24 Juin - 18:25


« Voilà, elle ne devrait pas trop s'inquiéter » Je hoche la tête, rassuré de savoir que ma sœur ne va pas me chercher pendant des heures puis se plaindre que je l’ai laissée tomber. J’ouvre la porte du fumoir et la tient ouverte pour Grace. Je la suis à l’intérieur et allume une cigarette. La fumée me pique les yeux, je déteste les fumoirs, mais ils ont l’avantage d’être à l’intérieur, bien au chaud, et qu’on puisse y fumer une cigarette en sirotant sa bière. L’idée même de laisser ma bière seule et de fumer ma cigarette sans elle me donne envie de pleurer. « J'imagine que c'est le genre de trucs qui fait craquer les filles ? Je t'emmène en coulisses, regarde-moi faire le rebelle avec une clope, tout ça ? » Je fronce les sourcils. Oui, c’est vrai que c’est une technique que j’utilise de temps en temps, notamment pour me donner l’air plus âgé. Mais ça n’aurait évidemment aucun sens de l’utiliser avec la meilleure amie de ma sœur jumelle. Evidemment. Grace reprend avant que je n’ai eu le temps de lui dire tout cela. « Enfin, je juge pas, tu fais ce que tu veux avec tes poumons et ta bouche, et avec qui tu veux, obviously, heureusement d'ailleurs. C'est juste, c'est un peu nouveau pour moi, tout ça. Déjà parce qu'on ne boit pas trop de bière à la maison. Mais c'est sympa, je suis pas sûre d'aimer encore mais je vais la finir d'abord, histoire d'avoir un avis. » Je ris doucement. « Chez les Grayson on commence la bière à un an et demi en moyenne. Je crois que pour moi, c’était encore plus tôt. Ça expliquerait pourquoi je suis probablement celui de la famille qui en boit le plus régulièrement. » Je tente d’ignorer sa remarque sur les nanas et la cigarette. Après tout, je n’ai aucune envie de me confier à elle. D’autant que Lizzie sera au courant moins de quarante secondes plus tard, je sais comment sont les femmes. Néanmoins, pour une raison que j’ignore, je n’aime pas l’idée que Grace ne me voit que comme un coureur de jupon alcoolique et probablement promis à un cancer du poumon dans les cinq ans à venir. Je reste silencieux un instant, en profite pour consommer une partie de ma cigarette, puis regarde Grace droit dans les yeux. « Je sais qu’on a dit qu’on ne parlerait pas de ce que Lizzie dit sur moi mais je suis pas comme ça. Je… » Je hausse les épaules. « On croit toujours que je suis un grand rebelle mais je suis juste un mec qui aime faire la fête. Je suis pas méchant. Et je ne parle pas aux filles que pour les mettre dans mon lit soit dit en passant. » Je bois la fin de ma bière d’un coup et écrase ma cigarette. « Mais si tu veux tout savoir, oui, ça marche le coup des coulisses et de la clope. Neuf fois sur dix ! » Je lui adresse un petit sourire, loin d’être honnête. J’essaie de ne pas montrer que ses préjugés à mon égard me touchent. Autant dire que mon travail d’acteur n’a jamais été aussi peu convaincant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: la groupie du batteur + oligrace    

Revenir en haut Aller en bas
 
la groupie du batteur + oligrace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exceptionnel batteur
» Gorillaz le RPG
» Ring..Ring
» Alestorm
» Oswald "Batteur" Wryers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: