cocolixte ♔ te raconter la Terre en te bouffant des yeux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: cocolixte ♔ te raconter la Terre en te bouffant des yeux.   Mar 22 Jan - 11:29

Mon pied appuie une nouvelle fois sur l’accélérateur, l’aiguille des vitesses pointe le 160. Je dirige la voiture d’une main assurée, la seconde étant nonchalamment posée sur la cuisse de Coco. Nous approchons d’Oxford alors que l’horloge numérique affiche 17h16, la luminosité extérieure commence déjà à décliner. Le sud de la France me manque déjà, de même que le confort auquel je m’étais habitué. Les immenses villas que je squattais durant mes liaisons me convenaient parfaitement. Non pas que vivre chez Rose me déplaît, j’adore ma sœur, mais à trois dans son appart, aussi spacieux soit-il, nous commençons à nous sentir à l’étroit. Je n’ose même pas imaginer ce que ce sera quand mes deux femmes auront leurs cycles… Je note dans un coin de ma tête qu’il est grand temps que je me secoue et que je trouve un logement ainsi qu’un job. Quel dommage que le club de strip tease dans lequel je bossais soit fermé.
Le ciel blanc promet une jolie chute de neige pour les minutes à venir. Je croise les doigts pour que mon intuition soit juste. Nous atteignons Littlemore au moment même où le thermostat affiche 0°. Quelques kilomètres plus loin, les premiers flocons se mettent à tomber. Je me gare prestement sur le parking de l’hôtel dans lequel j’ai réservé une suite, et ce pour deux raisons : la première étant que je ne veux pas imposer Coco à Rose et à June, la seconde que je compte bien faire fondre ma conquête avec ce cadre idyllique. De plus, j’ai entendu dire qu’il s’agissait de l’hôtel attitré des cambridgiens lorsqu’ils viennent à Oxford, c’est donc en quelques sortes un terrain neutre. Je sors du véhicule que je contourne rapidement pour venir ouvrir la porte de Coco. J’attrape sa main et la tire délicatement vers moi. « Si mademoiselle veut bien se donner la peine… » Ma voix est volontairement séductrice. Je tourne ma charmante compagne vers l’hôtel qui commence doucement à se recouvrir de poudreuse et dénoue le bandeau qui recouvre ses yeux. « Surprise. » Elle garde le silence quelques secondes avant de souffler « Waw. C'est vraiment joli.. Tu as réservé ? Pour nous ? Vraiment ? Combien de temps ? »
Je souris et bombe imperceptiblement le torse, mon égo flatté par son air impressionné. « Autant de temps qu’il te plaira beauté, les réservations sont peu nombreuses en cette saison. J’ai choisi une jolie suite avec vue sur la forêt, avec deux chambres. Je ne voudrais pas te forcer à dormir avec moi évidemment. » Je ricane intérieurement. Je sors du coffre un gros sac de voyage que je charge sur mon épaule avant de tendre mon bras à Coco pour l’inviter à me suivre. « Je nous ai apporté quelques affaires, au cas où nous nous attarderions dans cet endroit. A cause de la neige par exemple. » Entre autres. Sa voix se fait soudainement plus distante et plus dure, m’avertissant du danger qui me guette si je ne change pas de comportement pour en adopter un plus effacé. « Heureusement pour toi que tu as pris deux chambres… Cela deviendrait embarassant à force de toujours te dire non. » Je pince les lèvres mais mon expression boudeuse est bien vite remplacée par un sourire semblable à celui qui s’est installé sur ses lèvres.
Elle prend mon bras et nous nous dirigeons vers l’hôtel. « Tu nous a apporté quelques affaires ? Tu as pensé à tout. Tu crois que ça m'ira ? » Je suis heureux que son ton se soit radouci même si je n’en montre rien. Laissant échappé un petit rire, je me détache d’elle pour pousser la porte et la lui tenir galamment. « Je suis certain que ça t’ira ma belle. » J’ai l’œil pour ce genre de chose, expérience oblige. Vivre entouré de jolies femmes pendant plusieurs mois inclue les longues séances de shopping. Je la laisse passer puis m’approche de l’accueil. « Bonsoir, j’ai réservé une suite pour deux personnes au nom de Foster. » Tandis que le réceptionniste nous cherche dans son registre, je me tourne vers Coco. « Ca te plaît pour le moment ? C’est joli tu trouves pas. » Je désigne d’un large geste du bras le hall chaleureux ainsi que la baie vitrée, par laquelle nous pouvons admirer le paysage désormais blanc. Elle semble charmée par les alentours. « Oui c'est vraiment joli, tu as du goût pour quelqu'un qui vient d'Oxford. » Je ne relève pas la pique, trop content d'avoir marqué un nouveau point. Je sens que j'approche du but. Elle me lâche pour s'éloigner vers la baie, j'en profite pour glisser ma carte vers le réceptionniste, signer les papiers et récupérer nos clés. J'attends patiemment que Coco ait fini d'admirer la vue en appelant l'ascenseur. « Nos chambres sont côte-à-côte ? » J'hausse une épaule. « Je l'ignore. Nous allons vite le savoir. »
Nous montons jusqu'au dernier étage, trouvons vite notre porte, que j'ouvre lentement. Nous tombons sur un grand salon très bien meublé, muni de quatre portes, deux de chaque côté. Je m'empresse d'aller les ouvrir, laissant Coco quelques secondes. Une chambre et une salle de bain d'une part, la seconde chambre et le dressing de l'autre. « Voilà qui répond à ta question. » Elle s'élance sur le lit d'une des chambre en s'écriant « Ok je prends celle-là ! » Je la regarde quelques secondes, attendri, puis je pose le sac sur l'un des fauteuil du petit salon et commence à en retirer les affaires de Coco. « T'es vraiment prêt à tout hein.. » Je souris, la tête toujours baissée, avant de m'approcher pour poser les vêtements soigneusement pliés près d'elle. « Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles. » J'affiche mon air innocent, celui qui m'a été si utile enfant, quand mon père nous demandait qui avait gravé des obscénités sur les banc de sa chapelle. Je laisse ensuite échapper un petit rire et vais porter le sac à ma chambre. « Qu'est-ce que tu veux faire ce soir ? » J'hurle, penché sur le bagage.

uc.


Dernière édition par Calixte J. Foster le Mer 23 Jan - 9:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: cocolixte ♔ te raconter la Terre en te bouffant des yeux.   Mar 22 Jan - 11:58

    Je me demandais parfois pourquoi j'acceptais toujours ses rendez-vous. Il n'y avait rien de bien précis pour m'y forcer. Après tout, quoi, un petit signe du "destin" et un feeling singulier m'obligeaient-ils à répondre aux appels de Calixte ?
    Seulement il me suffisait de le revoir pour me souvenir de mes motivations.

    Voilà pourquoi aujourd'hui encore j'y suis allée. Son jeu de me bander les yeux m'a premièrement déplût, il faut dire que j'ai plus rapidement le réflexe de protester que d'accepter... C'est ce que certains appelles l'esprit de contradiction, mais finalement c'était intriguant, voire même excitant. Et j'étais donc assise dans sa voiture à m'inventer des dons surnaturels me permettant de deviner où il m'emmenait avec cette conduite. Dans ma tête un faux chemin s'était créé, un virage me donnait une idée, un dos d'âne une autre, et puis enfin la ligne droite mes les détruisaient. J'avais tenté de garder un air renfrogné ou méprisant malgré le bandeau qui me rendait aveugle, mais la curiosité m'en empêchait et je n'avais pas réussis à jouer les boudeuses bien longtemps. Ma seule préoccupation en plus d'imaginer une quelconque destination était de caresser ou bien de jouer sa main qui dans une volonté certainement virile et séductrice s'était posée sur ma cuisse. Ce qui, là, comme ça, avait le don de me plaire un peu. Mais ça, j'avais aucunement envie de le lui faire savoir.
    Quoi qu'il en soit nous avions finit par arriver, et je n'avais pût m'empêcher de lâcher un petit rire en entendant le ton et la phrase que me lançait l'énergumène en m'aidant à sortir de son véhicule.


    L'air est frais; il y a ce quelque chose qui me fait songer que le ciel que j'ai eut la permission de voir avant le trajet vient de lâcher ses petites poussières blanches. Pas tout à fait à l'aise avec le handicap imposé par mon ami, je le laisse me manipuler à sa guise jusqu'à ce qu'il ôte enfin le fichu bandeau.
    Il neige.
    Je souris en coin avant de lever les yeux pour mieux voir encore le cadre dans lequel il m'amène, mieux voir l'ambiance, le tout.. Et je finis par me dire que ça a du bon que d'avoir un jeune homme bien élevé qui vous veut à tout prit dans son lit.
    - Waw. C'est vraiment joli.. Tu as réservé ? Pour nous ? Vraiment ? Combien de temps ?
    Je lançai un regard narquois à Calixte qui est à mon goût un peu trop fier de lui, et n'ayant pas envie qu'il commence à se penser un peu trop formidable (bien que sa surprise était on ne peut plus plaisante), je tordais donc la bouche l'air dubitative et commençai à faire quelque pas pour observer un peu.
    - Heureusement pour toi que tu as pris deux chambres..
    Je tournai la tête pour l'observer et sourit amaiblement.
    - Cela deviendrait embarassant à force de toujours te dire non.
    Satisfaite d'avoir pût moi aussi empreindre ce séjour d'une des mes prouesses, j'attrapai le bras de mon aîné en haussant un sourcil.
    - Tu nous a apporté quelques affaires ? Tu as pensé à tout. Tu crois que ça m'ira ?
    C'était une simple question, pour le coup jamais personne ne m'avait fait ce qu'il venait de me faire et secrètement il marquait un point. Ce qui me dérangeait un peu, j'attendais avec hâte le moindre faux pas.

    Je m'étais demandée comment il pouvait être si certain que ce qu'il avait choisit m'irait, mais au vu de ses manières de "Don Juan" et de sa façon de tout mettre en œuvre pour me séduire je ne me suis pas posée la question pendant bien longtemps. Le hall est déjà vraiment prometteur, et j'ai une grande hâte de voir les chambres.
    - Oui c'est vraiment joli, tu as du goût pour quelqu'un qui vient d'Oxford. Je tiens son bras et lui lance un sourire taquin avant d'observer la grande baie vitrée. Le décor est vraiment sublime, et je ne peux m'empêcher de m'approcher de ce diaporama blanc.
    Quand je comprends que Calixte dispose des clefs, je reviens vers lui et l'accompagne à l'ascenseur.
    - Nos chambres sont côte-à-côte ?
    Il ne sait pas. On va donc voir ça, personnellement je trouve cela plutôt logique qu'il sache ou pas, si il avait choisit de réserver ce séjour pour nous deux il aurait dût s'assurer d'une pareille chose... Aussi je me demande ce qui m'attends. Je connais les hôtels, mais malgré mon argent je ne voyage pas forcément dans de grandes suites somptueuses, c'est pourquoi l'idée ne m'avait pas traversé l'esprit. Je regarde donc Calixte ouvrir les portes, satisfaite, et m'avance pour regarder à quoi ressemblent les chambres en question.
    - Ok je prends celle-là ! , m'exclamai-je en me hâtant sur le lit. Putain ce qu'il est confortable.. La situation en elle-même est confortable. Je me redresse d'un coup et regarde mon partenaire.
    - T'es vraiment prêt à tout hein..




    [ U.C ]

Revenir en haut Aller en bas
 
cocolixte ♔ te raconter la Terre en te bouffant des yeux.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Probabilité d’un nouveau tremblement de terre 5.0 avant 21 février
» tremblement de terre haiti
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» 7.0 earthquake hits Haiti / Puissant tremblement de terre en

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: