IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mar 1 Mar - 23:40


Izïa Diane Chamberlain
   No defeat, no surrender. Just living.

   
introduction
Née à Londres d'un père immigré barcelonais et d'une londonienne pure souche, les parents d'Izïa l'ont toujours destinée aux sciences politiques et à une carrière parmi les grands de ce monde. Pour leur faire plaisir, elle a passé un concours qui lui a permis d'entrer dans la meilleure école de géopolitique du pays. Elle a tenu deux mois avant de tomber dans une dépression profonde. Elle a donc annoncé à ses parents qu'elle arrêtait tout pour entrer à la London School Of Arts, pour étudier l'art dramatique. Un conflit éclata et elle coupa définitivement les ponts. Les débuts dans le métier furent difficile jusqu'à son audition pour Les Mis. Elle espère que, même si ce n'est qu'une doublure, sa carrière va enfin décoller.

   ▬ âge : 27 ans (en 2016)
   ▬ nationalité : Hispano-anglaise.
   ▬ métier : Doublure de Fantine dans Les Misérables, blogueuse.
   ▬ quartier : Camden
   ▬ orientation sexuelle : Pansexuelle.
   ▬ statut : célibataire, amoureuse d'un metteur en scène.
   ▬ groupe : Travel Card.
   ▬ avatar : Gina Rodriguez.

   

   en 2005en 2009aujourd'hui
Twenty, Breaking Free.

       Les gouttes d'eau tombent sur les piles de feuilles imprimées. Il lui fallut une poignée de secondes pour réaliser d'où elles provenaient. C'était des larmes. Les larmes tombant sur ses cours étaient devenues une occurence quotidienne. Sa tête retomba sur l'oreiller de papier et un cri étouffé s'échappa de ses lèvres. Izïa n'en pouvait plus. Elle se sentait prise au piège d'une vie, d'un destin qu'elle n'avait pas choisi et qui ne lui correspondait absolument pas. Alors qu'elle enfouit son visage dans ses mains pour continuer à pleurer sans noyer son travail, les paroles que sa mère avait prononcé quelques années auparavant résonnaient à ses oreilles. Tous ses avertissements sur le fait de ne pas être elle-même et de devoir laisser tomber cette façade tôt ou tard étaient complètement censés. Elle aurait dû écouter. Ça ne pouvait plus durer. Deux mois, c'était déjà trop. Elle allait reprendre le contrôle de sa vie et poursuivre sa passion jusqu'au bout. Pour enfin se sentir vivante. Sans se soucier de l'heure tardive, elle attrapa son manteau et se rendit chez ses parents. Elle tambourina à la porte de sa maison d'enfance jusqu'à ce que le visage fatigué de sa mère lui ouvre. « Pardon de te réveiller maman. J'ai quelque chose à vous dire. » Elle entra et se déshabilla. Son père entra dans le salon. Elle les regarda, inspira profondément et sortit les mots qui lui pesaient tant sur le cœur. « Je n'en peux plus. J'ai donné tout ce que j'avais, je suis vidée. J'arrête la géopolitique. Je ne retournerai plus dans cette école. Je veux devenir comédienne. J'ai économisé assez pour me payer des études à la London School Of Arts. Je vais m'inscrire demain. C'est le rêve de toute... » Elle fut interrompue par une gifle si forte qu'elle l'envoya par terre. Trou noir. Quelques heures plus tard, elle se réveille à l'hôpital, sa mère à ses côtés. Son premier réflexe est de bloquer le numéro de son père. Avant, elle lui laissa un message incendiaire, lui disant qu'elle n'avait plus de fille. Sa mère avait déménagé pendant le trou noir. Le lendemain, elle s'inscrit à la LSOA, commença les cours la semaine suivante. Izïa commença une nouvelle vie, sans désespoir et sans père. Heureuse de prendre le contrôle de sa vie.
Twenty-seven, no apologies.

      « Vous êtes officiellement la doublure de Fantine. Félicitations ! » Izïa expira la bouffée d'air qu'elle retenait depuis qu'elle était entrée dans le bureau du directeur de casting. « Merci ! » Elle voulait pleurer et sauter de joie en même temps. Une fois sortie dehors, elle s'autorisa un cri de joie. Elle avait un rôle. De doublure, certes, mais un rôle quand même. Son premier rôle sérieux, et sur West End, qui plus est. Après des années à jouer dans des comédies musicales plus que médiocres, Les Misérables était sa chance d'être prise au sérieux et d'être repérée au mieux de sa forme par des metteurs en scène. Appliquée, bosseuse et perfectionniste à l'extrême, elle s'est tout de suite impliquée corps & âme dans son personnage sans savoir si on aurait besoin d'elle ou pas. Et il faut avouer que le metteur en scène fait son petit effet sur elle, même si elle refuse de l'admettre. Elle considère le reste de la troupe comme une grande famille, malgré les tensions occasionnelles. Pour évacuer le stress quotidien, elle documente sa vie sur un blog nommé StudyOfAnUnderstudy, sorte de journal intime en ligne. Ce paradoxe total lui plaît, et elle se rend compte qu'écrire lui fait un bien fou. En dehors du boulot, pas grand-chose. Son chaton femelle, Totoro est toute sa vie et elle adore organiser des dîners entre amis autour de bons petits plats maison. Pas encore tout à fait habituée à la vie en troupe, elle apprend chaque jour à laisser un peu plus son comportement de fille unique de côté.

Sixteen, Daddy's girl.

       Izïa est née dans une famille multiculturelle très ouverte mais très portée sur l'ascension sociale, surtout son père, qui est arrivé de Barcelone avec rien dans les poches au début des années 1970. Il avait mis toute son énergie pour gravir les échelons de l'échelle sociale, jusqu'à passer de peintre en bâtiment à patron de sa propre agence immobilière au fil des années. En 2005, Izïa a seize ans. Depuis qu'elle est notée à l'école, son père la pousse à l'extrême pour être la meilleure partout, tout le temps. Et elle obéit, pensant que c'était la seule chose à faire. Elle est timide, dit oui à tout, fait tout ce qu'on lui demande dans la seconde. Elle est renfermée, travaille vingt-quatre heures sur vingt-quatre, est trop exigeante avec elle-même dans son désir d'excellence. Sa mère la prévient que c'est trop, qu'elle sait qu'elle va craquer, qu'elle ne reconnaît plus sa petite fille joyeuse, excentrique et touche-à-tout qui a disparu avec son entrée au collège. Izïa essuie ses commentaires en rigolant. Elle n'a pas l'impression de se trahir, simplement parce qu'elle avance sans se poser de question. Son père veut qu'elle devienne diplomate, c'est donc la voie qu'elle suivra jusqu'à nouvel ordre. Et puis ça lui plaira aussi, elle en est persuadée. Elle qui adorait voyager, ce serait une manière d'être rémunérée en même temps, tout en influant sur la politique internationale à son niveau. Changer les choses, c'est cool, non ? Pour Papa, qui plus est.

   


   
─ pseudo/prénom : NEW YORK. / Mariette. ─ âge : 20 ans et toutes mes dents. ─ fréquence de connexion : Tous les jours, sauf contre-ordre.  ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ? Par Bazzart, je crois. ici c'est ma maison et ma ohana parmi tous les forums de la terre entière ─ inventé ou pévario ? Inventé avec votre aide.  ─ code : okaaay by rouliaaa. ─ crédits : avatar : Shiya, gif : zarryofrph.


Dernière édition par Izïa D. Chamberlain le Mar 8 Mar - 22:36, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mer 2 Mar - 20:08

Reeeeeee Bon courage pour la rédaction de ton fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mer 2 Mar - 20:11

Tu as pris Ginaaaaa

Welcome back
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 1171
▪ dispo pour un rp ? : yes, always
▪ avatar : Caspar Lee
▪ âge : vingt-quatre ans (24/04)
▪ statut : célibataire
▪ occupation : youtuber, video editor and still studying maths @Westminster

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mer 2 Mar - 21:22

rebienvenuuuuuue

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
you can count on me ♡ If you're tossin' and you're turnin' And you just can't fall asleep, I'll sing a song beside you And if you ever forget how much you really mean to me, Every day I will remind you. Oh, We find out what we're made of When we are called to help our friends in need. You can count on me like 1, 2, 3 I'll be there And I know when I need it I can count on you like 4, 3, 2, You'll be there 'Cause that's what friends are supposed to do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mer 2 Mar - 21:33

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mer 2 Mar - 21:35

Elle est trop belle
Reee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mer 2 Mar - 21:38

Aaaaaw ma Gina d'amour Très bon choix d'avatar car c'est ma chouchou !
Bon courage pour ta fiche !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Jeu 3 Mar - 0:01


Officiellement bon retour parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Ven 4 Mar - 15:52

Reeee j'aime toujours autant les initiales gosh evanouissement
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 782
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Lun 7 Mar - 11:22

Tu as jusqu'à demain pour faire ta fiche, aurais-tu besoin d'un délai supplémentaire ?

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Lun 7 Mar - 12:27

Non, je pense que je pourrais la finir ce soir ou au pire demain, merci though
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mar 8 Mar - 22:36

Désolée du DP, mais j'ai fini
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   Mar 8 Mar - 22:54


félicitations !
te voilà validée !



Elle a mal commencé dans la vie, cette pauvre Izïa mais l'équipe des Mis va bien s'occuper d'elle, tu verras

Étant validée le 8 mars, tu es concernée par le recensement ce mois-ci. Du coup nous t'invitons dès maintenant à créer ta fiche de liens pour t'intégrer au plus vite sur le forum. Pour trouver des liens plus facilement, nous avons mis au point un petit registre des personnages qui t'aidera à connaître un peu mieux nos amis londoniens. Mais tu peux aussi découvrir tes voisins ou mieux encore ouvrir une colocation!

En ce moment nous avons une intrigue en cours à laquelle tu peux t'inscrire icii, mais aussi souvent des activités que tu retrouveras dans le flood.

N'oublie pas qu'il te faut entamer un rp sur le forum avant de poster un pévario !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.   

Revenir en haut Aller en bas
 
IDC ◊ I could build a castle out of all the bricks they threw at me.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hélios ♣ build a castle with your bare arms.
» scratch build : thunderbolt : W.I.P
» [Build HoH] Ritu Spike
» Merac Castle Siege
» Build pour rk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: