anipassion.com
 

 Good for you - Connor & David

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Good for you - Connor & David   Mer 7 Oct - 23:00

Good for you

Connor && David


Il en voulait parfois énormément à sa sœur. Parce qu'il avait beau ne pas supporter la compagnie d'inconnus ou les endroits bondés de monde, elle n'en avait rien à faire. Elle essayait d'être compatissante quand elle était avec lui, et elle acceptait de le suivre dans des endroits isolés de Londres, tant était que de tels endroits existent, pour qu'il respire de temps à autres. Mais quand elle retournait se perdre au fin fond de sa Belgique natale mais qu'elle avait besoin d'un service de la part d'une de ses anciennes amies, elle lui demandait toujours de jouer au coursier. Toujours. Et elle le lui demandait avec cette voix de grande soeur à laquelle il lui paraissait impossible de refuser quoi que ce soit. Ce ton doux mais autoritaire qui ne lui laissait que la possibilité d'acquiescer gentiment. Alors il se retrouvait au milieu de l'Université de Westminster, à cet horaire trop peuplé, franchement à contre-cœur. Tout ça pour des questions de fringues auxquelles il n'avait rien compris. Il ne comprenait que rarement les manigances de Sarah. Il n'y avait qu'elle pour réussir à suivre toutes ces histoires compliquées qu'elle mettait en place. Il avait abandonné depuis bien longtemps. Il se contentait d'aller où elle lui disait d'aller, en râlant quand c'était des lieux trop bondés. Mais quoi qu'il dise, elle ne changeait pas ses plans.

Et quand la fille arrive en face de lui, avec un air à moitié emmerdé, il ne relève. Il ne relève pas les regards sur lui. Il ne relève pas la foule qui est de toute façon bien trop oppressante. Il ne relève pas les gens qui lui jettent parfois des regards en coin ou murmure à son sujet. Parce qu'il est une star maintenant. Et aussi parce qu'il est le sosie de celui qui a joué Sirius dans le précédent épisode des maraudeurs. Il est une star mais il n'est pas encore habitué à la chose. Alors il reste planté là sans trop faire attention à ce qui se passe autour de lui. Parce que ça a toujours été la meilleure technique selon lui pour éviter que la présence des autres le mette mal à l'aise. Les ignorer. Prétendre qu'il n'y a personne. Il se contente de refiler son paquet à la fille. C'était tout ce qu'il avait à faire. Un coursier. Un coursier qui va jouer dans l'une des plus grosses productions de la BBC. Mais c'est secondaire. Ce n'est pas le genre de détail que Sarah va prendre en compte. C'est certes le nouvel acteur de Sirius Black, mais c'est surtout son frère, et il peut bien faire ça pour elle, quand il a du temps libre. Surtout qu'il a plus de temps libre qu'avant, quand il tentait tant bien que mal de survivre plutôt que de vivre.

Et puis il attend, sagement, que les gens s'en aillent. Que la pause inter-cours s'achève et que l'Université soit moins remplie. C'est évidemment une Université, il y a toujours du monde. Mais il ne veut juste pas avoir à affronter les flots humains. Et quand les foules sont passés, quand il sent qu'il a enfin la paix, il finit par relever le menton pour regarder autour de lui. Et il a pas vraiment le temps d'observer les allées vides qu'il bloque. Il bloque sur la première personne qu'il voit. Il bloque parce qu'il ne s'y attendait pas. Londres n'est pas une si petite ville que ça pourtant. Et ils ont réussi à ne pas se croiser pendant suffisamment longtemps. Ou bien c'est juste Connor qui a réussi à l'éviter à la perfection. Connor, ou l'échec de David. Essayer de faire comme les autres, ça n'a pas marché cette fois-ci, et en voulant sauver ce qu'ils avaient, il a fait fuir le jeune homme. Parce qu'il croyait avoir compris qu'à force de coucher ensemble, il fallait se mettre en couple. C'était ce que tous les médias lui répétaient. Pas qu'être en couple l'intéresse pourtant. Il se contentait très bien de ce qu'ils avaient. Parce qu'être en couple, ça avait l'air bien plus compliqué que ça. Mais il avait mal compris. Il avait très bien compris comment fonctionnait Connor, au final, mais il s'était dit que non. Il s'était dit que ce n'était pas possible d'avoir une relation aussi idéale que la leur. Une relation sans trop de relations. Une relation où il n'avait pas besoin d'être un être sociable. Alors il avait tenté le diable et il avait échoué.

Et revoir Connor lui mettait un petit coup au moral. Parce que ça lui rappelait à quel point il était inadapté. Au milieu de cette Université où il venait de passer dix minutes à attendre sans bouger que les gens s'en aillent. Mais il ne pouvait pas fuir. Il ne pouvait pas simplement fuir quand Connor avait été l'une des rares personnes à Londres avec qui il avait été ravi d'avoir rendez-vous. Une des rares personnes avec qui il avait mis de côté ses inquiétudes et ses angoisses. Parce que le jeune homme avait su venir vers lui et s'imposer dans sa vie sans qu'il ne puisse dire non. Alors il inspire un grand coup, ferme les yeux deux secondes, et se lance. Il se lance comme un gosse se jette pour la première fois du plongeoir le plus haut à la piscine. Il se lance avec cette boule au ventre qui le fait se sentir mal mais cette fierté parce qu'il est sûr de faire le bon choix. Sauf que ce n'est pas un simple plongeon. Il n'y a pas d'eau pour le cueillir et lui assurer que c'est fini, qu'il est sauf. Il se trouve simplement à côté de Connor qui ne semble pas l'avoir remarqué. « Hey Connor. Long time no see... » Il espérait juste que son ancien amant ne fuirait pas en courant. « J'espère que tu vas bien, depuis le temps... » Il essaie d'accrocher le sourire le plus naturel possible à ses lèvres. Parce que cela pourrait être une étrange entrée en matière après que Connor l'ai lâché sans se retourner, mais il ne lui en tient pas compte. Parce qu'au final, c'est sûrement de sa faute. Il a encore une fois tout compris de travers.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   Mer 28 Oct - 19:24



DAVID & CONNOR
❝ Good for you ❞

Connor sortait de son cours de droit, s’allumant une cigarette à peine un pied à l’extérieur. Le jeune homme avait tendance à ne pas aimer les cours magistraux et, surtout, à trouver qu’ils étaient véritablement longs. Il inspira longuement sur sa précieuse cigarette – quiconque, étant fumeur bien évidemment, n’ayant pas fumé durant plus de deux heures tout en assistant à un cours particulièrement ennuyeux, savait quelle sensation cette première bouffée de nicotine pouvait procurer – avant de recracher la fumée, s’amusant à faire quelques cercles. L’étudiant en criminologie était plutôt fatigué, ces derniers temps. Il travaillait beaucoup au casino, le soir et la nuit donc, et ses nuits se faisaient de plus en plus courtes. Non pas qu’il ait véritablement besoin de plus d’argent – il était très certainement l’un des mieux payés, parmi les prostitués hommes, sans compter le nombre de pourboires qu’il pouvait bien recevoir – mais l’envie de sortir de son appartement se faisait sentir. Les choses n’étaient plus pareilles avec Lyall, et cela depuis des mois, maintenant. Il ne savait pas ce qu’il se passait chez son meilleur ami et, avec le temps, il essayait de ne plus y penser. Alors il s’occupait l’esprit. Être au casino lui changeait les esprits et, en plus, il prenait du bon temps tout en étant payé. Quoi de mieux que ça, finalement ? Et puis il y avait eu, encore, un client qui voulait plus. Un de ses clients réguliers qui pensait se faire chevalier sauvant la veuve et l’orphelin, lui proposant de quitter ce monde de la nuit pour vivre une magnifiiiiique vie à ses côtés. Bref, il savait que Pretty Woman avait été un succès planétaire mais, quand même, comment pouvaient-il croire cela ? Et, surtout, pourquoi finissaient-ils tous par tout gâcher, en voulant plus. Etait-ce parce qu’ils souhaitaient faire des économies et offrir un cadeau à leur banquier ? Parce que Connor pouvait concevoir que ses honoraires puissent être exorbitants pour certaines personnes mais … non, à part ça, il ne voyait vraiment pas pourquoi vouloir l’inviter au restaurant, passer du temps avec lui, et toutes ces autres imbécilités romantiques. Connor aimait son métier. Oui, c’était rare, apparemment, qu’un prostitué aime ce qu’il faisait. Mais c’était son cas, à lui. Il trouvait qu’être payé pour prendre son pied et faire prendre son pied à quelqu’un d’autre, c’était plutôt cool. Bien mieux qu’être serveur dans un fastfood, en tout, et mille fois mieux payé – voire plus encore, même. Le pire c’était probablement que ce genre de situation était récurrente, finalement. Il ne comptait même plus les fois où cela avait bien pu lui arriver. Si, au tout début, il s’en était vu flatté – bien qu’amusé, il fallait bien l’avouer – et avait gentiment repoussé les avances de son client, maintenant, il ne faisait plus dans la dentelle. Il avait tout simplement claqué sa langue contre son palais d’agacement, avant de claquer la porte et de partir sans un regard derrière lui.

Connor n’aimait tout simplement pas se prendre la tête, c’était un fait. Il aimait vivre et profiter des choses simples de la vie, comme elles venaient. Autant dire que c’était parfaitement antonyme du mot couple, ou de relation. D’ailleurs, ces simples mots pouvaient le faire frissonner de peur, voire même lui filer une crise d’angoisse – cela lui était arrivé, un fois, lorsque Lyall lui avait demandé s’il avait déjà voulu être en couple ; il s’était mis à blêmir, avant de manquer d’air pour respirer. Bref, ce n’était tout simplement pas quelque chose fait pour lui. « Hey Connor. Long time no see... J'espère que tu vas bien, depuis le temps... » Il fronça des sourcils, comme son regard se posa sur la silhouette à ses côtés, qu’il n’eut aucune difficulté à reconnaître. David. Il soupira, fatigué d’avance. Oh, avec David, cela avait été différent. Déjà, le jeune homme n’avait jamais été son client. Non, ils avaient simplement été des amis qui aimaient à profiter du corps de l’autre. Et tout avait presque été parfaits, entre eux, finalement. Ils s’amusaient bien, passaient du bon temps ensemble, aimaient la compagnie de l’autre, aussi, puisqu’ils s’entendaient bien. Sans parler du sexe, où leur alchimie était indéniable. Mais David avait tout gâché, lui aussi. Il lui avait proposé ce plus. Il ne s’était pas satisfait de ce qu’ils avaient, et avait finalement fait la seule chose qu’il ne fallait pas faire avec lui. Alors Connor avait coupé les ponts avec le brun. L’étudiant n’étant pas vraiment du genre à regarder vers l’arrière – mais plutôt à se concentrer sur le présent – il n’y avait plus vraiment pensé, finalement, à David, passé un certain temps où il n’y avait eu que de la déception et de l’amertume qui cohabitaient dans ses sentiments. Puis il était tombé sur un magazine, il n’y a pas si longtemps que ça, alors qu’il était chez le dentiste. Le magazine datait un peu, mais il y avait distinctement vu sa photo, annonçant sa mort. Il avait alors froncé les sourcils, avant de lire l’article dans son intégralité, puis de comprendre qu’il s’agissait là d’une autre personne. D’un autre acteur. Qui lui ressemblait en tout point, physiquement tout du moins. « David, hey ! » finit-il tout de même par le saluer, se passant une main un peu nerveuse dans les cheveux. « Ça va plutôt bien, oui. » reprit-il dans un haussement d’épaules, nonchalamment. « Enfin … Je viens de sortir du cours le plus ennuyeux que l’histoire des cours ait pu un jour connaître. » se rectifia-t-il dans un petit rire cristallin, avant de porter sa cigarette en bouche. « Et toi, comment ça va ? » lui retourna-t-il la question, dans un petit sourire. « J’ai cru que tu étais mort, y’a pas longtemps. J’ai failli t’appeler, d’ailleurs. C’était mon premier réflexe. Mais, déjà, j’avais supprimé ton numéro de mon répertoire. Et, en plus, j’ai lu l’article dans son intégralité et j’ai compris que ce n’était pas toi. » rajouta-t-il, comme il le regardait dans un sourire, avant de faire tourner sa cigarette entre ses doigts puis d’en inspirer une nouvelle bouffée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   Mer 20 Jan - 1:10


Et quand le regard de Connor se pose sur lui, il a ce petit soupir. Qui lui ferait presque du mal. Presque. Parce que voyons, il n'était pas si attaché que ça à cette relation, si? Hm... Si peut-être. Peut-être que pour quelqu'un comme lui qui n'arrivait jamais à se sentir à l'aise en présence de qui que ce soit, Connor avait eu de l'importance. Pas de l'importance au sens où il voulait passer le reste de sa vie à ses côtés, mais il était ce genre de personne qui lui permettait d'avoir un entourage. D'avoir des rendez-vous. D'être heureux de voir d'autres personnes. D'avoir un minimum de structure dans sa vie. Et tout ça à un moment où la vie du jeune acteur était bien chaotique. « David, hey ! » Et la main nerveuse que Connor passe dans ses cheveux lui fit se dire que, peut-être, ce n'était pas une si bonne idée que de venir l'aborder comme ça. Au contraire. Et il était trop tard pour partir en courant. Et il commençais à se maudire intérieurement. Pourquoi? Pourquoi avait-il fallu qu'il gâche le souvenir d'une de ses plus intéressante relation à Londres par mélancolie ou pour une idiotie du genre. Pourquoi avait-il du gâcher le souvenir de Connor, et de son habituel souriant, pour en faire une de ces relations awkards. Une des ces relations habituelles, trop habituelles pour lui. Le fait que Connor ai disparu du jour au lendemain avait cet avantage qu'ils ne s'étaient pas perdus de vue bêtement. Ils ne s'étaient pas détachés l'un de l'autre progressivement. Ils n'avaient pas eu le temps de se lasser. Et si pour certains, cela aurait pu laisser une amertume, David en était un peu reconnaissant. Parce que le souvenir de leur relation, à son point le plus parfait, était resté vif dans son esprit. « Ça va plutôt bien, oui. » Le regard de David qui s'était perdu vers ses chaussures suite à ce soupir et à cette main un peu trop nerveuse remonte vers les yeux de Connor. Cet air nonchalant qui lui va trop bien. Mais la réponse est trop facile. Comme pour se débarrasser de lui.

« Enfin … » David hausse un sourcil. Parce qu'il ne s'attendait pas vraiment à ce que Connor poursuive. Il s'attendait à un de ces silences tendus où il réfléchit à ce qu'il pourrait bien dire. Mais Connor développe. « Je viens de sortir du cours le plus ennuyeux que l’histoire des cours ait pu un jour connaître. » Et il conclut sa réponse d'un rire. Un rire à la Connor. Un rire qui fait apparaître un sourire sur les lèvres de David sans qu'il s'en rende vraiment compte. Parce que c'est ça qu'il veut retenir de son ancien amant. Ce rire. Cet air nonchalant. Et cette clope au bout des lèvres. Tout ça. Plutôt que ce soupir un peu trop ennuyé pour présager quoi que ce soit de bon. Ce rire qui suffit à le faire sourire, et se détendre un peu. La crispation dans ses épaules se défait doucement.   « Et toi, comment ça va ? J’ai cru que tu étais mort, y’a pas longtemps. J’ai failli t’appeler, d’ailleurs. C’était mon premier réflexe. Mais, déjà, j’avais supprimé ton numéro de mon répertoire. Et, en plus, j’ai lu l’article dans son intégralité et j’ai compris que ce n’était pas toi. » Alors il lève les yeux au ciel. « Si je suis mort, ça sert pas à grand chose de m'appeler de toute façon. » Le pragmatisme de David. Il hausse les épaules, sans se défaire d'un semblant de sourire aux lèvres. Pas un sourire franc comme son ancien amant, non, c'est pas franchement son genre. Juste un vague air souriant qu'on reconnait quand on le voit. Un vague air souriant qu'on a rarement la possibilité de voir chez quelqu'un d'aussi inadapté que David, qui ne sait d'habitude pas être ainsi calme en public. « Mais retiens la leçon, c'est dangereux de supprimer des numéros comme ça. On sait jamais quand l'acteur minable de seconde zone deviendra une vraie star. » Et il arbore un air faussement fier. Il est loin de se prendre au sérieux. Très loin. Une star? Non, il ne s'est pas encore fait à l'idée.

Il plonge alors les mains dans ses poches à la recherche de quelque chose et finit par en sortir un vieux paquet de cigarette un peu trop amoché, et il en sorte une clope rescapée qu'il porte à ses lèvres avant de repartir à la recherche d'un briquet, entre les poches de sa veste, de son pantalon... David, organisé? Pas vraiment. Il finit par libérer une main pour attraper sa cigarette et parler à nouveau, tandis que l'autre main plonge dans sa besace à la recherche du feu salvateur. « En tout cas, t'as bien fait de lire l'article en entier, vu que je suis pas mort. » Quoi que la réaction après qu'il l'ai interpellé à l'instant eut été autrement plus comique si le jeune étudiant était resté sur un malentendu. Enfin, suffisamment de gens le confondait avec ce Nevil, et il n'avait franchement pas besoin que son interlocuteur en fasse partie. « Pour le coup, j'ai plutôt joué au vautour... » Il n'en était pas spécialement fier, mais il fallait bien voir les choses en face. C'était la chance de sa vie. Et elle lui avait été donnée parce qu'un acteur était mort. Rien de bien glorieux là-dedans, mais il avait appris à ne plus en avoir honte. A force de subir les regards trop lourds de l'insupportable Fitzwilliam, il avait appris à faire avec. « Mais vautour ou pas, si tu as du feu je suis preneur. » Parce qu'il fallait bien qu'il se rende à l'évidence qu'il ne trouverait rien dans ce foutu sac, et qu'il avait vraiment envie de fumer, la nicotine aidant encore plus que la présence de Connor concernant ses problèmes d'anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   Mer 20 Jan - 23:03



DAVID & CONNOR
❝ Good for you ❞

Lorsqu’il avait été faire un dépistage pour le casino – c’était qu’il était prostitué, après tout, il ne pouvait pas prendre le risque de refiler quelque chose à un client – il était tombé sur ce magazine. Connor n’était pas vraiment du genre à s’intéresser aux potins, aux peoples, et les trucs de ce style. Non, il n’allait pas vraiment au cinéma, et d’ailleurs lorsqu’il téléchargeait un film, c’était plutôt de manière illégale. Pas qu’il n’ait pas les moyens, mais il avait simplement pris cette habitude, voilà tout. Autant dire que les acteurs, leur vie privée and all, ce n’était pas vraiment sa passion. Mais ses yeux s’étaient directement posés sur la couverture de ce magazine, et il avait senti son cœur manquer un battement. Parce qu’une photo de lui remplissait la couverture, avec quelques mots l’accompagnant : His horrible death during the shooting. Il s’était mis à déglutir lentement, avant d’attraper le magazine, de ses doigts tremblants. Puis son cœur s’était accéléré, devenant complètement irrégulier. Parce que c’était David. Et que, oui, il lui en avait beaucoup voulu d’avoir tout gâché. Parce qu’ils s’amusaient bien, tous les deux. C’était simple, ce n’était pas compliqué, c’était naturel. Et il lui en avait voulu d’avoir voulu plus. Il avait tout simplement coupé les ponts. Alors, forcément, son premier réflexe avait été de mettre sa main dans sa poche, pour trouver son téléphone. Parce qu’il voulait vérifier que c’était bien vrai. Il l’avait appelé dans l’espoir que ce soit faux, et qu’il réponde. Mais, il avait supprimé son téléphone de son répertoire. Alors, forcément, il n’avait pas pu se rassurer. Alors, ce fut toujours tremblant qu’il alla à la double page de l’article. Et si Connor avait complètement tiré un trait sur lui, au point de carrément l’oublier, il savait qu’il ne s’appelait pas Nevil. Alors il avait tout simplement soupiré de soulagement, en réalisant qu’il s’agissait de quelqu’un d’autre. Bon, sa prochaine réaction avait été de culpabiliser d’être soulagé de la mort de quelqu’un qu’il ne connaissait pas, et qui avait probablement des proches qui le pleuraient. Mais, ce n’était pas David. « Si je suis mort, ça sert pas à grand chose de m'appeler de toute façon. » Connor fronça un peu des sourcils à sa réponse, avant de lâcher un petit rire, un peu gêné probablement. Oui, c’était un peu con comme premier réflexe qu’il avait eu. Mais, en même temps, il fallait le comprendre. Il avait simplement voulu se rassurer, voilà tout. « Mais retiens la leçon, c'est dangereux de supprimer des numéros comme ça. On sait jamais quand l'acteur minable de seconde zone deviendra une vraie star. » Il lâcha un rire, avant de rouler des yeux. Comme s’il en avait quelque chose à faire, de tout ça. La notoriété, l’argent … ce n’étaient pas vraiment des notions qu’il avait et qui l’intéressaient. « C’était simplement pour me rassurer sur le fait que ce ne soit pas toi … Du style « s’il répond, ça veut dire qu’il est pas mort » Ce genre de trucs, quoi. » répondit-il en haussant des épaules, nonchalamment. Peut-être que ce ne serait pas clair pour le jeune homme, mais ça l’était dans sa tête. Et c’était l’essentiel, après tout. Alors il tira simplement sur sa cigarette, toujours autant nonchalamment. Parce qu’il n’était pas mort, et que c’était un peu l’important dans cette histoire, non ? « En tout cas, t'as bien fait de lire l'article en entier, vu que je suis pas mort. » Oui, en effet. Il ne serait pas là, devant lui, s’il l’avait été. Et Connor avait suffisamment l’impression de voir un fantôme pour croire qu’il en soit un aussi. Après tout, l’un de ses clients en était un. Enfin, un sosie, aussi, comme David et ce Nevil, probablement. Un de ses clients était le sosie d’un homme qu’il avait vu mourir, de ses propres yeux. Autant dire que la première fois qu’il l’avait vu, dans l’une des chambres du casino, il s’était vu blêmir. Et, d’ailleurs, il n’avait pas été particulièrement bon, ce jour-là. Nop. Il n’était pas fier du travail qu’il avait fourni. Oh, il s’était rattrapé, vers la fin. Mais ce n’était clairement pas suffisant. C’était d’ailleurs pour cette raison qu’il lui avait laissé son numéro, pour qu’il puisse refaire appel à lui, gratuitement cette fois-ci. Parce que son client n’en avait, clairement, pas eu pour son argent. « Pour le coup, j'ai plutôt joué au vautour... » Il fronça des sourcils, ne comprenant pas vraiment. De nouveau, il n’était pas au point sur l’actualité. Mais il finit par comprendre, en faisant le lien. Il avait probablement reprit le rôle de ce Nevil, à qui il ressemblait tant – pourquoi aurait-il parlé d’être une grande star, sinon ? « Mais vautour ou pas, si tu as du feu je suis preneur. » Oh, il n’avait même pas remarqué que le jeune homme cherchait du feu. Alors dans un hochement de la tête, il vint chercher son briquet dans la poche de son jean, avant de lui allumer sa cigarette, et de le remettre à sa place. « Pourquoi tu serais un vautour ? » demanda-t-il, pressant un peu des paupières, ne comprenant toujours pas vraiment pourquoi il se surnommait ainsi. « Enfin, ils ne t’auraient pas donné le rôle si t’étais pas bon, non ? » continua-t-il, haussant des épaules avec cette même nonchalance qui le caractérisait tant. « T’es probablement pas le seul à le ressembler. Et puis, si tu avais été mauvais, ils t’auraient tout simplement pas pris. Ressemblance ou pas ressemblance. » reprit-il, avant de reporter sa cigarette en bouche. « Enfin, je sais pas … Mais tu parles de « big star » and all. Du coup ça doit être un film important, j’imagine. Ils ne prendraient pas un acteur mauvais, juste car il ressemble au précédent. Ce serait débile. » Nouvelle bouffée de cigarette plus tard, et le voilà qui lâchait un petit rire à cette idée. Après tout, oui, ce serait stupide. Ils ne prendraient pas le risque, s’il n’était pas bon. « C’est que ça coûte probablement de l’argent à produire, non ? Pourquoi prendre le risque de tout gâcher, pour juste avoir un acteur qui ressemble au précédent ? J’dis pas que ça n’a pas joué hein … Mais juste qu’ils ne t’auraient pas pris, si t’avais pas été bon, c’est tout. » finit-il, avant de hausser une énième fois des épaules.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   Mer 3 Fév - 22:20

« C’était simplement pour me rassurer sur le fait que ce ne soit pas toi … Du style « s’il répond, ça veut dire qu’il est pas mort » Ce genre de trucs, quoi. » Ca ne fait pas beaucoup de sens aux oreilles de David, mais il est habitué. Les gens font rarement sens, et Connor encore moins. Parce que non seulement il a du mal à le comprendre, mais en plus, il ne suit pas les règles habituelles qui lui permettent de comprendre les autres humains normaux. Connor n'envoyait pas de signal, ne laissait pas traîner quelques sous-entendus, et ne se limitait pas à des a priori. Connor disait les choses telles qu'elles étaient. Et si en principe cela aurait du simplifier les chose, ça n'avait pas toujours été le cas. Oh, au début si. Ça avait grandement simplifié la tâche à David pour qui ce que les autres appelaient de la "drague" s'apparentait plutôt à une torture constante. Connor avait passé l'étape insupportable habituellement nécessaire à toute relation. C'était plus tard. Parce qu'on lui avait affirmé que les personnes ne disaient plus tout ce qu'elles pensaient une fois qu'elles couchaient ensemble. Parce qu'il avait beau de pas vraiment regarder de Rom-com, il n'échappait pas à cette idée que toute personne couchant avec une autre pendant suffisamment de temps veut a priori se mettre en couple avec. Le couple. Ce démon malsain qui avait de toute évidence fait fuir Connor, mais qui n'avait encore jamais eu trop d'attrait pour David. Trop d'attentes, trop de complications. Mais qu'il avait cru inévitable. Enfin, il n'était pas là pour ressasser ses erreurs passés et son échec avec Connor. Il n'était pas non plus là pour se plaindre de son rôle dans la saga des Maraudeurs. Il ne savait d'ailleurs pas bien pourquoi il était, planté comme un con devant son ancien amant, alors que ceci lui allumait généreusement sa clope.


« Enfin, ils ne t’auraient pas donné le rôle si t’étais pas bon, non ? » Il ne put pas retenir un léger sourire amusé. C'était un peu the talk qu'il avait eu déjà avec sa sœur. Qu'il avait peut-être trop souvent avec sa sœur. Comme si le discours, aussi sensé qu'il se voulait ne l'atteignait pas du tout. Parce qu'après tout certains acteurs étaient très aimés du public et très sollicités sans pour autant avoir un talent extraordinaire. Et les films dérivés du travail de J.K. Rowling ne manquaient pas d'exemple. Emma Watson. Précisément. Même si le rôle lui allait alors très bien. David était tout de même heureux qu'elle envisage des perspectives plus politique, mettant en partie de côté sa carrière d'actrice. Même si, avec le temps, elle finirait sûrement par s'améliorer. Anyway. « T’es probablement pas le seul à le ressembler. Et puis, si tu avais été mauvais, ils t’auraient tout simplement pas pris. Ressemblance ou pas ressemblance. » Oui, non, définitivement, ça n'imprimait pas. Ou mal. Il s'était bien sûr dit que des effets spéciaux auraient très bien pu faire l'affaire pour conclure le deuxième film, et qu'un changement d'acteur dans le troisième serait bien passé auprès des fans. Alors il ne s'expliquait pas trop la chose. Peut-être pour le coup de pub et les théories du complot à propos de quelques acteurs prétendument clonés. « Enfin, je sais pas … Mais tu parles de « big star » and all. Du coup ça doit être un film important, j’imagine. Ils ne prendraient pas un acteur mauvais, juste car il ressemble au précédent. Ce serait débile. » Il haussa les épaules. Pas franchement convaincu. Parce que sur le coup, ça pouvait paraître pertinent, peut-être... Mais ça ne suffisait pas à lui faire perdre ses craintes stupides et à le rassurer sur les raisons ayant poussé les producteurs à le choisir. Et puis Charlie n'aidait pas franchement à admettre qu'il pouvait être là parce qu'il était bien. Dans les yeux de l'acteur de Snape, il n'était qu'un Nevil de remplacement. En vachement moins bien. Et il ne savait pas trop pourquoi il prenait cette opinion tellement à cœur, mais ça lui importait. Enfin, dans tous les cas, il ne pouvait pas y faire grand chose. Et il n'y avait pas que Fitzwilliam. Si les autres acteurs étaient plus sympas avec lui, dans l'ensemble, cela se sentait parfois dans leur attitude ou dans leurs propos, sans qu'ils ne s'en rendent vraiment compte. Nevil avait été et serait toujours Sirius. Lui n'était que Nevil bis.

« C’est que ça coûte probablement de l’argent à produire, non ? Pourquoi prendre le risque de tout gâcher, pour juste avoir un acteur qui ressemble au précédent ? J’dis pas que ça n’a pas joué hein … Mais juste qu’ils ne t’auraient pas pris, si t’avais pas été bon, c’est tout. » Il opina pour la forme, comme si le discours allait changer quoi que ce soit à son opinion de lui-même, qui n'était pas franchement très bonne. Et il hausse les épaules, en cœur avec Connor. « Tu n'as pas besoin de me rassurer tu sais, je ne me plains pas vraiment de ma situation. » Et son sourire en coin était un peu moqueur. Parce qu'il se plaignait toujours de sa situation, mais à sa sœur, généralement. Il n'avait pas besoin de s'en plaindre à d'autres personnes. Et il n'avait pas besoin que son ancien amant qui l'avait abandonné sans prévenir vienne le réconforter sur ce point-là. « Je ne suis pas sûr qu'ils aient réfléchi aussi loin que ça, et je pense que l'arrivée du sosie leur a fait un bon coup de pub... Mais je verrais bien quand le film sortira. » Et il haussa les épaules comme si le sujet ne le passionnait pas plus que ça. Quand en réalité, il n'en pouvait plus d'attendre d'avoir une opinion objective sur ses talents d'acteur. Sévère s'il le fallait, mais objective. Autre que sa sœur ou des personnes le connaissant en général. « Anyway, j'avais pas l'intention de t'ennuyer avec mes problèmes, j'voudrais pas te faire fuir. » Le ton n'est pas rancunier le moins du monde, mais la référence est claire. S'il a bien pris qu'on le lâche sans préavis, pas vraiment. Mais il s'en était remis assez vite. Alors il se permettait de blaguer sur le sujet, tout en étant pince-sans-rire. Et si cela devait faire fuir l'autre, tant pis, il était habitué après tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   Lun 8 Fév - 17:52



DAVID & CONNOR
❝ Good for you ❞

Connor ne comprenait pas vraiment que David puisse croire avoir eu le rôle simplement pour sa ressemblance physique avec le précédent acteur. Cela ne faisait pas vraiment sens, dans son esprit. Non, ce n’était pas logique. Il n’avait aucune idée des talents d’acteurs de son ex amant. Tout ce qu’il savait, c’était qu’il s’agissait de sa passion et du métier qu’il exerçait – ce qui était plutôt cool, ou en tout cas Connor trouvait ça cool d’avoir sa passion comme métier. Mais donc cela faisait un petit moment qu’il était acteur, et s’il ne connaissait pas sa filmographie, il ne doutait pas vraiment qu’il n’aurait pas eu ce rôle s’il avait été mauvais. Surtout que David lui-même disait qu’il était à présent une star. Et qui disait star, disait film à gros budget, avec de gros risques financiers. Pourquoi prendre un mauvais acteur, qui risquerait de tout faire planter, alors ? « Tu n'as pas besoin de me rassurer tu sais, je ne me plains pas vraiment de ma situation. » Connor haussa des épaules à sa remarque, portant sa cigarette en bouche. Pour tout dire, il n’avait pas vraiment recherché à le rassurer. Il avait simplement été étonné par sa réflexion, et avait dit ce qu’il lui était passé par la tête. Il ne comprenait pas pourquoi il l’aurait pris simplement parce qu’il ressemblait comme deux gouttes d’eau au premier acteur – ce qui était le cas, après tout, sinon Connor n’aurait jamais cru que David était mort. Il trouvait même l’idée particulièrement idiote, puisqu’il devait y avoir beaucoup d’argent en jeu. S’il n’était pas bon, il risquait bien de faire foirer toute la saga, non ? Non, Connor n’en démordrait pas : être un sosie était peut-être un point qui avait grandement penché en sa faveur, mais cela ne faisait pas tout. « Je ne suis pas sûr qu'ils aient réfléchi aussi loin que ça, et je pense que l'arrivée du sosie leur a fait un bon coup de pub... Mais je verrais bien quand le film sortira. » Il acquiesça de la tête, ne sachant pas vraiment quoi répondre. Oui, il verrait bien. Il devait bien y avoir des espèces de critiques, non ? Alors il serait fixé sur son talent d’acteur. Clairement, ce ne serait pas lui qui pourrait l’aider là-dessus. Connor n’y connaissait absolument rien. Et, d’ailleurs, il ne s’intéressait pas vraiment au cinéma. Il était bien plus accro aux séries télévisées, pour tout dire, même si plus chronophage, cela n’existait pas. Quant aux films … Mouais, il en téléchargeait parfois, mais ce n’était pas vraiment régulier, sauf lorsqu’il s’agissait de dessins animés. Autant dire que pour l’aiguiller quant à son talent d’acteur … Oui, non, Connor était vraiment mal placé et ne pourrait absolument pas l’aider sur ce sujet-là. « Anyway, j'avais pas l'intention de t'ennuyer avec mes problèmes, j'voudrais pas te faire fuir. » Ouch. Okay, il avait parfaitement compris la référence. Alors il soupira, se passant une main nerveuse dans les cheveux. Peut-être que sa façon de réagir avait été, un peu, overeacted. Il n’en savait rien. Et s’en moquait, en fait. Enfin, il s’était senti trahi lorsque David lui avait posé cette question-là, et l’avait tout simplement écarté de sa vie. Ce n’était pas tant une fuite, d’ailleurs. Simplement, Connor s’était dit que s’il n’allait pas dans la même direction, cela ne servait à rien de continuer, et qu’il valait mieux ne plus se voir. « J’vais pas m’excuser. » annonça-t-il d’emblée, même si sa voix était calme et posée. Connor était particulièrement gentil. Il aimait faire plaisir, et détestait blesser ses proches. Mais il était également borné, et lorsqu’il pensait avoir raison, rien ne changerait ça. « Donc je suis désolé si t’as pu être blessé, car ce n’était pas mon intention. Mais je ne vais pas m’excuser sur le fait de t’avoir effacé de ma vie. » reprit-il en ramenant sa cigarette en bouche, appréciant les bouffées de nicotine. Mais autant mettre les choses à plat maintenant. Parce que même s’il n’y avait aucune once de reproches dans le ton de sa voix, David n’avait pas amené ce sujet de conversation sur le tapis par pur hasard. Peut-être voulait-il des explications, ou qu’importe. Et Connor aimait bien David. Même encore aujourd’hui. Il le savait justement parce qu’il s’était senti affreusement mal en croyant qu’il était mort. « Juste … Tu voulais être en coup … » Non, impossible même de prononcer ce mot en entier, il restait coincé au fond de sa gorge, la lui serrant. « Avoir une relation amou … » Non plus. Il grimaça, agacé, ne comprenant pas pourquoi il n’arrivait même pas à prononcer de simples mots sans avoir la gorge et le ventre serré, le cœur s’affolant dans sa poitrine, et l’air parvenant difficilement à remplir ses poumons. Cela ne faisait aucun sens, et cela l'irritait profondément. « Bref, tu voulais avoir autre chose qu’une relation purement sexuelle et amicale. » finit-il par réussir à dire, comme il tirait sur sa cigarette, laissant la fumée réchauffer ses poumons. « Je ne voyais pas l’intérêt de continuer. » lâcha-t-il en haussant des épaules. « A quoi bon ? On n’allait pas dans la même direction. On ne voulait pas la même chose. » Il marqua une petite pause, laissant un petit soupir las s’échapper. « Ça aurait juste été … trop compliqué. Alors j’ai préféré mettre de la distance, comme ça personne ne souffrait. » Après tout, il avait arrêté au bon moment, non ? Juste quand David commençait à vouloir … plus, alors ses sentiments ne devaient pas encore être plus qu’amicaux, probablement. « Tu m’as manqué au début. Même si j’étais en colère, tu m’as quand même manqué. » avoua-t-il quand même, bien qu’il ait été véritablement en colère contre lui, contre ce qu’il considérait alors comme une véritable trahison de ce qu’il était, de ce qu’ils étaient. « Parce que je t’aimais beaucoup, et que je sais pas … J’imagine que j’étais juste déçu. Et en colère. Et triste un peu aussi. Parce que je perdais quand même un ami, en plus de perdre un amant. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   Mar 8 Mar - 0:16

« J’vais pas m’excuser. » Un fin sourire éclairait les lèvres de David. Il n'attendait franchement pas d'excuses. Et s'il avait pu paraître accusateur, ce n'était pas franchement son but. Alors pourquoi ramener le sujet sur la table? C'était une très bonne question. Il ne savait pas trop. Peut-être parce que c'était un point important de leur relation. Relation qui appartenait au passé, certes, mais maintenant qu'il revoyait Connor, il ne pouvait pas franchement s'empêcher d'y penser. Alors non, il ne voulait pas d'excuses. Des explications? Ce n'était pas vraiment nécessaire. La disparition de Connor avait juste été une réponse claire à sa proposition maladroite de se mettre en couple. Et il comprenait très bien qu'il était plus facile de s'enfuir que de répondre "non". C'était une technique qu'il mettait parfois en œuvre lui-même. Peut-être qu'il voulait s'excuser lui, d'avoir proposé ça quand il se fichait franchement d'être en relation. De ne pas avoir compris comment son amant fonctionnait. Et peut-être s'était pour ça qu'il amenait le sujet sur le tapis, au fond. Pour s'expliquer. Même s'il se connaissait suffisamment bien pour savoir qu'il n'arriverait jamais à expliquer ce qui lui était passé par la tête, lui-même n'y comprenait pas grand chose.

« Donc je suis désolé si t’as pu être blessé, car ce n’était pas mon intention. Mais je ne vais pas m’excuser sur le fait de t’avoir effacé de ma vie. Juste … Tu voulais être en coup … » Et le sourire de David s'étira un peu plus, amusé, alors que Connor ne pouvait pas dire le mot maudit. Il aurait du le savoir. Il aurait du comprendre. Il avait suffisamment fréquenté Connor, suffisamment longtemps. Mais c'était bien ça son problème. Il n'arrivait jamais à savoir ce qu'il fallait faire avec les gens, ce qu'on attendait de lui. Et il avait cru bon d'agir "normalement" avec Connor quand leur relation n'avait jamais rien eu de normal. Ils n'avaient pas eu besoin de normal, ni l'un ni l'autre, pour être juste à l'aise. « Avoir une relation amou … » Relation amoureuse? Heureusement que Connor n'arrivait pas plus à finir sa phrase ainsi, car cela aurait sûrement arraché un petit rire à David. Relation amoureuse? Non, non. Il avait énormément apprécié Connor mais s'il lui avait proposé de se mettre en couple, c'était par confort plus que par amour. Bien que pour l'acteur, les deux se confondaient surement un peu, tellement les gens capables de le mettre à l'aise étaient rares. « Bref, tu voulais avoir autre chose qu’une relation purement sexuelle et amicale. » Et il haussa les épaules à cette remarque. Parce que ce n'est pas vraiment exact, mais oui, c'était bien ce qu'il avait proposé à Connor. Se mettre en couple. Et il avait perdu un ami dans l'histoire. « Je ne voyais pas l’intérêt de continuer. A quoi bon ? On n’allait pas dans la même direction. On ne voulait pas la même chose. Ça aurait juste été … trop compliqué. Alors j’ai préféré mettre de la distance, comme ça personne ne souffrait. » Heureusement que ce n'était que David et pas quelqu'un d'autre. Heureusement. Parce que David n'en avait pas trop souffert. Habitué à échouer salement toutes ses relations, sentimentales, amicales, familiales. Il avait pris le tout comme une fatalité. Haussant les épaules et passant à autre chose. Il avait souffert à sa façon. Mais présumer que cette fuite était le meilleur moyen de ne pas le blesser était la pire excuse du monde. Quelqu'un d'un peu plus fleur bleue que lui aurait en aurait sans doute eu le cœur brisé.

« Tu m’as manqué au début. Même si j’étais en colère, tu m’as quand même manqué. Parce que je t’aimais beaucoup, et que je sais pas … J’imagine que j’étais juste déçu. Et en colère. Et triste un peu aussi. Parce que je perdais quand même un ami, en plus de perdre un amant. » Un petit rire échappa à David. Amer? Pas vraiment. Il n'aurait jamais pensé que Connor avouerait ça. « C'est franchement con tu sais... » Tant qu'ils en étaient aux grands mots et aux révélations. Il pouvait bien assumer son rôle de demeuré de première incapable de capter un signal aussi clair fut-il. Et le signal que Connor lançait quant à son dégoût pour tout ce qui pouvait ressembler à une "relation" était pourtant clair comme de l'eau de roche. Ce qui était con? Pas l'attitude de Connor, non, pas franchement. Plutôt le malentendu. Leur amitié foutue à l'eau pour une bêtise comme ça. Une des rares relations saines de David. Parce que oui, il considérait que sa relation avec Connor avait été saine. Pas franchement de masques, pas de tentative de paraître plus apte à comprendre les autres qu'il ne l'était. La seule fois où il avait tenté de gérer les choses "normalement", il avait tout fait foirer. Il lâcha un nouveau petit rire à cette idée. « Je m'en foutais un peu d'être en relation. J'croyais juste que... » Il passa une main gênée dans ses cheveux. Parce qu'il réalisait à quel point il avait été idiot, et ses joues s'empourprèrent un peu. Juste un peu. Ce n'était rien de trop grave après tout. « J'croyais que c'était ce que j'étais sensé faire. J'pensais que si je te proposais pas ça, on allait tourner en rond, et on allait finir en catastrophe. » Il tira une bouffée sur sa clope pour faire passer un peu la gène, et il offre un sourire embarrassé et un peu désolé à Connor. Désolé d'avoir tout gâché. « Faut croire que ma frangine m'a totalement ruiné le cerveau avec toute les comédies romantiques qu'elle m'a forcé à avaler. » Et il ponctua le tout d'un petit haussement d'épaule. Oui, il était con. Oui, il avait tout fait foiré. Mais peut-être que si Connor avait fait l'effort de lui dire au revoir, il aurait pu rattraper le coup. Enfin, leurs erreurs appartenaient au passé, et ils étaient tous les deux passés à autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   Ven 22 Avr - 19:09



DAVID & CONNOR
❝ Good for you ❞

Voilà aussi une des raisons pour laquelle Connor avait coupé les ponts. Eviter les explications gênantes et sans fin. Clairement, ce n’était pas sa tasse de thé. Connor était bien plus un homme d’action que de réflexion, et il s’en satisfaisait très bien. « C'est franchement con tu sais... » Con ? Est-ce qu’il le traitait de con ? Il fronça des sourcils, avant de se mordiller la lèvre inférieure. Peut-être qu’il l’était. Il n’en savait rien. Il ne se posait pas trop de questions sur qui il était, sur comment il était. Il se contentait de simplement s’accepter tel quel, parce qu’il ne changerait pas de toute façon. Et soit les autres l’acceptaient comme il était, soit ils n’avaient rien à faire dans sa vie. Parce qu’à quoi bon ? Donc si David le trouvait con d’avoir coupé les ponts avec lui, d’avoir dire non … Alors peut-être avait-il bien fait de le faire. A nouveau, il ne s’était pas posé la question, de toute façon. « Je m'en foutais un peu d'être en relation. J'croyais juste que... » Nouveau froncement de sourcil de la part du prostitué, qui ne comprenait pas. Il s’en foutait ? Mais s’il s’en foutait, pourquoi est-ce qu’il le lui avait demandé, alors ? Ça, c’était con. « J'croyais que c'était ce que j'étais sensé faire. J'pensais que si je te proposais pas ça, on allait tourner en rond, et on allait finir en catastrophe. » L’étudiant en criminologie pencha sa tête sur le côté, avant de porter sa cigarette en bouche. Han. Okay. Oui, ceci pouvait expliquer cela. Après tout, lui-même avait été très surpris par la demande de David. Cela ne lui ressemblait pas. Enfin, jamais il ne l’aurait eu comme amant régulier s’il avait cru ne serait-ce une seconde que le jeune homme souhaiterait un jour plus de sa part. « Faut croire que ma frangine m'a totalement ruiné le cerveau avec toute les comédies romantiques qu'elle m'a forcé à avaler. » Mouais. Cela ne lui semblait pas être une excuse suffisante. Mais qu’importe. David était comme ça, un peu à côté de ses pompes. Connor l’avait toujours apprécié comme il était, voire même un peu plus pour ce trait de caractère. Alors il haussa simplement une épaule nonchalante. Ils n’allaient pas en parler tout l’après-midi, non ? C’était le passé. Osef. « Ouais. C’est con, du coup. » répondit-il, ramenant sa cigarette en bouche pour en tirer une longue late. Voilà, fin de la discussion. Il resta d’ailleurs silencieux un instant, se contentant d’apprécier cette cigarette si bien méritée. D’ordinaire, Connor n’aimait pas vraiment les silences, encore moins lorsqu’ils pouvaient être gênant. Mais, dans toute sa contradiction, il n’aimait pas non plus se forcer à trouver un sujet de conversation. Alors bon, à choisir, valait mieux un petit moment de silence. Il se passa tout de même une main nerveuse dans les cheveux, avant d’expirer longuement. « Du coup, même si tu crois que t’es qu’une imposture, et bla-bla-bla. T’aimes quand même ce que tu fais ? Enfin ça a toujours été ton rêve, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Good for you - Connor & David   

Revenir en haut Aller en bas
 
Good for you - Connor & David
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» David Lanero {OK}
» Haitian Activist David Josue's Brazil Tour to Demand Troops Out of Haiti
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» David MeShow - Anus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017-
Sauter vers: