I want a look so optimistic it could cure cancer. w/ january

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: I want a look so optimistic it could cure cancer. w/ january   Sam 15 Déc - 15:51

Je suis un traitement depuis quelques mois déjà, exténuée et diminuée, utilisant mes rares forces pour cacher mon état de santé à ces larves inutiles qui me servent d’élèves. La vérité c’est qu’ils sont bons, très bons, mais pas assez, jamais assez. Leur dire qu’ils atteignent finalement mes espérances serait comme leur dire au revoir et capituler. Mes cheveux tombent un a un, malgré les coiffes superbes que je tiens toujours à porter alors que la peur prend pour la deuxième fois de ma vie réellement possession de mon corps. La première fois c’était sa naissance, à cette fichue gamine plus talentueuse que je ne l’ai jamais été, et maintenant un cancer. C’est amusant dans le sens ou on pense toujours que ça n’arrive qu’aux autres jusqu’a ce que ça ne nous tombe dessus réellement. Cancer du sein, l’ironie est telle que je ne lui ai jamais donné le mien. Je l’observe chanter l’air distraite j’ai rendez-vous dans une demi heure à l’hôpital pour une énième séance de chimiothérapie, ou j’ai l’impression de perdre finalement toute notion de ma personnalité. Je rêvais d’être une grande actrice de théâtre, puis d’offrir à cette école la meilleure réputation possible, la précarité de ma situation me fait aujourd’hui douter de tout. Il n’est même pas dix septs heures que j’arrête le cours lasse. « C’est parfait Goodwin, vous pouvez sortir. » Je n’ajoute rien de plus, cela fait deux mois déjà qu’ils sortent en avance sans forcément chercher d’explications. Une douleur me courbe un peu et je me ressaisis empoignant mon long manteau. La musique s’arrête et bien sûr, il y en a toujours un pour râler, et bien entendu c’est la mienne. « Mais je n'ai pas fini, je n'en suis encore qu'à la moitié de la chanson.  Ne me dîtes pas que c'était ennuyeux ? Parce que j'ai horreur des performances ennuyeuses. Mais si ça l'était, autant... » Elle marque une pause et semble m’observer. Je grimace tandis qu’elle m’interroge. « Tout va bien ? » « En dehors de la prestation ratée de miss Lynch tout va bien, cela faisait juste assez longtemps qu’on ne m’avait pas offert une prestation aussi médiocre de I dreamed A dream Quant à toi, tu te poses vraiment la question January ? Cette prestation était parfaite, c’est ce qui doit la rendre ennuyeuse, la prochaine fois si tu veux attirer mon attention, fais au moins une fausse note. ». Je lui adresse un clin d’oeil qui montre qu’évidemment, je plaisante. « De toute façon, cette école n’est pas à la hauteur de mes espérances, je compte bien embaucher un jeunot pour me remplacer, les brailleurs, ce n’est sans doute plus de mon âge. » Si seulement ça pouvait être vrai. La salle se vide, mais Goodwin n’a visiblement pas assez d’un compliment et refuse de déguerpir. « Miss Landsbury, puis-je vous parler en privé ? » Je repose mon sac et fais signe aux derniers étudiants de quitter la salle. Je reporte ensuite mon regard sur ma gamine dont j’ignore la subite préoccupation et hoche la tête pour l’inciter à poursuivre.

 «Vous allez peut être me dire que ce ne sont pas mes affaires mais... vous êtes sûre que tout va bien ? »  Je ne m’étonne plus de sa perspicacité et doute honnêtement de son aptitude à lâcher le morceau. Est-ce que ce sont des choses qu’on partage avec ses élèves? Très certainement pas, en revanche on peu facilement m’opposer qu’elle mérite de savoir. Au fond qui s’en soucie ? Je me laisse tomber sur le siège du piano et prends une inspiration. « J’ai un cancer. » Le dire à voix haute est loin d’être facile, mais me fait réaliser beaucoup de choses. Son côté pragmatique, ou ses quelques années de médecine peut être, la poussent à poser cette question d’ordre pratique que j’aurais presque pu prévoir. « Où ? Et quel stade ? » Je hausse les épaules, comme pour épurer cette désagréable conversation de toute teneur affective. Nous n’avons pas ce genre de relations. Elle est la fille que je n’ai jamais voulu et moi la mère dont elle n’aurait pas pu rêver. En dehors de ce simple schéma atrocement réciproque, elle est l’élève que je trouve brillante, et moi la prof de chant désagréable qu’on estime pour son perfectionnisme, mais qu’on trouve humainement pitoyable, ce qui doit être le cas en tout état de cause. « Cancer du sein, mais ne joue pas les apprentis médecins avec moi Goodwin, tu n’as pas à regretter Cambridge, tu es faite pour la scène, d’ailleurs tu devrais aller répéter ton petit numéro de danse dans les airs au lieu de te préoccuper du stade de mon cancer, d’après ce que Logan m’a dit c’est plutôt flamboyant comme performance et dangereux quand on manque d’entraînement. » Je fais bien entendu référence aux torches enflammées que la chorégraphe compte utiliser pour embellir son numéro. « Je ne regrette rien du tout. Et ne vous en faîtes pas, la performance sera au point. Juste... » Un léger sourire se dessine sur le coin de mes lèvres. Je suis fatalement heureuse qu’elle ne regrette rien, c’est une chance que je n’ai pas eu même si j’aime me bercer d’illusions à ce sujet la plupart du temps. « Dîtes-moi quel stade, s'il vous plaît ? J'ai bien le droit de savoir, je suis votre élève. J'ai besoin de savoir si vous serez là dans un mois, dans un an ou si... j'aurai un nouveau professeur. » Je la coupe en posant mon doigt sur mes lèvres. « Les autres élèves de ce cours ne me demandent pas de détails aussi personnels January. » J’essaye d’être ferme, mais ça n’a jamais réellement fonctionné avec elle, en dehors des conseils avisés que j’ai pu formuler sur sa technique vocale. « Et tu n’es pas différentes des autres élèves n’est-ce pas ? » J’ai le regard un peu terne, mais poursuis après une légère pause sans lui laisser le temps de répliquer. « Peut importe après tout. La seule chose que mes élèves ont besoin de savoir, toi y compris, c’est que Trinity Landsbury même diminuée ne laisserait pas les reines de sa chorale ou même de son école à n’importe qui. Mr Wilson assurera certains de mes cours pour l’instant, et à moins que tu ne désires m’accompagner à ma séance de chimiothérapie afin de la rendre moins sinistre et en me chantant par exemple du Tino Rossi puisque c’est de saison, je crois que tu as bien mieux à faire à deux semaines du gala de charité que nous organisons. »

Elle accepte finalement de s’en aller remballant ses affaires, je prends pour ma part une inspiration. « Je suis désolée pour votre cancer et j'espère que ça ira. » Elle va alors pour partir puis se retourne. « It must get lonely, when you don't let people care. » Je hoche la tête avec un sourire, ne préfère pas répondre, il ne faudrait pas sombrer dans le cliché. Une dure journée m’attend. J’attends qu’elle disparaisse et quitte l’école à mon tour.


Dernière édition par N. Trinity S. Landsbury le Sam 29 Déc - 3:08, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I want a look so optimistic it could cure cancer. w/ january   Dim 16 Déc - 14:01

« Oh niiiiiight, oooooooh night » Je ferme les yeux et continue, un léger sourire aux lèvres. C'est l'une de mes parties préférées. « diiiiiiiviiiiiiiiiine. » Excellent. J'inspire, m'apprête à reprendre, mais Miss Landsbury me coupe, lasse, « C’est parfait Goodwin, vous pouvez sortir. » Je réouvre les yeux et la regarde, étonnée. « Mais je n'ai pas fini, je n'en suis encore qu'à la moitié de la chanson. » Elle ne dit rien, se lève, apparemment pressée de s'en aller. Je l'observe attentivement, tout en parlant « Ne me dîtes pas que c'était ennuyeux ? Parce que j'ai horreur des performances ennuyeuses. Mais si ça l'était, autant... » Je m'interromps lorsque je vois sa silhouette se courber pendant quelques instants, sans raison apparente. Ca doit donc être causé par une douleur. Je fronce les sourcils et demande, sans pouvoir m'en empêcher, « Tout va bien ? » Les autres élèves qui avaient entrepris de ramasser leurs affaires s'arrêtent et nous observent l'une et l'autre, tour à tour. Ça serait presque digne d'une série télévisée. « En dehors de la prestation ratée de miss Lynch tout va bien, cela faisait juste assez longtemps qu’on ne m’avait pas offert une prestation aussi médiocre de I dreamed A dream Quant à toi, tu te poses vraiment la question January ? Cette prestation était parfaite, c’est ce qui doit la rendre ennuyeuse, la prochaine fois si tu veux attirer mon attention, fais au moins une fausse note. » Elle accompagne ses dires d'un clin d'oeil. Je la remercie d'un sourire pour ce que je devine être un compliment, mais sa réponse me laisse perplexe. « De toute façon, cette école n’est pas à la hauteur de mes espérances, je compte bien embaucher un jeunot pour me remplacer, les brailleurs, ce n’est sans doute plus de mon âge. » Son annonce m'inquiète, plus qu'autre chose, alors que mes camarades prennent ça pour un signal de s'en aller, ce qu'ils ne tardent pas à faire en à peine une trentaine secondes. « Miss Landsbury, puis-je vous parler en privé ? »

J'attends qu'il n'y ait plus que nous deux dans la salle pour reprendre la parole. « Vous allez peut être me dire que ce ne sont pas mes affaires mais... vous êtes sûre que tout va bien ? » Elle semble réfléchir, délibérer. Elle s'assoit puis laisse échapper trois mots auxquels je ne m'attendais absolument pas « J’ai un cancer. » Stupéfaite, incertaine de ce que je ressens, je garde le silence pendant quelques instants. « Où ? Et quel stade ? » Elle hausse les épaules, comme si elle ne venait pas de m'annoncer ce qu'elle venait de m'annoncer. « Cancer du sein, mais ne joue pas les apprentis médecins avec moi Goodwin, tu n’as pas à regretter Cambridge, tu es faite pour la scène, d’ailleurs tu devrais aller répéter ton petit numéro de danse dans les airs au lieu de te préoccuper du stade de mon cancer, d’après ce que Logan m’a dit c’est plutôt flamboyant comme performance et dangereux quand on manque d’entraînement. » Cancer du sein... Mais elle refuse de me dire à quel stade elle en est, change de sujet de conversation. Le contraire m'aurait étonnée. « Je ne regrette rien du tout. Et ne vous en faîtes pas, la performance sera au point. Juste... » Je sens ma curiosité me brûler, j'ai besoin de savoir. Elle a parlé de trouver un remplaçant, et si... ? « Dîtes-moi quel stade, s'il vous plaît ? J'ai bien le droit de savoir, je suis votre élève. J'ai besoin de savoir si vous serez là dans un mois, dans un an ou si... j'aurai un nouveau professeur. » Une vague de tristesse me balaie et je réalise que j'ai besoin de cette femme insupportable dans ma vie. C'est le meilleur professeur de chant que je n'ai jamais eu. Elle reconnaît mon talent mais ne me laisse jamais me reposer sur mes lauriers et me pousse toujours à donner plus. Je lui en ai voulu longtemps pour ne pas être la mère qu'elle aurait dû être mais en tant que professeur, je n'ai rien à lui reprocher. Bien au contraire même, c'est grâce à elle que j'en suis où j'en suis. « Les autres élèves de ce cours ne me demandent pas de détails aussi personnels January. Et tu n’es pas différente des autres élèves n’est-ce pas ? » Mais. « C'est parce qu'ils ne se doutent de rien. Je suis sûre que bon nombre d'entre eux aimeraient bien savoir. » « Peu importe après tout. » Je secoue la tête lentement alors qu'elle continue. « La seule chose que mes élèves ont besoin de savoir, toi y compris, c’est que Trinity Landsbury même diminuée ne laisserait pas les reines de sa chorale ou même de son école à n’importe qui. Mr Wilson assurera certains de mes cours pour l’instant, et à moins que tu ne désires m’accompagner à ma séance de chimiothérapie afin de la rendre moins sinistre et en me chantant par exemple du Tino Rossi puisque c’est de saison, je crois que tu as bien mieux à faire à deux semaines du gala de charité que nous organisons. » Right. J'acquiesce, prends mon sac pour m'en aller. « Je suis désolée pour votre cancer et j'espère que ça ira. » Je m'avance vers la porte et me retourne avant de partir « It must get lonely, when you don't let people care. » Je lui adresse un triste sourire et m'en vais.

Elle fait de la chimiothérapie, donc elle doit être en stade III, minimum, il me semble. Je verrai avec papa. On trouvera bien où elle la fait sa chimio et j'en saurai plus.
Revenir en haut Aller en bas
 
I want a look so optimistic it could cure cancer. w/ january
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La cure des fautes !
» Clergé de Saint Bertrand de Comminges
» [Sculpture] Comment réaliser des armes ?
» 06. [Freeman's] Cure for Hangover...
» Clergé de Mauléon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: