That man is a monster [Eden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: That man is a monster [Eden]   Sam 5 Jan - 15:39



That man is a monster
« Eden & Dante »

icons by Hollow Art



« Georgia, tu peux partir, je ferme plus tôt aujourd’hui. » Je n’ai pas desserré les dents de la journée. « Prends Sherlock avec toi s’il te plaît. » Elle obtempère sans poser de question et s’en va vite. Elle sait vaguement que quand je suis dans cet état, il vaut mieux ne pas me contrarier. Je n’essaye même pas de ne pas lui faire peur. Je suis à la limite de ravager mon bureau aussi, il vaut mieux qu’elle soit partie. Personne ne peut me calmer dans ces cas-là. Pas sans donner de sa personne et risquer ma colère. Caïn doit travailler tard et cette seule pensée me rend fou de rage. Je balance mon verre sur un mur et le regarde s’exploser. Bon dieu, j’ai bien fait de dire à Georgia de prendre Sherlock avec elle. Je vais m’écrouler sur ce qui me sert de lit, dans ce qui me sert de chambre d’appoint quand j’ai la flemme de rentrer chez moi. Je sors mon portable et j’appelle Eden. « Passe à mon bureau. Maintenant. Je m’en fous complètement si tu as déjà un client. Envoie-le balader. » Je raccroche. Il a sûrement dû comprendre que je suis d’une humeur de chien. C’est juste que je n’aime pas passer après les autres, ça me rend dingue. Je patiente en buvant du whisky à même la bouteille, me demandant si Eden va me faire faux bond ou pas. Ça n’est jamais arrivé mais s’il s’avérait qu’il essaye de me m’échapper, je ne réponds plus de rien. On sonne à la porte. C’est lui. Je m’écarte légèrement pour le laisser passer et referme soigneusement. Je ne le laisserais pas partir. S’il part je vais vraiment péter les plombs. Sans tergiverser davantage, je le plaque contre le mur et me jette sur ses lèvres. J’ai besoin de lui. Je suis avide de lui. Avec un grognement mécontent, j’attrape ses poignets et les serre entre mes mains, les plaquant violemment contre le mur. A moi. Je ne me contrôle quasiment plus. Je le relâche mais pour mieux emprisonner son visage entre mes doigts et l’embrasser furieusement, mordant ses lèvres et sa langue, le meurtrissant sans m’en préoccuper davantage. Eden vient toujours, quoi que je puisse lui faire. Il revient toujours vers moi. Cette pensée me rend légèrement moins agressif et je m’écarte de lui pour le laisser respirer. Sans pour autant lui laisser le temps de reprendre ses esprits, je le pousse sur le canapé et me colle à lui, ne lui accordant qu’un instant de répit. « Je suis sur les nerfs Eden. » je fais en faisant glisser ma bouche sur sa gorge, le mordillant suffisamment fort pour que la limite entre plaisir et souffrance soit floue. « Je ne peux compter que sur toi. Montre moi que tu n’as pas peur Eden. Que je ne te donne pas de cauchemars. »

U.C

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: That man is a monster [Eden]   Lun 21 Jan - 21:11



Les mains d'Alec parcouraient le torse d'Eden tout en l'embrassant à pleine bouche. La musique de Bon Iver résonnait en fond dans l'appartement d'Eden, amenant une ambiance quelque peu électrique mais la voix du chanteur transcendait les deux hommes qui allaient passer une bonne nuit. De toute façon, à chaque fois qu'Alec venait le voir, Eden savait pertinemment qu'il allait bien dormir après. Il n'avait pas de préférence dans sa clientèle parce que de toute façon pour lui tout les clients étaient les mêmes. Mais il devait bien avouer qu'Alec s'y prenait très bien avec lui, un vrai gentleman qui était pourtant très viril. Le vicking -oui parce qu'Alec était grand, large d'épaule et blond aux yeux bleus avec une coupe à la Jason Lewis dans Sex & the City- le fit asseoir sur son fauteuil et Eden se laissait juste faire jusqu'à ce que son téléphone portable vint vibrer dans sa poche antérieur. Directement, il le prit et regarda qui était en train de le perturber dans un moment aussi sensuel. Dante. Sans plus attendre, Eden détacha ses lèvres d'Alec qui lui dit de ne pas répondre et de laisser tomber... Dilemme. Passer une bonne soirée en compagnie de son guerrier suédois ou passer une soirée mouvementée avec le diable en personne ? Enfin un diable qu'Eden appréciait énormément même si leur relation était tout de même assez étrange. Il décida d'y répondre en s'enlevant de l'étreinte de son habitué qui soupira en s'asseyant à son tour sur le fauteuil. ┈ Dante, je ne peux pas te répondre, je suis avec un client.Passe à mon bureau. Maintenant. Je m’en fous complètement si tu as déjà un client. Envoie-le balader. ┈ Il ne fallait pas trop discuter lorsque Dante était dans ce genre d'état. D'ailleurs, il ne cherchait même pas à comprendre quoi que ce soit, il voulait juste qu'Eden passe le voir un point c'est tout. Ça voulait dire aussi qu'il n'était pas dans son bon jour. Eden rangea son portable et se tourna vers Alec qui comprit que c'était fini pour ce soir. Il se leva et alla vers le tatoué et l'embrassa tendrement. « Je passerai te voir demain soir, ce n'est pas grave. » Mon dieu, il était vraiment parfait ce mec. Il s'en alla et Eden mit vite fait un débardeur puis sa veste en cuir et partit rejoindre Dante.

Arrivé devant sa porte, il sonna et sans plus attendre Dante lui ouvrit la porte sans rien dire le laissant juste entrer, ce qu'il fit. Eden se fit plaquer contre le mur par le beau brun et l'embrassa avec fougue. Il avait besoin de se défouler, ça se sentait dans sa façon d'être avec lui... Eden répondit à son baisser et passa ses mains sur la chevelure de Dante même s'il savait que ce dernier allait sûrement le bloquer car c'était comme ça. C'était lui le dominant dans l'histoire. Comme il l'avait prédit, Dante lui bloqua les mains, l'embrassant furieusement. Eden ressentit de la douleur lorsque celui-ci mordit ses lèvres ainsi que sa langue, cependant il ne le freinait pas dans son élan. Il avait toujours adoré ce côté là de Dante. De toute façon qu'est-ce qu'il pouvait y faire ? S'il se rebellait, il risquerait de ne pas lui faire plaisir et ce n'était pas du tout dans son attention. C'était étrange cette envie de lui accorder tout, même s'il souffrait, juste pour que Dante soit satisfait d'Eden. Il se fit asseoir sur le canapé, bien sûr il savait que le démon n'allait lui accorder aucune halte puisque ce dernier se colla contre lui de nouveau. « Je suis sur les nerfs Eden. » il l'avait bien vu. « Je ne peux compter que sur toi. Montre moi que tu n’as pas peur Eden. Que je ne te donne pas de cauchemars. » Eden fronça légèrement les sourcils. Il ressentait la douleur mais aussi du plaisir face aux crocs de Dante. Pourtant, sa main vint s'accrocher sur la chevelure de ce dernier pour la relever vers lui. ❝ Je n'ai pas peur de toi. ❞ rétorqua-t-il, le fixant fermement, froid comme de la glace. C'était vrai. Dante ne l'effrayait pas. Il savait qu'il était peut-être perturbé mais ça ne l'atteignait pas. Avec sa mère qui était complètement folle, il était habitué à ce genre de personnage.

U.C
Revenir en haut Aller en bas
 
That man is a monster [Eden]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monster Mercenary Card
» Monster truck en chariot de guerre
» Une journée éprouvante [PV Eden]
» Nos beau Accessoire du monster Combo
» Mickaël Eden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: