Partagez | 
 

 (m) ANDREW COOPER | understand what I've become, it wasn't my design

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: (m) ANDREW COOPER | understand what I've become, it wasn't my design   Mar 23 Fév - 18:25


Aaron Grayson
the only way to be truly satisfied is to do what you believe is great work

caractère
La personnalité d'Aaron est en opposition totale avec son physique de playboy, une contradiction qui n'a pas toujours été facile à vivre. Le jeune homme tend à paraître réservé, même froid, aux yeux de ceux qui ne le connaissent pas. En vérité, il est assez mal à l'aise avec les interactions sociales, préfère être seul face à ses ordinateurs et ses équations. La science et la technologie, c'est logique, facile, surtout pour quelqu'un d'aussi brillant et curieux. Les rapports humains, ça, c'est compliqué, douloureux. Les gens ne disent pas ce qu'ils pensent, essaient de jouer aux devinettes, de faire comprendre les choses sans les dire. Ce petit jeu est agaçant pour Aaron qui, s'il est poli et respectueux de tous, n'a pas non plus de temps à perdre. Pas toujours facile à vivre, il n'en est pas moins quelqu'un de bien, droit et honnête. Mais il a horreur du conflit, aussi préfère-t-il souvent éviter une conversation qui mériterait pourtant d'avoir lieu.

▬ âge : 32 ans
▬ nationalité : anglais
▬ métier : ingénieur chez Apple
▬ habite à : chelsea
▬ orientation sexuelle : hétérosexuel
▬ statut : marié
▬ groupe : travel card
▬ avatar : andrew cooper


Aujourd'hui
Désormais marié à Elizabeth, née Foster, une anglicane conservatrice et un rien psychorigide et père de deux fils, Aaron se concentre essentiellement sur le travail. Il lui est difficile de concilier la famille qu'il s'est construite avec celle dont il est issu, mais il essaie de faire ce que l'on attend de lui et de maintenir maladroitement les relations qui lui sont chères, notamment avec sa soeur Jane et son frère Mathias. Néanmoins, il passe beaucoup de son temps à voyager entre Londres et les USA, où il travaille avec acharnement sur le projet du nouvel Iphone.

En 2005
Ayant grandi dans l'excentrique et très ouverte d'esprit famille Grayson, le jeune garçon ne s'est jamais complètement senti à sa place. Il n'a pas le tempérament d'artiste ou la grande gueule de sa petite soeur, la flamboyance de Christopher. Il aime la science, les ordinateurs, le calme. Il arrive encore à naviguer les eaux hautes en couleur de son environnement, grâce notamment à sa proximité avec Jane, mais il est clairement un peu dépassé par tout ce monde et les règles complexes des relations sociales.

En 2009
C'est en allant étudier à Oxford qu'Aaron prend plus explicitement ses distances avec sa famille, profitant du challenge que lui offre ses études et se créant un cercle restreint et très différent de celui dont il a l'habitude. C'est notamment sur les bancs de la fac qu'il rencontre sa future femme, qu'il épouse d'ailleurs cette année là, dans une cérémonie mouvementée.


Jane I. Grayson ─ soeur
En leur qualité d'aînés, Aaron et Jane sont ceux qui se connaissent le mieux au sein de la fratrie Grayson. Après tout, ils ont passé les premières années de leur vie rien que tous les deux et ont ensuite endossés ensemble le rôle de "grands", plus responsables et veillant sur le reste de la portée. Ils ont toujours eu une grande affection l'un pour l'autre, la blondinette sachant voir les petites démonstrations d'affection de son grand frère sans qu'il ne doive en dire beaucoup. Jane l'aidait également à appréhender le monde, balayant avec humour l'honnêteté parfois brutale ou la condescendance involontaire d'Aaron envers les autres. Mais en grandissant, leurs différences de tempérament et les difficultés du jeune homme à se sentir chez lui dans sa propre famille ont rendu leur lien moins fort. Elle l'a encouragé à suivre son propre chemin, même si cela lui a fait très mal au coeur de le voir se replier dans son conservatisme et qu'elle ne s'est pas privée de dire ce qu'elle pensait de son affreuse épouse. Néanmoins, ils ont réussi à garder contact et un amour sincère demeure au coeur de leur relation. Mais la vie d'adulte, toutes ces difficultés et cette distance leur causent beaucoup de peine. Jane fait l'effort d'entretenir leur lien et Aaron lui en est reconnaissant et essaie à sa manière de l'intégrer. Cela se solde souvent par des repas de famille haut en couleurs, où sa femme ronge péniblement son frein et ses enfants s'emballent joyeusement en voyant leur tata préférée.

Mathias Grayson ─ frère
Mathias et Aaron ont quelques années d'écart et pourtant ce ne sont pas forcément les frères qui s'entendent le moins bien. Tout comme Aaron, bien qu'à un moindre degré, Mathias sait ce que c'est que de ne pas toujours se retrouver dans le modèle familial. Parti très tôt de la maison pour voler de ses propres ailes, Mathias a dû faire face à la dureté du marché du travail, aux échecs professionnels et au prix parfois élevé de l'indépendance. Contraint de rentrer provisoirement à la maison familiale, il se rend compte du fossé qui le sépare du reste de ses frères et sœurs et quelque part il comprend les difficultés d'Aaron à s'intégrer au sein de la fraterie. C'est peut être ce qui explique qu'ils se voient régulièrement pour un café, ou une pause déjeuner. En dehors de Jane, Mathias et l'un des rares Grayson à se soucier de la vie rangée d'Aaron et de sa femme intolérante, dont la plupart des activistes LGBT de la fraterie ne veulent pas vraiment entendre parler.

Christopher J. Grayson ─ frère
Aaron et Chris n'ont jamais été très proches. Leurs tempérament et mode de vie trop éloignés sont ce qui a creusé ce fossé entre eux. Chris n'est pas raisonnable, est désinvolte, dépense sans compter, tout le contraire d'Aaron qui vit une vit rangée et loin des excentricités des Grayson. Mais on peut dire que depuis son mariage avec Elizabeth Foster et les remarques incessantes de Madame sur son homosexualité, les choses ne sont pas allées en s'arrangeant. Aaron ne tempère pas vraiment Elizabeth et Chris commence à lui en vouloir, ne lui donnant plus aucune nouvelles sans y être forcé et évitant surtout de s'impliquer dans leur relation.

Elizabeth M. Grayson ─ femme
Elizabeth et Aaron se sont rencontrés à l'université d'Oxford, ville dont la jeune femme est originaire. Ils avaient quelques connaissances en commun et se sont rapidement rapprochés. La réserve et la politesse d'Aaron, en plus de son physique de rêve, ont tout de suite plu à la fille du pasteur. C'est elle qui a initié la plupart des avancements de leur relation, se faisant la plus claire possible dans ses intentions, même s'il convient de noter que c'est lui qui l'a embrassée pour la première fois. Liz ne se serait jamais permis quelque chose de si osé et, dans l'instant, c'était la démarche qui semblait la plus appropriée à Aaron. Leur relation se base donc avant tout sur la tendresse, les rapports physiques n'ayant de toute manière pas eu lieu avant leur mariage. Leur amour peut sembler artificiel, mais il est très sincère et c'est pourquoi Aaron fait autant d'effort pour faire plaisir à son épouse, malgré le déchirement que cela peut lui causer. Les tensions existent bien sûr et ils sont peut-être plus amoureux de l'idée qu'ils se font l'un de l'autre que des individus qu'ils sont réellement mais, considérant leur bagage émotionnel  et familial respectif, ils ne se sont peut-être pas si mal trouvés.

Bridget MacMillan ─ secrétaire
Aaron est un scientifique, un nerd, un homme marié aussi, mais surtout un Grayson tout ce qu'il y a de plus normal, c'est à dire franchement attirant pour Bridget qui ne cesse de penser à lui depuis qu'il a eu le malheur de lui prêter un stylo et de lui offrir un sourire en plus. Et puis Aaron est différent des autres hommes au travail, il ne passe pas leur entrevues la tête plongée dans son décolleté alors, forcément, elle se sent plus écoutée, considérée, ce qui l'a poussée à lui rendre toute cette bienveillance en multipliant les gentilles attentions à son égard. Bridget lui apporte souvent son café le matin et en début d'après midi, ils papotent même un peu parfois. Aaron, fort de son incapacité à comprendre les rapports sociaux, ne se doute pas une seconde de l'effet qu'il provoque sur la demoiselle, la trouvant simplement gentille, voire attendrissante. Mais Bridget ne se laisse pas abattre et vu le dragon qui lui sert de femme, qui sait, peut-être aura-t-il un jour besoin d'une jolie épaule sur laquelle pleurer ! Ou, du moins, il finira bien par voir combien la douceur de la rouquine peut lui apporter.

Alan Wagner ─ meilleur ami
Aaron et Alan se connaissent depuis pas si longtemps, mais ils sont vite apparu chez Apple comme la golden team. Leurs personnalités opposées ne les séparent pas et leur permettent au contraire de faire un travail encore meilleur, basé sur une confiance mutuelle sans faille. Tous les deux passionnés, c'est leur complémentarité qui les rapproche. La rigueur et la logique d'Aaron se marient très bien à la créativité parfois brouillonne d'Alan, ce qui a notamment débouché sur une réelle amitié entre les deux. Ils se comprennent, et la vie trépidante d'Alan distrait souvent son ami qui se demande régulièrement ce qu'il va bien pouvoir faire de lui. Mais dans le fond, ça n'arrive pas si souvent à Aaron de nouer de vraies relations avec les gens, alors c'est tout naturellement qu'il a laissé Alan s'offrir une place de meilleur ami dans sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
 
(m) ANDREW COOPER | understand what I've become, it wasn't my design
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mousquetaires
» Répertoire des Avatars
» Come Back [31.01.11]
» Lorens Hepburn | James McAvoy
» (M) Andrew Cooper - Jeremy Dolohov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017 :: vieux pévarios-
Sauter vers: