LAW - Peace will come to me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 15:03


Lawrence Alvaro Wade w/ Francisco Randez
the characterthe person
→ habite dans Londres (a récemment déménagé à Notting Hill. Sa fille de cinq ans vit avec lui un week-end sur deux, et la moitié des vacances. Le reste du temps, Larry partage sa petite maison avec son vieux chien mité, Bruce, aka l'Humain)
→ âgé(e) de 31 ans.
→ né(e) le 17 janvier 1982 à Barcelone.
→ est maquilleur FX pour le cinéma (inclut la production de concepts pour des créatures, la création d'effets spéciaux à base de maquillage et de prothèses, le moulage de faux corps et autres accessoires).
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? un t-shirt bicurious... soigneusement rangé au fond d'un placard.
→ est actuellement célibataire (divorcé, et papa d'un bout de chou).
→ pseudo : Zan
→ âge : 23 ans.
→ comment avez-vous connu le forum ? J'ai découvert ce bel endroit sur les conseils avisés de Rika (aka Kenneth), consœur du monde du végétal, cobaye de maquillage, et amie.
→ code : OK by KEN!  
→ crédits : Tumblr.
→ de quelle couleur sont les petits pois ? couleur de bois jeune drapé d'effluves automnales



to be or not to be

Thème

Bienvenue sur votre serveur vocal. Vous avez un nouveau message.
« Renzo. C’est moi.

« J’ai compris que tu ne veux pas décrocher. Et je ne parlerai pas de tu-sais-quoi, parce que je veux que tu écoutes ce message jusqu’au bout.

« J’imagine que tu ne lis même plus tes mails. Et ta boîte aux lettres est pleine à crever. Je suis obligée de t’appeler. Tout le monde passe par moi pour avoir de tes nouvelles. Même ta mère. Même ton psy. Je ne suis pas ta secrétaire. J’ai autre chose à faire de ma vie. Tu me l’as bien fait comprendre.»

«  Merde, Renzo. Je ne sais même pas si tu es chez toi. Je veux juste savoir si tu as tout ce qu’il te faut.

« Nous pouvons encore être des amis. Et c’est ce que les amis font. Ils prennent soin les uns des autres. C'est normal.

« ...

« Je parie que tu viens de raccrocher. Si c'est le cas, va te faire foutre.

« Et si tu es encore là... Il faut que tu saches. Tout le monde est au courant. Sauf toi. C'est drôle. Enfin... Pas vraiment.

« Je vais me remarier. Cela fait deux ans maintenant. Je n'ai plus envie d'attendre. On a tous les deux besoin de ça. De bouger.

«Tu es paraplégique, Renzo. Pas mort.»


***

On a parfois besoin des autres pour signer sa propre histoire.
Mon ex-épouse l’a fait pour moi. D’une façon qui nous ressemble tant. La douceur cristalline de ses petits mots saillants, égrainés en perles pures à l'autre bout du fil. Elle a raison. Et je suis en colère. Une vraie musicienne.  Dans sa partition, c’est le cri de cymbale qui me jette dans ma nouvelle vie. Une page de plus. Juste ça.

C’est hors de question. Tant que je n’y croirai pas, je pourrai faire comme si. Je ne suis pas différent. Je ne suis pas faible. Je ne suis pas malade.

Tout aurait été plus simple si j’avais été un autre homme. C’est ce qu’ils veulent, sans le comprendre. Tous. Le psy. Les docteurs. Les autres. Ceux qui comptent. Je ne suis pas prêt à me rendre pour valider les statistiques éphémères du bonheur en gélules. J’entends des idioties. A longueur de journée. Radotées dans les études papier-glace de faux-docteurs en manque d’âme. Revenir dans la lumière. Chercher le bien-être. Le bien-vivre. Le bien-faire. Je les emmerde. Tous, et sans exceptions. Je n’ai pas fait une carrière dans l’art en étant heureux. Du moins pas comme ils l’entendent.

Je suis en colère.
Et je le resterai.

J’ai toujours été quelqu’un d’indépendant. Parfois jusqu’à l’obsession. Aujourd’hui, surtout.
Je n’ai pas vraiment eu le choix. Fils de docteurs, c’est seul que je me suis lancé dans ma carrière de faiseur de monstres. Devant l’incertitude solitaire des soirs passés à faire la plonge pour payer les frais de mon école de maquillage, j’ai dû me bâtir un personnage. Un type affreux. Persuadé qu’il est le seul à pouvoir se sauver. Regarder devant, jamais ses pieds. Au risque de ne jamais pouvoir se relever. Je sais m’occuper de moi, et des miens. J’ai su rapidement m’adapter à mon statut de papa divorcé. Ma gosse ne s’en plaint pas.
Et pour Halloween, c’est toujours elle qui a le plus beau costume.

Je suis malcommode et culotté. Et c’est délibéré. On me respecte. Et on regarde moins mon fauteuil roulant. Après l’accident, je suis devenu plus intransigeant que jamais sur les plateaux, avec mes collègues, mes stagiaires, et même les acteurs sous mon pinceau. J’ai voulu qu’on me connaisse pour ça. Que si les conversations s’interrompent lorsque j’entre en scène, ce n’est pas par peur de mon handicap, mais par crainte de mon foutu caractère.

Ce n’est pas tant que je sois violent, ou lunatique. J’ai trop de maitrise pour ça. Je suis plutôt du genre buté. Constamment. Capable d’égrainer, avec le plus grand calme, mes remarques assassines. Je préfère être vu comme un con que comme quelqu’un dont il faut prendre soin. J’ai tendance à repousser ceux qui veulent me venir en aide. Je considère qu’ils ne méritent pas de vivre avec moi le poids de ma faiblesse. Mais dans le fond, je vis assez mal cette solitude dont je suis-je le seul responsable.

Hormis une remarquable collection de verrous émotionnels, j’ai des goûts simples. J’aime ma fille. Qu’on me foute la paix. Rouler à toute blinde en moto (mais ça, c’est fini). Le week-end, quand je ne dessine pas, je peux passer des journées entières en pyjamas, à regarder des films d’horreur ou à lire des comics. Mais c’est mon jardin secret. Je n’ai pas vraiment envie que mes collègues m’imaginent en pantalons Batman, devant le dernier Avangers, à manger des pop-corn avec ma gosse. Quand personne ne me voit, je redeviens affreusement normal. Limite gâteux, me dirait mon ex-épouse. J’aime cuisiner, rester chez moi, et parler à mon vieux Bulldog anglais, Bruce.

La semaine, mon côté control freak revient en force. Et tôt le matin. Je me lève en moyenne vers quatre heures, avant l'aube, histoire d’avoir le temps de passer deux bonnes heures en salle de musculation. J’ai vu l’état physique de certains paraplégiques après plusieurs années d’immobilisme. Et encore une fois, je refuse tout ça. Si je n’ai pas pu éviter une relative perte de muscle dans les jambes, j’ai endigué le processus via des séquences d’entrainement à la limite du masochisme.

A la base, je mesure un mètre quatre-vingt-huit. J’ai dû replier tout ça dans un fauteuil roulant spécialement adapté à mes besoins. Léger, compact, je peux le démonter et le remonter à l’envi. Pour un paraplégique, je suis plutôt chanceux. Si mon accident de moto a irrémédiablement endommagé ma colonne vertébrale, la rupture n’intervient qu’au niveau des lombaires. Je suis ce qu’on appelle un paraplégique de classe L1. En plus de contrôler mes bras et ma partie supérieure de mon torse – comme la plupart des paras le peuvent – je maîtrise encore mon abdomen, mes hanches, et certains muscles de mes cuisses. A partir des genoux, je ne peux plus rien faire, et je ne ressens pas grand chose. Mon coach sportif est à ce jour la personne qui en sait le plus pour moi. Il m’aide à accomplir mes exercices quotidiens, et la batterie d’étirements purement mécaniques sensés prévenir les spasmes musculaires incontrôlés, lot des paraplégiques.

L’accident a largement redéfini la personne que j’étais. D’un naturel plutôt réservé, je suis devenu plus agressif, plus libre dans mes mots, mes actes. Un peu par bravade. Surtout pour me prouver que je pouvais encore m’occuper de moi-même. Mon entrainement quotidien et le fauteuil roulant m’ont même fait prendre de la masse musculaire dans les épaules, et les bras. Les tatouages colorés qui les couvrent sont venus après ma rémission. Comme un constat que je ne saisis pas encore bien moi-même. Juste une drôle envie. Une affirmation aveugle. Du reste, mon regard sur les autres a aussi évolué. J’ai aussi perdu mon épouse, compagne exclusive depuis le lycée. Je me retrouve seul, et travaillé par des incertitudes que j’avais abandonnées le jour de mon mariage.

D’une certaine façon, ce qui est antérieur à l’accident me parait presque vide de sens. Vingt-huit ans de rêves, de vagabondages et de rencontres réduites à un grain de poussière sur l’accoudoir de mon fauteuil. Je suis né en 1982 dans la délicieuse ville de Barcelone, en Espagne. Mon père, anglais, à rencontré ma mère en 1978 lors d’un séminaire de dentisterie aux Etats-Unis. Après avoir passé quelques trop courtes années en Espagne, près de la famille maternelle, ils ont émigré à Londres pour reprendre le cabinet familial de mon père.

A l’adolescence, j’ai jeté un froid en avouant mes plans de carrière. Avec quelques camarades de lycée, je m’étais pris de passion pour le cinéma. Nous avions produit plusieurs chefs-d’œuvre du court-métrage, aux titres évocateurs : « les Dinosaures Zombies de la Planète Neptune », « les Mites Mutantes du Vestiaire des Filles », ou encore « Rongeurs Abominables ».  J’ai financé moi-même mes études, après deux ans de galère et de petits boulots. Soutenu par ma jeune épouse (nous avions vingt ans à peine le jour de notre mariage), j’ai gravi les échelons, et ai finalement décroché la lune en obtenant un poste à responsabilité dans la série culte Doctor Who. Après m’on accident, j’ai passé pas mal de temps au chômage, incapable de me relancer dans la vie publique. Sous la pression de mes proches, j’ai candidaté pour bosser dans la suite de la franchise d’un certain sorcier aux yeux verts.

Je fais maintenant partie du staff technique des Maraudeurs, en tant que maquilleur spécialisé en effets spéciaux.


Dernière édition par Lawrence A. Wade le Dim 8 Déc - 23:44, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 15:07


that is the question
Vous entrez dans un bar, il est près de quatre heures du matin. Vous êtes plutôt alcoolisé et dans une phase assez existentielle. C’est là que vous vous retrouvez assis(e) près de cette fille au taux d’alcoolémie proche du votre qui vous sourit et vous aguiche du regard. Vous décidez de lui prêter attention et de lui faire la conversation. L’alcool aidant, vous vous surprenez à répondre à des questions vraiment personnelles...

→ Mais je t'en prie, assieds-toi donc... Tu tombes bien, je reprendrais bien un... un verre. Tu me l'offres ? J’ai l’air d’un type sympa ? Tu veux ton biberon, tu te le paies. C’est meilleur comme ça, crois-moi… Hey. Je t’interdis de me faire ce regard. Si tu pleures, je te noie dans ton mojito, ton kir fraise-banane ou toute autre saloperie fine que tu t’envoies en pensant avoir l’air sexy. Tu pleures déjà ? J’ai battu mon record. Et puis merde. Commande ce que tu veux, c’est pour moi. Mais bois-le en silence.

→ Une triple vodka pour moi, de façon au point où j'en suis tu sais, je suis plus tellement à ça près. Et puis de toute façon, ça aide à voir les choses plus belles, tu crois pas ? Je crois qu’on s’est pas bien compris, poupée. Tu sirotes ta gnôle en silence. Et pour le reste, tu te trompes. Tu ne verras pas les choses différemment. Ton regard ne compte pas. Tu ne comptes pas. Les choses sont naturellement belles, ou hideuses. Elles n’ont pas besoin de nous pour les voir. Si c’est dur à admettre, c’est parce que nous sommes tous fous. On veut se rassurer. Faire comme si le monde avait besoin de nous. C’est bon de l’accepter. De n’avoir besoin de personne. De ne blesser personne.
Tu veux que les choses soient belles ? Arrête de penser à ta gueule. Retire-toi du monde, et laisse faire. Laisse filer. A force, on ne sent plus rien.

→ Je bois souvent, moi, il faut croire que les choses ne sont pas si belles dans ma vie de tous les jours... Je crois que c'est à cause de l'amour, quelque chose comme ça. T'as déjà été amoureux, toi ? Une fois. Une seule. Et c’est fini. L’amour… L’amour. On lui accorde bien trop d’importance. Tu vois ? Tu n’es pas heureuse, et tout ce que tu trouves à te dire, c’est que personne ne t’aime. L’amour, c’est facile. Ça a bon dos. C’est ton excuse pour justifier ton malheur. Tu veux la vérité ? Vraiment ? Si tu aimes pour être heureuse, poupée, tu n’es qu’une égoïste. Ma femme, c’est moi qui l’ai quittée. Il y a deux ans. Je ne voulais pas qu’elle s’occupe de moi. Après l’accident. Tu n’es pas assez saoule pour ne pas avoir remarqué mon fauteuil roulant. Je l’aimais. Mais elle n’avait pas besoin de ça. Pas besoin de moi. Je ne veux pas qu’on prenne soin de moi. Qu’on m’ouvre les portes, qu’on me lave, qu’on me pousse. Ne t’avise jamais de pousser mon fauteuil. Je l’ai chassée de ma vie, parce que je l’aimais. Et elle s’est remariée. Tu comprends maintenant ? L’amour n’a pas grand-chose à voir avec le bonheur ou la beauté. C’est un arrachement. Une amputation volontaire.

→ Moi je suis amoureuse de mon professeur de psycho qui n'est plus mon professeur mais entre nous, c'est impossible. Un peu comme Romeo & Juliet, d'ailleurs, ce qui est assez drôle mine de rien. Tu fais quoi dans la vie, sinon ? C’est impossible parce que tu ne le veux pas vraiment. Avoue. Et oui, c’est drôle. Mais seulement de mon point de vue. Demain, quand je dessaoulerai, je rirai en pensant à toi. Et ce ne sera pas un rire heureux. Ce que je fais de ma vie ? J’étais en train de me le demander. A l’instant. Je suis maquilleur professionnel. Spécialisé dans les prothèses. Je crée des monstres. Les zombies. Les extra-terrestres. Tout ça. C’est-ce que j’aime. Faire vivre cette fanfare de faune impossible, histoire de faire trembler les petits couples dans les salles de cinoches et vendre du rêve aux gosses à l’imagination trop plastique. Je peins beaucoup pour peaufiner mes concepts. Mes murs sont placardés de portraits grandeur nature de mes créatures. Même si, depuis mon accident, je me repose plus sur la peinture digitale. C’est plus facile à gérer que du très grand format, pour quelqu’un qui ne peut pas se lever. Je fais aussi dans le maquillage plus classique. Mais c’est plus rare. Ma spécialité, c’est ce que j’appellerais la laideur formidable. Une beauté si tordue qu’elle vous jette sous la peau comme un millier de petites étincelles d’un bonheur coupable. La jouissance dans l’étrange. Le goût de l’improbable. Je peux poudrer le nez des starlettes et des golden-boys, mais d’autres le feront mieux que moi. C’est dans le monstre que j’excelle. J’ai trimé pendant pas mal d’années sur des séries B et des films d’horreur bas budget. Mais il n’y a rien que je regrette. J’ai même de l’affection pour les nanars de la science-fiction, dont je fais la collection dans ma cinémathèque perso. J’ai aussi bossé pour Docteur Who. Ça, c’est quand j’ai vraiment pu percer dans le milieu. Que mon nom a commencé à vouloir dire quelque chose. Wade, l’accoucheur des contrefaits. Personne ne m’appelle Lawrence. Beaucoup trouvent que mon nom ne me va pas, et personne n’ose m’appeler Larry. Mes proches m’appellent Renzo, pour Lorenzo- ma mère, espagnole, n’a jamais se résoudre à m’appeler par mon patronyme très britannique.

→ Oh c'est drôle ça. Enfin non, d'ailleurs, pas tellement. Moi je suis actrice, ça c'est drôle tu trouves pas ? Tu veux un autographe ? Ne gaspille pas ton encre. Utilise plutôt ton beau stylo pour recopier le dictionnaire. Si tu es vraiment actrice, ça te fera de bien d’étendre un peu ton vocabulaire.
Tu vois ? Ça, c’était drôle.

→ Je crois que je vais t'embrasser maintenant, j'en ai vraiment trop envie. Non en fait, j'en suis sûre, tiens. T'embrasses bien, ça va. Tu viens souvent ici ? Parce que j'ai l'impression que c'est la première fois que je te vois, et pourtant je suis une habituée. Je ne viens jamais ici. Mon fauteuil à roulé tout seul dans ce bar. Je crois qu’il a des goûts de prolo.  

→ Je vois. Mais, tu es venu tout seul ou tes amis sont dans le coin ? T'as des amis, pas vrai ? En général, quand je vais me saouler tristement aux côtés d’inconnus, je n’amène pas mes amis.

→ Et en dehors de tes amis, tu es célibataire ou pas ? Je suis divorcé, poupée. Et il s’est passé trop de choses dernièrement pour que j’aie envie de penser à tout ça. Je suis un putain d’handicapé. Mon propre corps m’a trahi. Je ne suis pas prêt. Et je ne sais même plus ce que je veux. J’ai épousé une femme merveilleuse. Nous avions beaucoup d’affection l’un pour l’autre. Sans elle, je me rends compte qu’il y a des choses que j’aurais dû oser plus tôt. J’dis pas que j’ai envie de jouer pour l’autre team. Je dis juste que je ne sais pas.

→ D'accord. Et tu vis chez tes parents ou tu as ton propre appartement ? Je ne vis plus chez mes parents depuis pas mal de temps, petite. Quand j’ai commencé mes vraies études de maquilleur FX. Faut dire que mes vieux n’étaient pas vraiment d’accord avec mes choix d’orientation. Il faut les comprendre. Ils étaient tous les deux dentistes. Il m’a fallu deux ans pour économiser de quoi payer mes frais d’inscriptions. Après, pendant ma scolarité, je bossais le soir dans un bar branché.

→ Super, on peut aller chez toi alors ? T’es sourde ou quoi ? Je ne suis pas prêt. Même pas sûr que tout fonctionne correctement. Maintenant, tu finis ton verre, et tu dégages de ma table.


Dernière édition par Lawrence A. Wade le Mer 4 Déc - 21:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 15:29

OMG OMG OMG OMG TU ES LAAAAAAAAAAA    
J'ai trop hâte de découvrir ton personnage! Rien que le métier, je le trouve trop cool! xD
Bienvenue sur TTR en tout cas, et n'hésites pas à me harceler de tous les côtés pour avoir des infos ou des conseils!   
J'ai envie de t'étouffer de bisous tellement je suis contente!  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 15:41

J'avoue le métier est super original ! toi aussi tu bosses sur doctor who avec Mercer et tout ?
BIENVENUUUE en tout cas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 15:49

@ Kenneth

Ouiiiiiii, et je suis là grâce à toi !  Merci encore de m'avoir fait découvrir ce forum, plus je l'y plonge, plus je l'aime, il fourmille de belles choses et d'inventivité ! (le fait qu'il y ait la catchphrase de Nine qui se balade sur les pages n'est pas pour rien à mon engouement x3)

Merci pour la bienvenue <3  Je n'hésiterai pas à te poser des questions pour que Larry soit bien en phase avec le forum et son contexte (j'en ai déjà une dans le coffre, que je formulerai bien ce soir) J'ai déjà quelques idées de lien à demander pour lui. J'espère que ça ira si j'ai choisi de faire un perso plutôt que de prendre un prévario.

Plein de bisous Rika <3 C'est un plaisir de te retrouver ici, et d'avoir pu découvrir ce forum de qualité.

@ Henry

Un grand merci pour cet accueil chaleureux  (...vos smileys sont fantastiques)
Contente que le métier plaise <3 Pour DW, voilà une riche idée... J'avais un début d'idée pour les Maraudeurs (parmi les questions que je dois poser), mais c'est quelque chose qui donne matière à réflexion.

Et, avant d'oublier, bravo pour le graphisme du forum, qui est tout simplement délicieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 15:59

Je t'avais dit que tu aimerais le forum!   Et pour les questions, pas de problèmes, on est tous là pour y répondre si tu as besoin! Et c'est chouette si tu as déjà des idées de liens, ça ne peut que ancrer ton personnage encore plus dans le forum!  
Bisouuus  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 17:39

bienvenue parmi nous ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 17:56

Bienvenue parmi nouuuus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 18:32

bienvenuuuuuue sur ttr ! bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 20:07

Lawrence A. Wade a écrit:
Et, avant d'oublier, bravo pour le graphisme du forum, qui est tout simplement délicieux.
Merciiii
Bienvenue parmi nous & bonne chance pour ta fiiiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Lun 2 Déc - 21:52

Bienvenue
je ne connais pas ta célébrité, mais c'est toujours sympa de voir de nouvelles têtes
bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Mar 3 Déc - 16:10

Ken
Merciiiiii <3 Comme tu as pu le voir, j'ai déjà abusé de mon droit de question dans mon p'tit sms de ce matin. x)

Roxanne, Juliet, Bonnie, Lola, Enzo
Un grand merci à tous pour mes messages de bienvenue.  Ayant achevé mes petites recherches sur l'une des facettes de Larry, je m'attelle à finir cette fiche bien rapidement. ^^

Bonnie
... cet avatar...  

Lola
De rien <3 Et le nouveau envoie aussi du pâté. **

Enzo
Merci pour la bienvenue ^^ Mister Randez est un journaliste/mannequin/acteur québécois, avec des origines espagnoles. Il a notamment prêté ses traits à Desmond Miles, l'un des personnages principaux du jeu Assassin's Creed x) Et il a aussi participé à la réclame pour des parfums Jean-Paul Gautier, qui doit être familière à plus de monde. http://www.youtube.com/watch?v=QoJYJJC0zpQ
*fait de la pub -> *
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Mar 3 Déc - 18:30

BIENVENUUUUUUE !
Et super choix de métier *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Mar 3 Déc - 20:50


Bienvenue parmi nous !
Le métier est juste énorme, je plussoie

Bon courage pour ta fichette heart
& si tu as des questions n'hésite pas à contacter n'importe quel membre du staff Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Mer 4 Déc - 21:21

bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Mer 4 Déc - 22:10

J'aime trop tes réponses aux questions! On imagine tellement bien ton personnage!  
Le reste de ta fiche promet d'être super!  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Mer 4 Déc - 22:32

Rachel, merciiiii <3 cool que le métier te plaise ! Hehehe, si quelqu'un veut un makeover en zombie, vous êtes les bienvenus !

Paloma, merci, c'est un plaisir de voir que le métier plait et parait vraisemblable ! je n'hésiterai pas si des questions viennent s'ajouter à mon lot ^^

Jordan, merci pour la bienvenue <3

Merci Kenny <3 Je suis drôlement contente que le début te plaise. (lol tu as vu, c'est un homme charmant... je suis pas bonne à jouer des gens gentils)



PS : quel éclatement de couleurs dans ces chevelures roses et bleues, j'aime !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Mer 4 Déc - 23:52

Bienvenue parmi nous,
bon courage pour ta fiche !

J'aiiiiiiiime le métier
J'ai envie de me refaire ttes les saisons de Face Off du coup !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Dim 8 Déc - 22:04

bienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Dim 8 Déc - 22:13

C'est ton dernier jour pour terminer ta fiche, veux-tu un délai ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Dim 8 Déc - 22:15

Bonsoir Carolyn,

Je te remercie pour ton message de relance ^^ Je suis en train de rédiger mon texte final. J'aurai fini dans la nuit. Je pense néanmoins dépasser minuit... donc techniquement il s'agit d'un délai, je crois xD

A très bientôt.

(et merci Sonje et Stephen pour la bienvenue ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Dim 8 Déc - 22:58

Hoho c'est pas un délai non
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Dim 8 Déc - 23:38

Merci. inlovee 

Et voilà ma fiche terminée. Et avant minuit, tant mieux (à minuit, je me transforme en citrouille... et les citrouilles, ça écrit comme des courges *rires enregistrés* ->).

*file dans la section de déclaration de fiches*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Dim 8 Déc - 23:45

Ma petite citrouille! xD  

Je ne vais pas te faire languir plus longtemps, je viens de lire ta fiche et j'aime toujours autant ta façon d'écrire. J'ai hâte de voir ton Lawrence en pleine action!  

Je te valiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiide. 

Je t'envoie un petit MP d'intégration dans très peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   Dim 8 Déc - 23:59

(je suis en train d'imaginer quelqu'un tenter de surnommer Lawrence "petite citrouille"... à tes risques et périls xD)

C'est un plaisir de voir que la lecture t'a été agréable. Je suis un petit peu rouillée, mais c'est l'occasion de se relancer pour de vrai !

Merci pour la validation.  

Je me dirige ASAP vers les sections de demande de lien pour intégrer au mieux Renzo à la trame de cet univers. Je crains devoir te dire que tu ne seras pas épargnée. inlovee
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LAW - Peace will come to me   

Revenir en haut Aller en bas
 
LAW - Peace will come to me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Peace and Love, mon frère [qui veut]
» Elias Nirvana Blackburn ◄ Peace of dream
» Peace, man !
» PEACE OF MIND ► SOA
» [Réservé] La Maîtrise du Soru

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: