CZL Ҩ shine bright like a diamond

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 9:21


Charlie Zoey Lawford w/ Georgia Jagger
the characterthe person
→ habite à Oxford.
→ âgée de 22 ans.
→ née le 29/05/1990 à Southampton, GB.
→ est étudiante en quatrième année de stylisme et assistante de l’une de ses professeure.
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ?bi-curious.
→ est actuellement célibataire.
→ pseudo : Pauline, sans surnom.
→ âge : majeure et vaccinée, plus âgée que ma Charlie.
→ comment avez-vous connu le forum ? via le livejournal de Shiya. Et puis diverses pub sur bazzart/pub rpg.
→ code : héhé, nice code okay by lem.
→ crédits : bannière ©️ tumblr
→ de quelle couleur sont les petits pois ? rouges rayés de vert.



Dernière édition par Charlie Z. Lawford le Sam 19 Jan - 10:46, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 9:22

it's my life, it's now or never
Contrairement à beaucoup de jeunes de mon âge, qui coupent un peu les ponts avec leur famille, sorte de crise d'adolescence en retard, moi j'admire les miens. Ils se connaissent depuis qu'ils sont tous petits, car leurs grands-parents habitaient dans la même rue à Southampton. Ils se sont embrassés pour la première fois lorsqu'ils avaient seize ans, ils se sont mis en couple à 18, se sont mariés à 23 ans une fois leur diplôme en poche et trente ans de mariage plus tard et trois filles, ils semblent et sont toujours aussi amoureux qu'au premier jour. J'adore les entendre se donner de petits surnoms quand je passe le week-end à la maison et voir mon père embrasser ma mère dans le coup quand elle fait la cuisine. J'avoue, j'ai trouvé ça dégoutant lorsque j'avais seize ans, mais maintenant, je trouve cela adorable. Même si je sais que ce n'est pas une vie que je voudrais pour moi. Encore que, à un moment, vers 18 ans, j'ai cru que j'avais trouvé l'homme de mes rêves et mon plus grand souhait était de reproduire le schéma qui avait si bien marché pour mes parents, quitte à mettre de côté mes rêves de percer dans la mode. Je le connaissais depuis qu'on avait quinze ans, on fréquentait le même lycée et avions certains de nos cours en commun. On s'est mis en couple progressivement, je ne saurais pas vraiment trouver une date de début de relation. Il était parfait à mes yeux, beau, sportif, passionné de cinéma, capable de parler des heures d'Hitchcock ou de Tarantino et puis je pouvais passer des heures à regarder ses yeux, bleu turquoise, bleu océan. Il a eu de la chance d'être accepté dans une école d'art londonienne à 18 ans, grâce à un mini film qu'il avait réalisé avec l'aide de notre bande d'amis. Il m'avait donné le premier rôle, je me suis trouvée horrible sur l'écran mais apparemment, j'ai dû faire l'affaire. Sur un coup de tête, je l'ai suivi à Londres. Tant pis pour Oxford, où j'avais aussi été prise dans le cursus stylisme. J'étais avec lui, j'allais vivre avec lui et c'était tout ce qui comptait à mes yeux. Même si on habitait ensemble, dans un petit studio en plein coeur de Soho, on se voyait moins que lorsqu'on était encore étudiant et qu'on révisait presque tous les soirs nos cours ensemble. Il rentrait tard le soir, ne restait que pour manger et repartant souvent pour bosser avec les mecs de son cours d'écriture. J'étais un peu frustrée certes, mais j'étais heureuse pour lui. Vraiment. Pour m'occuper et rester dans le monde de la mode et pour accessoirement participer un peu au loyer et divers frais, j'avais trouvé un petit boulot comme vendeuse dans une friperie de Camden Town. Et pour compléter je faisais la plonge dans un restaurant chinois à trois rues de notre studio. Rien de bien glamour, mais on était adultes, libres et amoureux. L'essentiel pour moi.

Les semaines passaient et j'avais l'impression qu'il s'éloignait de plus en plus de moi. Quand je lui faisais remarquer, il me disait que je me faisais des idées, que mon imagination était trop débordante. Et puis il me demandait pourquoi je n'avais pas encore repassé ses chemises et où était la cravate que je lui avais promise de rapporter. A l'époque, je ne me rendais pas compte que j'étais complètement soumise, aveuglée par mes sentiments et mon envie de famille parfaite. Un mois plus tard, j'étais préoccupée. J'avais toujours été réglée comme du papier à musique, à la demi-journée près et voilà que j'étais sans nouvelles depuis quatre jours. Et j'avais décidé de parler de mes angoisses mon petit ami, espérant qu'il m'accompagne acheter un test de grossesse, car j'avais une trouille énorme d'y aller seule. Le moins qu'on puisse dire, c'est que sa réaction n'a pas du tout été celle escomptée. Il s'est mis en colère, m'a accusé de vouloir ruiner sa carrière à peine commencé. M'a lancé à la tête que je n'étais bonne qu'à rien de toute façon. Sur le coup, j'en suis restée bouche bée. J'ai même eu l'impression que le temps s'était arrêté, comme dans les films aux moments importants. Tout s'effondrait d'un coup. L'homme dont j'étais amoureuse depuis mes seize ans, pour lequel j'avais sacrifié mes études, celui que je pensais être l'homme de ma vie et l'homme de mes enfants, ne semblait être qu'un goujat, égoïste, égocentrique. Un vrai salaud. J'aurai pu pleurer, m'effondrer. Mais je ne sais où j'ai trouvé le courage d'aller chercher ma valise dans l'entrée et de la remplir de toutes mes affaires en vrac, sans lui parler, sans lui jeter le moindre coup d'oeil. Et je suis partie en claquant la porte. Sans me retourner. Je savais qu'en partant de la sorte, j'allais lui rendre la vie bien plus dure. Il ne pourrait pas se permettre de louer ce studio tout seul, c'était presque moi qui l'entretenait. Je l'ai entendu ouvrir la porte dans mon dos et m'appeler, mais je l'ai ignoré. Et je n'ai posé ma valise et arrêté qu'une fois à trois rues de l'appartement d'où il ne pouvait plus me voir. Et c'est là que j'ai éclaté en sanglots.

Ce même soir, j'ai passé la nuit chez la patronne de la friperie qui m'employait, qui avait à peine quatre ans de plus que moi et avec qui je m'étais rapidement bien entendue. Enfin dormi, on a passé la nuit à discuter. De mon avenir, de ce que j'allais faire de ma vie. Car j'avais une nouvelle rage en moi, une nouvelle envie de réussir, de reprendre mes études, mes rêves là où j'avais dû les arrêter sept mois plus tôt. Elle m'a aussi accompagné le lendemain pour acheter ce fameux test de grossesse et c'est avec soulagement que je ne vis qu'un trait apparaître. Le soir-même, mes règles tant attendues décidèrent de pointer le bout de leur nez. J'ai refait un dossier pour Oxford, en expliquant mon absence à la rentrée par la prise d'une année sabbatique londonienne pour mieux étudier les tendances et commencer à trouver des contacts dans le milieu. Et je joignis à cette lettre de motivation un book rempli de croquis inspirés par tous les gens que j'avais pu croiser dernièrement. Trouver cette inspiration a été un jeu d'enfant tellement Londres était cosmopolite, un vrai melting-pot d'une centaine de cultures et de style. Malgré tous ces efforts, je n'étais pas sûre de voir ma candidature acceptée, Oxford restait une université ultra sélective qui ne choisissait que les meilleurs, la crème des crèmes. Lorsque la précieuse lettre est arrivée, je l'ai d'abord regardé posée dans la boîte-aux-lettres une bonne vingtaine de minutes avant d'oser l'ouvrir, comme un enfant devant un cadeau. Puis j'ai sauté de joie, littéralement, j'avais le droit à ma deuxième chance. J'allai intégrer l'université et le cursus de mes rêves en septembre.

J'ai rapidement trouvé ma place à Oxford. J'avais une telle envie de réussite, de rage en moi de m'en sortir, de faire un nom, que je suis rapidement devenue cette élève ambitieuse, bosseuse, qui passait des heures à la bibliothèque du campus. Pour certains, j'étais effacée et je ne profitais pas assez de mes années d'étudiante, où il était coutume de faire la fête en semaine jusqu'à pas d'heure. Je préférai avoir mes sept heures de sommeil et être fraîche le lendemain pour pouvoir prendre un maximum de notes sur les cours magistraux de nos intervenants extérieurs, de grands noms du stylisme anglais, voire même mondial. J'admirais surtout les femmes qui avaient réussi, celles dont tout le monde même les moins modeuses connaissaient le nom. Jasmine Lindley en faisait partie. J'adorais son style, j'adorais ses collections, je suivais son actualité de près. J'étais toujours assisse au premier rang quand elle faisait des interventions en amphithéâtre. Et j'ai sauté de joie en apprenant qu'elle allait devenir un professeur régulier de ma section. Quand le bruit a couru qu'elle cherchait une assistante, j'ai sauté sur l'occasion, faisait des pieds et des mains pour me faire remarquer. Je devais être même à deux doigts de passer pour une harceleuse. Mais j'ai bien fait, car ce fut mon nom qui fut choisi. J'allais devenir l'assistante de Jasmine, d'une grande styliste. C'était un fabuleux pas en avant pour ma carrière en devenir. Et tant pis pour les filles déçues, elles n'avaient qu'à vouloir ce poste plus fort. Je n'en avais que faire de passer pour quelqu'un qui ne prenait pas assez de bon temps, j'étais ici pour réussir, pour arriver à mes fins. Ne croyez pas non plus que je ne faisais que rester seule dans mon coin, j'aimais quand même me mêler aux autres étudiants et passer de bons moments avec eux. Mais à chaque chose son temps. Et pour moi, c'était le week-end qui était consacré à la détente, et plus si affinités. Je redescendais sur Londres dès que je le pouvais et changeait complètement de mode de vie pour deux soirées. Toute l'histoire avec mon ex m'avait profondément changée, à cause ou grâce à lui, je n'ai pas encore trouvé la réponse, je me suis rendu compte que le prince charmant n'existait pas et que la vie rangée dont je rêvais n'était peut-être pas faite pour moi. Je me sentais incapable de tomber amoureux de quelqu'un, de me poser. Et de femme d'un seul homme qui rêvait de mariages et d'enfants, je suis devenue cette sulfureuse blonde, volage et qui courtisait indifféremment homme ou femme pendant les soirées les plus fréquentées de la vie nocturne londonienne. Car oui, je me suis assez rapidement rendu compte que les femmes m'attiraient autant que les hommes et que je n'arrivais pas à être insensible à la chevelure rousse de certaines ou à la cambrure d'autres. Il m'est même arrivé de passer la nuit avec deux personnes dans le même lit, des galipettes à trois dont je garde un excellent souvenir, et que je devrai d'ailleurs retenter à l'occasion. Les week-end, je peux danser pendant des heures, boire un mètre de vodka arrangée sans ressentir le moindre mal de tête le lendemain, dormir trois heures et être en forme. Et dans le train qui me ramenait à Oxford chaque dimanche soir, je me remettais dans la peau de l'étudiante modèle qui me tenait tant à coeur. Aux autres, je disais que je passais le week-end chez mes parents, ou chez l'une de mes soeurs, ajoutant le fait que j'étais très proche de ma famille. Tout le monde me croyait évidemment. Même s'il m'est déjà arrivé de croiser dans les couloirs certains étudiants avec qui j'avais flirté en soirée. Mais ils ne semblaient pas me reconnaître et heureusement. Oxford, le stylisme et mon rêve, ce pourquoi je donnerai tout, Londres est mon exutoire, mon défouloir l'endroit où je laissais libre cours à mes pulsions et mes envies. Mon quotidien était de maintenir l'équilibre entre les deux, pour que mes deux mondes restent loin l'un de l'autre, ne fusionnent jamais. Je n'ai jamais été bonne actrice, mais je suis devenue très douée dans l'art du mensonge.


truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? Qu’il me propose plutôt de créer la garde robe de l’actrice principale, c’est plus mon domaine. Je n’ai jamais été très douée pour jouer la comédie, avoir deux personnalités est déjà suffisamment dur à gérer et je ne sais pas pleurer pour de faux.

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Surement une histoire de cœur qui s’est mal finie, elle a dû se rendre compte que son mec la trompait avec sa meilleure amie depuis trois mois ou qu’il lui mentait sur son passé, elle ira mieux dans quelques jours. Ou retombera dans les bras d’un autre mec lourd. Je devrai peut-être la mettre en garde, la prévenir que les princes charmants n’existent pas. Ou pas.

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? Cousine ou cousine même combat, je suis assez proche de ma famille et je ne laisserai jamais une telle chose arriver. Même si il/elle est beau/belle comme un Dieu. Et est un sacré bon coup.

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Une nuit de folie dans un club londonien. Ou pour bousculer mes habitudes, dans un bar branché parisien. Jamais à Oxford.

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Mon plus grand secret ? Ma double vie, la Charlie studieuse, acharnée et passionnée qui fera tout pour réussir, et la Charlie qui a besoin de se lâcher de se s’assurer que son charme félin fonctionne encore lors de week-end arrosés, qui cohabitent dans le corps d’une jolie blonde. A moins que le fait que lui dire que je suis bisexuelle le fasse plus bondir de sa chaise … hum, je me tâte encore.

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? Voler la bague Cartier. Hors de question que ma vie londienne gâche ma réputation à Oxford, j’ai trop travaillé pour retomber en bas de l’échelle. Et puis une bague, ça se vend. Plus de soirées et plus de fêtes en perspective, que de bonnes choses en gros.

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! L’homme (la fille) de mes rêves n’existe pas, on n'est pas chez Disney mais dans la réalité. Il y a quelques années, j’aurai aimé me marier et avoir des enfants, avoir la vie de mes parents, mais maintenant, mon rêve est juste de devenir une styliste connue, rien de plus. Pas de place pour l’amour dans ma vie.

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquefort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Me faire un nom dans le mode de la mode. Travailler sur des défilés, pour de grandes maisons. Avoir ma propre marque, mes propres boutiques. Vivre de ma passion pour le stylisme. C’est ce qui me rendrait le plus heureuse.

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) Dare. Tellement plus drôle.

they don't really care about us
Enfin, pour conclure cette fiche de présentation, voilà une petite mise en situation concernant les facultés d'Oxford & Cambridge. Quelque soit l'endroit d'où provienne votre personnage, il vous faut répondre aux questions. Nous ne vous demandons pas de longs développements mais vos réponses nous permettrons d'évaluer votre compréhension du contexte et des détails ayant trait au forum.

→ En pleine soirée baby-sitting, l'adorable petite fille aux cheveux blonds que vous gardez s'installe sur vos genoux et vous demande, d'un air suppliant : « Moi plus tard, je veux être la Reine d'Angleterre. Papa m'a dit que pour pouvoir le faire, il fallait aller à l'université. Mais il a dit aussi qu'il fallait choisir entre Oxford et Cambridge, parce que ce sont elles les meilleures d'Angleterre. A ton avis, il vaut mieux apprendre à devenir Reine à Oxford, ou à Cambridge ? » Déjà si tu veux aller à l'une de ces universités, tu auras fait un très bon choix, mais tu ne dois avoir que de très bonnes notes à l'école et être une gentille fille, parce qu'ils ne choisissent que les meilleurs élèves pour aller chez eux. Après, les deux se valent apparemment, mais moi qui étudie à Oxford peut déjà te dire que venir chez eux est la meilleure solution.

→ Après avoir écouté votre argumentaire, elle s'interrompt une seconde et fronce étrangement le nez. « Mais, au fait, qu'est-ce que c'est, le Judging Cambridge Club ? » C'est une sorte de clan qu'on ne trouve qu'à Cambridge. Je n'en sais pas trop sur eux, à vrai dire, ils ne me font ni chaud ni froid puisque je ne fréquente pas la même université qu'eux. Mais apparemment, ils établissent régulièrement une sorte de classement avec les meilleurs élèves de l'université en haut et ceux dont il ne faudrait pas s'approcher en bas. Mais ils se basent aussi sur la réputation, que les notes, que la façon de s'habiller. Ce qui n'est pas toujours très représentatif selon moi.

→ « Aaaah, d'accord. Je comprends mieux. Et les TroubleMakers, alors ? C'est la même chose ?» Tu en entendras davantage parler dans les couloirs d'Oxford. On ne sait pas vraiment qui ils sont, ils se vantent de pouvoir être n'importe qui et d'avoir accès à tout. Leur truc, ce n'est pas vraiment leur classement, plutôt les taquineries on va dire. Plus ou moins méchantes ou drôles d'ailleurs. Ils aiment mettre leur grain de sel partout. Dans les soirées étudiantes par exemple pour les gâcher. Et parfois, ils créent quelques petites rumeurs.

→ « C'est bien compliqué tout ça. Mais alors, si je choisis Cambridge et que finalement je préfère Oxford, j'ai le droit de changer en cours de route ? » Je pense que oui, tu pourrais avoir le droit de changer en cours de route, mais tu te ferais remarquer et je pense qu'il vaut mieux rester discrète. Et puis je ne sais pas si tu serais bien accueillie par tes nouveaux camarades. Entre Oxford et Cambridge, ça a toujours été un peu la guerre. Mais je pense que tu choisisses l'une ou l'autre de ces universités, tu ne voudras pas en changer. Car tu seras dans une grande famille, sur qui tu pourras compter même en ayant fini tes études.

→ « Hm... Bon. Ca m'avance pas beaucoup. Mais en même temps, j'ai le temps. »


Dernière édition par Charlie Z. Lawford le Sam 19 Jan - 10:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 10:44

Chaaarliiiiiie WHAT A FACE !



Bienvenueee parmiii nouuuus et bonne rédactiooon de fiiiiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 11:22

merci Thaïs tongue on voit plus assez Kristin et c'est bien dommage, elle est si choupinette
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 11:26

Bienvenuuue demoiselle !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 12:23

Bienvenue parmi nous & bon courage pour ta fiiiiche heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 12:30

Bienvenuue sur ttr ! Excellent choix de pévario bon couraaaage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 21:11

Bienvenuuuuuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 21:22

Bienvenue sur ttr
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mar 15 Jan - 22:40

CHARLIIIIIIE
Tellement contente qu'elle soit prise !
En plus tu as connue le forum sur mon livejournal alors c'est encore mieux (L)

Bienvenue parmi nous !!!

N'hésite surtout pas à venir me parler en MP pour n'importe quoi ;P
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mer 16 Jan - 21:19

Merci tout le monde ça fait plaisir de voir qu'on fait plaisir en prenant un perso attendu

Ivory R. Levy a écrit:
CHARLIIIIIIE
Tellement contente qu'elle soit prise !
En plus tu as connue le forum sur mon livejournal alors c'est encore mieux (L)

Bienvenue parmi nous !!!

N'hésite surtout pas à venir me parler en MP pour n'importe quoi ;P

Si je prends un peu plus de temps que prévu à faire ma fiche, ne t'inquiète pas. Il y a un peu plus de restaurants que prévu, et donc un peu moins de temps pour écrire Wink

PS : je suis une fan de ton livejournal et de tes créations en général inlovee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Mer 16 Jan - 22:26

Il n'y a aucun problème ,) Si tu as besoin de temps supplémentaires, n'hésite pas à en demander pour avoir un délai de ta fiche !!

et ouiii Charlie est attendue (L) J'aime ce personnage je voulais même le jouer XD
Mais c'est pas drôle XD XD

& merciiiii

(ah oui Stephen est un de mes personnages too XD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Jeu 17 Jan - 8:31

j'adore les initiales des tes pseudos by the way tongue
Je devrai réussir à encore avancer, voire à finir ma fiche ce soir ou demain matin, il n'y aura personne pour me déconcentrer. En tout cas, j'ai envie de me dépêcher (sans bâcler) pour commencer à jouer cette jolie petite blonde Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Jeu 17 Jan - 10:05

Bienvenue parmi nous
Contente de voir quelqu'un qui est motivée
On a deux liens ensemble en plus- je joue Léandre & Lucas
Hâte de rp avec toi !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Jeu 17 Jan - 10:24

Merci Oui, je suis plutôt motivée, même si comprendre tout ces JCC et TM est un peu plus compliqué que ce que je pensais :/

Et sinon, vous êtes beaucoup à avoir des triples personnalités par ici ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Jeu 17 Jan - 10:31

Tu peux me mpotter si tu as besoin d'éclaircissements, n'hésite pas
Triple hm, tu parles à la grosse schizo du forum doooonc... Arrow Mais on a une politique de doubles comptes assez large oui, tu verras tu t'y feras vite
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Ven 18 Jan - 8:29

Je n'ai pas pu me connecter hier soir, je ne sais pas si c'était généralisé. Donc je ne suis pas sure de pouvoir finir ce matin, et je ne pourrai pas continuer ma fiche avant lundi, je passe le week-end avec chéri et j'évite de trop squatter le pc quand il est là. Dooooooonc ... je pourrai avoir un délai ? au cas où ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Ven 18 Jan - 15:52

Ouiiiii bien sûr
Hier c'était un problème de forum actif, ton accès internet est garanti par orange ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Sam 19 Jan - 10:25

L'homme roupille encore, je me connecte en coup de vent ... Very Happy

Je ne sais pas si l'accès était censé être garanti par orange, mais ce n'était pas le cas. Le forum semblait ne plus exister.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Sam 19 Jan - 12:20

Et pour moi :
Charlie a complètement été cerné. C'est exactement ce que j'avais en tête pour le personnage !
Donc je valide pour moi ;D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Sam 19 Jan - 12:30

Ça me fait plaisir de convenir au job

Bon , l'homme est levé, m'en vais faire à manger (burgers maison mmmhhhhhh )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Sam 19 Jan - 23:35

Bienvenuuuuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Dim 20 Jan - 10:18

C'est tout parfait, et si ça l'est pour Mel, alors je valide tout
Have fuuuuuun
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Dim 20 Jan - 19:49

Merci Cameron & cie

Je ferai ma fiche de lien et tout le reste demain
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    Dim 20 Jan - 20:39

Bienvenue à toi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CZL Ҩ shine bright like a diamond    

Revenir en haut Aller en bas
 
CZL Ҩ shine bright like a diamond
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shine bright like a diamond ▬ Sovahnn
» MARLENE MOIRA HAYWORTH ♦ I used to shine bright like that diamond until that day.
» Il Kwon ▲shine bright like a diamond.
» ♛ shine bright like a diamond. (naomi)
» kathie ✜ shine bright like a diamond

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: