last christmas I gave you my heaart w/ ethan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 779
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: last christmas I gave you my heaart w/ ethan   Ven 11 Déc - 23:56

Ça fait des heures que je navigue dans ce magasin. Les fêtes de Noël sont ce qu'il y a de pire pour moi. Pas que je déteste le shopping, non, bien au contraire et c'est toute la problématique. Disons que je l'aime un peu trop et que mon compte en banque à tendance à s'en souvenir de façon un peu trop dramatique surtout avec les fêtes qui arrivent et qui me poussent honteusement à la dépense, ce que je n'ai jamais eu besoin d'aide pour faire de mon plein gré. Avec ma grande ma famille, il est d'ailleurs facile de se laisser tenter par un nouveau gadget. Trop de gens à gâter, même ceux qui ne le méritent pas forcément comme mon frère Aaron qui ne m'aime pas beaucoup moi et mon orientation sexuelle recevront sans doute tout mon amour sous forme d'un objet probablement cher et complètement superflu. Même la nouvelle Mrs Grayson aura droit à sa part du gâteau. Je n'arrive d'ailleurs pas à croire que je passe autant de temps à lui choisir quelque chose alors qu'elle me déteste tout simplement. Je me console en me disant que je fais sans doute ça pour moi aussi, c'est ce qu'on dit des accrocs du shopping je crois. Une toute nouvelle machine à expresso sous le bras, je quitte donc le rayon electroménager pour me rapprocher de l’électronique. La télévision du salon n'est pas vraiment ultra HD. Par je ne sais quel miracle, ou distraction de l'année de l'année précédente, je n'ai pas remplacé le téléviseur. Mais cette distraction prend fin presque instantanément lorsque je m'imagine une seconde devant un bon film de science fiction avec plein d'effet spéciaux. C'est plus fort que moi, je m'approche, inspecte l'objet et fronce un peu le nez pour mieux profiter du détail de la qualité d'image. Un vendeur me remarque d'ailleurs, offre ce genre de sourire auquel je ne peux pas résister. Mais je dois lutter, tout simplement parce qu'Adrian me tuerait si je revenais avec un nouveau téléviseur et un cadis entier de cadeaux pour nos proches. Par chance un homme que je connais bien attire mon attention et me fait oublier le temps d'une seconde ce que je cherchais. « Moi qui croyais que Londres était une grande ville… Comment tu vas ? » Je lui adresse un sourire et une accolade avant de réagir comme un enfant sur son terrain de jeu. « J'espère que tu ne m'as pas oublié. » Je plaisante en fixant ses propre achats. « J'hésite à craquer pour un téléviseur HD, mais je suis pas certain que mon compagnon approuverait et j'ai pas très envie de le contrarier. »

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: last christmas I gave you my heaart w/ ethan   Sam 12 Déc - 0:09

Je déteste Noël, d’ailleurs même quand j’étais gosse, je n’ai pas le souvenir d’avoir un jour apprécié cette fête surfaite. Mes parents n’étaient pas vraiment du genre de ceux qui vous laissent un souvenir chaleureux et impérissable des fêtes de fin d’année et pour toutes ces raisons, j’évite presque tous les ans les lieux de grande fréquentation lorsque décembre arrive. Mais cette année, je n’ai pas trop eu le choix, car Esther m’a missionné pour acheter des cadeaux aux membres de nos familles respectives – et comme elle est un peu fâchée ces derniers temps, je crois avoir compris entre deux conversations bien tournées que je lui dois un gigantesque cadeau. Ce qui est tout bonnement ridicule, car Esther alimente bien plus notre compte commun que moi avec mon salaire de prof, ce qui signifie grosso modo qu’elle s’offre à elle-même un énorme cadeau de Noël. Peu sensible à cette argumentation pourtant somme toute très logique à mes yeux, ma femme m’a donc prié de me rendre sans attendre dans le lieu le plus fréquenté de l’année, où je me traine péniblement entre les rayons. J’achète une balance à ingrédients de cuisine pour sa mère, persuadé qu’elle détestera le cadeau – ce qui me ravit tout bonnement – et un vieux lecteur de vinyls pour son père – que je préfère avoir dans la poche pour l’instant. Ensuite je passe à des cadeaux sans intérêt qu’elle répartira comme elle le souhaite entre les membres de nos deux familles, des serviettes, nappes, vases, ce genre de trucs vraiment passionnants. Je ne sais pas vraiment ce que je suis censé lui acheter à elle, en revanche. Un bijou, j’imagine – où est le rayon bijouterie ? Je regarde autour de moi, mais suis interrompu par une voix qui, sans m’être totalement familière, me rappelle quelqu’un. Est-ce vraiment à moi que l’on parle ? Je me retourne, et tombe nez à nez avec Christopher Grayson, qui n’a pas vraiment changé. Il a grandi, bien entendu, mais il a les mêmes traits rieurs et le même sourire en coin. Je me mords légèrement la lèvre, en proie soudainement à des vieux réflexes qui devraient pourtant être bannis de mes habitudes, puis prends une inspiration. « En effet, oui ». Je ne réponds pas à cette pique lancée en l’air comme si de rien n’était – bien sûr que je ne l’ai pas oublié. Je l’ai aimé, on n’oublie pas ces choses là. « Pourquoi est-ce qu’il approuverait pas ? Avoir une meilleure qualité de TV ça devrait faire plaisir à tout le monde, et celle là a l’air d’être vraiment le top du top » Je soupire et hausse une épaule presque lasse. « Toujours Adrian Fletcher ? » je l’interroge, plus pas curiosité qu’autre chose – après toutes ces années, la pilule a fini par passer, même si le croiser n’est pas sans me rappeler ce que je lui trouvais. « J’ai ton frère en cours. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 779
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: last christmas I gave you my heaart w/ ethan   Dim 13 Déc - 21:01

Je Nous avons eu une histoire assez complexe je dois l'avouer. Mes sentiments à son égard sont plutôt mitigés d'ailleurs. Disons que je sais que nôtre histoire n'avait rien de normale à l'époque et que si j'étais trop jeune pour le comprendre, l'adulte que je suis ressent parfois un peu de malaise en repensant à la façon dont s'est déroulée la perte de ma virginité en particulier lorsqu'il évoque mon plus jeune frère qui n'est pas sans me ressembler énormément. Paradoxalement j'ai de l'affection pour mon ancien professeur. Il a été doux, compréhensif et m'a aidé à m'assumer en tant qu'homosexuel ce qui explique sans doute la relation un peu particulière que j'ai à Ethan même si mon entourage et en particulier Adrian n'approuveraient sans doute pas du tout. Je sais aussi que je lui ai brisé le cœur même si j'ai longtemps ignoré ce détail de notre relation trop préoccupé par mes sentiments passionnés pour Adrian Fletcher. Il me demande d'ailleurs si nous sommes toujours ensemble et je ne peux pas m'empêcher d'éprouver une immense fierté à l'idée de répondre par l'affirmative. Je n'ai aucune bague à exhiber mais l'illumination soudaine de mon visage en dit déjà long. Alors dans un réflexe qui manque sans doute de considération je réponds fièrement : "Toujours Adrian Fletcher oui. On a prévu de se marier cette année." L'idée fait battre mon cœur un peu plus rapidement. "Mais il contrôle mes tendances à l'achat compulsif et il a bien raison. Je pense qu'il apprécierait que je le câline devant en film vraiment HD cela dit." Un léger rire échappe mes lèvres avant que je ne lui pose moi même la même question en sens inverse. "Et toi toujours avec Esther?" La réponse se trouve sûrement dans son propre cadis. Pas de cadeaux pour un homme spécial. C'est assez triste qu'après toutes ces années il n'ait pas réussi à se dégager de ce mariage qui ne lui correspond évidemment pas. Je me rend compte que je n'ai d'ailleurs pas vraiment relevé son commentaire sur Oliver. "Mais pour en revenir à mon frère, je suis au courant. Il se débrouille assez bien apparemment." Je lui adresse un regard oblique puis ajoute sans pouvoir vraiment m'en empêcher. Les Grayson sont comme ça, il n'y a rien de plus important que la famille. "pas de traitement de faveur hein. Il n'a que seize ans et c'est mon petit frère." Le commentaire voudrait sonner comme une blague mais ce n'est pas vraiment le cas et Ethan l'a sûrement bien compris. Mais je n'ai vraiment pas envie de rendre les choses bizarre alors je lui offre un sourire plus franc. "Je plaisantais. C'est vraiment pas drôle je sais." Mais l'avertissement déguisé en lui même n'est pas une mauvaise chose. Il y a des choses que j'ai faites que je ne souhaite pas forcément à Oli. Peut être que je prends ça de manière trop personnelle.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: last christmas I gave you my heaart w/ ethan   Lun 14 Déc - 0:32

Je me souviens d’Adrian – qui n’avait d’ailleurs pas la fibre artistique de son petit-ami – cet étudiant timide et un peu maltraité dont je n’ai pu m’empêcher d’être jaloux, alors même que la relation que j’ai entretenue avec Chris n’était pas plus légitime que légale. J’aurais pu me faire virer si quelqu’un avait appris ce qu’il se passait entre lui et moi – et j’aurais été le seul à en porter la responsabilité, ce qui est normal, évidemment. Il n’empêche que j’étais réellement amoureux de mon élève, et que lorsqu’il a décidé de se tourner vers Adrian, une relation somme toute beaucoup plus logique et beaucoup plus adaptée, j’ai traversé une période assez difficile. J’étais jeune marié, perdu, bafoué et finalement, abandonné. Savoir qu’ils vont se marier bientôt me laisse un goût amer au fond de la gorge – Christopher est un homme, maintenant, et une partie de moi ne peut s’empêcher de se demander comment aurait été une vraie relation avec lui, sur la durée. Est-ce que j’aurais fini, poussé par l’amour, par avoir le courage de quitter Esther pour vivre une relation que tout m’interdisait ? Je n’en sais rien. Sans doute. J’avais un réel coup de cœur pour la personne qu’il était, et j’imagine qu’il n’a pas tant changé. Ne rencontrer personne, culpabiliser après qu’il se soit dirigé vers Adrian n’a sans doute pas aidé mon enfermement dans cette relation détestable que j’ai aujourd’hui avec ma femme. Elle prétend ne rien savoir et je prétends avec elle, l’accompagnant à ses dîners de femme d’affaire en tentant d’être un mari potable. Nous n’avons jamais parlé d’enfants, de projets, ni même d’un futur à très long terme, et je me demande souvent ce qui lui passe par la tête. « Toujours avec Esther, oui », je réponds vaguement en hochant la tête, serrant le sac que j’ai dans la main. Le commentaire qui suit me glace le sang, et l’espace d’un instant, je reste figé dans ma propre stupeur, incapable de trouver une répartie à lui coller pour le faire taire. J’imagine qu’avec les années, il a lui aussi réalisé que la relation que nous avons entretenue n’était pas normale et plutôt malsaine, mais la suggestion – même si elle est glissée sous une note d’humour – me laisse perplexe. J’ai culpabilisé, oui, des jours, des semaines, et des mois, j’ai même songé à quitter mon poste pour faire autre chose, pour aller m’enterrer dans une des maisons de campagne de ma femme où j’aurais pu allègrement cuver mon alcool sans rendre de comptes à personne. Mais je ne pensais pas qu’il avait le recul nécessaire à me reprocher ma conduite – je ne pensais pas qu’il l’aurait un jour, naïf sans doute. Je prends une inspiration en abandonnant le caddie auquel j’accroche mes sacs et fourre mes mains dans mes poches, gêné. Je ne sais trop que répondre à cet élan et me contente d’acquiescer vaguement. « Félicitations pour le mariage », je finis par dire, sans aucun rapport avec la conversation – ou peut être que le rapport est trop flagrant, justement. « T’en fais pas, pour Oliver. Il est juste doué, c’est tout », j’ajoute alors, histoire de ne pas passer pour plus coupable que je ne le suis.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
▪ messages : 779
▪ dispo pour un rp ? : yeah
▪ avatar : aaron tveit
▪ âge : 34
▪ statut : marié
▪ occupation : réalisateur

MessageSujet: Re: last christmas I gave you my heaart w/ ethan   Jeu 21 Jan - 20:26

Je me rends compte à son expression que je suis allé beaucoup plus loin dans mes propos que je ne l'aurais voulu. Je ne suis pas Adrian, je ne suis aucun de mes amis. J'ai sur cette relation un regard forcément différent, qu'il attend très certainement de moi plutôt que l'éternel jugement qu'il a très certainement déjà reçu de lui même et en particulier d'Adrian à l'époque qui savait le lui faire comprendre sans le moindre mal rien qu'en lui lançant un regard très lourd de sens. Et si ce n'est pas une période dont j'aime forcément parler, je sais qu'il ne m'a pas forcé à faire les choses que j'ai faites avec lui il y a quelques années de ça alors j'étais encore mineur. Mais évidemment, la maladresse est compréhensible. J'aime mon petit frère et je ne lui souhaite pas de faire les mêmes erreur que moi. Même si j'ai toujours beaucoup d'affection pour Ethan, j'aurais préféré que les choses se déroulent autrement entre nous. Peut être que j'aurais pu vivre toutes ces expériences avec l'homme que j'aime et que j'ai toujours aimé à la place, je sais que c'est quelque chose qu'Adrian aurait souhaité même si il ne me l'a jamais reproché, peut être que ma première fois aurait pu se dérouler dans l'amour plutôt que dans la volonté de me découvrir ou de me prouver que je n'étais plus un petit garçon a qui on dicte sa conduite. Ethan m'a fait me sentir comme un homme pour la première fois de ma vie, ce n'est pas quelque chose qu'on oublie non plus, même si j'aurais sûrement apprécié une autre version de mon existence ou Adrian m'aurait offert ces choses là. Ce qui s'est passé entre nous est un fait, et la relation qui en découle elle aussi. Un instant je songe à m'excuser de la gêne, de mes propos plus que d'autre chose, mais ça ne rendrait les choses que beaucoup plus étranges. Je décide de me focaliser sur quelque chose qui me semble beaucoup plus important. « Je pensais que tu l'aurais quittée.  Tu n'y a jamais pensé après toutes ces années ? » Je hausse les épaules comme pour chasser le caractère trop intime de la question. Mais pour une raison que j'ignore je me sens tout à fait légitime à la lui poser. « Je sais que ça ne me regarde pas, c'est vrai que c'est quelque chose que je me suis demandé, si ça allait pour toi, si tu étais heureux. » Peut être que c'était trop intime en fait. Mais intimes nous l'avons été, alors c'est un effet secondaire. « Merci pour les félicitations, on pourrait prendre un verre à l'occasion. » Je lance sans arrière pensées, et prévenance comme pour effacer le commentaire désobligeant que j'ai fait un peu plus tôt dans la conversation.

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
oh I believe in yesterday
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: last christmas I gave you my heaart w/ ethan   

Revenir en haut Aller en bas
 
last christmas I gave you my heaart w/ ethan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» For the First Day of Christmas, a true nation gave to me... [Finlande]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» Christmas Hat on a Pole Match : Trish Stratus vs Brooke Tessmacher vs Serena vs Angelina Love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017 :: rps à potentiellement redéplacer-
Sauter vers: