the aftermath. w/ Tristan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: the aftermath. w/ Tristan   Lun 22 Oct - 1:06


Plat en mains, Friends à la télé, je déguste mon riz cantonnais tranquillement tout en regardant. Nous sommes vendredi soir et ceci est mon choix de soirée. Seule, riant des blagues de Chandler, de la candeur de Phoebe et de la manie de Monica, entre autres choses que j'adore dans cette série. Mon téléphone se met à vibrer lorsqu'en face de moi, Joey, dinde sur la tête, demande l'aide de Phoebe pour se libérer. Je ris, yeux toujours rivés sur la télé, et tends la main vers mon téléphone. Un rapide coup d'oeil à l'écran de l'appareil me permet d'identifier mon correspondant. Tristan. Je décroche, tout en continuant de suivre ce qui se passe chez Monica, bien que je connais que trop bien cet épisode. « Laureline... » La détresse dans la voix de mon frère m'alerte aussitôt, je mets donc le DVD sur pause et écoute attentivement. « il y a quelque chose que tu dois savoir... » Quelque chose s'est passé. Quelque chose de grave, c'est sûr. Calmement, je demande « Tristan, qu'est-ce qui se passe ? » Temps d'arrêt. Je l'entends prendre une inspiration. Je m'apprête à dire que j'exige de savoir ce qui se passe, même s'il juge que ça ne soit pas une bonne idée, mais il ne m'en laisse pas l'occasion. « Papa a vraiment merdé. » Je réagis immédiatement. « Mais. Je pensais que ça allait mieux entre vous deux ? Je suis sûre que, peu importe ce qui s'est passé, ta réaction est exagérée. » Tristan exagère toujours quand il s'agit de papa. Quand c'est Christine, tout passe. Mais dès qu'il s'agit de papa... Mais je pensais qu'ils avaient dépassé tout ça, que tout allait réellement mieux entre eux. A croire que non en fin de compte. « Il nous a caché un frère, je viens de le rencontrer et... j’espère que tu peux m’attendre juste une heure. » Hein ? Encore une de ses blagues, je présume. Irritée par son éternelle mauvaise foi, je lance, parfaitement sarcastique, « Très drôle, haha. » Je continue, sérieuse à présent, «  Je t'attends anyway. Mais vraiment, que s'est-il passé ? » Il garde le silence pendant un moment qui me semble trop long. Si je ne l'entendais pas respirer, j'aurais juré que l'appel avait été coupé. Quelque chose dans son silence m'interdit de dire quoique ce soit, j'attends donc jusqu'à ce qu'il finisse par reparler. « Je ne plaisante pas Laureline, crois moi, j’aurais aimé plaisanter, j’ai juste besoin de toi toute de suite. » Serait-il sérieux un instant ? Mais ça n'a aucun sens. Je ne comprends pas. « Je ne comprends pas. » Il a déjà raccroché.

Une heure. Quoi faire en une heure après ce qu'il m'a dit ? Je ne veux pas passer une heure à penser à cette histoire insensée de "frère caché". Il est impossible que papa nous ait caché un frère. Papa nous aime. Il n'a pas toujours été en bons termes avec Tristan, certes. Mais lui et moi, on a toujours été proches malgré tout. On se voit souvent, depuis des années. On discute, il me raconte sa vie, je lui raconte la mienne. Il n'aurait jamais gardé un tel secret. Je savais pour Calypso avant tout le monde. Tristan a dû mal comprendre. Il a dû y avoir un quiproquo. Il n'y a pas d'autre explication. Je vais donc regarder Friends et continuer de manger mon riz, comme je le faisais tout à l'heure. Et quand Tristan sera là, I'll talk some sense into him, qu'il abandonne cette histoire tout à fait ridicule. Frère caché, haha, il manquerait plus que ça.

On frappe à la porte. Enfin ! Ça aura pris un peu plus d'une heure n'empêche. Je me lève pour ouvrir. « Oh mon dieu. » Je me retrouve face à un Tristan trempé. La détresse que je lis dans ses yeux me donne envie de le prendre dans mes bras, mais le fait qu'il soit mouillé m'en décourage. « Entre. » Je l'abandonne quelques secondes, le temps d'aller chercher une serviette de bain. « Sèche-toi et change-toi pour pas que t'attrapes un rhume et après tu m'expliques ce qui se passe. »

uc.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: the aftermath. w/ Tristan   Lun 22 Oct - 22:56

« Grégory est aussi mon père » Le choc est terrible et mon poing se serre en même temps que la rage et la déception se frayent un chemin jusqu’à mon cœur. Andrea savait, mon père savait. Je lâche la main de mon mari et adresse un regard méprisant à mon interlocuteur. Il faut que je quitte cette réception maintenant. . « Vous devriez monter et aller réclamer votre argent. En dehors des questions financières Grégory Faure n’est manifestement pas le meilleur des interlocuteurs de toute façon, au risque de vous décevoir si vous cherchiez tous les deux autre chose qu’un gros chèque. » Je suis écœuré, et l’angoisse me submerge par vagues. Mon rythme cardiaque est irrégulier et la tension dans mes muscles insoutenable à tel point que j’envoie valser ma propre coupe de champagne pour me diriger vers la sortie. Tous ces efforts balayés. Je sors mon téléphone, mais je suis rapidement rejoint par Andrea. « Tu le savais et tu m’as rien dit. » Les mots sortent froids et durs tandis qu’il s’approche de moi presque essoufflé. « Je te jure que non, je n’en savais rien. Il travaillait là et je n’ai pas fait attention, je pensais que c’était une coïncidence et je ne l’ai presque pas vu ». Simple coïncidence, il se fout de moi. « Je te le jure Tris, je t’aurais jamais caché un truc pareil si j’avais su… » peut importe de toute façon. Je lève la main pour imposer une distance entre nous autant que pour le faire taire. « Si tu avais su ? T’étais le premier à le savoir, t’aurais du savoir. » Je ravale les larmes qui pourraient me monter bien trop facilement. « Tout ça pour rien... Notre famille est un désastre ! Un désastre! » Je ferme les yeux et appelle un taxi. Je me dégage de son étreinte et assène le coup fatal. « Laisse moi Andrea. »Je m’engouffre dans un taxi et compose le numéro de Laureline. Une sonnerie, puis deux, j’entends la voix de ma sœur. Je veux parler mais ma voix déraille. « Laureline...il y a quelque chose que tu dois savoir... » Je suis au bord des larmes et ma sœur ne connaît que trop bien les faiblesses de ma voix. « Tristan, qu'est-ce qui se passe ? » Je prends une inspiration, attendre ou balancer l’info comme ça, je ne sais même pas ce que je dois faire. « Papa a vraiment merdé. » et c’est tout ce que j’arrive à dire. La réaction de Laureline ne se fait elle pas attendre. « Mais. Je pensais que ça allait mieux entre vous deux ? Je suis sûre que, peu importe ce qui s'est passé, ta réaction est exagérée. »Notre père, son père, son dieu sur terre, la déception sera de toute évidence terrible, que j’attende ou non. « Il nous a caché un frère, je viens de le rencontrer et...j’espère que tu peux m’attendre juste une heure. » Elle ne me croit pas, et je ne sais pas comment la convaincre. « Très drôle, haha. Je t'attends anyway. Mais vraiment, que s'est-il passé ? » Je prends une minute avant de répondre. « Je ne plaisante pas Laureline, crois moi, j’aurais aimé plaisanter, j’ai juste besoin de toi toute de suite. »

Le taxi me dépose chez moi seulement une heure et demi après mon départ plutôt précipité de l’avant première. La situation me semble insurmontable, et mes nerfs lâchent. Je me laisse tomber une minute contre la porte d’entrée prenant ma tête entre mes main. La respiration saccadée, et les pensées qui dérivent, je prends lentement conscience de la réalité que Laureline refuse d’admettre et qu’il va me falloir expliquer d’ici quelques minutes. Je prends une inspiration et me lève pour emporter quelques affaires puis referme l’appartement que je partage avec Andrea, après l’avoir vidé de mon nécessaire immédiat. Je m’enfuis comme un voleur, et échoue devant la porte de ma sœur trempé et désespéré. J’éteins mon portable dans un geste conscient et frappe à la porte. Elle m’ouvre et s’exclame assez rapidement« Oh mon dieu. » Si quelqu’un ici bas m’a déjà vu dans cet état c’est bien elle. J’aurais aimé que ça n’arrive pas de nouveau, il y a des tas de choses que j’aurais aimé oui. « Entre. » Je passe l’entrée, et ferme la porte derrière moi, tandis qu’elle part vraisemblablement me chercher une serviette. Lorsqu’elle revient elle me la tend, inquiète. « Sèche-toi et change-toi pour pas que t'attrapes un rhume et après tu m'expliques ce qui se passe. » J’essuie mon visage puis mes cheveux avant de me déchausser pour rejoindre le salon ou je me laisse tomber, la tête dans les mains. « On a un frère Laureline, il nous a menti, je te jure, je l’ai vu de mes propres yeux. Je pensais pas qu’il irait jusque là.  Tout ce temps... J’essayais de lui faire confiance de nouveau, de construire une nouvelle relation avec lui. Tout ça pour CA. » Je relève la tête pour chercher son regard.

UC
Revenir en haut Aller en bas
 
the aftermath. w/ Tristan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel Tristan. / Napo
» Rebondissement: Mère de Tristan Banon aurait eu une relation consentie avec DSK
» Tristan
» Un bon morceau de viande [pv Tristan]
» MAD PARTY [Pv Tristan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: