I FEEEL IT IN MY FINGEEEERS w/ Bianca

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: I FEEEL IT IN MY FINGEEEERS w/ Bianca   Ven 14 Déc - 16:02

Les fêtes approchent et Ludwig Allen Jenzell se doit d’offrir à Londres sont cadeau anticipé. Tout le monde sait d’ailleurs que le football quand on aime pas c’est super chiant et que les Rugbyans sont bien plus mignons. Muni d’un mégaphone, j’attends donc sagement la mi-temps, dans un peignoir de velours rouge, avec un bonnet sur la tête, et un slip a grelot pour seul habillement. Il va sans dire que je suis frigorifié, mais Ludwig Allen Jenzell a fait bien pire et ne risquera pas à se plaindre. Tel un professionnel, un rémi gaillard anglais, quand sonne l’interruption du match, je jette mon peignoir dans la foule et saute les barricades pour gagner le milieu du terrain muni de mon pimpant mégaphone et d’un ampli à pile qui disperse déjà la musique d’un films Anglais très connu, interprété par un personnage génial. Billy Mack. « I feeeeeeel it in my fiiiingers, I feel it in my toooooes.... » Je me dandine d’une façon très personnelle, qui pourrait faire le buzz à la manière de Psy avec son gangnam style tellement c’est particulier et poursuis. « Christmas is all arouund me.. » Les gens rient et chantent avec moi, si bien qu’on ne cherche même pas a m’empêcher de terminer. Le froid gêle mes membres, mais l’humeur est là jusqu’a ce que je m’évade en faisant de grands signes, et sans mon mon peignoir rouge. C’est ainsi que je tombe nez à nez avec une journaliste brune assez enthousiaste « Oh look it's Bill Nighy! » Et lorsque nos regards se croisent, elle poursuit « Except it's not, oops. » Elle m’offre une mimique assez amusante avant de me saluer finalement par un « Hellooo » digne d’une animatrice de télévision ou de radio, ce qu’elle a doit être puisqu’elle m’enregistre. C’est donc le moment parfait pour me donner en spectacle. Je lui offre un clin d’oeil et lui répond amicalement. « Hello beautiful, une question à poser à Ludwig Allen Jenzell, ou tu veux chanter All I want for Christmas avec moi ? Je ne suis pas contre une deuxième prestation, mais juste une, pour me réchauffer, après je prendrai un taxi et un thé. » J’ai vraiment très envie d’un lady grey avec une larmichette de lait.


Dernière édition par Ludwig Allen Jenzell le Sam 12 Jan - 20:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I FEEEL IT IN MY FINGEEEERS w/ Bianca   Ven 14 Déc - 21:25

« YOU IDIOT IT'S RIGHT IN FRONT OF YOU!!!!! COME OOOOOOON, OUVRE LES YEUX. » Il est aveugle ou quoi ? Un joueur de l'équipe adverse arrive et pique le ballon. « WAY TO GO! Can you believe this bullshit? » Je m'autorise un regard vers lonely boy. Au pire qu'est-ce que je vais rater ? L'opposant marquant un deuxième but ? Je peux très bien vivre sans, merci. Ce match est décidément an epic failure. Yeux écarquillés, il s'exclame, peu convaincant, « Euh… no… Dude ! » Je roule des yeux alors qu'il me tapote l'épaule, l'air tout à fait amusé. I'm not even surprised. « I can’t it’s really… bullshit yeah ! » Légèrement exaspéré, je dis « Just don't. » Je reporte mon attention sur le terrain, lorsque l'arbitre siffle la fin de la première mi-temps. Thank god. Peut être qu'une pause leur ouvrira les yeux somehow et les fera jouer miraculeusement mieux. Ou pas. Je laisse échapper un soupir.

Une musique se fait entendre et je reconnais immédiatement la mélodie, pour avoir regardé trop de fois Love Actually. « What's happening? » Je cherche du regard le moindre indice quand une chose, un blondinet pour être exacte, en slip apparaît dans la verdure. Un mégaphone à la main, il se donne à fond en chanson, tout en dansant. Aussi horrifique que captivante, je ne peux m'empêcher de regarder la performance qu'il nous offre. Je sors même mon téléphone et filme la scène. It's really memerizing, like weirdly so. Il est fou, mais je respecte son courage de chanter et danser presque nu par un tel froid, devant le tout Wembley. Même les agents de sécurité n'essaient même pas de l'arrêter. Des voix s'élèvent de partout et le rejoignent. Lorsque la chanson se termine enfin, le public éclate en applaudissements et le jeune homme les salue, tel un grand artiste à la fin d'un concert. Pas tout le monde peut se vanter d'avoir été applaudi par le public au Wembley Stadium. Et bien que ça ne soit pas pour la qualité de sa voix, un fait est un fait. J'arrête l'enregistrement vidéo et abandonne Lucas sans prévenir. Pas le temps. Je dois rencontrer ce phénomène et l'interviewer avant qu'il ne disparaisse. Je descends aussi rapidement que possible les gradins et finis par me retrouver assez proche des vestiaires. Le garçon porte à présent un peignoir rouge. J'essaie de l'interpeller en lançant des prénoms au hasard, en vain. Wait a sec. Je suis une journaliste. Je travaille à la BBC et j'ai désormais une carte qui peut le certifier. J'ai eu ces billets gratuitement. I can get almost anywhere I want, for god's sake. Je sors ma carte de mon sac et descends jusqu'au premier rang. Quelques phrases échangées avec l'agent de sécurité et I'm in. YES! J'active le magnétophone de mon téléphone et m'approche du blondinet. « Oh look it's Bill Nighy! » Il se retourne vers moi. « Except it's not, oops. » J'hausse les épaules, tout en levant les yeux au ciel, lèvres tirées vers la gauche. Maintenant que je l'ai devant moi, son visage me semble familier. Je le connais, c'est certain. Je n'oublie jamais un visage. Mais d'où ? Telle est la question. « Hellooo »

uc.
Revenir en haut Aller en bas
 
I FEEEL IT IN MY FINGEEEERS w/ Bianca
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: