It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight   Mar 22 Jan - 17:16

MINI RP

« Sérieusement Cindy? Non mais si tu sais pas faire un schéma potable, je ne peux pas t'aider à tracer un plan complet, enfin sois logique. Je ne dis pas ça par méchanceté, je suis là pour t'aider. Mais bon, tu vas te planter. T'aimes bien la littérature ou les sciences? Il est encore tôt, tu peux te réorienter l'an prochain. Bref, revois ça et à la semaine prochaine. » Je tente un sourire, mais la blondinette me regarde avec ses yeux embués et j'éprouve un léger pincement au coeur. Mais je ne veux pas qu'elle se fasse d'illusions. L'architecture ce n'est pas simple. Un bon coup de crayon et un minimum de sens logique ne suffit pas, surtout une fois la première année passée. Cindy me remerciera un jour. Mais grands dieux, où sont passés les élèves comme Heather? Etre sa tutrice était un plaisir, j'ai l'impression que ma fournée de cette année est plutôt du fond du baril. Mais bon, je commence à avoir l'habitude.

Je range mes affaires, me masse doucement l'arrête du nez et arrive à choper un chaï latte sur le chemin de la maison avant la fermeture du Starbucks, ce qui me met d'une meilleure humeur. Je crève de fin et décide de prendre des plats thaï à emporter pour toute la maisonnée, en bonne colocataire que je suis. Les choses sont un peu tendues depuis l'arrivée de Christina, qui a un caractère hautement incompatible avec celui de Jordan. Et qui prend parfois mal que je m'interpose dans leurs disputes incessantes. Je les adore tous les deux - et heureusement pour le peu de sanité qu'il nous reste - mais parfois ils sont hautement insupportables. Et alors que j'approche de la porte de l'appartement, j'entends déjà leurs voix résonnaient. Génial. Je soupire, ouvre et lance un tonitruant « Je suis de retouuuur ! » pour couvrir le brouhaha et attirer l'attention. J'en profite pour ajouter rapidement « Et j'ai ramené à manger, pour ceux qui seraient d'humeur à prendre un repas ensemble comme les adultes civilisés que nous sommes. » Je souris avec aplomb et déballe les sachets de nourriture et prends quelques gorgées de ma boisson God have mercy on our souls.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight   Mer 23 Jan - 16:42


Christina & Lia & Jordan


It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight

Il y a des personnes avec qui on s'entend, et d'autres avec qui on ne s'entend pas. Je ne sais pas vraiment si cela est explicable ou non, ou bien si ça l'est, il faudrait peut être m'éclairer. Car si il ne faisait aucun doute que je m'entendais plus que bien avec Lia - avec qui j'étais même intime - il apparaissait évident que ça bloquait avec Jordan. La faute à qui, alors dans tout ça ? Je ne sais pas. Peut être que tout cela vient de moi. Ou peut être que tous les torts sont à rejeter sur Jordan, ce qui avouons le, m'arrangerait bien pour le coup. Mais plus le temps passe, et plus je me dis qu'il n'y a seulement rien à y faire. Il ne m'apprécie pas, et les choses sont ainsi, point. Je dis point parce que je ne peux pas faire autrement, et que je n'ai pas envie de faire autrement pour plaire à ses yeux. Je l'emmerde en fait, tout simplement, et il le sait. J'ai toujours été de cette nature franche avec lui et à chaque occasion qu'il me donne pour le lui rappeler, je ne m'en prive pas du tout.

Le sujet de ce soir, entre lui et moi ? Ca part de tout et de rien, mais surtout du fait qu'on ne peut pas vivre ensemble. La soirée est bien avancée, et il n'y a plus rien dans le frigo, ou presque. On aurait pu aller faire des courses si la dernière fois où nous y sommes allés tous les trois n'avait pas fini en pugilat. Alors maintenant, on évite catégoriquement d'y aller à deux, mais le souci c'est qu'on ne peut pas y aller seul. Alors, quand ça parle de bouffe, le ton monte, tout simplement. Il n'y a pas à chercher plus loin.
« Je comprends maintenant pourquoi tu as besoin d'une femme en colloc'. T'es juste incapable de t'occuper de toi de manière civilisée. Le truc que je me demande, c'est comment elle a fait pour choisir un mec comme toi pour vivre avec. C'est pas comme si c'était difficile de trouver mieux. » RAH ! Il m'énervait. Il m'énervait au plus haut point et je détestais m'emporter avec lui mais.. c'était plus fort que moi, sans doute. A chaque fois c'était la même histoire, et je ne pouvais pas me contrôler. Et force est de constater que mes mots dépassaient largement ma pensée. Mais je voulais frapper là où ça pouvait faire mal.

« Je suis de retouuuur ! » C'était Lia, qui venait comme une fleur, comme si de rien était, pour stopper le conflit. Elle savait que c'était reparti entre Jordan et moi, et c'était sa façon à elle de montrer qu'elle pouvait passer au dessus, et que nous pourrions tous le faire si chacun faisait un effort de son coté ! Plus facile à dire qu'à faire, va. Elle nous avait rapporté à manger, pour tous, et je me taisais lorsque je compris ça. Je n'étais qu'une imbécile de ne pas voir que Lia se pliait en quatre pour nous deux, alors je ne disais plus un mot, ou presque. Il fallait être civilisée, ou plutôt adulte comme elle disait, et je voulais lui montrer que j'en étais capable. De plus, ça sentait réellement bon, et mon ventre ne pouvait pas résister à sa technique fourbe pour m'amadouer.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight   Lun 4 Fév - 6:54

Il était rare que Jordan s’emporte. Très rare. Mais il y avait de ces gens qui avaient malheureusement le don de l’irriter au plus haut point. Et comme rien n’était parfait bien longtemps en ce bas monde, il fallait évidemment que Jordan se trouve à cohabiter avec un de ces individus qui savaient visiter plus d’une fois les limites de sa patience et de son calme presque zen.

Il s’apprêtait à répondre de manière ô combien spirituelle à la remarque complètement absurde de Christina (geeeenre! Il avait besoin d’une femme pour s’occuper de lui! Geeeeeeenre!), lui expliquant (en frimant à peine) que lui au moins était capable de passer outre certains besoins triviaux comme la bouffe et que le jeûne était une pratique tout à fait saine pour le corps et l’esprit, pratique qui aurait très bien pu profiter à la blonde jeune femme, mais il n’en eut guère la chance car Lia intervint avec la nourriture salvatrice. Car la vérité en fait, Jordan ne pouvait pas réellement se passer de bouffe : il avait toujours des nouilles ramen dans sa chambre.


« À titre d’information, Christina, quand le congélateur n’est pas rempli par tes cochonneries surgelées fabriquées en usine, je m’en sers pour entreposer des restes de repas que je prépare de A à Z. Seulement, tu n’en vois jamais la couleur. »

Oui, Jordan était cordon bleu à ses heures. C’était là un de ses petits plaisirs, avec la guitare et la lecture. Lia pouvait en témoigner, avant l’arrivée de Christina, les deux colocs partageaient souvent le même repas du soir, cuisiné par les bons soins du jeune homme. Quand Christina a emménagé, Jordan avait complètement délaissé cette habitude, car de toute façon, rien de ce que le jeune homme faisait ne pouvait plaire à la blondinette, que ce soit son gratin dauphinois ou sa façon de respirer. Alors pourquoi diable s’esquinter à la tâche pour une personne aussi ingrate et irritante, dites-moi?

Il ajouta, en français pour Lia, s’amusant à glisser le prénom de Christina en plein milieu juste pour faire croire à la blonde qu’il parlait d’elle à son insu. Car évidemment, mademoiselle libertarienne ne parlait pas un traire mot de la langue de Molière.


« Tiens! Du thaï! Christina. Excellente idée! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight   Mer 13 Fév - 22:48

S'il y a une chose à même de lier les pires ennemis du monde - ou du moins les empêcher de s'étriper - c'est la nourriture. Et nul doute que Christina et Jordan se détestent, principalement parce qu'ils sont tous les deux bornés et parfaitement incapables d'envisager le monde sous un autre point de vue que le leur. Ce manque d'empathie me fait douter un instant du futur de la race humaine. Car, après tout, si nous ne sommes pas à même d'essayer de comprendre nos semblables, ou au moins d'admettre que notre vision de ce qui nous entoure est forcément faussée, où finirons-nous? Je réprime un soupire et parviens même à sourire avec aplomb. Car malgré mes profondes et intenses réflexions philosophiques et l'idiotie de mes colocataires, mon plan basé sur l'appel du ventre fonctionne. La preuve, Christina se tait. Et faire taire Christina Keenan revient plus ou moins à gagner la guerre. Mais, ce serait trop beau.

Parce que bien sûr, Jordan saute sur l'occasion et lance une pique à ma blonde amie. Je fronce les sourcils, trouvant quand même un peu mesquin de lui interdire l'accès à de bons petits plats sous prétexte qu'elle achète des surgelés. J'en achète aussi à l'occasion, il ne m'a jamais sauté à la gorge de cette façon. Et je peine d'autant plus à cacher mon agacement quand il se met à me parler en français, glissant délibérément le nom de Christina dans une phrase n'ayant aucun rapport avec elle. Pour la faire rager sans doute. Quelle bande de grands gamins. Je lève les yeux au ciel et rassure vite ma vieille copine « Apparemment, Jordan perd les pédales. Ou alors il t'associe au plaisir de manger thaïlandais, c'est possible. » Pleine de piquant, originale mais pouvant parfois peser sur l'estomac. Je garde ma plaisanterie pour moi, inutile de jeter de l'huile sur le feu et me contente de disposer les derniers sachets dans des assiettes, remplit une carafe d'eau et m'installe sur le comptoir, désignant d'un geste de la main les tabourets vides à ma droite et à ma gauche pour qu'ils s'installent. Et j'ajoute avec une voix maternelle tout à fait à propos « Les enfants, il faut qu'on parle. » J'esquisse un sourire mais continue d'un ton sérieux. « Ca ne peut sincèrement pas continuer comme ça et ce serait vraiment, mais alors vraiment bien, si tout le monde - et je dis bien tout le monde - pouvait faire un effort pour vivre dans un semblant d'harmonie. Je ne vous demande pas de faire des soirées crêpes et de partager une couette en regardant Love Actually sur le canapé, mais un minimum de courtoisie serait le bienvenu. » J'essaie d'imiter l'autorité naturelle de mon père, sa voix posée, l'humour qu'il ne manque jamais de glisser dans ses leçons de morale. Reste à savoir si la sauce Logan prendra chez un français buté et une américaine extravagante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's the eye of the tiger, it's the thrill of the fight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiger Dudu
» Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]
» F.T. de Tiger D. Wrath
» TIGER & BUNNY
» [Octobre] Byul Tiger Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: