caromille ○ i can make you glad you came

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: caromille ○ i can make you glad you came   Jeu 21 Mar - 13:54

Assise derrière la table qui me sert de bureau, je relis mes notes, le pli sur mon front démontrant toute ma concentration. Je suis heureuse d’être revenue chez moi. Oxford m’a manqué le peu de temps que je l’ai quittée. Partir à Londres était une mauvaise idée sans aucun doute, ça ne m’a rien apporté à part une dépression et un intense vide sexuel –malgré la présence (trop) discrète de Lysander et d’autres superbes mâles en tenues moulantes de danse. Je roule des yeux avant de replonger dans mes papiers. Je dois oublier toute cette vague d’hormones qui me submerge depuis quelques mois déjà (et le rêve de cette nuit ne fait rien pour arranger ça). Je ferme un instant les yeux pour me reperdre dans les méandres sulfureux de ma mémoire. Chaleur, couinement, un toussotement me fait revenir sur terre, je lève brusquement la tête, écarlate à l’idée d’avoir été prise sur le fait. Mes pulsions s’évanouissent instantanément. Dans l’encadrement de la porte, le visage de Camille fixe le mien. Je me lève d’un bond et me précipite vers lui, tentant d’ignorer la moiteur désagréable qui s’est désormais installée sous ma chemise et ma jupe. « Camille ! Je suis tellement contente que tu aies accepté de venir ! » Je me félicite intérieurement d’avoir convié mon… ami pour qu’il fasse part de son expérience dans le monde du show business à ma classe. Officiellement bien sûr. Bien que mes véritables motivations soient aisées à deviner, je m’en tiens à mes plans d’éducatrice. Je sers ses mains dans les miennes et m’approche de lui pour presser ma joue contre la sienne, agréablement fraîche. « Tu as fait bon voyage ? » Il hausse les épaules d’un air las. « Je suis content d’être là aussi, même s’il est assez improbable qu’une seule personne de cette classe arrive au même stade que moi un jour, c’est beau de donner de l’espoir aux jeunes ! Oh, tu sais, c’est toujours pareil, y avait des embouts mais ça allait, j’aime bien conduire… » Ben tiens. Un sourire aux lèvres, je constate avec tendresse que Camille n’a rien perdu de sa folie des grandeurs. Je crois qu’il aime la célébrité encore plus que moi et ce n’est pas peu dire. J’aurais voulu avoir les mêmes opportunités que lui. « Comment ça va toi sinon ? » Je manque de lâcher un « horny » mal placé mais je le retiens de justesse. « Moi ça va. Un peu dépassée, si un jour on m’avait dit que je donnerai des cours. » Je laisse échapper un petit rire tout en déposant la feuille d’appel sur le premier table pour que chaque élève la signe. Plus question d’enseigner à des touristes comme Lucy Thompson, au bout de trois absences non justifiées, l’élève sera renvoyé de la chorale. Je m’assoie sur le bord de mon bureau. « On a un peu plus de vingt minutes avant le début du cours, qu’est-ce que tu veux faire ? » J’écarte imperceptiblement les cuisses sans même m’en apercevoir. « Hm… Montre-moi ce que tu fais faire à tes élèves ? Pour que je sache quoi leur dire ! Parce que si vous faites que des semaines Lady Gaga et Britney Spears, ce qui est très bien, ne me méprends pas, ça risque d’être un peu éloigné de mon expérience professionnelle. J’espère que t’en as au moins un ou deux capable de chanter Defying Gravity… » Il une gorgée de café pendant que je rassemble le listing des performances de ce mois-ci. Sans vouloir me vanter, je dois avouer que les styles musicaux sont plutôt variés, de Grease à Joan Jett, en passant par Selena Gomez et Metallica. « Voilà, cette semaine ça sera à toi de choisir le thème, bien sûr, tu es notre invité. Tu pourras les juger même si tu en connais la plupart. Ils sont bons, tu connais mon amour de l’excellence. » Je bats des cils en lui tendant mon dossier. Il le survole du regard et s'exclame «  Bon boulot, j’aurais préféré t’avoir toi comme prof à l’époque !!!  » J'esquisse un mouvement de la main en gloussant « Arrêeeete, Ophelia était pas si mauvaise.  » Mais au fond, il n'est pas difficile de voir que je suis flattée. J'ai toujours eu beaucoup d'estime pour Camille et pour son talent, alors entendre un tel compliment sortir de sa bouche -même si je sais qu'il n'est pas totalement objectif- me fait très plaisir. «  Dis ça te dit qu’on leur chante un truc en duo pour leur montrer ce que c’est que savoir chanter ?  » Je tape dans mes mains avec excitation, « Oh ouiiiiii oui oui oui bonne idée ! Qu'est-ce que tu veux chanter ? Tu es l'invité, c'est toi qui choisi !  » Mes yeux brillent d'impatience, ça fait tellement longtemps qu'on a pas fait de duo tous les deux.

uc.


Dernière édition par F. Carolyn Stowe le Ven 14 Juin - 12:18, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: caromille ○ i can make you glad you came   Mar 2 Avr - 16:14

Je me gare sur le parking d’Oxford, descends de ma voiture et la ferme. Ça fait un bon bout de temps que je ne suis pas revenu à la fac. J’ai fait un bon nombre de trucs depuis et les études d’histoires de l’art que je faisais à 18 ans sont un lointain souvenir. Un souvenir ni particulièrement heureux ni particulièrement malheureux d’ailleurs. Je suis juste passé à autre chose. Et les embrouilles drama queeniennes ne me manquent pas, loin de là. Les trouble makers non plus d’ailleurs. J’ai fait aujourd’hui tout ce chemin depuis Cambridge pour retrouver mon amie Carolyn Stowe, en charge du glee club. Je suis censé montrer aux nouvelles recrues ce que l’on peut devenir lorsqu’on a été le meilleur du club, toutes générations confondues. Je trouve sans problème mon chemin jusqu’à la salle qui abrite les activités artistiques. Les choses n’ont finalement pas tant changées depuis mon départ. Je suis un peu en avance, Caro est seule dans la salle. Je toque à la porte et toussote pour attirer son attention. « Camille ! Je suis tellement contente que tu aies accepté de venir ! » Je lui claque une bise. « Je suis content d’être là aussi, même s’il est assez improbable qu’une seule personne de cette classe arrive au même stade que moi un jour, c’est beau de donner de l’espoir aux jeunes ! » « Tu as fait bon voyage ? » Je hausse les épaules et soupire. « Oh, tu sais, c’est toujours pareil, y avait des embouts mais ça allait, j’aime bien conduire… » Un court silence s’installe. « Comment ça va toi sinon ? » « Moi ça va. Un peu dépassée, si un jour on m’avait dit que je donnerai des cours. » Je hausse les épaules sans rien répondre. Je suis plutôt d’accord sur le principe cependant. Je n’aurais pas parié une livre il y a un an que je trouverai Carolyn prof à Oxford. L’idée qu’elle le soit me fait d’ailleurs toujours sourire même si je ne me moquerai certainement pas d’elle. Je préfère qu’elle soit prof plutôt que dans une école avec l’ami Lysander. « On a un peu plus de vingt minutes avant le début du cours, qu’est-ce que tu veux faire ? » Je réfléchis quelques secondes. « Hm… Montre-moi ce que tu fais faire à tes élèves ? Pour que je sache quoi leur dire ! Parce que si vous faites que des semaines Lady Gaga et Britney Spears, ce qui est très bien, ne me méprends pas, ça risque d’être un peu éloigné de mon expérience professionnelle. J’espère que t’en as au moins un ou deux capable de chanter Defying Gravity… » Je sors de mon sac un thermos de café et bois une gorgée en attendant patiemment que mon amie sorte ses programmes. « Voilà, cette semaine ça sera à toi de choisir le thème, bien sûr, tu es notre invité. Tu pourras les juger même si tu en connais la plupart. Ils sont bons, tu connais mon amour de l’excellence. » Je jette un œil au dossier qu’elle me tend. C’est éclectique, c’est le moins qu’on puisse dire mais étant donné que le glee cub est censé former à toutes les sortes de musiques, c’est plutôt une bonne idée. J’adresse un sourire à Caro. « Bon boulot, j’aurais préféré t’avoir toi comme prof à l’époque !!! » Je réfléchis rapidement à ce que nous pourrions faire de la séance. « Dis ça te dit qu’on leur chante un truc en duo pour leur montrer ce que c’est que savoir chanter ? »

uc.
Revenir en haut Aller en bas
 
caromille ○ i can make you glad you came
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» 02. Glad You Came Back
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» you make me shine ▲ shane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: