CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 17:07


Caiterina "Lina" Evelyn McAllister w/ Holland Roden
the characterthe person
→ habite à Oxford
→ âgé(e) de 21 ans.
→ né(e) le 22 février 1991 à Dublin en Irlande
→ est sans emploi et sff.
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? likes boys
→ est actuellement célibataire
→ pseudo : H0neyy ou Valérie
→ âge : 19 ans
→ comment avez-vous connu le forum ? J'en avais déjà entendu parlé, mais c'est Shenhua qui ma trainé avec elle!
→ code : code bon by lud
→ crédits : Bazzart & Tumblr
→ de quelle couleur sont les petits pois ? vert?


Dernière édition par Caiterina E. McAllister le Jeu 18 Oct - 16:48, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 17:07

it's my life, it's now or never

« Racontez-moi ce qui s’est passé.. »
_____Je mis un moment à sortir de ma léthargie pour regarder le psy dans les yeux, le regard vide. Aucune expression n’était visible que ce soit sur mon visage ou dans mes gestes. Cette histoire, je me l’étais raconté des milliers de fois et aucun détail ne m’en échappait plus. J’avais en mémoire chaque geste, chaque son et même chaque odeur. Tout restait frais dans ma mémoire et jamais je ne pourrais oublier ce jour. Pourtant, je devais commencer par le commencement.
« Aveleen et moi n’avions que trois ans je crois lorsque notre père a quitté la maison. Enfin, plus exactement, lorsque notre mère l’a foutu à la porte en apprenant qu’il couchait avec sa secrétaire. On ne peut pas lui en vouloir pour ça, mais il n’est jamais réapparu dans notre vie. Keenan était de trois ans notre ainé, le seul d’entre nous qui pourrait réellement s’ennuyer de sa présence. Quant à Eryn, elle était trop jeune. Six mois à peine, elle serait la seule à pouvoir complètement l’oublier. N’empêche, sauf pour Fiona –notre mère- tout ce déroula plutôt bien. Ce ne fut pas facile pour elle de devoir élever seule quatre enfants, mais elle était forte et s’en sortait bien. D’ailleurs, maman était très jolie à l’époque et j’aimais à penser qu’elle nous trouverait rapidement un nouveau papa. Ce qu’elle ne mit pas bien des années à faire d’ailleurs. Owen était un homme extraordinaire et très attentionné. Il s’occupait de nous comme de ses propres enfants et nous l’aimions autant qu’il pouvait nous aimer. Du moins, c’est ce que nous pensions…. »

« Continuez s’il vous plait. »
_____Je clignai quelques fois des yeux, tentant de prendre sur moi-même. Rester enfermer ici dans cet espace confiné en la seule compagnie de mon psychologue me rendait nerveuse. J’avais l’impression qu’on nous observait, que le toit allait nous tomber sur la tête, que le sol allait se dérober sous nos pieds. Bref mes médicaments étaient sur le point de ne plus faire effet et je sentais la tension monter. Je devais rapidement terminé cette histoire avant que tout aille mal. Je tremblais alors j’ai croisé les bras sur ma poitrine, me retenant de me balancer sur moi-même en fixant un point sur le tapis démodé du bureau.
« Tout allait bien. Tout allait trop bien d’ailleurs. Rien de bien ne peut réellement durer dans la vie, vous le savez n’est-ce pas? Bien sûr, Owen était un homme bien. Mais non, en fait, il n’était qu’un monstre. Malgré tout ce qu’il nous a fait subir, j’ai toujours remercié le ciel qu’il ait épargné Eryn. Seulement il ne s’était pas contenté de moi. L’idée de se faire des jumelles étaient apparemment très attrayante même pour un homme qui aurait du nous élever comme ses filles et non comme des objets sexuels. Pourtant voilà tout ce que nous étions pour lui. Je me souviens très clairement du premier soir où il est entré dans notre chambre. Aveleen et moi partagions un lit double toutes les deux et nous dormions à poing fermé lorsque j’ai sentis les couvertures se soulever. Il faisait noir, trop noir pour que je distingue quoi que ce soit. Pourtant, lorsque j’ai sentis ses grosses mains rudes sur ma peau, j’ai tout de suite compris qui s’était. J’ai voulu me défaire de son emprise, mais il me tenait beaucoup trop fermement. J’ai voulu crier, mais il a été clair dans ses intentions. Si nous parlions, il nous tuerait. Et je ne doutais même pas de sa capacité à accomplir un tel acte. Alors j’ai fais la seule chose que je pouvais faire. J’ai pris la main de ma jumelle et je l’ai serré aussi fort que possible pour lui montrer que j’étais là. J’aurais aimé pouvoir raconter à mes enfants que ma première fois avait été magique et avec un homme que j’aimais énormément. Au lieu de ça, je devrai taire toute ma vie que l’homme ayant prit ma virginité me l’avait prit de force et qu’il était le nouveau mari de ma mère. »

« Et combien de temps a-t-il eu cette emprise sur vous avant que vous ne quittiez finalement la maison? »
_____Je relevai enfin la tête vers cet homme à qui je devais tout raconter. Les larmes coulaient toutes seules sur mes joues. N’en avais-je pas suffisamment dis? Mes mains et mon corps tremblaient maintenant si fort que j’avais du mal à rester en place. Je me tournai vivement sur moi-même, regardant derrière moi. J’avais eu la nette impression que quelqu’un s’y trouvait. Personne. Je déglutis. Non, pas encore…
« Quelques années je crois. Je n’en suis plus trop certaine. Quoi qu’il en soit, notre mère ne nous a jamais cru lorsque nous lui avons dis la vérité. Et comme elle ne nous croyait pas, nous nous sommes tournées vers la seule famille qu’il nous restait encore, Juan. N’habitant plus à la maison, il avait prit un appartement loin de Dublin, sur un autre continent à vrai dire. L’Angleterre l’avait toujours attiré et il y habitait depuis quelques années déjà. Laissant tomber le lycée, nous avons fuis tout ce que nous connaissions et aimions pour éviter de vivre cet enfer un jour de plus, amenant Eryn avec nous. C’est là que j’ai commencé à réellement mal aller… » Je pris une longue inspiration en fermant les yeux et repris mon histoire. J’avais presque terminé, un peu de courage Lina. « Au départ, nous avons cru que ce n’était qu’une simple dépression ou alors un choc post traumatique. C’aurait été tout à fait normal après avoir vécu sous le joug d’un beau-père qui ne savait pas comment nous aimer proprement. Seulement c’était plus que ça. Alors que j’enchainais les journées de dépression et les crises de larmes, j’ai commencé à avoir des psychoses. Croyant tout à l’heure que j’étais suivi dans la rue, je pouvais tout aussi bien halluciner ma perte de cheveux sous la douche. D’ailleurs, l’une d’elle ayant été trop violente, j’ai bien failli en finir avec ma vie et d’un accord commun mon frère et mes sœurs on décidé de me faire hospitaliser. J’étais terriblement mal en point et j’avais besoin d’aide, mais j’avais l’impression que tout le monde autour de moi me voulait du mal. Un jour, alors que je me lavais toute seule pour la première fois depuis quelques semaines, j’ai eu droit à des murmures, des menaces qui venaient de l’intérieur de ma tête. Elles me répétaient sans cesse de courir. De m’enfuir avant qu’il ne revienne. Qu’il vienne me trouver ici, dans ma chambre d’hôpital et profite et moi une autre fois. Alors je me suis enfui. Sans même prendre le temps d’enfiler des vêtements, j’ai quitté l’hôpital et ils ne m’ont retrouvé que deux jours plus tard. Toujours nue et complètement affolé, j’avais couru dans les bois et je n’avais souvenir de rien du tout. C’est à ce moment qu’Aveleen et Keenan m’ont ramené à la maison.»

« Alors, vous allez mieux désormais? Vos médicaments contrôlent la plupart des symptômes de votre maladie unipolaire, n’est-ce pas? »
_____J’ai ris nerveusement. Sentant mon sourire comme un rictus déformant mon visage. Si. Les médicaments servaient bien à réduire les effets. Seulement il y avait des jours où je n’avais pas l’impression qu’ils aient un effet quelconque sur moi. Bénéfique ou non. Tout ce que je sais, c’est que j’en avais marre d’être ainsi torturer par mon propre mental et que c’était la raison de ma présence ici. J’avais décidé de me reprendre en main. J’avais suffisamment souffert et mes proches s’étaient largement trop occupés de moi. À vint et un ans, je devais me débrouiller seule…
« Si on veut oui. Alors ce sera tout? Je crois bien que mon heure est terminé monsieur. »
J’ai pris mon chandail de ma main droite et me suis levé. Jetant un ultime regard derrière moi –toujours personne, je sortis de la pièce sans même lui demander quand avait lieu notre prochain rendez-vous. De toute façon, c’était toujours pareil, pas vrai? J’inspirai profondément, incapable de retenir les larmes plus longtemps et éclatai en sanglot. Keenan me rejoignit rapidement dans le couloir –il m’attendait dans la salle d’attente- et m’entoura d’un bras fort et rassurant.
« Tout ira bien Lina. Tout ira bien. »

truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? Qu’il n’en est pas question, mais qu’il peut toujours proposer le rôle à ma sœur jumelle… Je ne crois pas être apte à avoir un emploi présentement, encore moins sur un plateau de tournage!

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Je la regarde avec un peu de pitié et continu mon chemin. Qu’est-ce que vous voulez que je fasse si elle est triste et se ridiculise devant tout le monde? Peut-être qu’elle aime ça ou alors que c’est un défi?

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? Je le repousserais immédiatement. Disons simplement que je n’ai pas eu de très bonnes expériences avec des hommes de ma famille s’intéressant un peu trop à moi. Je lui en voudrais énormément d’avoir osé jouer avec cette corde là et refuserais de lui parler durant un bon moment.

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Tout dépend de mon humeur et de mon état d’esprit… Disons que si tout va bien niveau médication et que les psychoses sont loin de moi, j’aimerais probablement une soirée au Carling ou bien au Fez Club… Mais si ce soir là est un soir où tout va mal. Même la soirée geek ne sera pas suffisante à me rassurer…

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Je lui demanderais ce que j’ai fais à Dieu pour mériter un tel châtiment. Pourquoi est-ce que cet homme a osé nous toucher moi et Aveleen? Qu’est-ce que nous avons fait au seigneur pour mériter d’être violer?

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? Considérant que ce genre de chose est une des pires choses que je redoute, non pas de devoir voler une bague de fiançailles, mais bien de recevoir des sms anonymes avec des menaces en tout genre, je crois que je ne pourrais que voler cette bague et je ne réaliserais même pas les conséquences, plongés dans la peur et l’incertitude totale.

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! Résigné. Que voulez-vous que je fasse? Et de toute manière, qui voudrait d’une folle comme moi comme petite amie? Personne, j’en ai conscience. Alors je ne tenterai sûrement pas de briser un couple au risque de rendre encore plus malheureux ce pauvre gars.

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquefort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? M’en sortir. Tout simplement. Cesser d’avoir tous ces cauchemars, ces psychoses et autres stupidités qui me gâchent complètement la vie. Je voudrais pouvoir vivre normalement et retrouver celle que j’étais auparavant…

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) Truth

they don't really care about us
Enfin, pour conclure cette fiche de présentation, voilà une petite mise en situation concernant les facultés d'Oxford & Cambridge. Quelque soit l'endroit d'où provienne votre personnage, il vous faut répondre aux questions. Nous ne vous demandons pas de longs développements mais vos réponses nous permettrons d'évaluer votre compréhension du contexte et des détails ayant trait au forum.

→ En pleine soirée baby-sitting, l'adorable petite fille aux cheveux blonds que vous gardez s'installe sur vos genoux et vous demande, d'un air suppliant : « Moi plus tard, je veux être la Reine d'Angleterre. Papa m'a dit que pour pouvoir le faire, il fallait aller à l'université. Mais il a dit aussi qu'il fallait choisir entre Oxford et Cambridge, parce que ce sont elles les meilleures d'Angleterre. A ton avis, il vaut mieux apprendre à devenir Reine à Oxford, ou à Cambridge ? » Tout dépend de toi ma chérie. On ne peut forcer quelqu’un à étudier dans une école en particulier simplement pour devenir reine et puis, si vraiment tu crois pouvoir devenir la reine d’Angleterre, tu pourrais aussi bien faire tes études dans une Université toute simple que personne ou presque ne connait, il n’en tient qu’à toi de faire ce qu’il faut pour y arriver.

→ Après avoir écouté votre argumentaire, elle s'interrompt une seconde et fronce étrangement le nez. « Mais, au fait, qu'est-ce que c'est, le Judging Cambridge Club ? » Un comité auquel tu ne veux pas te frotter à moins d’avoir des notes exemplaires, un comportement parfait et une tenue impeccables tous les jours. Ce sont eux qui décideront de ta réputation, rien de moins si tu ne fais pas attention.

→ « Aaaah, d'accord. Je comprends mieux. Et les TroubleMakers, alors ? C'est la même chose ?» Pas exactement. Disons que ceux-là joue plutôt dans le noir. Ils ne se font jamais voir et personne ne sait qui ils sont exactement, mais ils trouveront aussi bien une manière de te pourrir la vie si l’envie de le faire leur prend soudainement.

→ « C'est bien compliqué tout ça. Mais alors, si je choisis Cambridge et que finalement je préfère Oxford, j'ai le droit de changer en cours de route ? » Je présume que oui..

→ « Hm... Bon. Ca m'avance pas beaucoup. Mais en même temps, j'ai le temps. »


Dernière édition par Caiterina E. McAllister le Jeu 18 Oct - 16:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 17:18

Han deux Holland pour le prix d'une Magique ! Une troisième ne va pas arriver xD?
Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 17:30

Deux Holland !
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 18:16

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE AMIE DE DAAAN

c'est vrai qu'elle est jolie cette holland !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 19:22

Bienvenuuuuue sur ttr ! Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 19:24

Bienvenue parmi nouuuus
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Mer 17 Oct - 20:59

des jumeeeeeeelles
bienvenueeeeee et bonne rédaction de fiiiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Jeu 18 Oct - 0:32

Merci à tous
Dekker Il nous faudra un lien!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Jeu 18 Oct - 0:34

Bienvenue parmi nous
Bonne chance pour la fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Jeu 18 Oct - 0:35

Merciii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Jeu 18 Oct - 18:25

CHANDAIIIL +> CANADAAAAAAAAAA
La dernière fois que j'ai vu ce mot c'était dans un rp avec Danyka y'a au moins cinq ans haha
Je lis ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Jeu 18 Oct - 18:59

J'ai tout lu et je te valide évidemment !
D'habitude ces deux sujets (les psychoses & la pédophilie) sont très mal traités dans les fiches de présentation, et je suis agréablement surprise d'en lire une qui se distingue du lot. C'est à la fois simple et réaliste, et je trouve que le côté psychologique est vraiment pas laissé de côté. Je devais le dire même si j'ai l'impression de faire un commentaire de texte là Arrow

Je vais t'envoyer un petit mp pour discuter de ton intégration
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Jeu 18 Oct - 20:44

Caiterina E. McAllister a écrit:
Merci à tous
Dekker Il nous faudra un lien!
Avec grand plaisir
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Jeu 18 Oct - 22:56

Bienvenue, même avec du retard ! Bon choix d'avatar
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Ven 19 Oct - 15:11

Merciii & c'est gentil pour mon histoire! D'autant plus que j'étais pas certaine d'avoir bien traité le sujet justement (:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   Ven 19 Oct - 16:52

Je pense que si, tu verrais les fiches que je lis... XD Les filles s'en sortent comme ça comme si c'était rien tu sais XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.   

Revenir en haut Aller en bas
 
CMcA ✗ if you're going through hell, keep going.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell
» Gates Of hell " La porte des Enfers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: