maggles ❝ Get It Right ❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: maggles ❝ Get It Right ❞   Jeu 2 Juil - 20:23



CHARLES & MARGARET

❝ Get It Right ❞

Maggie n’était pas une adolescente particulièrement sereine et paisible. Au contraire, même, puisqu’un rien était capable de la mettre dans un stress paralysant. Qu’il s’agisse de parler avec un inconnu – que pouvait-elle lui dire, puisqu’elle ne le connaissait pas ? Comment était-elle supposée savoir ce qu’il voulait entendre, puisqu’elle ne le connaissait pas ? Et si elle disait quelque chose qu’il ne fallait ? Et si elle heurtait ses sentiments, avec ses mots ? – d’être dans un groupe de personnes, même s’il s’agissait d’amis à elle – elle avait de forts problèmes à se concentrer sur une discussion de groupe, et généralement, à la seconde où elle laissait ses pensées s’évader, il était ensuite trop tard pour elle pour réintégrer la conversation. Et lorsqu’il s’agissait de ses études, c’était probablement pire encore. L’adolescente avait toujours cette impression de ne pas en faire assez, de ne pas se donner suffisamment de mal pour y arriver. Alors lorsqu’elle avait de bonnes notes, cela ne lui suffisait jamais, parce qu’elle savait pertinemment que si elle avait travaillé un peu plus, alors son devoir aurait probablement été proche de la perfection. Mais c’était là, aussi, tout le problème de la demoiselle. Parce que si elle s’en donnait véritablement les moyens, et qu’elle n’y arrivait quand même pas … alors elle n’aurait aucune excuse pour ne pas y être arrivée. C’était principalement pour cette raison qu’elle avait abandonné la danse, ou qu’elle n’avait jamais voulu prendre de cours de chant. Elle aimait ces deux disciplines, énormément même, mais elle se sentait incapable de véritablement exceller dans ces domaines. Alors elle ne s’en donnait tout simplement pas l’opportunité.

Si la jeune fille était particulièrement nerveuse aujourd’hui, c’était parce qu’elle avait accepté la proposition de Charles d’aller visiter Oxford avec lui. Elle n’en avait toujours pas parlé avec ses parents. Elle ne comptait le faire qu’une fois qu’elle serait certaine de prendre la bonne décision. Pourtant, elle savait qu’elle allait devoir se dépêcher. L’année scolaire touchait à sa fin, et il allait falloir préparer sa rentrée à l’université. Comme l’avait si bien souligné Charles – lui faisant faire une véritable crise d’angoisse, d’ailleurs, tant elle ne s’y était pas préparée – Maggie allait devoir quitter le domicile familial lorsque ses cours débuteraient. Surtout si elle allait à Oxford. Elle pourrait choisir d’aller à l’université de Londres, mais jamais ses parents ne le lui pardonneraient si elle déclinait Oxford pour une université moins prestigieuse – et elle ne voulait pas imaginer quelle serait la réaction de sa mère si elle lui disait que c’était pour rester avec eux. Donc, Maggie avait accepté la proposition de Charles d’aller visiter le campus. Peut-être pourrait-elle parler avec un professeur de droit, pour voir si c’était réellement ce qu’elle souhaitait faire ? Elle n’en avait aucune idée. Sans vraiment s’en rendre compte, elle posa sa tête sur l’épaule du jeune homme, tout en réfléchissant. Ils avaient bientôt atteint la destination, et elle n’aurait plus vraiment le temps, ensuite, de se laisser distraire par ses doutes. Réalisant ensuite sa position, elle se releva brusquement, rougissante de gêne. « Désolée. » balbutia-t-elle, avant de soupirer. « Et merci encore … de m’avoir proposé de visiter l’université. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Ven 3 Juil - 13:17

Je mentirai si je disais qu'Oxford ne me manque pas, parfois. J'y ai, honnêtement, passé de très bons moments. Ce n'était certes pas la LSOA, ou encore l'année passée à voyager avec ma sœur, mais c'était tout aussi excitant, tout aussi intéressant, dans le sens où ça restait une expérience, quelque chose qui m'avait été nécessaire, finalement, pour devenir le jeune homme que je suis à présent. Je ne regrette pas un instant d'avoir étudié l'histoire à Oxford. Bien au contraire, je chérie ces quelques mois tout autant que ceux que j'ai passé en Asie. C'est devenu une part de moi autant que le reste, et je ne considère pas avoir "perdu mon temps". Je ne comprends pas les gens qui pensent comme ça, quand ils changent complètement d'orientation et de major. Ce n'est pas perdre son temps, d'avoir passé un, deux, voire trois ans, à étudier un sujet, même si à la fin on se rend compte que ce n'est pas fait pour nous. Ce n'est pas perdre son temps que d'apprendre, de découvrir. Ça reste quelque chose d'extraordinaire. Il y a tant de choses à expérimenter dans le monde, que se "tromper" dans son cursus universitaire ne peut pas être, pour moi, quelque chose de "mauvais". Parce que ça reste des années pendant lesquelles on a appris, découvert. Donc non, ce n'est pas perdre du temps ou des années. Perdre une année, c'est la passer coincé dans un lit d'hôpital, et voir se dérouler devant nos yeux, impuissant, tous les événements auxquels on aurait prendre part. Cette année passée à étudier l'histoire a été extrêmement enrichissante, j'en suis certain, c'est pourquoi je ne la regrette pas le moins du monde, même si ce n'était pas ma "voie". Sans compter que, il faut bien l'avouer, c'est quand même Oxford, l'une des universités les plus réputées au monde, l'une des meilleures. Je ne vais donc pas me plaindre d'avoir eu cette chance, ça serait un peu se moquer du monde. Et puis, j'ai eu l'occasion de rencontrer des gens incroyables, d'une grande intelligence, de découvrir des centres d'intérêts, des visions du monde, des cultures, si différentes et intéressantes tout en restant à une heure de Londres, donc oui, véritablement, ce fut une expérience à part entière, un moment extraordinaire dans ma vie. Et c'est pourquoi parfois, je l'avoue, je repense à cette période, et éprouve un peu de nostalgie. Pas de regret, non, attention. Jamais je ne regretterai ma décision d'avoir arrêté tout ça pour me consacrer à ma véritable passion. Mais de la nostalgie, oui, un peu. Il m'arrive de me perdre dans des rêveries dans lesquelles je me remémore ce que c'était de se balader dans ces couloirs, ou de s’asseoir dans cette magnifique bibliothèque qu'est la Bodleian.

C'est sans doute pour cela que, assis à côté de Maggie dans le train qui nous emmène à Oxford, je ne peux m'empêcher de ressentir un peu d'excitation. J'ai presque l'impression d'être à nouveau l'élève de 19 ans à qui on annonce qu'il a été accepté, bien que cette fois, il ne s'agisse pas de moi. En effet, je m'y rends pour Maggie avant tout, cette fois. Je le lui ai proposé la dernière fois qu'on s'est vus, alors qu'on en discutait. Elle est très stressée à ce sujet. Elle n'en a toujours pas parlé à ses parents, et en plus de ça, elle angoisse à l'idée de partir, de ne pas avoir le niveau pour, de ne pas aimer le droit, de s'être trompé, de ne pas s'en sortir toute seule... bref, à propos de tout, et notamment à propos de l'idée même de ne plus vivre à Londres. C'est pourquoi je lui ai proposé ce petit voyage, comme ça, sur un coup de tête. Je suis content qu'elle ait accepté. Ça me fait plaisir de passer du temps avec elle, et puis, j'espère que ça la rassurera un peu. La pauvre jeune fille à l'air presque épuisée, au point qu'elle en vient même à poser sa tête sur mon épaule. Je n'y prête aucune attention, pas gêné du tout, jusqu'à ce qu'elle se redresse brusquement et s'excuse. Je lève les yeux au ciel, avant de lui faire un sourire rassurant. « T'inquiète pas, ma belle, ce n'est pas un problème ». Je tapote mon épaule de la main, lui signifiant du regard qu'elle peut reposer sa tête si elle en a envie. « Et de rien. Franchement, c'est presque plus pour mon plaisir personnel que pour t'aider » je ris. « Impatiente? » je demande, les yeux pétillants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Dim 5 Juil - 0:59



CHARLES & MARGARET

❝ Get It Right ❞

Maggie n’était pas vraiment une personne tactile. Au contraire, même, parfois un contact physique pouvait la faire sursauter ou la gêner atrocement. Soit parce qu’elle ne s’y était pas attendu, soit parce que le geste était particulièrement intime, du moins pour elle. Il n’y avait qu’à prendre l’exemple de sa relation avec Nate. Il était son meilleur ami et elle l’aimait énormément – pas d’amour amour, malgré ce que les deux adolescents pouvaient faire croire, mais d’une sincère amitié. Pour autant, lorsqu’il la prenait dans ses bras pour la saluer, ou pire encore, déposait ses lèvres sur les siennes sans la prévenir, Maggie devait lutter pour ne pas le repousser. Mais bon, peut-être que Nate n’était pas un si bon exemple que cela, finalement. Après tout, ils faisaient semblant d’être un couple amoureux, il était donc normal que la situation les gêne tous les deux. Mais d’une manière générale, Maggie n’aimait pas le contact physique et avait peur de l’imposer à d’autres personnes. Même lorsqu’elle était en présence de son père, elle hésitait à poser sa tête sur son épaule, de peur qu’il ne soit gêné. Donc même si Charles et elle s’entendaient très bien, ils ne se connaissaient pas vraiment. Maggie espérait qu’ils deviendraient amis, un jour, parce qu’elle l’aimait bien. Mais ils n’en étaient pas encore à ce stade, malgré la gentillesse du jeune homme à son égard.

Ce fut donc sans grande surprise qu’elle s’excusa en réalisant qu’elle avait posé sa tête sur son épaule. Puis elle le remercia de ce qu’il faisait pour elle. Parfois, Maggie avait l’impression qu’il était un ange gardien tout droit descendu du ciel, simplement pour la protéger et la guider. Elle l’imaginait avec une auréole sur la tête avant d’être mis sur son chemin. Il lui avait d’abord sauvé la vie, par un bonheur fortuit. Et maintenant, il était là, à ses côtés, pour l’accompagner sur le campus d’Oxford. « T'inquiète pas, ma belle, ce n'est pas un problème » dit-il, allant même jusqu’à tapoter son épaule pour l’inviter à y reposer sa tête. Elle se mordilla la lèvre, hésitante, quand il reprit. « Et de rien. Franchement, c'est presque plus pour mon plaisir personnel que pour t'aider » Son rire déclencha un grand sourire chez l’adolescente, la mettant déjà un peu plus à l’aise. Après tout, s’il avait aussi envie d’y aller, alors cela ne devait pas trop le déranger de l’y accompagner. « Impatiente ? » lui demanda-t-il. Elle se mordilla une nouvelle fois la lèvre inférieure, pas vraiment certaine de ce qu’elle devait répondre. Elle ne voulait pas non plus l’ennuyer avec ses craintes et ses doutes. Il en faisait déjà beaucoup pour elle. Mais en même temps, elle avait l’étrange impression qu’il lui en voudrait si elle ne lui en parlait pas. Alors elle prit une inspiration, avant de répondre. « J’ai peur. Très peur. Parce que et si finalement ça ne se passe pas bien ? Et si je ne m’y plais pas lorsqu’on y arrivera ? Et si je ne me sens pas à l’aise dans ce campus ? Et puis, peut-être que je n’aimerais pas les professeurs que je vais croiser. Bref, j’ai peur. Je suis terrifiée, en fait. » Elle récupéra son souffle, laissant l’air rentrer enfin dans ses poumons – il fallait vraiment qu’elle apprenne à respirer lorsqu’elle parlait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Mar 7 Juil - 22:02

Le changement fait toujours peur. Les grands bouleversements dans sa vie... c'est toujours une épreuve. On se retrouve confronté à soi-même, à sa peur de l'inconnu, de la nouveauté. C'est dur de quitter ce à quoi on s'est habitué. C'est pourquoi je comprends tout à fait que Maggie soit anxieuse. Comme elle me l'a si bien dit, elle n'a jamais quitté ses parents avant, et aux dernières nouvelles, elle ne leur en avait pas encore parlé. Ce que je peux comprendre. Elle m'a plus ou moins expliqué la situation, et c'est clair qu'elle rechigne à les quitter. Mais je pense que plus qu'autre chose, ce qui l'empêche d'agir et lui fait peur, c'est l'idée de quitter le confort du foyer familial pour quelque chose de nouveau. Ce qui est normal, quand on a connu que ça. Elle a ses habitudes, et elle ne veut pas s'en défaire. Mais je pense justement que ça lui est nécessaire. Elle doit... je ne sais pas, "voler de ses propres ailes". Je pense vraiment que ne pas passer la majorité de son temps dans la maison de ses parents (même si, malheureusement pour elle, elle ne les voit pas souvent) pourrait l'aider à grandir, à mûrir. J'adore Maggie. Vraiment. Je ne la connais pas encore beaucoup, mais je la trouve véritablement adorable. Seulement, je pense qu'elle doit aussi - et c'est normal, après tout, ce n'est pas un reproche, elle n'a que dix-sept ans - gagner en maturité. Elle a encore tellement de moyens d'améliorer la belle personnalité qu'elle a déjà. C'est pour ça que je lui ai proposé de se rendre à Oxford avec moi pour discuter avec quelques professeurs et élèves. Après les examens de fin d'année, dans les derniers jours de juin, les "college" sont en effet ouverts aux possibles futurs élèves. La visite est gratuite, et l'on peut rencontrer des professeurs et des élèves, c'est fait pour ça. J'ai donc sauté sur l'occasion, évidemment. Normalement, l'accès aux colleges n'est pas autorisé. Seuls certains sont ouverts aux visiteurs, seulement, c'est payant, et c'est complètement touristique. Ce n'est donc pas une expérience éducative, ce dont a, je crois, besoin Maggie. Ce que j'espère, c'est que rencontrer des gens qui travaillent et étudient à Oxford va la convaincre, la rassurer. C'est une opportunité de découvrir cet univers, avant de prendre une décision, d'écouter des élèves faire part de leur expérience, témoigner. Peut-être que cela l'aidera à se détendre, à analyser la situation plus calmement qu'elle pourrait le faire. Le fait de rencontrer des personnes qui peuvent représenter ce qu'elle pourrait être dans le futur, peut-être un moyen de l'aider, de la rassurer. Parce qu'elle est loin de l'être, je le vois bien. Ses paroles ne font que confirmer cette impression d'ailleurs. Mon "impatiente" est évidemment une manière plus ou moins détournée de lui demander comment elle se sent. Pendant un moment, je crains qu'elle ne me réponde pas honnêtement. Maggie est très réticente à se confier parce qu'elle redoute d'être un poids pour eux, alors que ce n'est bien entendu pas vrai, pas pour moi en tout cas. Mais non, elle se montre franche avec moi, et cela me fait chaud au cœur. Je prends ça comme une victoire, un progrès. Je me suis vraiment attaché à elle, et ça me chagrine de voir qu'elle a aussi peu confiance en elle. Le fait qu'elle exprime ses craintes - qui sont, d'ailleurs, tout à fait légitimes - à voix haute est déjà un travail sur elle-même, et ça me fait vraiment plaisir. « Je comprends » je réponds avec un hochement de tête après l'avoir écouté, avant de lui sourire. « Mais tu sais, je suis certain que tu n'es pas la seule à te sentir comme ça, loin de là. On est plus ou moins bon à le dissimuler, mais tout le monde ressent de l'appréhension à l'idée d'entrer à l'université. Et bien sûr que tu pourrais ne pas te plaire ici. Mais tu pourrais aussi adorer, et y passer les meilleures années de ta vie. Qui sait ? Tant que tu n'essaie pas, tu ne seras pas fixée, tu ne crois pas ? » Alors que je lui dis ça, le train entre enfin en gare d'Oxford. Je me lève, et lui tends la main. « Come on » je m'exclame, l'entraînant à ma suite hors de la gare. Je regarde autour de moi. Rien n'a changé. « Le centre-ville n'est vraiment pas loin, on peut y aller à pieds » j'ajoute. C'est à vrai dire très agréable, de marcher dans Oxford, d'autant plus que les bus sont chiants. Il n'y en a pas tant que ça, et tu ne profites pas du tout de la ville, des petites rues piétonnes, des grands bâtiments anciens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Sam 11 Juil - 0:06



CHARLES & MARGARET

❝ Get It Right ❞

Maggie avait toujours peu de confier ses doutes et ses angoisses. Parler, d’une manière générale, la rendait très nerveuse. Et si elle disait quelque chose qu’il ne fallait pas ? Ou et si elle ennuyait et dérangeait la personne avec ses doutes ? Elle savait qu’elle était une jeune fille privilégiée, au moins de par sa situation financière. Alors, finalement, se plaindre du fait qu’elle avait peur de déménager … N’était-ce pas un peu mal venu, alors que certaines personnes vivaient dans la rue, sans aucun toit sur la tête ? Des fois – souvent, même – elle trouvait ses angoisses assez étranges, lorsqu’elle y repensait. Mais dans le même temps … Elle avait un peu appris à connaître Charles et de ce qu’elle avait pu analyser de sa personnalité, il était probable qu’il lui en veuille – au moins un peu – si elle ne se montrait pas honnête avec lui et se contentait de lui répondre un simple oui à sa question, qui serait d’ailleurs très faux. « Je comprends » répondit-il, après qu’elle se soit enfin confiée et lui ait avoué que visiter Oxford lui faisait, finalement, vraiment peur. Le fait qu’il comprenne lui retira un poids dans sa poitrine, sans qu’elle ne sache réellement pourquoi. Peut-être parce que, finalement, que personne ne la comprenne la terrifiait encore plus que le reste ? Elle avait l’habitude d’être à côté de la plaque, maintenant, depuis le temps, mais cela ne voulait pas dire qu’elle appréciait cela. Ce qu’il rajouta ensuite lui fit vraiment chaud au cœur, et elle sentit d’ailleurs les larmes lui monter bien rapidement aux yeux. Il avait raison, après tout. Si elle n’essayait pas, elle ne saurait jamais si elle aimerait ça ou non. Oui, il s’agissait là que d’une peur de l’inconnu, qui pourrait, finalement, s’arrêter au moment où elle essayerait réellement. Le train entra alors en gare, et elle attrapa sa main, avant de rejoindre le quai. Elle attrapa son bras – bien qu’un peu gênée de le faire quand même – tout en marchant. « Le centre-ville n'est vraiment pas loin, on peut y aller à pieds » Elle acquiesça doucement, avant de lâcher un petit rire. « Puis … Si je suis dans mes pensées et qu’une voiture déboule, au moins, je sais que je serais saine et sauve. » répondit-elle, en lui lançant un petit sourie. Elle s’était faite la promesse de ne plus marcher, pourtant, tête en l’air comme elle pouvait l’être. Mais elle pensait ce qu’elle disait et, étrangement, lorsqu’elle était en compagnie de Charles, elle avait l’impression d’être capable de faire beaucoup plus de choses que d’ordinaire. Il n’y avait qu’à voir le fait qu’elle se trouvait en ce moment-même à Oxford, pour s’en rendre compte, d’ailleurs. « Donc ensuite on va sur le campus ? Ou tu préfères faire autre chose, avant ? » lui demanda-t-elle, un peu timidement – elle serait toujours elle, après tout, Charles ou pas Charles à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Jeu 23 Juil - 14:04

Il y a un endroit que j'adore dans Oxford, et qui, je crois, est probablement l'un des lieux préférés de la majorité des gens – en dehors de la Bodleian Library, bien sûr. C'est la petite place juste derrière Christ Church, la plus ancienne d'Oxford, et l'un des premiers bâtiments constituants l'université. C'est un emplacement entièrement réservé aux piétons. Bien qu'il y ait énormément de touristes, ça reste un endroit particulièrement agréable, notamment les jours de beau temps. En effet, on peut s'installer sur les coins d'herbes et profiter du soleil et de la chaleur (et oui, même en Angleterre, ce genre de choses peut arriver). En outre, il y a un petit café très "british" juste en dessous de l'église. Ce n'est pas le meilleur de la ville – en tout cas, il ne propose pas les meilleurs scones – mais il est évidemment très bien placé, et en plus, il y a pas mal de discounts pour les étudiants. Bref, c'est un endroit très agréable, et un lieu de rencontre assez fréquent, pour peu qu'on s'arrange pour y aller quand il n'y a pas trop de touristes (et faites confiance aux étudiants pour savoir exactement où aller, quand, et comment, pour éviter un maximum de se retrouver au milieu des foules). Du coup, quand Maggie me demande si je veux faire quelque chose avant d'aller visiter l'un des colleges, c'est immédiatement à ça que je pense. Je m'arrête un instant, pensif, et regarde autour de moi. Nous sommes dans la grande rue qui rejoint facilement la gare. Je sais que si on continue tout droit, on arrive très vite à la Bodleian Library, et au lieu où se tiennent les cérémonies de fin de diplôme. Il suffit de traverser la cour de la bibliothèque pour arriver à la place de l'église. Je me tourne finalement vers elle, et hausse les épaules. « Honnêtement, je ne sais pas. Est-ce que tu préfères y aller directement, ou est-ce que tu veux prendre ton temps? C'est ta journée, donc c'est vraiment comme toi tu le sens. » Je marque un temps de pause. « Et puis ça dépend de ce que tu veux faire. On peut visiter le centre-ville, où se poser quelque part, ou n'importe » j'ajoute. C'est vrai que quand on y pense, découvrir une nouvelle ville est toujours un peu exigeant et déroutant. Tu ne sais pas vraiment quoi faire, tu regardes un peu à droite à gauche, tu te perds... Et puis, tu ne sais jamais par quoi commencer. Du coup, c'est une bonne chose que je sois là avec elle, j'imagine. Elle ne serait probablement pas venue, déjà, si je ne le lui avais pas proposé, et puis, comme je connais plutôt bien la ville, elle n'est pas complètement perdue. Mais je ne veux pas qu'elle s'ennuie, ou qu'elle n'apprécie pas la visite. C'est pour ça que je préfère lui demander son avis, la laisser choisir. Comme ça, on peut aller dans le sens de ce qu'elle veut faire et passer une agréable journée, tout en étant efficace, et en ne perdant pas trop de temps. On ne doit pas repartir trop tard, le temps de retourner à Londres et tout ça, mais je veux quand même qu'elle profite un maximum d'Oxford, maintenant qu'on est là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Dim 9 Aoû - 23:31



CHARLES & MARGARET

❝ Get It Right ❞

Maggie était anxieuse. Pour tout dire, elle était une personne déjà légèrement – euphémisme – stressée par la vie d’une manière générale. Mais en cet instant, elle l’était d’autant plus qu’elle allait visiter la ville et le campus qui l’accueillerait peut-être ces prochaines années. Maggie avait été acceptée à Oxford et, si cela la mettait évidemment en joie, elle était nerveuse. Déjà, elle n’était pas certaine de ce qu’elle souhaitait faire dans le futur. Elle s’était inscrite en droit, un peu par hasard, il fallait bien l’avouer. Elle aimait bien cette discipline mais n’avait clairement pas un talent d’orateur. Avocate n’était donc, par conséquent, pas une carrière qui lui était destinée. Mais que faire, donc ? Oui, il y avait pleins d’autres métiers possibles, mais la jeune femme était véritablement perdue quant à son avenir. D’où sa présence dans la ville, en ce jour. Charles avait eu la gentillesse de lui proposer de lui faire visiter la ville et le campus, et la jeune fille avait bien évidemment accepté. Mais maintenant qu’elle était là, elle était encore plus perdue qu’elle ne l’était auparavant. Qu’allaient-ils faire, aujourd’hui, exactement ? Et s’ils allaient rencontrer des professeurs et que Maggie ne s’entendaient pas avec eux ? Non pas que cela soit véritablement important, finalement, mais l’idée d’avoir un peut-être tyran comme futur professeur ne l’enchantait guère. Et puis, il y avait encore et toujours la perspective de quitter ses parents et d’emménager ici, qui l’angoissait. Elle se trouvait un peu ridicule lorsqu’elle y pensait, malgré Charles qui l’avait immédiatement rassurée sur ses craintes. Elle avait dix-sept ans. Pourquoi était-elle si terrifiée à l’idée de vivre ailleurs que chez elle ?  « Honnêtement, je ne sais pas. Est-ce que tu préfères y aller directement, ou est-ce que tu veux prendre ton temps? C'est ta journée, donc c'est vraiment comme toi tu le sens. » lui répondit son guide touristique personnel, lorsqu’elle lui demanda par quoi il souhaitait commencer. « Et puis ça dépend de ce que tu veux faire. On peut visiter le centre-ville, où se poser quelque part, ou n'importe » reprit-il après une courte pause. La jeune fille se mordilla la lèvre inférieure, gênée. Lorsqu’elle était face à un choix … Elle n’était pas particulièrement à l’aise. Et puis, Charles était si gentil avec elle, ce serait finalement normal qu’il choisisse ce qu’il veuille faire, non ? Apparemment, non, et il préférait la laisser choisir. Elle se passa une main dans les cheveux – l’autre toujours agrippée au bras du jeune homme – avant de répondre. « Peut-être commencer par visiter le centre ville ? Et boire un thé, quelque part ? » proposa-t-elle, un peu timidement. Un thé lui ferait certainement du bien, en tout cas. « Et tu pourras me montrer les endroits que tu as préféré lorsque tu étudiais ici ? » reprit-elle, sur le même ton, dans un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Sam 15 Aoû - 23:08

Nous continuons à marcher en silence, pendant qu'elle réfléchit à une réponse à ma question. Je regarde autour de moi, un sourire sur le visage. Tout ici m'est familier, rappelle à mon souvenir des moments agréables. Oxford est une ville agréable. Pittoresque, à la fois dynamique et calme, moderne et traditionnelle. C'est une ville typique du sud de l'Angleterre, ce genre d'endroit dans lequel on se sent bien parce que tout le monde y apparaît sympathique et tranquille (sauf peut-être en période d'examens, quand les étudiants, vêtus de leur tenue traditionnelle, parcourent la ville avec une expression concentrée ou angoissée sur le visage), et qu'on sait que, qui que nous soyons, nous serons accueillis à bras ouverts. C'est une ambiance bien différente de celle de Londres. Londres est la capitale, Londres ne s'arrête jamais, ne laisse pas le temps de respirer, de souffler. Londres vous attrape et vous entraîne dans un tourbillon incessant. Oxford vous plonge dans un monde encore autre, mélange d'événements, d'action, et de repos. Elle a un charme que Londres n'aura jamais, et qui me plait énormément. Pas que je n'aime pas Londres, pas du tout, ça reste la ville de mon enfance, de mon adolescence, mais Oxford est une bouffée d'air frais, et il y a des moments où, plongé dans la vie hyperactive de la capitale, j'ai le soudain besoin de prendre une grande respiration, et je ne peux pas. Parfois je me dis que j'aurai peut-être dû y rester. Puis, bien sûr, je pense à la LSOA, à l'association, à mes amis, et je me rappelle pourquoi Londres est ma maison, quoi qu'il arrive.

Je souris en apercevant la librairie Blackwell, avant de reporter mon attention sur Maggie. Elle a mis un certain temps à me répondre, mais j'imagine que c'est parce qu'elle réfléchissait, ou tergiversait – connaissant ce que je sais d'elle, ça ne me surprendrait pas beaucoup – pour savoir quelle décision prendre. Je suis sûre qu'elle est comme moi, incapable de se décider quand elle doit faire un choix. Personnellement, c'est systématique. Si on me demande ce que je veux faire, toute once d'imagination disparaît instantanément de mon esprit, et si on me présente différentes possibilités, je ne peux me décider. J'imagine qu'elle est comme ça aussi. Pas mal de gens sont ainsi, en fait. Indécis dans les plus petites choses de la vie. « Ça marche ! » je m'exclame avec un grand sourire. « Et on va faire d'une pierre deux coups – ou plutôt, trois coups, dans ce cas précis – parce que je vais à la fois te montrer un endroit en plein centre-ville, où boire du thé, et qui et l'un de mes endroits préférés » j'ajoute, les yeux pétillants. Je m'arrête, et elle fait de même. Je lui pointe un bâtiment rond avec un dôme, situé derrière une grille sur le trottoir d'en face. « Tu vois ce bâtiment ? C'est là qu'ont lieu les cérémonies de remise des diplômes. Derrière, tu as la bibliothèque universitaire. Si on traverse, on arrive en plein cœur de la ville, devant Christ Church, qui est le cœur de l'université. La place est magnifique, tu verras, et il y a un café juste en-dessous, où ils font des réductions pour les étudiants et tout. Ça te tente ? » Je lui pose la question, même si c'est elle qui m'a proposé de faire ça. Je veux être sûr que ça lui fait plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Dim 23 Aoû - 19:54



CHARLES & MARGARET

❝ Get It Right ❞

Maggie était assez perdue, il fallait bien l’avouer. Si la ville semblait bien plus petite – voire même pittoresque – que Londres, elle avait toujours tendance à être anxieuse lorsqu’il s’agissait d’endroits – ou de toute chose en général, d’ailleurs – qu’elle ne connaissait pas. La jeune fille était du genre à apprécier ses habitudes. Elle allait toujours aux mêmes endroits, sans chercher à en découvrir de nouveaux. Lorsqu’elle avait trouvé un restaurant qu’elle appréciait, elle avait tendance à y aller régulièrement déjeuner. Quand un café lui plaisait, de par les serveurs sympathiques et son environnement, il en était de même : elle prenait ses marques, et y retournait systématiquement. Nulle surprise, donc, à ce qu’elle soit perdue sans ses repères. Elle ne connaissait rien de Cambridge. Il lui serait très aisé de ne pas retrouver son chemin, dans cette ville. Et il y avait tant à découvrir, qu’elle en avait peur. Heureusement, Charles était là pour elle. Elle ne serait probablement jamais assez reconnaissante pour sa présence à ses côtés, dans cet instant si effrayant. Il était donc naturel, pour la jeune fille, de le laisser choisir des programmes pour la journée. Malgré tout, il lui laissa le choix entre plusieurs possibilités – chose qui ne la mettait pas forcément à l’aise, forcément – et elle finit par proposer d’aller un peu visiter le centre ville, puis de se poser quelque part, histoire de prendre un thé. Peut-être même qu’il pourrait lui faire découvrir ses endroits préférés ? « Ça marche ! » s’exclama-t-il, avant de reprendre. « Et on va faire d'une pierre deux coups – ou plutôt, trois coups, dans ce cas précis – parce que je vais à la fois te montrer un endroit en plein centre-ville, où boire du thé, et qui et l'un de mes endroits préférés » Elle lui répondit par un grand sourire, avant de s’arrêter à sa suite. « Tu vois ce bâtiment ? (...) Ça te tente ? » Maggie écouta du mieux qu’elle ne le pouvait ses explications, toujours avec ce même sourire sur le visage. « Oui, c’est parfait ! » répondit-elle, enthousiaste. Elle le suivit jusqu’au café en question, où ils s’installèrent tous les deux. Lorsque le serveur arriva pour prendre leur commande, elle hésita un moment sur le thé qu’elle prendrait – c’était qu’il y en avait beaucoup qui étaient proposés sur la carte – avant de se décider pour un. « Pourquoi est-ce que tu as arrêté tes études à Cambridge ? » finit-elle par lui demander après quelques instants de silence. Elle se mordilla ensuite la lèvre inférieure, avant de baisser la tête et de se remettre une mèche de cheveu en place, derrière son oreille. « Tu n’es pas obligé de répondre. Désolée, si c’est trop indiscret. » reprit-elle presqu’aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   Lun 14 Déc - 21:01

Je lui souris avec enthousiasme quand elle acquiesce, et l’entraine à ma suite en direction du café. Nous passons en dessous de l’arche qui fait pénétrer dans la cours de la bibliothèque, traversons celle-ci. Il y a quelques touristes en train de prendre des photos. Ça me fait sourire, rappelle à mon souvenir un autre temps, une autre époque. C’est bizarre, mais j’ai presque l’impression que c’était une autre vie. Un autre moi. C’est ça, aussi, grandir. Devenir autre, mais rester soi. Je crois que c’est commun à beaucoup de jeunes de mon âge, ce sentiment d’avoir perdu une part de soi en grandissant, d’avoir vécu plusieurs vies en une. Comme s’il y avait un millénaire entre le moi d’aujourd’hui et le moi que j’étais à vingt ans. Etais-je si différent que ça ? Peut-être pas. Mais j’ai l’impression que oui, que j’étais quelqu’un d’autre. Qu’il y a eu le Charles de vingt ans, et qu’il est à des années lumières du Charles de vingt-trois ans. Le Charles de vingt ans, n’avait aucun problème à séduire un doctorant en chimie de neuf ans de plus que lui et débarqué tout droit d’Afrique du Sud – que voulez-vous, j’ai toujours eu un truc pour les accents – quelques semaines après son entrée à Oxford, à franchir le pas dès le premier rendez-vous, et à passer plus de nuits chez lui que dans son propre studio (avant de découvrir qu’il avait une fiancée à Johannesburg, mais c’est une autre histoire). Le Charles de vingt ans chantait dans la douche, avait perdu tout espoir de jamais faire quelque chose de sa passion. Le Charles de vingt-trois ans, j’ose le croire, est plus mature. Plus prudent, du point de vue de ses relations, plus réaliste du côté de ses envies, mais aussi, plus rêveur, d’une certaine façon. Le Charles de vingt-trois ans a retrouvé l’espoir. Il a passé outre les douleurs de son passé et il a le regard tourné vers le futur.

Nous arrivons au café et nous asseyons à une petite table sur la pelouse, juste à côté de l’immense cathédrale – il fait beau, alors autant en profiter. Le serveur arrive. Je lui souris poliment, ne peut m’empêcher de le dévisager un peu – il est très mignon. Mais je plonge très vite mon regard dans le menu. Je suis avec Maggie, il n’est pas question de faire les beaux yeux à un étudiant qui travaille pour payer ses études, sans compter que j’ai mieux à faire et puis qu’il y a… hum, ce problème à Londres, aussi. « Pourquoi est-ce que tu as arrêté tes études à Cambridge ? » me demande-t-elle un peu après qu’il s’en soit allé avec nos commandes. Je la regarde avec surprise, pris au dépourvu par sa question. Elle semble s’en apercevoir, parce qu’elle baisse la tête et s’excuse aussitôt. Je secoue la tête de droite à gauche, et laisse échapper un petit rire. « Aah, ne t’inquiète pas Maggs, je n’étais juste pas préparé à cette question. Mais ça ne me dérange pas, je t’assure » je lui réponds d’un ton qui se veut rassurant. Je marque une pause et souris distraitement, mon regard se perdant dans le vague. « Ce n’était juste… pas ce que je voulais » je réponds finalement en haussant les épaules. « Ça a été une expérience extraordinaire, vraiment, mais ce n’était juste pas… moi. » Je fronce les sourcils. « Désolé, je ne suis pas très clair. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: maggles ❝ Get It Right ❞   

Revenir en haut Aller en bas
 
maggles ❝ Get It Right ❞
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2016-2017 :: rps à potentiellement redéplacer-
Sauter vers: