SER no ticks, that tempo might be my heartbeat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: SER no ticks, that tempo might be my heartbeat   Dim 2 Mar - 22:31


samuel elliott rose w/ dylan o'brien (j'ai vu qu'il était indiqué en tant que réservé pour thomas e. foster dans le bottin, mais thomas e. foster n'est indiqué nulle part dans les pévarios et la dernière mention que j'ai trouvée de lui remonte aux archives 2012-2013, alors j'ai supposé qu'il était libre ou au pire négociable ? désolée si je me trompe, faut me le dire tout de suite !)
the characterthe person
→ habite dans tel quartier, à cambridge, oxford ou londres.
→ âgé(e) de x ans.
→ né(e) le date à lieu.
→ est occupation.
→ un t-shirt likes boyslikes girls ou bicurious ? autrement dit, l'orientation sexuelle de votre personnage.
→ est actuellement statut marital.
→ pseudo : votre pseudo ou prénom à vous, joueur.
→ âge : votre âge à vous, personne située derrière l'écran.
→ comment avez-vous connu le forum ? écrire ici.
→ code : pour le trouver il vous faut lire le règlement.
→ crédits : indiquez ici la source des créations graphiques utilisées dans votre fiche.
→ de quelle couleur sont les petits pois ? blabla.



to be or not to be
Suite d'anecdotes, extraits de journal intime ou autre, choisissez la manière qui vous convient et vous plaît de nous faire connaître votre personnage. On veut tout savoir! Des moments marquants de sa vie à son caractère, passant par ses goûts ou même manies, tout est bon à être connu. Après tout, ce sont les détails qui font le tout. (Un minimum de 30 lignes complètes est demandé.)
ps: Pensez à vérifier votre texte (ortho, grammaire, fautes d'inattention, cohérence, etc...) avant de déclarer que votre fiche est terminée.

blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah.


Dernière édition par samuel e. rose le Dim 2 Mar - 23:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: SER no ticks, that tempo might be my heartbeat   Dim 2 Mar - 22:32

that is the question
Ce soir, c’est quart d’heure américain, qu’on vous y ai traîné de force ou que vous y soyez allé de votre plein gré, toujours est il qu’une demoiselle à la crinière rousse flamboyante vous fait dès à présent face, un sourire au lèvres, un verre de vin dans la main droite. Elle entame la conversation avec un petit jeu de questions pour apprendre à vous connaître et vous avez pris le pari d’être totalement sincère...

→ Hello gorgeous ! Je t'offre un verre? Allez, allez, pas de chichis, assieds-toi, on va discuter un peu toi et moi. Déjà, j'ai une question essentielle. Vraiment, c'est primordial pour savoir si oui ou non on peut s'entendre. T'es plus team James ou team Severus? Réponse ici.

→ Okay love... Bon sinon, tout à fait sérieusement, ce serait quoi ton plus gros défaut? Et on est pas en entretien d'embauche, me dit pas que vraiment, tu aimes trop travailler. Réponse ici.

→ Boooon, on s'emmerde un peu là non? Je reprendrai bien un petit blanc, tu veux quoi quoi? Tiens, c'est quoi ton alcool préféré? Réponse ici.

→ Still boooooored. Raconte moi un truc fou que t'as fait. Et je veux dire FOU, pas j'ai sauté dans la Tamise quand j'étais bourré(e) Réponse ici.

→ On progresse là mon chou. Reprends un verre et raconte moi un secret maintenant ! Réponse ici.

→ Ouuuh, croustillant ! Pour digérer tout ça, je changerais bien la playlist, non? Tu aimerais voir qui en concert toi? Réponse ici.

→ Sinon handsome, c'est quoi ton fantasme absolu? Tu peux tout me dire, rien ne me choque tu sais et si ça se trouve, je pourrais faire quelque chose pour toi... Enfin, je veux dire, je connais des gens quoi Réponse ici.

→ Petit cochon va ! Pendant qu'on est sur le sujet tiens, ton meilleur coup? Réponse ici.

→ Houu, je vais avoir besoin de tequila pour avaler ça. No pun intented ! Pire gueule de bois, c'était après quoi? Réponse ici.

→ Haha pas mal ! Pour conclure, surprends moi. Raconte moi ce que tu veux. Réponse ici.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: SER no ticks, that tempo might be my heartbeat   Dim 2 Mar - 22:38

Bonsoiiir

Alors, Thomas est en fait le pévario de mon frère Et il est effectivement réservé, avec une joueuse que je connais bien et avec qui j'ai beaucoup parlé du personnage, que j'imagine vraiment sous les traits de Dylan maintenant, d'autant que j'ai peiné pour lui trouver un avatar que j'aimais vraiment. En raison de divers contre-temps, il n'est pas encore joué mais ça ne saurait tarder En temps normal, j'aurais été ouverte à la négociation et tout, mais là, ça m'embête, je te l'avoue. Je me sens un peu coupable de te couper l'herbe sous le pied néanmoins... Tu envisage un autre avatar? On peut t'aider à chercher si tu veux Wink

Je suis navrée hein, je ne suis vraiment pas du genre à me réserver un avatar et tout mais là, disons que tu tombes pile sur des circonstances exceptionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: SER no ticks, that tempo might be my heartbeat   Dim 2 Mar - 22:46

J'avoue que j'ai le même problème pour trouver des faceclaims qui me plaisent et qui me motivent vraiment à jouer le personnage, alors je n'avais pas vraiment envisagé quelqu'un d'autre que Dylan, déjà le trouver lui m'avait pris pas mal de temps et de sueur.   

Désolée pour ça, je comprends complètement pour le PV de ton frère, j'avais simplement cru à une erreur de mise à jour, c'est pour ça que je me suis inscrite (je voulais poser une question en invitée pour justement éviter cette situation, mais je n'y arrive pas, pour une raison mystérieuse, alors l'inscription sauvage était la seule solution XD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: SER no ticks, that tempo might be my heartbeat   Dim 2 Mar - 22:57

Pouaaaah, je suis désolée, ça me met mal à l'aise, vraiment  Si tu veux de l'aide pour trouver quelqu'un quand même n'hésite pas, ou si tu décide de ne pas tenter l'aventure, reviens nous voir si tu as une autre idée maybe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: SER no ticks, that tempo might be my heartbeat   Dim 2 Mar - 23:06

Non, ne t'inquiète pas, je comprends totalement, vraiment, même si ça ne m'arrange pas.
Je chercherai une nouvelle faceclaim, mais comme ça me prend en général beaucoup de temps, il faut mieux supprimer ce compte directement en attendant, et j'espère revenir avec d'autres idées à revendre Smile Merci en tout cas pour la réponse rapide  :7caro: 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: SER no ticks, that tempo might be my heartbeat   

Revenir en haut Aller en bas
 
SER no ticks, that tempo might be my heartbeat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tempo Tempo No Mi
» [AIDE AUX MEMBRES] Les petits services de Noza' [PAUSE tempo]
» Chûzaemon "Alpha" D. Hibari [Fiche technique]
» Cazzo di tempo...! Flav & Ju & Ad
» ♫ Climb on board • We’ll go slow and high tempo ♫ + Jae

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: