DMW ⚓ Hey there shadow

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: DMW ⚓ Hey there shadow   Dim 28 Fév - 23:19


Dawn Meagan Wright
  I’ve been gone from this world for what seems like millennia
looking for nothing short of a miracle


 
introduction
Née le 28/10/1985 à Manchester, Angleterre † elle a deux frères un de quelques années son ainé (Oliver) et l’autre de quelques années son cadet (Jimmy) † ses parents sont morts tous les deux † elle a quitté la maison familiale à 19 ans † elle ne parle plus à ses frères depuis 6 ans maintenant † elle a longtemps vécu aux USA † elle a d’abord enchainé les petits boulots avant d’être remarqué et de devenir mannequin † elle a vécu son lot de fête et de débauche † refuse d’admettre qu’elle a déjà 30 ans † elle vient tout juste de revenir en Angleterre et a choisis Londres sur un coup de tête.

  ▬ âge : 30 ans (en 2016)
  ▬ nationalité : Anglaise
  ▬ métier : Mannequin
  ▬ quartier : Hampstead
  ▬ orientation sexuelle : Bisexuelle
  ▬ statut : Célibataire
  ▬ groupe : Travel Card
  ▬ avatar : Troian Bellisario

 

  en 2005en 2009aujourd'hui
All that time away

      I’ve been here for a while now. In the States I mean. Officially moved to New York late in 2005 and never went back home since. It’s not that I don’t miss it, I do. But really it’s more of a pride thing. I left with my head held high and I’m not gonna go back crawling that I miss them or made a mistake, I didn’t. I started a new life here and I like it. I’ve been working for this agency for a while and it pays me well. Plus, I get to travel a lot and see so many beautiful places. From Los Angeles to Miami and back to New York or even Europe, I’ve never felt better. I’m 23 and free as possibly can.  Alright, maybe some days were harder than others, but isn’t that exactly what life is about? Up and down and back up again. Anyway.

Journal entry --
I met this guy the other day. Some rich ass kid who I thought was as stuck up as the other guess there, but I couldn’t have been more wrong. I mean… the guy flirted with me, I rejected him big time and yet he found a way to make me regret it in less than a second. He included our encounter in his little speech and I just couldn’t hold it back –I laugh my ass off before following him to the elevator. Of course he had to have the freaking penthouse and invited me to his Jacuzzi. How casual is that for a preppy guy with the most beautiful accent I’ve ever heard?  No, really. The guy didn’t just speak English. He was fluent in both Arab and Spanish and it made me shiver. His name was Felippe Cavallari. Doesn’t it sound perfectly exotic?
I guess I'm home now

      Je sors de l’avion et regarde distraitement le paysage qui m’entoure. Il y a 11 ans que je n’ai pas mis les pieds en Angleterre -sauf pour quelques contrats- et voilà que j’y suis enfin de retour. Je me mords la lèvre et entre dans l’aéroport où je dois réclamer mes bagages. Ce genre de chose prend toujours des heures, mais je n’ai absolument rien de mieux à faire. Je ne connais personne ici et je ne m’attends pas à quoi que ce soit. Je n’ai plus parlé avec mes frères depuis au moins 6 ans maintenant, au bout d’un temps, ils ont compris que je ne reviendrais pas, et ne leur ait pas dit que j’étais de nouveau dans le même pays qu’eux. N’allez pas croire, je ne cherche pas à fuir, je crois simplement que le passé est bien où il est et je ne saurais pas quoi leur dire après tout ce temps. Ils me manquent et il m’arrive souvent de regretter d’avoir été aussi ingrate avec eux, ils n’étaient pas coupable pour la mort de papa et maman. Mais c’était il y a longtemps. Ils ont leurs vies et j’ai la mienne. Pour l’instant, je n’ai aucun plan précis en tête. Une fois mes bagages récupérés, je prends donc un taxi jusqu’à l’hôtel où j’ai déjà réservé une chambre à long terme et découvre que c’est un très bel endroit où le personnel m’a l’air tout à fait sympa.


On cognait et cognait et moi je n’entendais rien. Complètement perdu dans mes pensées, ailleurs, dans mon petit monde de chaleur et d’humidité. Lorsque je me décidai enfin à refermer l’eau, j’entendis une porte se refermer et me raidit. Il y avait quelqu’un dans ma chambre et moi j’étais nue sous la douche! Mon cœur se mit à battre rapidement et je tendis le cou pour voir, mais la porte n’était pas suffisamment ouverte pour me le permettre. J’attrapai vite fait ma serviette que je tortillai à la va-vite autour de moi et entendis finalement une voix s’élever : « Excusez-moi c’est le technicien pour la télévision… j’ai cogné plusieurs fois et personne ne répondait j’ai cru qu’il n’y avait personne. Souhaitez-vous que je repasse plus tard? » Je me relaxai immédiatement, me souvenant que j’avais appelé pour faire venir le technicien afin qu’il répare le téléviseur qui m’avait pété au visage. Mon cœur reprit un rythme légèrement plus régulier alors que j’ouvrais enfin la porte pour le voir là, dos à moi. « Non, c’est bon, vous pouvez continuer.. » Il paraissait jeune pour un homme d’entretien d’hôtel. Moi qui m’attendais à voir débarquer un vieux de 50 ans, j’avais une belle surprise. Enfin, le dos était prometteur. De larges épaules, muscles seyants même sous son t-shirt. Je me mordillais la lèvre sans même m’en rendre compte. Sans plus réfléchir, je fis la tour de lui –puisqu’il semblait entêté à rester dos à moi- et lui tendis la main pour me présenter. Bien sûr, j’oubliai que ma serviette ne tenait pas très bien sur mon corps et sentis le rouge me monter aux joues à une vitesse fulgurante lorsque je la sentis qui glissait sur moi. Je me figeai dans le geste, la main tendue vers lui, la serviette à mes pieds et le corps totalement exposé.

[…]

« C'est pas grand-chose... je me suis dit que ça te plairait de visiter la ville en deux secondes, ça te permet de voir où c'est plus achalandé et où c'est plus résidentiel. » Je souris en hochant la tête, suivant ses indications du regard. « Tu vois c'est dans ce coin là que j'habite, je te le recommande fortement pour tes recherches... » Je souris de plus belle. C’était gentil de sa part. Si j’avais refusé son offre de colocation, ça ne voulait pas dire pour autant que je refusais qu’il m’aide. Disons juste que je voulais avoir une certaine indépendance, c’est tout. Je le regardais maintenant droit dans les yeux et le remerciait pour cette journée, lui avouant être bien contente de l’avoir rencontré. L’atmosphère avait drastiquement changé entre nous et je pouvais sentir l’électricité tout autour. « Tu sais j'avoue que j'ai passé une journée formidable également... et que c'est grâce à toi. » J’esquissai un sourire et m’humectai les lèvres, sentant son regard passer entre le miens et ma bouche. Ce serait de mentir que de dire que je ne faisais pas exactement pareil. C’était tôt, terriblement tôt, mais bon sang… Il fit un pas puis deux et bientôt, sans même que je ne le réalise, il m’embrassait. Un frisson me parcouru le corps en entier et j’eu du mal à contrôler les battements de mon cœur. Il se recula d’un coup, comme surprit par son propre geste. J’étais moi-même un peu désorienté, mais pas fâché du tout. Son corps était toujours aussi près, mais son visage avait repris sa position précédente. « Désolé.. je.. sais pas ce qui m’a pris. Tu veux qu'on rentre? C'est quand même frais ici... » J’avalai difficilement ma salive, me surprenant à secouer négativement la tête. Je ne le quittais plus des yeux, admirant la lumière de fin de journée qui se reflétait dans le bleu de son regard. Ma main libre remonta jusqu’à son visage et mon pouce traina doucement sur sa lèvre inférieure avant que je ne le tire par la nuque et l’attire vers moi pour l’embrasser à nouveau. Ce baiser-là n’avait rien du tout à voir avec le premier. Il n’était ni rapide, ni improvisé. Et puis, nous savions tous les deux que nous en avions envie. Les lèvres entrouvertes, je cherchais sa langue du bout de la mienne, prolongeant notre échange aussi longtemps que mon souffle me le permettait. Au diable les conventions! Qui avait dit qu’on ne pouvait pas embrasser un homme le jour de sa rencontre, hein?
I had to leave

      Je refermai mon sac de sport sans trop regarder où ma paire de basket avait bien pu tomber. Rien à foutre qu’elle soit par-dessus mes fringues, de toute manière, elles était propres. Contrairement à certain, je n’avais pas pris le temps de bien plier mes vêtements en m’assurant de ne pas faire trop de plis dedans. S’ils étaient tous froissés alors je n’aurais qu’à les passer un peu au sèche-linge. Je balançai mon sac sur mon épaule et jetai un regard circulaire sur la pièce, m’assurant que je n’avais rien oublié. Au dernier moment, alors que j’allais me retourner pour sortir et enfin partir d’ici, mes yeux se posèrent sur un cadre minuscule qui trônait toujours sur ma commode. Je serai la mâchoire en avançant vers ce dernier. Lorsque je vis leurs sourires, mon cœur se serra dans ma poitrine, me ramenant des années en arrière.

« Dawn j’ai peur, qu’est-ce qui se passe? » Je jetai un regard rapide à Jimmy qui me regardait comme s’il y avait un fantôme dans la pièce avec nous. Pourtant, ce n’était qu’Oli qui parlait avec un policier. J’avais beau être encore jeune -14 ans à peine- je n’étais tout de même pas stupide et j’avais rapidement compris qu’un truc clochait. L’homme en uniforme parti finalement et Oli revint vers nous. Jimmy tentait de se raccrocher à moi, mais je me dégageai rapidement. « Fou moi la paix merde! » Je lui jetai un regard mauvais et croisai les bras sur ma poitrine, sentant mon cœur se gonfler dans cette dernière alors qu’ Oli nous regardait tous les deux les yeux embués. « Ils ont eu un accident… papa est mort. » Je ne bronchai pas toute d’suite, incapable de réagir. Comme si l’information ne se rendait pas jusqu’à mon cerveau. « Maman? » réussi-je à articuler. Ma voix semblait lointaine, elle ne pouvait pas vraiment émaner de moi. « À l’hôpital dans le coma. »

Je secouai la tête, avançai de quelques pas et attrapai la photo pour la fourrer dans la poche avant de mon sac. C’est bon cette fois. Je me retournai et sorti de la, verrouillant derrière moi et laissai la clé sous le paillasson où Oli pourrait la retrouver à son retour. La voisine était dehors, jouant dans ses plates-bandes. Son regard brillant de larme se posa sur moi, elle me connaissait depuis toujours celle-là, elle avait su pour notre famille et je suppose que ça lui brisait le cœur de savoir que je m’en allais –pour de bon cette fois. J’entrai dans ma voiture et balançai mon sac par-dessus le siège pour le laisser tomber à l’arrière. Ajustant le rétro, et caressant avec un sourire en coin le porte-clés ridicule que ma meilleure amie m’avait offert. Je fermai les yeux un moment en inspirant un coup.


« Arrête » « Allez, laisse toi aller. » J’ai un large sourire sur les lèvres et tient la main de ma meilleure amie. C’est ici qu’on s’est rencontré, à Manchester j’veux dire, et on est tout d’suite devenu de très bonnes amies. Allez savoir pourquoi puisqu’au fond, on n’a pas du tout la même personnalité toutes les deux, mais c’est comme ça. Mon cœur bat à tout rompre, ce qu’on fait est totalement stupide, mais qu’est-ce que j’en ai à foutre? Qu’est-ce que j’ai à perdre? J’en ai besoin, je veux me sentir en vie. « 1 . 2 . 3 » L’eau nous entoure en moins de temps qu’il n’en faut pour même y penser et je souris largement en remontant à la surface. Liv vient se blottir dans mes bras et je frictionne son dos d’un geste rapide et réconfortant. « On recommence ? » J’arrive pas à croire qu’elle ait dit ça. Bien sûr qu’on recommence, qu’est-ce qu’elle croit?

J’ouvre les yeux et je me surprends à sourire. Elle va me manquer ma Liv. Mais je ne peux pas rester ici, je dois partir. Tout sera surement mieux là-bas, je pourrai trouver un sens à ma vie, ne plus penser à papa et maman. Pourtant, dans mes bons comme dans mes mauvais souvenirs, Liv a toujours été présente. Je regarde la maison où j’ai grandis et me laisse aller à un dernier souvenir la concernant.

Je dormais profondément quand mon portable se mit à vibrer sur ma table de chevet. Une fois, deux fois, trois fois et je l’attrapai juste avant qu’il ne foute le camp au sol. Je regardai l’afficheur, le numéro m’était inconnu, mais l’indicatif régional me laissait entendre que cet appel venait de la région. Je fronçai les sourcils et mon cœur cogna fort dans ma poitrine lorsque je répondis d’une voix tremblante. Une voix féminine s’adressa à moi sans que je ne comprenne qui s’était. Mais au fond, quelle importance ça faisait? Je raccrochai sans lui laisser la chance de m’expliquer plus avant, j’avais compris l’essentiel. Mes joues étaient déjà humides de larme lorsque je me hissai dans le lit de Liv. Elle dormait, mais je lui savais un sommeil léger, surtout quand ça me concernait. Je posai délicatement un baiser sur sa joue en me glissant sous ses couvertures. Elle alluma sa lampe et me vit. Je ne souriais pas, j’en étais incapable cette fois. « Pourquoi tu pleures ? » Est-ce que je pleurais? « Elle est morte. » Ça résumait plutôt bien la situation. Liv m’attrapa la main et la serra avant de l’embrasser. Je lui fus reconnaissante de ce simple geste, après tout j’avais juste besoin qu’elle reste avec moi, je ne voulais pas être seule ce soir. « Ça va aller, ne t’en fais pas. » Classique, le genre de parole que n’importe qui aurait pu prononcer. Pourtant, venant d’elle, ça faisait son effet. Je ne rajoutai rien, il n’y avait rien d’autre à dire.

Maman s’était réveillée quelques mois avant le début de ma dernière année de lycée, mais elle n’était qu’un légume. Incapable de bouger, de parler ou même de bouger les yeux. C’était terriblement difficile à la maison et je l’évitais au possible, passant le plus clair de mon temps chez ma meilleure amie. Liv est venue avec moi à l’enterrement, je n’en attendais pas moins de sa part, j’étais reconnaissante. Elle était avec moi dans les meilleurs comme dans les pires moments et c’était tout ce qui comptait à mes yeux. Je tenais fermement sa main en pleurant devant cette tombe, ne regardant qu’à peine Oli et Jimmy qui étaient présents eux aussi. Je leur en voulais encore terriblement, allez savoir, je les rendais responsable de tout ce qui nous arrivait. C’était stupide et totalement égoïste, mais il me fallait quelqu’un à blâmer et ils étaient la cible parfaite. La seule cible toujours vivante d’ailleurs.

Allez… ça suffit. Je tournai la clé et le moteur vrombit, ma voiture me portant jusqu’à l’aéroport de Manchester où je m’envolerais, billet sans retour précis, pour les États-Unis. Je n’avais aucun plan et pratiquement pas d’argent, mais je me débrouillerais bien.

 


 
─ pseudo/prénom : H0NEYY/Valérie ─ âge : 23 ans ─ fréquence de connexion : 5/7  ─ comment avez-vous découvert ticket to ride et qu'en pensez-vous ? Je le connaissais depuis longtemps, mais c'est le sujet bazzart sur les nouveautés qui m'a convaincu de m'inscrire. ─ inventé ou pévario ? Inventé!  ─ code : okaaay by rouliaaa ─ crédits : Shiya pour l'avatar & tumblr pour le gif


Dernière édition par Dawn M. Wright le Ven 4 Mar - 2:12, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Dim 28 Fév - 23:52

Bienvenue parmi nous

Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Dim 28 Fév - 23:53

Mercii
On peut me réserver Troian?


Dernière édition par Dawn M. Wright le Lun 29 Fév - 2:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 0:07

Tiens, tiens comme on se retrouve : D!
(j'viens marquer mon territoire moi aussi)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 0:09

Bienvenue parmi nous, jolie demoiselle
& bon courage pour le reste de ta fiche heart

Va falloir marquer le territoire plus que ça, Luke, avec une beauté pareille
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 0:12

Hahaha merci Paloma
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 0:14

Troian cutie pie
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 0:27

J'allais arriver avec mes gros sabots et dire "dommage qu'elle soit hétéro"... BUT SHE'S NOT!!

Troian, et bi, Imogen est intéressée bg
(oui, je sais, yen a un qui a marqué son territoire, mais chut, c'pas grave Arrow )

En tout cas, BIENVENUE ICI
Et bonne chance pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 0:45

On ne réserve normalement pas les avatars, mais comme c'est une semaine un peu spéciale, je te la réserve pour 7 jours

Bon courage pour ta fiche et bienvenuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 1:07

Merci à tous ♥️
IMOGEN:
JANE: Pourtant, dans le bottin c'est bien écrit : Si vous souhaitez réserver un avatar lors de la rédaction de votre fiche de présentation, précisez-le dans votre sujet. La durée de réservation d'un avatar est de sept jours précisément.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 8:40

Ouuuuh une mannequin
Bienvenue parmi nouuus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 9:32

Alala Troin est tellement jolie bienvenue sur le forum ! Bon courage pour le reste de ta fiche ! ^w^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 9:42

Bienvenue parmi nous

Troian quoiiiii courage pour ta fiche, hâte de la lire
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 1166
▪ dispo pour un rp ? : not yet
▪ avatar : Chloe Bennet
▪ âge : vingt-six ans (18/04)
▪ statut : célibataire
▪ occupation : collaboratrice d'une agence de détective privé, le titre officiel de la nana capable de tout trouver ou presque, selon un peu de volonté et de moyens

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 11:11

bienvenue officiellement parmi nouuuus et bon courage pour la suite de ta fiche !

Edit : pour les avatars, à notre décharge, on a longtemps fonctionné sans réservation et tbh, si on avait dû prendre toutes les décisions de changement toutes ensemble, on s'en serait jamais sorti mais no worries, Troian est réservée pour une semaine

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
❝ weight of days lost holding you down. you'll look for me but i won't be found. the blue birds flutter in my chest. oh, they want to sing. you'll have to break me open to hear anything, before the world dies at my door. i'll break the sky, for you and i are going nowhere. kiss goodbye a dozen times before we give them. why do i need anyone else, when i can break the sky myself ❞ (gabrielle aplin | panic cord)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▪ messages : 770
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 11:16

finalement t'as pris la travel card quand même coquinette
et oui pour les avatars, vous avez de la chance, c'est parce que notre nouvelle (ancienne) admin est plus gentille que nous

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 13:35

Merci tout le monde et tant mieux pour nous alors pour les réservations
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 18:26

Bienvenue parmi nous
Très bon choix pour Troian !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 20:57

Bienvenue sur le forum Bon courage pour la fichette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Lun 29 Fév - 23:10

Merci vous deux
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   Mar 1 Mar - 19:42


félicitations !
te voilà validé(e) !



Fiche validée ! Bienvenue again Hâte de voir Dawn évoluer à travers les différentes époques et hésite pas si tu as la moindre question, CB, mp, bref, we're here
Un admin passera bientôt te rajouter ta couleur

Étant validée le 1er mars, tu es concernée par le recensement ce mois-ci. Par contre nous t'invitons dès maintenant à créer ta fiche de liens pour t'intégrer au plus vite sur le forum. Pour trouver des liens plus facilement, nous avons mis au point un petit registre des personnages qui t'aidera à connaître un peu mieux nos amis londoniens. Mais tu peux aussi découvrir tes voisins ou mieux encore ouvrir une colocation!

En ce moment nous avons une intrigue en cours à laquelle tu peux t'inscrire icii, mais aussi souvent des activités que tu retrouveras dans le flood.

N'oublie pas qu'il te faut entamer un rp sur le forum avant de poster un pévario !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: DMW ⚓ Hey there shadow   

Revenir en haut Aller en bas
 
DMW ⚓ Hey there shadow
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche open : Fire & Shadow
» Shaiya Shadow
» Mystic Shadow'
» Shadow
» Sen'tsura, magnifique spectacle. [PV: Shadow][en pause]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: