Personne à contacter en cas d'urgence [Stephen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Personne à contacter en cas d'urgence [Stephen]   Dim 14 Avr - 23:38

« June… June ouvre les yeux, je sais que tu es réveillée. » Je grimace et finis par sourire lorsque mes paupières se soulèvent et que je croise le regard de Curtis. Sa main glisse sur ma joue, délicatement, tremblante. Elle s’égare sur mes lèvres, je dépose un baiser léger sur son index. Je n’arrive pas à émerger. Que s’estil passé ? J’étais au casino et… « OH PUTAIN DE MERDE CE CONNARD M’A POUSSEE DANS LES ESCALIERS ! » je m’écrie en me redressant. « MEEEEERDE ! » Mon épaule… me fait un mal de chien ! Cette fois je suis bien réveillée, je me souviens de tout 8 j’étais au Casino, j’allais faire mon rapport à Bart sur Poney, lui dire qu’il avait été très sage et tout le blabla, et surtout venir chercher mon salaire quand ce type est sorti de nulle part en vociférant. Soit disant il voulait parler au patron et il allait le faire tout de suite ! Autant dire que la secrétaire de Monsieur Bartholomew était plutôt paniquée. J’ai tout naturellement appelé Curtis pour lui demander de venir calmer l’opportun. Qui m’a poussée dans les escaliers alors que je raccrochais le téléphone. « OH LE CON ! » Curtis fronce les sourcils et me force à me rallonger. J’obtempère en gémissant de douleur et serre maladroitement sa main. « Fais attention, ton épaule s’est démise. Tu as aussi une petite commotion apparemment sans gravité et une cheville bien enflée. Ça aurait pu être pire June. » Je le fixe sans rien dire. Je sais. Mais ce n’est pas de ma faute cette fois. J’ai eu de la chance mais j’ai mal même si d’après Curtis ce ne sont que quelques contusions sans gravité. Je somnole à cause des médicaments et il reste avec moi pendant encore un moment. J’écoute à peine le médecin qui me répète exactement les mêmes choses. Commotion sans gravité mais épaule démise qui a été remise en place pendant que je comatais. Bon, pas de quoi en faire un plat. Cheville bien amochée mais rien de grave non plus juste une entorse un peu vicieuse. Mais je dois rester en observation. « QUOI ?! Attendez, vous ne pouvez pas me garder ! Je veux rentrer chez moi ! » Le regard de Curtis m’interromps et je me recroqueville en riant nerveusement. « Je repasserais tout à l’heure, je vais dire au patron que tu vas bien. » Il s’en va sans même m’embrasser, forcément ce crétin de médecin qui reste là ne va pas l’aider à être moins timide ! Je croise les bras et regarde le plafond. « Nous avons appelé les personnes à contacter en cas d’urgence Miss Foster. Votre cousine ne répondait pas. Mais le second numéro si. Il arrivera certainement dans quelques minutes. » Je hausse un sourcil. « Le second numéro, mais qui c’… » Oh merde. Il va me tuer. J’en suis sûre. Déterminée à m’échapper, j’essaye de sortir du lit. Mais sans succès, je suis assommée par les narcotiques, de la morphine ou un dérivé sûrement. Je soupire et fixe le plafond blanc et immaculé. Je somnole, j’ai mal, de manière diffuse mais ce n’est pas encore trop fort, j’ai eu de la chance. J’ai du mal à réaliser encore ce qu’il s’est passé. Il aurait pu me tuer. Si j’étais mal tombée, si… Mon estomac se tord et je gémis. J’ai envie de vomir, j’ai la tête qui tourne. Des voix. J’ouvre les yeux. Des voix d’hommes. « Je peux la voir maintenant ? » Stephen. Je plisse le nez et me redresse. Je ne vais pas y échapper, autant avoir l’air plutôt bien et en bonne santé. Je sors mon plus grand sourire et attends. « Bordel June ! » Je penche la tête sur le côté. Ça faisait longtemps. Un mois. Depuis que je l’ai interrompu avec Sloan. Je me souviens que lorsque je suis sortie et que Curtis m’a ramenée à la maison, je lui ai sauté dessus pour oublié. Mais cette fois je lui ai juste demandé de me mordre. J’avais besoin d’avoir mal, j’en avais tellement besoin ! Je l’ai presque supplié, je ne voulais pas pleurer de me sentir si seule, incapable de partager la complicité qui lie Stephen et Sloan. « Bonjour Stephen. Fallait pas te donner la peine de venir, comme tu peux le constater je vais parfaitement bien et toi tu devrais être au boulot. » Je cesse de le regarder et ferme les yeux. « Si tu pouvais leur dire de me laisser sortir ça m’arrangerait. Je n’aime pas les hôpitaux. » Je veux qu’il me sorte d’ici. Je veux qu’il me laisse tranquille et qu’il retourne auprès de son « ex ».

U.C


Dernière édition par June L. Foster le Ven 19 Avr - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Personne à contacter en cas d'urgence [Stephen]   Jeu 18 Avr - 23:51


✖ JUNE FOSTER & STEPHEN XENOS ✖
« Oxford # Pear Tree # radcliffe's hospital »
Je me réveille avec difficulté et m'avance vers la salle de bain. Debout devant le lavabo avec l'eau qui coule, j'ai un moment de panique totale, comme le sentiment d'être complètement désorienté. Mon coeur cogne à toute vitesse tandis que mes paupières encore collées essayent de cligner pour ajuster ma vision. Je n'arrive pas à comprendre ce qui m'arrive, pourtant, je dois rapidement prendre mes esprits car je suis déjà en retard pour mon premier cours de la matinée. Seulement, je reste immobile face au miroir écoutant le bruit de l'eau qui coule dans le lavabo, et je vacille contre le rebord froid de la vasque. Je souris à mon reflet l'espace d'un instant; puis je me passe de l'eau abondamment sur le visage. Les lendemains de cuite sont difficiles à passer, mais il faut assumer le fait que je prends de l'âge, et que je n'ai plus l'estomac de mes vingt ans. Les minutes défilent, et je suis toujours en retard... Je parviens rapidement à me laver, m'habiller et boire mon café. Même si mes élèves ont l'habitude de ma ponctualité légendaire, j'essaye de faire un effort chaque matin pour éviter d'être trop en retard, et bien sûr, je n'y arrive pas! Je suis parfois pire qu'un étudiant, le dernier arrivé et le premier sorti ! Je dévale les marches du perron de mon bâtiment lorsque je reçois un appel d'un numéro masqué. « Mr Xenos bonjour! Je suis une infirmière du Radcliffe's Hopital, et nous avons une patiente, June Foster. Sa cousine n'est pas joignable, et vous êtes la seconde personne à contacter en cas d'urgence. Pouvez-vous venir rapidement à l'hôpital? » Je me fige sur place lorsque j'entends le prénom de June. Même si j'avais imaginé de nombreuses fois cette scène, je ne m'attendais pas à la vivre. Ma gorge se serre et je n'arrive pas répondre à l'infirmière. « Mr Xenos? » Je secoue la tête vivement afin de reprendre conscience de ce que l'infirmière vient de me dire. « Hum, oui j'arrive tout de suite. Merci » Je raccroche, et me dirige au garage. Je m'arrête un instant pour reprendre mes esprits, de ne rien faire de stupide. Après un mois sans nouvelles de June, j'apprends qu'elle est à l'hôpital. Si jamais je mets la main sur la personne qui la mise dans cette situation, je jure qu'il sera dans un pire état qu'elle. Je suis certain que c'est l'un de ses gars qui l'a envoyé à l'hôpital; jamais elle ira en étant consentante même avec un surplus d'alcool ou de drogues! J'enfourche ma moto et je me rends à l'hôpital, inquiet de connaître la condition de June.
Le vrombissement de ma moto s'arrête lorsque j'arrive aux abords de l'hôpital. Je suis définitivement en retard pour mon cours; je me souviens que Bonnie est présente à ce cours, alors je lui envoie rapidement un message pour lui dire que je serai absent afin qu'elle prévienne ses camarades. Je ne prends pas le temps pour prévenir l'administration, j'aurais affaire avec eux plus tard. Mes pas me mènent tout droit à l’accueil afin de retrouver June au plus vite. « Bonjour, je suis Mr Xenos. On vient de m'appeler pour l'une de vos patientes, June Foster. Puis-je la voir? » L'infirmière regarde son registre sur l'ordinateur, et me souris délicatement. Bordel, cela veut dire quoi ce sourire?! « Elle va bien?! » L'infirmière me sourit à nouveau, et me dit que le médecin va tout m'expliquer! Merde, elle n'est pas capable de me dire ce qu'il se passe! Est-ce si grave qu'elle ne puisse rien me dire? Des multiples scénarii tergiversent dans ma tête, sans qu'aucun ne soit un happy ending. Je ne suis pas rassuré, d'autant plus que je n'ai pas vu June depuis son interruption lorsque j'étais avec Sloan. L'infirmière me mène au médecin de June et je m'empresse de savoir comment elle va. « Est-ce que June va bien? Donnez moi des réponses, je vous en prie! » Le médecin me regarde avec un oeil compatissant. Oué, cool, maintenant j'ai envie de te frapper de me regarder comme ça si tu ne me donnes pas rapidement des nouvelles de June! Mon poing se ferme instantanément, afin de me calmer. « Rassurez-vous tout va bien. Elle a eu l'épaule démise, une cheville enflée mais sans entorse, et une commotion sans gravité. » Je serre la mâchoire; qui a osé la mettre dans cet état là. « Je peux la voir maintenant? » Il n'a pas intérêt de refuser ma demande, je n'accepterai pas un non pour une réponse. D'ailleurs, il jette un coup d'oeil à une porte à moitié ouverte; sûrement la chambre de June. Je n'attends plus sa réponse et je m'avance d'un pas décidé dans cette chambre d’hôpital. J’aperçois June sur le lit, me fixant avec ce léger sourire narquois, dont elle seule à le secret. « Bordel June! »

U.C.
Revenir en haut Aller en bas
 
Personne à contacter en cas d'urgence [Stephen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Stephen Weiss
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Chacun sa route chacun son chemin ♫ [ Libre 1 Personne ]
» J'ai peur...il n'y a personne?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: