when I come here, I always feel like a star (bridget)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: when I come here, I always feel like a star (bridget)   Dim 20 Jan - 22:09

Il y a trois choses que j'aime, à Londres : les théâtres, les parcs et... Harrods. Je pourrais passer ma vie dans ce magasin ô combien luxueux, où je suis toujours accueillie comme une reine. On me connaît bien ici. Je porte souvent des robes qui viennent d'ici, sur le tapis rouge. Je dois m'en acheter une nouvelle, pour l'avant première de mon dernier film. Il me faut quelque chose d'un peu fou, avec une couleur pétante, si possible d'une forme qui puisse mettre en valeur ma superbe personne. Accompagnée de mon garde du corps, Nigel, un type baraqué d'un mètre 90 qui ferait peur à Terminator, je flâne dans les rayons. J'envoie balader les vendeuses qui veulent à tout prix m'aider. Hého, Lauren Griffin choisit elle-même ses tenues. Je n'ai de conseil à recevoir de personne ! Bref, je me balade tranquillement, suivie de près par mon cher garde du corps quand je vois une petite rousse, émerveillée par une robe. Mais...je la connais...Ne serait-ce pas...« B…bridget ! Qu’est ce tu fais là ? » J’ai failli dire « big boobs », ce qui aurait été du plus mauvais effet. J’ai surpris mon avocat en train d’employer ce charmant surnom en parlant de sa secrétaire, et depuis, j’ai du mal à me faire à l’idée qu’elle s’appelle effectivement Bridget. Elle a toujours l’air en admiration devant moi – mais qui ne l’est pas ? C’est vrai que la dernière fois, chez mon avocat, j’ai pris sa défense. Il faut dire que parfois, Bridget me fait un peu de la peine. Pas au point de la plaindre et d'en faire ma meilleure amie. Pour cela, il faudrait déjà qu'elle arrête de s'envoyer en l'air avec maître Wagner. En tout cas, si je veux lui soutirer des informations croustillantes sur Alan, j'ai intérêt à lui faire croire que j'ai de la sympathie pour elle. Je la tutoie, lui faisant croire à une certaine proximité entre nous. Je m'imagine un instant dans la tête de Bridget Stone : une séance de shopping avec Lauren Griffin...ce doit être le paradis pour elle. La voilà qui me dit : « Lauren ! Oh rien de particulier, je me promène simplement entre les rayons. Je suis ravie de vou... te revoir. Et toi que fais-tu ici ? Tu es venue acheter une nouvelle robe ? ». Apparemment, elle n'est pas mécontente de me voir. Elle semble surprise et ravie de ma venue. Bridget m'admire, et je dois avouer que j'en profite. Je pourrais me balader en jogging, décoiffée, sans maquillage, avec un paquet de chips à la main et je suis sûre qu'elle me trouverait toujours autant géniale. Cette fille a des effets tout à fait positifs sur mon égo. Sa réponse à ma question me fait sourire. Elle est candide, tellement innocente. Même si j'ai de la sympathie pour elle et qu'elle m'a été fort utile lors de mon passage chez Mr Wagner, Bridget reste à mes yeux la secrétaire gauche et lunaire qui ne m'arrive pas à la cheville. Et puis, il faut dire qu'elle est un peu niaise. Cela n'aide pas à la traiter d'égale à égale. Je sais bien qu'il est amoral de profiter de la situation, d'en faire mon larbin le temps d'une journée, mais la tentation est trop grande. Je suis Lauren Griffin, elle n'est que l'employée d'Alan: nous ne faisons clairement pas partie du même monde. Mais, parfois, je me dis que j'aurais été bien plus tranquille en tant que simple secrétaire, ma vie aurait été moins compliquée, moins rocambolesque, moins malheureuse aussi. Mais tout cela, Bridget ne doit pas le savoir. Je lui dis, avec un sourire incroyablement hypocrite qui masque bien mes intentions : « Je viens me trouver une robe pour une avant première. Si ça ne t'ennuie pas, j'aimerais avoir ton avis. J'ai remarqué que tu es toujours très bien habillée » Je mens comme un arracheur de dents. Mais vu comment je joue bien la comédie, Bridget ne risque pas de se douter de quoi que ce soit. Je retire mon manteau et le tend négligemment à la petite rousse, sans même la regarder, la considérant d'ores et déjà comme mon assistante personnelle, et saisis une robe qui me plaît. Big Boobs va définitivement être mon souffre douleur aujourd'hui. Ca tombe bien, ça fait longtemps que je n'ai pas déchaîné mes nerfs sur quelqu'un. Watch out, BB.

UC


Dernière édition par Lauren E. Griffin le Mar 22 Jan - 22:30, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: when I come here, I always feel like a star (bridget)   Lun 21 Jan - 12:34

Bridget ne comptait plus les fois où elle était venue en ces murs prestigieux. Oh oui, elle en avait passé des heures à arpenter les rayons et à s'émerveiller devant pareil étalage de luxe et de richesses. Et bien qu'elle n'y avait jamais rien acheté, un passage chez Harrods constituait toujours l'occasion de s'évader et de rêver. Tantôt Bridget s'imaginait princesse, tantôt elle se glissait dans la peau d'une riche héritière. Aujourd'hui, elle se voyait actrice, acclamée par le public et saluée par les critiques, très fortement pressentie pour l'Oscar de la meilleure actrice pour son dernier rôle au cinéma. La vie devait être bien belle ainsi. Entre les séances photos, les interviews et les plateaux de tournage, quel plaisir exquis de faire du shopping sans soucier des prix. Bridget s'efforçait de ne jamais regarder les étiquettes, justement parce qu'une seule de ces robes devant lesquelles elle s'extasiait lui coûterait deux mois entiers de salaire. Celle qu'elle avait sous les yeux en valait même quatre. La secrétaire n'osait d'ailleurs pas la toucher, de peur de l'abîmer. Soudain, une voix se fit entendre dans son dos, l'interpellant: « B…bridget ! Qu’est ce tu fais là ? ». Elle se retourna et identifia non sans étonnement Lauren Griffin. La bouche de Bridget s'ouvrit en un petit "o" de surprise. Les deux jeunes femmes ne s'étaient jamais tutoyées jusqu'à présent, même si elles s'étaient beaucoup rapprochées lors du dernier passage de Lauren au cabinet (du moins du point de vue de la rousse). Celle-ci fut ravie de cette nouvelle preuve de considération et d'amitié. Elle répondit donc avec chaleur: « Lauren ! Oh rien de particulier, je me promène simplement entre les rayons. Je suis ravie de vou... te revoir. Et toi que fais-tu ici ? Tu es venue acheter une nouvelle robe ? ». Une petite pointe d'excuses sonnait dans les paroles de Bridget, comme si elle n'avait pas le droit d'être là. Il est vrai qu'en comparaison de Lauren et de son bouledogue de garde du corps, notre rousse adorée faisait tâche dans le décor.

U.C
Revenir en haut Aller en bas
 
when I come here, I always feel like a star (bridget)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOMETIMES I FEEL MY HEART WILL OVERFLOW ✗ le 30/03 vers 01h58
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» Rosemary > Can you make it feel like home ?
» Sahara ▬ I feel so close to you right now, it's a force feel [DONE]
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: