Hey Blondie, viens par ici ! ◈ Aranzel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: Hey Blondie, viens par ici ! ◈ Aranzel   Dim 17 Mar - 16:41

    Là à marcher au beau milieu d'une rue déserte, j'avais besoin de prendre un peu l'air, m'aérer. J'avais beau tenter de me rappeler comment j'avais quitté Londres, pourquoi je me retrouvais si soudainement à Oxford, rien ne me revenait à l'esprit. Il était bien trop embrumé par la fumée des joints que je m'étais fait, et par les grammes d'alcool que je m'étais enfilée. Les mains dans les poches, je fouillais voir ce qu'il y restait. Que de l'argent. Des gros billets. Pas de petits sachets, ni de petites pilules. Fallait que je me réveil pourtant. J'avais cours dans quoi ? 3h ? Alexander me tirerait les oreilles si je ratais encore un cours de pratique. Je me donnerais bien quelques claques sur les joues, mais pour ca l'aurait fallu que j'arrive à coordonner correctement mes mains afin d'éviter de me foutre un doigt dans l'oeil. De toute façon, pour ce que ca m'aurait aidé... C'est pas ca dont j'ai besoin, là une petite ligne de coc, ca serait parfait. Pour ca par contre, ah oui là, ma mémoire fonctionne bien ! Savoir où se fournir peu importe l'heure, peu importe le jour, peu importe l'endroit, c'était devenu comme une seconde nature chez moi... D'autant plus que je me trouvais dans la ville de mon fournisseur principal, et malheureusement aussi, de sa pétasse de fille. J'appelai un taxi et montai dans le premier qui m'accepta au sein de son humble demeure. « Direction casino... Vous savez le grand la.. dans cette grande rue avec plein plein de gens dedans...» Je tombais amorphe sur la banquette arrière, faisant une confiance aveugle à mon chauffeur. Peut être que je me montrais irresponsable, comme toujours, mais il avait très bien compris ma requête et il me réveilla même poliment une fois arrivé... Ou peut être pas très poliment en fait. Avant de donner son argent à ce con, je tentais de regarder la gueule que j'avais dans le rétro. Je n'allais certainement pas me rendre à l'intérieur du casino avec cette tronche là. C'est drôle, mais me fournir en drogue doit être l'un des seuls moments où je me souci d'avoir une apparence plus ou moins correcte. Je tendis les quelques billets au pauvre type qui commençait à s'impatienter, et me dirigeai vers la ruelle qui offrait une entrée privée dans le casino. Entrée privée signifiant ici entrée vers l’illégalité... « Tiens Gros Bill ! Tu voudrais pas aller me chercher un petit.. tchouk tchouk, tu vois ? Et je te remplace en attendant ! » J'gonflais mes poumons, affichant bien ma poitrine déjà imposante, croisais les bras, et prenais son air hautain genre indestructibleman. Oui oui, les effets de mes débordements se font toujours ressentir... Bien que je sois une habituée, il n'allait pas me laisser passer vu mon état.

    Au bout de la ruelle, un bruit de poubelle tombant au sol se fit entendre, attirant mon attention sur l'individu fautif. « Regarde gros bras, j'ai un sauveur ! » Cette masse de muscle à coté de moi n'allait décidément pas être mon homme. Hulk pas bouger. Hulk rester là. Hulk donner coup de pied dans l'cul d'la droguée si elle pas bouger. Pff, peu importe que je puisse contribuer à sa paye, ce bonhomme la ne cèdera pas... « Hey Blondie, viens par ici ! » Je mettais fin à mes pitreries dans un dernier rire, tentant de voir qui pouvait bien être... ce mec ? cette fille ? J'vous avouerez que là, j'aurais pas su dire. J'avançais de deux trois pas, une main appuyée contre le mur pour éviter de m'affaler par terre comme une merde. J'essayais de mieux voir l'inconnu, mais avec la drogue, l'alcool, je commençais plutôt à avoir mal au crâne à me forcer de concentrer ma vue comme ca. Arrivée à sa hauteur, je tente d'ouvrir le dialogue, lui demandant difficilement s'il ne pourrait pas... vous voyez...tchouk tchouk quoi... En plus, je l'ai déjà croisé aux Beaux Arts. Y a pas une connerie solidarité entre artiste ou un truc dans le genre ? Parce que dans les circonstances présentes, j'en abuserai bien... Lui, j'le vois dans dans ses yeux, il n'a pas fumé que des petites cigarettes slim. Quelques substances illicites se sont ajoutées aux composants de sa clope... Et pourtant, malgré nos similitudes qui attirent les gens en général, il passa devant moi comme ca, sans rien dire, le regard plutôt vide (que je considère dès à présent comme un regard de con), en me snobant totalement quoi. Je me retournai, continuai à insister, mais il ne fit rien qui aurait pu me montrer un quelconque intérêt de sa part. Désespérée, je me dirigeai vers la rue peuplée d'inconnus pour appeler un taxi. Enfin, tenter...

    THE END


Dernière édition par Denzel-S. Rosebury le Mer 24 Avr - 23:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Hey Blondie, viens par ici ! ◈ Aranzel   Dim 17 Mar - 22:03

Les journées se ressemblaient et s'assemblaient,
Dans cet endroit terne et décoloré.
Je regardais le monde de mes yeux glacés,
là-haut dans ma petite bulle dorée.

Enfin, pour moi je volais haut dans les cieux,
Mais pour les autres je semblais avec eux.
S'ils savaient seulement, ces pauvres gens.
Que tout pour moi était vraiment différent.

Petit enfant avec sa vie de rêve.
Par la drogue, il n'y aurait pas de trêve,
A ce songe éveillé et merveilleux,
Qui ne pouvait être lu que dans les cieux.


______________________________

C'était toujours la même rengaine dans le métro, des gens lisaient, d'autres attendaient. Certains baillaient, voir même, dormaient. Et puis il y avait parfois des gens qui ne savaient faire rien d'autre que cracher. Cracher de la haine, de la colère que je ne comprenais pas. Moi je trouvais cela intéressant, alors je regardais attentivement, protégé par mon paradis artificiel incassable. Rien ne pouvais me toucher ici, je choisissais avec délicatesse ce qui pouvait m'atteindre et ce qui ne le pouvait pas. Par exemple, je mettais de côté cet homme qui m'avait payé pour me sodomiser, mais je gardais ce moment de la journée où un papillon m'avait effleuré. Vous comprenez ? Ma vie était simple, facile. Il suffisait juste de savoir la gérer.
Puis les hommes en eurent assez de ce garçon à lunettes, et posèrent finalement leur attention sur moi. Ils pourraient bien dire ce qu'ils voudraient, mes yeux ne cilleraient pas. J'étais bien trop intrigué par ce comportement pour m'en défaire. Bien trop fasciné pour me soucier de ce qu'il pourrait m'arriver. " Woh mate un peu ça cousin, c'est quoi ce truc là ? C'est une meuf avec des couilles toi tu crois ? " Je ne répondais rien, les regardant d'un oeil vide, - les regardant de derrière ma bulle. Je planais comme toujours et ils avaient l'air de le remarquer. Tout de suite quelque chose changea dans leurs regards, j'avais l'impression d'y lire un peu de peur. Je ne savais pas trop pour tout avouer.
" Laisse béton mon frère, c'est un camé il pige rien. On dégage. " Je ne pigeais rien ? Peut-être après tout, beaucoup de choses m'échappaient dans le fond, mais j'en avais fait le choix. C'était bien plus facile comme ça. Je voyais que toutes les autres personnes autour de moi me regardaient d'un mauvais oeil. Quoi ? Je n'avais rien fait moi, je n'embêtais personne.
Mais personne n'aimait les drogués, c'était un fait.

Tant mieux pour eux, j'étais arrivé. Descendant de la rame en douceur, je sortais des souterrains et débouchais bientôt sur une rue peuplée. Mais je quittais bientôt la foule pour rejoindre une petite ruelle mal fréquentée, - celle des déchets vous voyez. J'aimais bien cette ruelle moi, je la connaissais par coeur à force d'y passer. C'était tous les jours ou presque, après le travail. Parce que j'avais de l'argent, alors je venais continuer d'embellir mon rêve ici. C'était un rituel à force.
Mes longs cheveux blonds en bataille voletaient à chacun de mes pas, mon pull trop grand et abîmé tombant d'une de mes épaules. Mon pantalon serré affichait clairement ma maigreur et il aurait fallu être aveugle pour ne pas voir que je n'étais qu'un drogué venu chercher sa dose.
Et puis je remarquais la présence d'une fille, là où j'aurais dû me trouver moi, soit près de l'entrée. Je n'osais plus avancer du coup, restant en retrait. Mais mon pied tapa contre une poubelle, l'objet tombant au sol avec un grand bruit. Je sursautais, serrant mes manches trop longues dans mes mains et observant les dégâts que j'avais causé.
Mince, moi qui voulait être discret.

( u.c )
Revenir en haut Aller en bas
 
Hey Blondie, viens par ici ! ◈ Aranzel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» Je ne te connais pas... d'où viens tu?(Coeur boiteux )
» Viens prendre ta claque !!!
» Pour une personne admirable et exceptionnelle. ♥ [ Viens vite, grognasse. ♪ ]
» [Mission C.] — Petit, petit diamant, viens voir maman ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: