MINI INTRIGUE : vol au centre commercial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
▪ messages : 1175
▪ dispo pour un rp ? : non
▪ avatar : guess who ?
▪ âge : quelques années les enfants !
▪ statut : forever alone.
▪ occupation : veiller sur vous.

MessageSujet: MINI INTRIGUE : vol au centre commercial    Dim 2 Déc - 2:14


MINI INTRIGUE
vol au centre commercial...

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
PARTICIPANTS : Annabella Manchinelli ; Jude Hazard ; Lady Eleonore Wagner ; Alan Wagner ; Tara Dayris ; Alexan Lockwood.


12 DECEMBRE, 17H30.
Noël arrive et l'échéance aussi : il faut trouver des cadeaux !
Pour le coup, vous auriez été bien arrangé si ce fameux Père Noël avait vraiment été des notres, vous évitant de vous creuser la cervelle tout le mois de décembre durant pour trouver quoi offrir que votre troisième nièce ne possède pas déjà ou que votre grand-mère désire le plus au monde - jusqu'à Noël prochain !
Et puis finalement, après maintes heures de réflexion, vous vous décidez à aller faire les courses, les vraies. Il faut alors se mêler à la cohue des gens pressés qui ramènent leurs paquets dans leurs voitures oubliées sur le parking, faire la queue des heures au stand des paquets cadeaux et jeter un oeil attendri aux enfants qui patientent sagement pour grimper sur les genoux d'un père noël improvisé.
Mais c'était en plus sans compter sur votre chance naturelle : alors que vous regarder l'ensemble de tasses qui irait très bien dans le salon de votre tante, une alarme retentit et des cris animent le magasin dans lequel vous vous êtes glissé. Abandonnant vos observations, vous sortez et découvrez dans un mouvement de panique que les barrières de sécurité du centre commercial sont toutes en train d'être baissées. Fort heureusement, une voix explique rapidement ce qu'il se passe : « Mesdames et Messieurs, pas de panique, l'abaissement des barrières n'est qu'une mesure de sécurité : personne ne pourra évacuer le centre commercial avant que nous n'ayons retrouvé la personne ayant subtilisé le collier en diamants qui était exposé dans la vitrine... Merci de votre attention ». On dirait que vous êtes coincé là pour un moment...



. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

♪ I think I'm gonna be sad, I think it's today, yeah. The girl that's driving me mad is going away. She's got a ticket to riiiide, she's got a ticket to riiiiiide, she's got a ticket to ride, but she don't care. ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MINI INTRIGUE : vol au centre commercial    Jeu 13 Déc - 6:26

À l’approche des Fêtes, Eleonore avait toujours été fébrile. D’aussi loin qu’elle se souvienne, il y avait toujours cet émerveillement dans son regard et au creux de son cœur. Dès le premier décembre, elle se rendait à Cholmondeley, s’emmitouflait, faisait seller son pur sang arabe et partait avec ses enfants et son frère en quête du sapin qui trônerait dans son salon au plafond cathédrale jusqu’à la fête des Rois. Quand ses enfants étaient encore petits, tous devaient participer à la décoration de la maison de Pelham Street, à Londres. Aujourd’hui, elle s’amusait à placer quelques boules de Noël et le reste des décorations étaient placées par les domestiques.

Quand il était question du temps des Fêtes, Eleonore restait très traditionnelle. Elle avait acquis au fil des ans des habitudes ancrées dans son quotidien qu’il aurait été difficile de changer. Par exemple, chaque soir de décembre, elle demandait à ce que son lait de poule soit servi chaud, saupoudré de noix de muscade moulue sur le guéridon de son fauteuil au coin d’un feu crépitant. Chaque week end du dernier mois de l’année, elle choisissait un film de Noël parmi sa collection de DVD et le regardait emmitouflée dans une couverture chauffante avec un verre d’hypocras produit par les mains expertes de son majordome.

Mais ce qu’elle appréciait par dessus tout, c’était quand Alan l’appelait pour l’avertir qu’il libérait un après-midi pour le consacrer au shopping des Fêtes avec sa mère. Cette année-là, cela tombait le 12 décembre.

Bottes Louboutin, pantalon Chanel, sac à mains Dior, manteau Guess et calepin en cuir vernis à la main, Eleonore passait en revue une liste de noms.


« …Des pantoufles chauffantes pour Oncle Ernie, un vase chinois pour tante Betty, un Mont Blanc pour mon frère, une montre suisse pour M. Hastings-Bass… Oh, Alan, vas-tu offrir un cadeau à… »

Mais elle fut interrompue par le grésillement des hauts-parleurs, interrompant une interprétation particulièrement émouvante de White Christmas. Eleonore plaqua sa main d’effroi contre sa bouche quand elle comprit que le collier en diamants en question était celui qu’elle avait repéré un peu plus tôt.

« Alan, chéri, c’est affreux! Moi qui voulais que tu offres ce collier à Mademoiselle Manchinelli! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MINI INTRIGUE : vol au centre commercial    Lun 17 Déc - 19:52

Les achats de noël ont toujours été un véritable casse-tête pour moi. Chaque année, je me fais la promesse de m’y prendre plus tôt ou de questionner mes proches sur leurs envies de cadeaux et chaque année je me retrouve plantée au milieu d’un centre commercial bondé, sans savoir par où commencer. La seule chose qui diffère cette année c’est que pour une fois, j’ai eu le bon sens de ne pas attendre le 23 décembre - comme je le fais pourtant tous les ans. Il faut dire que je n’ai jamais été très enthousiasmée par les fêtes de fin d’années. Ne me demandez pas pourquoi parce que je n’en ai pas la moindre idée. Tout ce que je sais, c’est que ça m’est toujours passé par-dessus la tête. Les repas de famille, les présents échangés, les chants de noël et le sapin; toutes ces coutumes ridicules m’ont toujours laissé de marbre - même lorsque j’étais petite fille, je ne me suis jamais laissée porter par la magie de noël. Je dois être une des rares personnes à réagir de cette manière je crois, mais que j’y trouve de l’intérêt ou pas, ça ne m’empêche pas de m’activer pour préparer le réveillon de noël. D’ailleurs, j’ai déjà réservé mes billets pour Milan, où nos parents nous attendent. Enfin, je dis « nous », mais je sais très bien que Daniele ne m’accompagnera pas. Tout comme j’ai conscience du fait que mes parents l’ont invité par pure courtoisie, histoire de ne pas passer pour des parents indignes devant le reste de la famille. Mais ils n’ont pas vraiment envie de la voir et je sais que ma petite sœur ne souhaite pas s’écrouler sous le poids de leurs reproches et que c’est en partie pour ça qu’elle ne viendra pas. C’est bête, je suis sur qu’elle leur manque pourtant et il est difficile d’ignorer la réciproque. Mais j’ai beau faire des pieds et des mains pour arranger les choses, ils ne veulent rien entendre. Ils sont tous plus butés les uns que les autres dans cette famille et si j’étais un peu plus impulsive, ça ferait longtemps que je les aurais envoyé balader!

Je suis donc en train de parcourir la galerie marchande à la recherche du cadeau idéal, bataillant mentalement pour savoir s’il est préférable que j’offre un parfum ou bien un soin du visage à ma sœur, quant des cris viennent interrompre mon raisonnement. Alarmée par cette soudaine cacophonie, je sors subitement de la boutique et lance un regard interrogateur à l’un des vigiles. « Mesdames et Messieurs, pas de panique, l'abaissement des barrières n'est qu'une mesure de sécurité : personne ne pourra évacuer le centre commercial avant que nous n'ayons retrouvé la personne ayant subtilisé le collier en diamants qui était exposé dans la vitrine... Merci de votre attention » Comment ça personne ne sortira d’ici avant d’avoir trouvé le coupable? Ils se moquent de moi? Déjà que je n’aime pas faire les boutiques, mais ce genre de choses va vraiment me faire regretter d’avoir mis les pieds ici. « C’est pas vrai… » je peste en faisant un tour d’horizon. C’est alors que j’aperçois madame Wagner en compagnie de son fils, autrement dit mon patron ou l’homme que je n’ose plus regarder en face depuis que nous nous sommes envoyés en l'air à l'arrière de sa voiture. Priant pour qu’ils ne m’aient pas vu, je détourne le regard. Il y a des jours comme ça où l’on ferait mieux de rester chez soi!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MINI INTRIGUE : vol au centre commercial    Jeu 20 Déc - 23:04

Ugh, pourquoi tout le monde ne se contente-t-il pas d'un chèque conséquent à Noël? Evidemment, offrir de l'argent aux gens qui financent votre train de vie, ce serait un peu trop ironique. J'ai bien essayé d'appeler ma mère, en train de présenter sa collection à Pékin, mais tout ce qu'elle a fait c'est me parler de son défilé et me promettre qu'elle serait rentrée à Noël et que mon père était à Shangaï et qu'ils ne pouvaient jamais se voir même dans le même pays, c'était fou quand même. J'ai raccroché quand elle a commencé à me poser des milliards de questions sur Terence, comme sera-t-il là au repas de famille du 25 ou au Réveillon. Comme si j'allais passer mon nouvel an avec eux.

Je flâne dans la boutique, observant une montre en or blanc que ma chère mère adorerait. Parfait. Je la fais mettre dans une jolie boîte enrubannée et continue à arpenter le grand magasin, observant ma liste de noms d'un air blasé. Ce service à thé est charmant et irait à merveille avec la collection de porcelaines de Gran. Et Grandpa serait très content de cette tabatière. Et mon père, des boutons de manchettes de luxe, il n'arrête pas de se plaindre qu'il les perd et les oublie dans des hôtels. Je manque cruellement d'imagination mais bon, je fais plaisir. Enfin déjà, je fais l'effort. C'est l'intention qui compte comme on dit. Même si l'intention ne me fera jamais aimer les vieux pulls délicieusement vintage que m'offre ma tante paternelle, vieille fille sans le moindre bon goût.

Je soupire une nouvelle fois, avec un vague sourire néanmoins, tandis que ma carte bleue passe de nouveau dans le lecteur d'une petite boutique. Je fais les simagrées d'usage avec la vendeuse quand soudain des cris retentissent et une annonce résonne dans tout le magasin. Je m'appuie contre le mur et geins comme une enfant. C'est bien ma veine. Je lève les yeux au ciel en voyant les gens s'agiter et serre les dents à la vue des officiers de police qui commence à parcourir Harrod's. La dernière fois que j'ai eu à faire à eux, ce fut assez éprouvant nerveusement. J'ai une sueur froide à l'idée qu'il puisse accéder à une trace de cet interrogatoire et me sent pointée du doigt, observée. J'inspire profondément et me pose dans un petit café, prenant une table avant que quelqu'un d'autre n'ai l'idée de patienter devant un cappuccino.

Je regarde l'agitation alentour, fait de mon mieux pour avoir un air parfaitement détaché et remarque alors un visage familier. Je grimace. Décidément, ce n'est pas ma journée. Manchinelli. Cette petite garce. Qui visiblement tente d'échapper au regard d'une dame, visiblement chic et de l'homme fort charmant qui l'accompagne. Connaissant la pimbêche, c'est sûrement le dernier prof avec lequel elle s'est envoyée en l'air. Un petit sourire mesquin aux lèvres, je pousse légèrement un de mes nombreux sacs de shopping, afin qu'une petite fille trébuche et se mette à faire un tapage tel que tout le monde regarde dans notre direction. Je m'excuse, lui offre mon biscuit, sa mère dit que ce n'est rien, mais l'important c'est que le bruit fasse se retourner le sexy M. Mystère et que je puisse voir Annabella Manchinelli se décomposer à trois mètres de moi. Je le mérite largement. J'avale une gorgée de mon café et attend que mon plan se déroule.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: MINI INTRIGUE : vol au centre commercial    

Revenir en haut Aller en bas
 
MINI INTRIGUE : vol au centre commercial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] Entrer dans le centre commercial
» Centre commercial de Doublonville
» Centre commercial de Nénucrique
» Centre commercial d'Illumis
» Centre commercial de Volucité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: