Partagez | 
 

 (m) LEONARDO DI CAPRIO ; nothing left to lose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: (m) LEONARDO DI CAPRIO ; nothing left to lose    Sam 10 Aoû - 23:54

Garrett Ivan
Fitzgerald

40 ans; hétérosexuel;
talentueux jaloux perfectionniste mysogyne créatif possessif
. . . . . . . . . . . .

pourquoi prendre ce personnage ? Parce que c’est un personnage intéressant pardi, comme tous les autres cela dit, mais ce qui pour moi est le plus cool à développer, c’est sa relation avec sa femme, et son côté mysogyne. Les persos comme celui-ci promettent de longs rps et une évolution travaillée vers le pire ou le meilleur dans tous les cas on ne s’ennuie pas avec eux et c’est pour ça que je vous recommande vivement de le tenter si il vous intéresse. Je l’imagine personnellement en Leo, mais je suis ouverte à toute proposition d’avatar de votre part, il faut que vous soyez à l’aise avec le personnage surtout.

sum-up
Garrett Fitzgerald, tout le monde le connaît. Réalisateur à succès, maître dans l’art de la science fiction, souvent salué par la critique, et père de trois enfants, il est la perfection sur papier glacé, mais il possède également une part d’ombre qui colle finalement assez tristement au personnage. Bien que les tabloïds se soient régulièrement intéressés à son histoire, il n’a jamais évoqué son enfance, et pour cause, sa mère avec qui il vivait seul l’a abandonné dès son plus jeune âge, le laissant l’attendre sur un banc à la sortie d’un magasin pour ne finalement jamais revenir le rechercher. Sans famille, il fut placé aux soins de service sociaux qui lui offrirent une éducation rudimentaire mais convenable. Très jeune, il se passionna d’ailleurs assez rapidement pour le cinéma et l’écriture, et si il n’a pas vraiment eu la chance d’étudier dans une grande école de cinéma, il a poursuivi l’option assidûment à l’université de Londres tout en suivant un cursus de littérature basique. C’est en se démarquant lors de concours d’écriture, et dans ses projets artistiques qu’il a finalement attiré l’attention de la BBC. De projets en projets, il a acquis une certaine célébrité devenant l’un des réalisateurs britanniques en vogue du moment, filmant aussi bien en Angleterre qu’aux états unis. Il s’est vite démarqué par son style particulier, mais fut souvent attaqué sur sa vision de la femme, par les féministes, les critiques ayant été plutôt légères jusqu’à ce que son dernier film déclenche une véritable polémique et soit assassiné par la critique. Après que le projet des maraudeurs lui soit passé sous le nez au profit de sa propre femme, le réalisateur dans la descente a vu son mariage se consumer par la jalousie qu’il éprouvait face à la réussite de son épouse qui avait pourtant toujours vécu dans son ombre auparavant.

katharine preston (w/ carey mulligan)
Garrett et sa femme se sont rencontrés assez jeunes. Elle étudiait toujours dans une grande école de cinéma alors qu’il venait y présenter une conférence en tant que réalisateur accompli. Ce fut le coup de foudre entre eux, et assez rapidement ils sont sortis ensemble. Katharine était une fan inconditionnelle du travail de Garrett et c’est dans cette perpétuelle admiration qu’elle a vécu de nombreuses années, buvant ses paroles, l’accompagnant aux soirées, le regardant collectionner les récompenses avec un regard tendre. Touchée par son histoire, elle l’a soutenu et compris sans doute mieux que beaucoup de gens. Ils se sont mariés, ont eu trois enfants, et une vie assez agitée mais préservée qu’il protégeaient du mieux qu’ils pouvaient des médias, tout en affichant la perfection du couple d’artistes qu’ils étaient. Tout ça jusqu’à ce qu’ils visent tous les deux le même projet. Les Maraudeurs, une nouvelle saga, dérivée de la tellement célèbre suite de livres Harry Potter, Garrett n’a pas supporté de voir sa femme se faire attribuer la réalisation du projet. Si ils au début, les deux réalisateurs ont tout fait pour atténuer les tensions qui agitaient régulièrement les repas du soir, les critiques assassines qui ont suivi la sortie du dernier film de Garrett ont achevé d’envenimer la situation. Sa femme réussissait finalement quand lui voyait son monde s’effondrer. Elle a tenté de le soutenir malgré son emploi du temps chargé, a pardonné la violence de ses propos, les verres d’alcool de trop, jusqu’à ce qu’il ne la trompe. Aujourd’hui Katharine a décidé de divorcer et le couple vit séparément. Katharine avec les enfants et Garrett seul.
henry simon howard (w/ david tennant)
Henry et Garrett se connaissent depuis assez longtemps, Henry étant le mari de la sœur décédée de son ex femme. Si Katharine a toujours eu une relation un peu bipolaire avec son beau frère, Garrett lui l’a toujours apprécié le trouvant cultivé et intéréssant. C’est donc assez régulièrement qu’il a fait appel à son savoir de psychiatre pour paufiner parfois le scénario d’un film ou rendre plus réaliste un personnage atteint de psychose. Bon amis, Garrett l’apprécie d’autant plus maintenant qu’il ne vit plus avec Katharine, une part de lui cherchant à l’agacer sans doute. Toujours est il qu’il a beaucoup aimé le dernier livre publié par Henry et qu’il aimerait énormément l’adapter au cinéma, il ne lui reste donc plus qu’à lui parler de tout ça.
juliet kathelyn russell (w/ billie piper)
Fou de rage contre sa femme, et sans doute plus qu’aviné, Garrett s’est retrouvé comme dans un mauvais concours de circonstances dans le même bar que Juliet, l’une des actrices employées par Katharine. La blonde elle aussi sous l’emprise de l’alcool, semblait alors une cible presque facile pour atteindre sa femme. L’air vague et triste, son alcoolémie élevée ne la rendait plus vraiment consciente de ses actes et c’est presque trop facilement qu’après un ou deux verres de plus et quelques conversations existentielles sans sens elle s’est laissé faire par Garrett pour finalement éclater en sanglots après coup en réalisant qu’elle venait de coucher avec le mari de sa patronne et un ami de la famille d’Henry. Prise de remords elle a supplié le réalisateur de jamais en parler et dans un élan de compassion il le lui a promis, mentant sur l’identité de l’actrice avec laquelle il avait couché lorsqu’il cracha à Katharine excédé et coupable qu’il l’avait trompé.
edward paul stevenson (w/ bradley cooper)
Garrett et Edward se connaissent de vue en soirée, ont sans doute partagé une coupe de champagne et une conversation sur le dernier film de Katharine mais rien de vraiment notable en fin de compte. Tout ça c’était bien sûr avant le divorce de Garrett qui est venu s’installer à Fulham dans la maison juste à côté de celle d’Edward. Les deux sont de bons voisins, si on passe sous silence le fait qu’Edward s’envoie en l’air avec son ex femme. Nul doute que Garrett serait ravi d’apprendre la nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LEONARDO DI CAPRIO ; nothing left to lose    Ven 9 Mai - 18:09

A reposter avec Katherine. Eventuelles mise à jour à faire, avec la sortie du film et son obligatoire succès.
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LEONARDO DI CAPRIO ; nothing left to lose    Mar 20 Mai - 21:57

je le déplace dans mon bureau pour le revoir très rapidement dans la semaine
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Invité
Invité

MessageSujet: Re: (m) LEONARDO DI CAPRIO ; nothing left to lose    Dim 19 Oct - 19:27

Garrett Ivan
Fitzgerald

âge: 40 ans
date et lieu de naissance: 30 novembre 1974
orientation sexuelle: hétérosexuel
statut marital: divorcé
occupation: réalisateur
habite à: fulham, londres

Pourquoi prendre ce personnage ? Parce que c’est un personnage intéressant pardi, comme tous les autres cela dit, mais ce qui pour moi est le plus cool à développer, c’est sa relation avec sa femme, et son côté mysogyne. Les persos comme celui-ci promettent de longs rps et une évolution travaillée vers le pire ou le meilleur dans tous les cas on ne s’ennuie pas avec eux et c’est pour ça que je vous recommande vivement de le tenter si il vous intéresse. Je l’imagine personnellement en Leo, mais je suis ouverte à toute proposition d’avatar de votre part, il faut que vous soyez à l’aise avec le personnage surtout.

talentueux jaloux perfectionniste mysogyne créatif possessif

Background story Garrett Fitzgerald, tout le monde le connaît. Réalisateur à succès, maître dans l’art de la science fiction, souvent salué par la critique, et père de trois enfants, il est la perfection sur papier glacé, mais il possède également une part d’ombre qui colle finalement assez tristement au personnage. Bien que les tabloïds se soient régulièrement intéressés à son histoire, il n’a jamais évoqué son enfance, et pour cause, sa mère avec qui il vivait seul l’a abandonné dès son plus jeune âge, le laissant l’attendre sur un banc à la sortie d’un magasin pour ne finalement jamais revenir le rechercher. Sans famille, il fut placé aux soins de service sociaux qui lui offrirent une éducation rudimentaire mais convenable. Très jeune, il se passionna d’ailleurs assez rapidement pour le cinéma et l’écriture, et si il n’a pas vraiment eu la chance d’étudier dans une grande école de cinéma, il a poursuivi l’option assidûment à l’université de Londres tout en suivant un cursus de littérature basique. C’est en se démarquant lors de concours d’écriture, et dans ses projets artistiques qu’il a finalement attiré l’attention de la BBC. De projets en projets, il a acquis une certaine célébrité devenant l’un des réalisateurs britanniques en vogue du moment, filmant aussi bien en Angleterre qu’aux états unis. Il s’est vite démarqué par son style particulier, mais fut souvent attaqué sur sa vision de la femme, par les féministes, les critiques ayant été plutôt légères jusqu’à ce que son dernier film déclenche une véritable polémique et soit assassiné par la critique. Après que le projet des maraudeurs lui soit passé sous le nez au profit de sa propre femme, le réalisateur dans la descente a vu son mariage se consumer par la jalousie qu’il éprouvait face à la réussite de son épouse qui avait pourtant toujours vécu dans son ombre auparavant.

© mummy-daydream@lj
Prénom Prénom Nom
personnage joué ou pévario libre
w/ Avatar


Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah

Prénom Prénom Nom
personnage joué ou pévario libre
w/ Avatar


Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
© nadya149@lj
© nadya149@lj
Prénom Prénom Nom
personnage joué ou pévario libre
w/ Avatar


Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah

Prénom Prénom Nom
personnage joué ou pévario libre
w/ Avatar


Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
© chaoticroad@lj
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: (m) LEONARDO DI CAPRIO ; nothing left to lose    

Revenir en haut Aller en bas
 
(m) LEONARDO DI CAPRIO ; nothing left to lose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 03. This is the way you left me
» Jane ❝ when you have nothing, we have nothing to lose ❞
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» RMT pashmilla don't left me down (console)
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2013-2014-
Sauter vers: