NOAH&ALIYAH ⊱ I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: NOAH&ALIYAH ⊱ I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up   Dim 17 Fév - 20:39



✖ NOAH & ALIYAH ✖
« I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up »

Aliyah n'en revenait pas . Comment devait-elle avancer après toute cette histoire ? Elle était parvenue à se reconstruire avec Noah et avait retrouvé l'amour en Enzo. Aujourd'hui, elle apprenait de la part de l'homme qu'elle aimait que son ex mari et accessoirement, meilleur ami de ce dernier, que Tom était en vie. Elle qui s'était décidée à l'oublier, à tourner la page. Elle avait parcouru le chemin qui l'éloignait de son frère en peu de temps. A croire que si elle roulait assez vite, elle parviendrait à distancer tous ses problèmes. Elle souffrait et c'était peu dire. Lorsqu'elle se gara, elle était tiraillée entre son désir de courir rejoindre son frère ou au contraire, fuir loin de lui. Mais elle savait qu'elle pouvait compter sur lui. C'était certainement la seule personne en qui elle pouvait avoir confiance. Elle se souvenait de sa première rupture. Cela remontait à loin et les circonstances étaient bien différentes mais Noah avait été présent pour elle. Lorsqu'elle avait passé ses journées dans sa chambre, dans le noir, c'était bien lui qui était venu la sortir de là. Lui qui l'avait emmené dans leur coin secret, leur endroit rien qu'à eux et qui lui avait rendu le sourire. De plus, elle serait parfaitement incapable de lui cacher la vérité. C'était bien trop lourd à porter. Elle ouvrit la porte et trouva son frère, croulant toujours sous sa paperasse. Ce qu'elle s'apprétait à lui dire serait certainement pire que l'enfer des papiers administratifs. Aliyah ne pipa mot et posa son sac dans l'entrée. Elle retira sa veste et se dirigea vers Noah.

FLASHBACK

« Ali on se lève allez, dépêches-toi, il faut que je te montre quelque chose » « Noah je n'ai pas envie de sortir » « Tu n'as pas vraiment le choix » lui dit-il en tirant sur la couverture. Elle soupira et s'assit sur son lit, fixant son jumeau, l'air de dire, tu commences à m'énerver. Ce dernier lui gratifia d'un sourire qui signifiait, je m'en fiche, je ne te laisserai pas seule. Il ouvrit les volets tandis qu'elle l'écoutait d'une oreille distraite. « Ce mec était un crétin et tu mérites dix fois mieux. Mais saches que je serai toujours là pour toi et que tu peux tout me dire. De plus, il t'est impossible de me cacher quoique ce soit. Ce qui à mon regret, est réciproque. Un truc de jumeau j'imagine » Aliyah releva la tête, un timide sourire aux lèvres. « Ecoutes, on va faire une chose » il sortit alors deux pièces de collection, un cadeau de leur grand-père « Tiens » ajouta t-il en lui posant dans la main « Lorsque toi ou moi on aura besoin de se confier l'un à l'autre, on devra se donner cette pièce. J'ai la mienne, tu as la tienne. Mais attention uniquement en cas d'extrême urgence. » Elle serra son jumeau dans ses bras. Elle pouvait compter sur lui.

FIN DU FLASHBACK

Aliyah se stoppa et retourna fouiller dans son sac. Elle avait toujours gardé cette pièce sur elle. Elle chercha dans son porte-feuille et l'attrapa. Elle marcha d'un pas peu assuré vers son jumeau . Ce dernier releva la tête et Aliyah se contenta de poser la pièce dans sa main. Elle savait qu'elle n'avait pas à parler et qu'il comprendrait immédiatement. Son visage rougit et ses larmes menaçant de couler finirait de le convaincre que quelque chose se passait.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NOAH&ALIYAH ⊱ I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up   Sam 23 Fév - 17:01



✖ ALIYAH & NOAH ✖
« I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up »

Ces derniers mois ont été particulièrement riche en émotions et ma vie s’en est retrouvée chamboulée à bien des niveaux. Travailler avec Aliyah sur son premier album est probablement ma plus grande réussite, mais depuis que j’ai appris que j’avais une fille, toutes mes pensées sont tournées vers Lucy. Il ne se passe pas un seul instant sans que je ne me demande ce que fait cette adorable gamine ou que je ne songe à sa maman, à ma meilleure amie. Je suis fou amoureux de Joanne, je l’ai toujours été. Seulement, j’étais trop borné pour accepter mes sentiments à l’époque, j’avais peur de m’engager. Alors, j’ai décidé de prendre la fuite. Je ne suis pas fier de mon comportement et je sais que je n’ai aucune excuse. Comme toujours, j’ai agi par pur égoïsme et elle a toutes les raisons de m’en vouloir. D’ailleurs, je ne suis pas naïf au point de croire qu’elle parviendra à tirer un trait sur ces années de silence. Je sais à quel point cela a pu être difficile pour elle de m’avouer que Lucy était ma fille et je suis déjà reconnaissant qu’elle ne m’ait pas caché la vérité. J’ai eu un peu de mal à l’accepter au départ et j’en conviens, ma réaction n’était pas idéale, mais une fois la pilule passée, j’ai été ravi d’apprendre que j’étais papa. Alors, à défaut de pouvoir renouer avec la seule femme que j’ai jamais aimé, j’ai la ferme intention d’être un bon père pour ma fille. Mes crises de schizophrénie? J’aimerais vous dire qu’elles ont disparu, mais on ne guérit jamais de cette maladie. Il n’y a aucun remède. Nataniele fera toujours partie de moi et il continuera de me pousser à bout. Parfois, il lui arrive encore de prendre l’ascendant et il me contraint à faire ou à dire des choses contre ma volonté. C’est dur, mais j’ai fini par m’y habituer. Tout ce que j’espère, c’est que ce petit détail ne m’empêchera pas de faire partie de la vie de Lucy. Je ne suis pas stupide, j’ai bien conscience d’être sur un siège éjectable. Je sais que Joanne coupera les ponts au premier faux pas, mais elle a accepté de me laisser une chance et je ne compte pas la gâcher. Je vais me battre pour elle et me donner enfin les moyens de mener une vie normale. -Non, mais tu t’entends parler? Mon pauvre Noah… Tu as déjà du mal à t’occuper de toi, alors comment veux tu prendre soin d’une gamine? Tu sais, je serais toujours là et même si tu t’abrutis à coups de neuroleptiques, ça ne changera rien au problème. Un jour tu seras en colère et tu t’en prendras à Joanne, peut-être même à la petite Lucy, qui sait?- Je déglutis et froisse la feuille que j’avais dans les mains. Il n’est pas là. Nataniele n’existe pas. Souviens toi de la thérapie Noah et de tout ce qu’a pu te dire le docteur Renoir… Nataniele n’est qu’une invention, il n’est pas réel. -Je t’en prie mon lapin, à qui tu veux faire croire ça?- Je secoue la tête et pousse un long soupir, préférant ignorer ses ricanements. Je n’ai pas dit que ça serait facile, mais je vais me battre. Je mérite de connaître ma fille et j’ai le droit au bonheur.

Je suis toujours en train de plancher sur ma paperasse quand j’entends la porte s’ouvrir. Aliyah, d’ordinaire si bavarde, ne décroche pas un mot et se contente de poser une pièce dans le creux de ma main. Je comprends tout de suite de quoi il s’agit. Refermant ma main sur la petite sphère, je finis par la poser sur la table et l’invite à me suivre dans le salon, où nous serons plus à l’aise pour discuter de son problème. « Je t’écoute ma belle. Qu’est-ce qui s’est passé? C’est Enzo? » je demande en tâchant de garder mon calme bien que le simple fait de la voir pleurer me mette hors de moi. «  Ça va aller… » je souffle en la serrant dans mes bras avant de lui tendre un mouchoir pour qu’elle sèche ses larmes.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NOAH&ALIYAH ⊱ I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up   Dim 24 Fév - 1:26



✖ NOAH & ALIYAH ✖
« I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up »

La jeune femme savait qu'elle n'avait pas à prononcer un mot pour que son frère comprenne. Il y avait toujours ce lien si puissant entre eux qui faisait toute la complexité de leur relation. Lorsqu'elle avait croisé son regard c'était comme si toutes les barrières qu'elle s'était imposée venaient de s'effondrer. Aliyah n'avait jamais honte de se montrer telle qu'elle était avec Noah. Alors lorsqu'il la serra dans ses bras, elle se laissa aller contre lui avant de relâcher toute la pression. Tout ce qu'elle avait gardé au fond d'elle durant sa discussion avec Enzo, durant le trajet en voiture, pendant qu'elle avait la main sur la poignée. Mais en arrivant près de son jumeau, elle s'était laissée aller. Ils se dirigèrent vers le salon où ils seraient plus tranquilles pour discuter. Il lui tendit un mouchoir et lui demanda ce qu'il se passait. Aliyah respira un bon coup et reprit contenance. Par quoi commencer ? Elle n'en n'avait pas la moindre idée. Aliyah le regarda un instant puis ferma les yeux « Enzo m'a demandé de venir le retrouver au poste tout à l'heure. » Elle essuya son visage avant de continuer « Je l'avais trouvé étrange au téléphone et ... il m'a avoué quelque chose . Je n'arrive pas à y croire. » Elle ne parvenait pas à formuler sa pensée et au vue de ce qu'elle comptait lui annoncer, la diplomatie était plus que nécessaire. La jeune femme regarda dans le vague, Son regard était vide tout comme la situation dans laquelle elle se trouvait , qui était vide de sens .« Tom est en vie. »
Et voilà, elle avait lâché la bombe et c'était bien ça. Une bombe. Au moment où Enzo lui avait dit ça, elle s'était demandée si elle avait fait quelque chose pour mériter ça. C'était ridicule comme pensée pourtant, cette idée lui avait traversé l'esprit. A croire que sa famille était maudite ou quelque chose dans le genre. « Je ne comprend pas Noah. Enzo le savait, il devait veiller sur moi et puis ... » Aliyah se leva et fit les cents pas. Elle savait comment il allait réagir à cette nouvelle. Il se mettrait en colère et souhaiterait certainement lui refaire le portrait. Et il était fort probable que Nataniele se manifeste. Ce qui n'augurait rien de bon pour la suite. « Et puis il m'a dit qu'il m'aimait. J'attendais ce moment depuis longtemps mais pourquoi avoir choisis un tel moment. Je n'y comprend rien » Tout comme son jumeau. Au vue du discours peu cohérent qu'elle tenait, ce ne serait pas étonnant.
La jeune femme s'arrêta et retourna près de son frère. « Pourquoi est-ce que ça arrive ? » Il ne pouvait répondre à cette question et personne ne le pouvait. Elle ne parvenait pas à entrevoir le bout du tunnel. Elle avait l'impression de tourner en rond. Comme si toute sa vie tournait autour de Tom. Elle pensait avoir tourné la page, avoir commencé une nouvelle vie, avec Enzo, avec Noah. Elle avait commencé à travailler sur son album. Et plus rien n'avait de sens à présent.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: NOAH&ALIYAH ⊱ I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up   Ven 15 Mar - 23:22



✖ ALIYAH & NOAH ✖
« I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up »

Lorsqu’elle a posé la pièce de monnaie au creux de ma paume, j’ai tout de suite su que quelque chose de grave se tramait. L’avantage quand on se connaît aussi bien, c’est que les mots sont inutiles. La plupart du temps, un simple regard suffit. Nous avons toujours été très liés avec Aliyah: beaucoup mettront cette complicité sous le compte de notre gémellité, mais c’est bien plus profond que ça. Même si nos parents se sont toujours efforcés de subvenir à nos besoins, leur carrière a toujours eu l’ascendant sur notre famille. Souvent absents, ils nous confiaient à des nourrices, des tantes, voire même des amis; jusqu’à ce que nous soyons en âge de rester seuls. C’est en partie pour cette raison que nous sommes devenus inséparables. Délaissés par nos parents, nous avons appris à nous débrouiller seuls, unis dans l’adversité, parfois même dans la maladie. Je me souviens que lorsqu’on m’a appris que j’étais schizophrène, Aliyah a été la première personne, la seule personne à me dire que cela ne changerait rien entre nous. Elle a été la seule à me soutenir dans la famille et elle s’est efforcée de me défendre contre nos parents et leur idée saugrenue de me faire interner. Mais l’entêtement de nos géniteurs et l’aggravation de ma maladie auront finalement eu raison de sa ténacité. Lassée de ces querelles incessantes, elle a fini par s’en aller. La suite, tout le monde la connaît. Aliyah est tombée dans la drogue, quant à moi j’ai fini par prendre la fuite. Un mari mort et un tour du monde plus tard, nous voilà réunis. Seulement, l’heure n’est pas à la rigolade et je crains que ma sœur n’ait subi un nouveau traumatisme.

Cette pensée m’arrache une grimace et j’attends non sans une certaine anxiété qu’elle me dise ce qui a pu la mettre dans cet état. « Enzo m'a demandé de venir le retrouver au poste tout à l'heure. Je l'avais trouvé étrange au téléphone et ... il m'a avoué quelque chose . Je n'arrive pas à y croire. » Accroché à ses lèvres, je lui lance un regard rassurant pour l’inciter à poursuivre. « Tom est en vie. » Mon cœur ne fait qu’un bond. Est-ce que j’ai bien entendu ce qu’elle vient dire ou est-ce mon esprit qui me joue des tours? Bizarrement, Nataniele ne ressent pas le besoin de se manifester et je me retrouve donc au pied du mur. Même si c’est un peu lâche de ma part, je souhaiterais presque faire une crise. Je sais très bien écouter, mais je ne suis pas toujours de bons conseils lorsqu’il s’agit de passer à l’acte. « Je ne comprend pas Noah. Enzo le savait, il devait veiller sur moi et puis ... » Et puis quoi?! COMMENT ÇA ENZO SAVAIT? Elle se fout de moi? Je rêve, c’est ça?! Rien que le fait d’imaginer que ce flic de bas étage, ce moins que rien ait pu savoir que l’autre lâche était encore en vie me donne envie de vomir. Quand je pense que je commençais à l’apprécier… Il va m’entendre! Je me garderai bien d’en parler à Aliyah, mais dès que je le reverrai, je me ferai une joie de lui refaire le portrait! - Je pourrais même m’en charger si tu veux! Je sais que ce n’est pas ta tasse de thé!- Pour une fois, je n’ai aucune envie de le contredire. Nataniele n’est peut-être pas le compagnon idéal et partager ma caboche avec lui ne m’enchante pas des masses, mais s’il y a bien une chose que je dois admettre, c’est qu’il a toujours protégé Aliyah. « Et puis il m'a dit qu'il m'aimait. » Un rire m’échappe. Ce ne sont que des mots. Un moyen comme un autre de la manipuler. Elle ne devrait pas y croire. « J'attendais ce moment depuis longtemps mais pourquoi avoir choisis un tel moment. Je n'y comprend rien. » Moi non plus, mais ce rigolo de kermesse va devoir me fournir une explication. « Pourquoi est-ce que ça arrive ? » finit-elle par lancer dans le vide. « Je n’ai pas la réponse à cette question et tu le sais. Mais ce dont je suis certain, c’est qu’ils ne vont pas s’en sortir comme ça! Que ça te plaise ou non, je vais avoir une conversation avec ce Enzo! Ne t’inquiètes pas, on ne lui fera rien » je lâche sous le ton de la plaisanterie, bien que je ne sois pas convaincu de pouvoir me contrôler une fois en face de lui. « Pour ce qui est de Tom, je ne saurais pas me montrer aussi clément. Quel pauvre type! Comment a-t-il pu t’infliger toute cette souffrance? Et Enzo? Crois-tu qu’il t’aurais menti s’il t’aimait vraiment? » Mes mots s’éteignent dans un soupir et je me sens rougir. - Pour la délicatesse, on repassera - me souffle Nataniele. « Excuse-moi, ce n’est pas ce que je voulais dire… » J’attrape sa main et la serre avec maladresse. « Seulement, ça me tue de savoir qu’on t’a fait souffrir. Tu tiens le coup? » Cette question peut sembler stupide, mais quelque chose me dit que ça lui fera du bien de vider son sac.

code by shiya.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: NOAH&ALIYAH ⊱ I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up   

Revenir en haut Aller en bas
 
NOAH&ALIYAH ⊱ I don't think you ever realize how much you love something till you have to give it up
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yannick Noah
» Noah n'a pas perdu son coup droit légendaire...
» I don't wanna grow up __ Noah L. McCarthy
» Le topic officiel de l'idylle clandestine entre Noah et Amanda
» rendez vous...(pv avec Noah)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: