i don't know the word sad w/ lula

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: i don't know the word sad w/ lula   Lun 3 Déc - 9:21

Le jedi est de sortie ce soir, d’ailleurs parfaitement vêtu pour l’occasion. Costume et longue cape mais surtout sabre laser flambant neuf de chez master replica, je me dirige vers un bar quelconque de Londres ou j’espère bien rencontrer deux trois frenchies canons prêts à passer le cap avec Obi Wan Kenobi en personne. Si le Vendôme serait parfait pour ce genre de recherches, il reste l’éternel problème du refoulement à l’entrée. Je dois dire que seul le déguisement de James Bond permet une parfaite adaptation mais jouer les espions n’est pas vraiment ce que je préfère, j’aime briller et que l’on me remarque. C’est donc en utilisant « la force » que je fais mime d’ouvrir la porte du bar dans lequel je m’engouffre sous les regards toujours étonnés des clients. C’est d’ailleurs toujours le meilleur moment d’une soirée, celui ou les gens vous regardent en se demandant si vous venez pas tout simplement d’atterrir sur terre avec votre vaisseau spatial venu de Mars. Je fais d’ailleurs, souvent ce genre d’effet aux gens et cela je dois dire que ça m’amuse beaucoup. Le gérant du bar me détaille d’un air soupçonneux et je me dirige vers lui, un sourire rayonnant collé au visage. La suite tout le monde la connaît, et j’adore faire ça. Je pose mon sabre laser sur le comptoir et agite ma main devant son visage. « Toi non plus, tu ne vends pas de bâtons de la mort, par contre je prendrais bien une guiness! » Ce n’est bien sur pas la première fois que je viens ici, et une serveuse plutôt cool que je connais bien, et qui s’avère être une de mes meilleures amies tapote l’épaule de son patron d’un air bienveillant en me lançant un sourire éclatant. « Une guiness c’est ça lulu ? » J’acquiesce toujours souriant avant de remarquer la présence d’une fille à côté de moi. Pas franchement de super humeur.

Un chevalier jedi tel que moi se devant de secourir les jeunes femmes déprimées par la vie, je me saisis de mon sabre et tapote son épaule avec pour l’interpeller. « Vous allez me dessiner tout de suite un sourire sur ces jolies lèvres mademoiselle ou Maître Ludwig sera forcé d’intervenir en utilisant la force! » Évidemment, je me mêle de ce qui ne me regarde pas et cette fille pourrait tout à fait m’envoyer paître, ce que je pourrais faire si j’étais vraiment de mauvaise humeur, mais il est vrai que ça n’arrive pas souvent. Je détaille un peu ses fringues et à ce que je vois, elle est plutôt branchée créateurs. Disons qu’en dehors de mes nombreux costumes, c’est mon cas aussi, j’aime juste porter les grand délires de Gucci, le genre de fringues atypiques qu’on ne voit pas partout. Je recherche avant tout l’originalité, pensant qu’il est important de montrer à la nouvelle génération qu’on peut être cool et se déguiser en tahitienne un samedi soir. A force d’excentricités, on commence à me connaître à Oxford, et surtout à Londres. Le bêtisiers d’X-Factor, n’y étant sans doute pas pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
 
i don't know the word sad w/ lula
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gabriel ∂ A word before, is worth two behind.
» Istwa lang kreyol lakay ak devlopman gramè a
» WordUp battles
» Perfect World
» Les pire moments de fluff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: