we accept the love we think we deserve w/ Tobias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: we accept the love we think we deserve w/ Tobias   Mer 19 Déc - 18:53

Je quitte le bureau de Cameron avec un sourire. Mes photos ont encore eu du succès. J’envoie un texto à Teddy pour lui dire que je veux la voir. Même si elle est revenue à Londres, parfois j’ai l’impression qu’elle est toujours à Berlin car ce n’est pas si facile de la voir. Justement, elle m’annonce qu’elle a un rdv important aujourd’hui et qu’on se verra demain. Je soupire et allume une clope. Evan bosse, Calvin est occupé sur un nouveau tournage. Les autres sont occupés je ne sais où. Je checke mes mails et découvre de magnifiques photos de mes parents au bord de la mer, en Nouvelle-Zélande. Je ricane puis ferme rapidement les photos. Observer des photos de ses parents en maillot de bain est légèrement awkward. Je lève la tête à la recherche d’un taxi puis me souviens qu’il y en aura un qui sera dispo. Enfin, plus rapidement que les autres. Je passe un coup de fil rapide, laissant un message sur le répondeur de Tobias. « Tobias, c’est Alex. Quand tu auras fini tes cours, rejoins-moi au manoir le plus vite possible, je n’aime pas attendre. » Au moins, je suis sûr qu’il viendra. Je finis par attraper un taxi qui me dépose à la maison. Je range mon appareil photo et classe mes photos avant de rejoindre la salle de bain pour prendre une douche. L’eau chaude me fait un bien fou et tout à coup, je songe à ce que je vais faire pour les fêtes de Noël. Je ne me vois pas rejoindre mes parents pour former une famille parfaite, le temps des fêtes. Je ne sais pas ce que les gars font. J’hausse les épaules. J’organiserai une petite fête pour ceux qui seront là et on aura beaucoup de champagne et des cadeaux pour ceux qui veulent.

Je quitte la salle de bain et m’installe à mon bureau. J’attrape des papiers et commence à faire les comptes de la maison. Parfois, j’ai l’impression de gérer un hôtel. J’attrape un carnet de notes et commence à y écrire des chiffres un peu partout, tout en notant à côté à quoi ils correspondent. Scott me doit toujours 200£ tandis que Calvin m’en doit 15. Je lève les yeux au ciel. Je ne sais même plus pourquoi il me doit cet argent mais ça ne sert à rien. Ce n’est pas comme si j’en manquais. Je note tout, puis commence à faire une liste de cadeaux que je pourrai potentiellement faire. Je déteste cette partie à Noël, parce que je ne sais jamais quoi offrir. C’est la partie la plus chiante et ceux qui disent le contraire sont des menteurs. Comment est-on censé faire de cadeaux sans faire de gaffes ? Je sais que je suis censé bien les connaitre j’ai toujours une grosse marge d’erreur. Le genre de chose qui m’agace parce que ça donne l’impression que j’ai choisi au hasard alors que pas du tout. Je soupire et finis par abandonner. Je vais finir par acheter la même chose tout le monde, comme ça pas de mauvaise surprise et de regards déçus. Le genre de cadeau qu’un patron offre à ses employés. Je jette mon stylo sur mon bureau et ferme les yeux un instant. Je me lève précipitamment et me dirige vers la cuisine pour un café quand on sonne à la porte. J’ouvre à Tobias avec un sourire. « Tu tombes bien, j’allais préparer du café. » Je me pousse pour le laisser entrer et repars à la cuisine. Je ne l’ai pas appelé pour ça mais tant pis, il attendra.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: we accept the love we think we deserve w/ Tobias   Mar 25 Déc - 0:35

Eyes on fire, eyes on fire, and they burn from all the tears. I've been crying, I've been crying, I've been dying over you. Tie a knot in the rope, tryin' to hold, tryin' to hold, But there's nothing to grasp so I let go. ❞ Un ton complètement déchainé, en fureur. La voix puissante de Tobias se porte dans toute la salle par une mélodie effleurant la gueulante. Accompagné par quelques danseurs exécutant des sauts gracieux et décontractés en arrière-plan, l'étudiant ne prend même pas la peine de bouger, se contentant de porter sa voix sur son micro. ❝ I think I've finally had enough, I think I maybe think too much. I think this might be it for us (blow me one last kiss). You think I'm just too serious, I think you're full of shit. My head is spinning so (blow me one last kiss). ❞ Et d'un coup, le micro s'extirpe de sa main afin de s'écraser contre un des murs de l'auditorium. ❝ Putain. ❞ Des larmes commencent à s'écouler des yeux humides de l'étudiant, emprisonné par les chaines de la rage. Daniel. Quel connard prétentieux. Voilà ce que Tobias pensait à l'instant même de son professeur de danse. Et dans la salle, les quelques danseurs de première année qu'il avait invité le regardaient d'un air choqué. Ce n'était pas souvent que Tobias se mettait dans une colère noire. C'était même très rare. Trop rare. Fixant un point dans le vide, Tobias soupira fortement, séchant ses larmes avant de partir de l'auditorium sans même prendre la peine de se retourner.

Il devait rentrer chez lui, dans son petit confort, s'enfermer sous sa couette et fermer les yeux afin de n'entendre que le silence, calme et paisible. Cependant, ses plans allaient fortement se compliquer à cause d'un SMS envoyé par un certain Alexander. « Tobias, c’est Alex. Quand tu auras fini tes cours, rejoins-moi au manoir le plus vite possible, je n’aime pas attendre. » Un fin sourire joyeux et obnubilé par le message de son favori, il ne fit guère attention aux derniers mots, accourant afin d'avoir un taxi disponible. En ce moment, il avait besoin de compagnie.Et quand il parlait de compagnie, il faisait référence à Alexander ou Emery. Pendant tout le trajet, Tobias se défoula sur son portable, sur son application de déroulage de papier-cul avant de s'endormir brutalement.

Ses paupières relevées, Tobias se releva de la banquette arrière du taxi. Garé devant l'immense demeure d'Alexander, ils étaient à priori arrivés. Regardant le chauffeur avec un sourire gêné, ce dernier lui précisa bien qu'il avait attendu et que ce temps perdu serait sur l'addition. Forcément. Roulant ses yeux en direction du ciel, l'étudiant sortit la monnaie attendue avant de se diriger vers la maison de son ami. Appui forcé sur la sonnette, l'enfant Buckley vit son ami proche le saluer. « Tu tombes bien, j’allais préparer du café » Plissant les yeux pour montrer son incompréhension, Tobias le suivit pour aller dans la cuisine avant de s'étonner : « Tu m'a pas fait venir ici pour un café, j'espère ? J'ai un Starbuck à quelques lieux de l'école d'art. » Non, si Alexander avait fait venir Tobias, c'était sûrement pour lui demander un service. Et les services de Alexander ne pouvaient être refusés par l'étudiant, se contentant toujours de lui obéir, avec un sourire en prime. Admettant avoir posé la question avec un peu de rage, il essaya de se rattraper, annonçant : « Désolé. J'en ai marre, mon prof me saoule et il a tout fait pour me faire passer une journée de merde. Et là, j'ai juste envie de me détendre. » Empoignant une tasse de café, il fit couler l’élixir et y trempa ses lèvres l'instant d'après. Revenant à un ton complètement décontracté et amical, Tobias lança « Alors quoi de neuf ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: we accept the love we think we deserve w/ Tobias   Dim 13 Jan - 22:33

Il me suit dans la cuisine et semble étonné par la tournure de la situation. « Tu m'a pas fait venir ici pour un café, j'espère ? J'ai un Starbuck à quelques lieux de l'école d'art. » J’éclate de rire et secoue la tête. Il me connait bien pourtant, j’ai envie de jouer avec lui avant de passer à autre chose. Il n’est pas habitué à ce que je l’appelle pour lui proposer un café. D’habitude c’est pour autre chose et souvent ça se finit au lit. Je ne dis pas que là, ça ne se fera pas mais là j’ai envie de m’amuser un peu. « Tobias, je t’en prie, je fais un meilleur café que Starbucks et j’ai un plus beau sourire que n’importe quel vendeur assez mignon que tu pourrais trouver. » Je me retourne pour lui offrir un sourire justement. Et il n’a pas intérêt à me dire le contraire. Je me reconcentre sur la machine à café. Je sors deux tasses et insère des capsules dans la machine puis fais couler le café tandis que Tobias continue. « Désolé. J'en ai marre, mon prof me saoule et il a tout fait pour me faire passer une journée de merde. Et là, j'ai juste envie de me détendre. » J’éclate de rire. « Rassures-toi, je ne suis pas là pour jouer les parents ou le grand frère chiants. » J’en fais déjà assez pour certains. Gérer une colocation dans un grand manoir a des allures de famille. Parfois, j’ai vraiment l’impression d’être le père dans cette maison. Il attrape la tasse que je lui tends et la conversation s’arrête un instant le temps que nous savourions le breuvage. « Alors quoi de neuf ? » J’hausse les épaules. Cette question a toujours eu le don de m’agacer. Comme si ma vie était merveilleuse, magique et inédite, comme si j’avais quelque chose de neuf qui m’arrivait tous les jours. Or je fais parti de ces gens qui n’ont rien à raconter. Mais comme d’habitude, je vais faire l’effort de donner une réponse construite et presque intéressante. Je lui offre un sourire en coin avant d’ouvrir la bouche pour parler. « Mes parents sont en Nouvelle-Zélande. Cameron, une fille avec qui je travaille, vient de m’acheter mes dernières photos pour un article dans son journal et j’espère pouvoir terminer mes études à la fin de l’année. » J’hausse de nouveau une épaule pour lui montrer que ce n’est pas très intéressant et bois une nouvelle gorgée de café. « Et toi alors ? C’est qui ce prof énervant ? D’ailleurs, tu ne m’a toujours pas dit ce que tu faisais dans cette école ? » J’ai entendu parler de la LSOA quand elle a ouverte. A l’époque, ça avait fait beaucoup de bruit. Daniel Logan est quelqu’un de très réputé dans le monde du spectacle et Trinity Landsbury aussi, quoi que peut-être moins que Daniel. Mais leur association pour ouvrir une école d’art qui permettrait de former de nouveaux talents a été très médiatisée. Je me demande comment ça se passe à l’intérieur. Les professeurs effraient-ils les élèves ? Je ricane et me dis que ça pourrait être un bon sujet d’article. Il faudrait que je le soumette à Cameron. Enfin, si ça se trouve, ça ne va pas l’intéresser. Mais au cas où, je lui dirai.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: we accept the love we think we deserve w/ Tobias   Mer 16 Jan - 14:50

« Tobias, je t’en prie, je fais un meilleur café que Starbucks et j’ai un plus beau sourire que n’importe quel vendeur assez mignon que tu pourrais trouver. » Mouais. Pas tort. Tobias réprimande un sourire gêné face à cette réponse. En fait, Alexander avait complètement raison. Entre une jeune femme nommé Cindy les Gros Nénés en tenue de serveuse-allumeuse et le jeune homme vêtu de fringues dégoûtantes se trouvant derrière le comptoir, l'étudiant n'aurait pas hésité une seule seconde à choisir le bel apollon. Et le café aussi, soit-dit en passant. Mais d'abord le garçon. Après que Tobias ait raconté ses malheurs à la LSOA avec son professeur de danse, sévère et antipathique avec la plupart de ses élèves, Alexander ne put s’empêcher d’éclater de rire avant d’ajouter plus calmement « Rassures-toi, je ne suis pas là pour jour les parents ou le grand frère chiant. » C’est sûr qu’avec le jeune homme, Tobias avait l’impossibilité de se prendre la tête et c’était mieux ainsi. Pas de disputes, ni de mécontentement, encore moins d’agacement. Juste des taquineries. Enfin, Tobias croisa son regard afin de lui rendre un petit sourire sympathique, sa tasse à la main.

L’étudiant avait posé l’habituelle question énervante de Monsieur Tout-Le-Monde, que tout le monde posait à tout le monde afin de trouver un sujet de conversation. Mais le Quoi de Neuf ? était en soit ce qui pouvait insupporter le plus la plupart des gens et les deux jeunes hommes en faisaient partie. « Mes parents sont en Nouvelle-Zélande. Cameron, une fille avec qui je travaille, vient de m’acheter mes dernières photos pour un article dans son journal et j’espère pourvoir terminer mes études à la fin de l’année. » En entendant la réponse de son ami, Tobias ne peut s’empêcher de sourire à cause d’une arrière-pensée amusante qui s’est infiltré dans son esprit. Avec un grand sourire, il prononça : « Oh allez, je suis sûr que tu vas y arriver. Hormis la baise, s’il y a bien un truc dans lequel tu excelles, c’est bien la photographie. Et en y pensant, tu t’en sors dans tout ce qui est du domaine de la graphie : pornographie, photographie …» Il se tut, préférant alors approcher la tasse de son visage afin de tremper ses lèvres une nouvelle fois dans son café. Plus il boirait de café, plus le temps où il restait éveillé amplifiait. « Et toi alors ? C’est qui ce prof énervant ? D’ailleurs, tu ne pas toujours pas dit ce que tu faisais dans cette école ? » Oulà. Il faudrait tout lui dire. Absolument tout. Après, il était vrai qu’ils n’avaient pas souvent de sujet de conversation aussi abouti et profond puisque la plupart du temps, tout se passait au lit. « Dans la London School of Arts, on fait de l’art. Plus sérieusement, on choisit un ou des domaines comme la danse, la musique, le théâtre. Tu vois le genre ? Et il y a ce professeur complètement horripilant, Daniel Logan. Ou le type qui t’en fait baver par pur sadisme. Et forcément, il me déteste. Tu vois ? Par exemple, on va bientôt monter Grease. Je voulais absolument Danny Zuko, parce que j’ai le look et le talent. Et il a préféré refiler le rôle à une espèce de …. Raaaah. » Décidé à calmer ses nerfs, Tobias prit place en s’asseyant à une chaise tout en buvant une autre gorgée de café afin de chasser ces pensées noires. Tobias releva la tête pour croiser le regard de son ami et sourire timidement pour renchérir : « Tu sais, des fois, j’aimerai tout plaquer, le temps de quelques jours ou semaines. Partir à New-York, aux States. Ou pratiquer H24 le sexe. Ou voilà. » être trop sous pression amenait forcément à un craquage ou un pétage de plomb un jour ou l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: we accept the love we think we deserve w/ Tobias   

Revenir en haut Aller en bas
 
we accept the love we think we deserve w/ Tobias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Naomi ♦ we accept the love we think we deserve
» 4 ⊱ we accept the love we think we deserve.
» ••• WE ACCEPT THE LOVE WE THINK WE DESERVE ; ZENDAYA ♛
» Elsa ~ We accept the love we think we deserve
» Anna + we accept the love we think we deserve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: