bittersweet symphony, w/ EWA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: bittersweet symphony, w/ EWA   Dim 23 Sep - 22:58

Comme pour tout bon samedi soir qui se respectait, Bleue avait choisi de s'extirper de sa chambre d'étudiante pour aller zoner du côté de Londres. Soho, pour être plus précis. Là où se rencontrent et se mêlent drogues et musique, des gens en quête d'amour ou de sexe. Ce n'était pas celle de Bleue, bien évidemment. La nonne sait se tenir, parfois. Elle n'était là que pour une pinte de bière et peut-être quelques vagues paroles avec la barwoman du pub irlandais qu'elle chérissait tant. Pas qu'elle n'aimait pas chercher bonheur ailleurs. C'était l'un de ces jours où on veut se sentir chez soi, quelque part. L'échoppe offrait confort et animation. Il n'était pas rare qu'une ou deux bagarres y commencent pour se terminer sur le trottoir. Mais plus excitant encore: le comportement si humain des habitués. Qui viennent parfois pour une bière, parfois pour une rencontre. Et quand il ou elle a fait son choix et que, les mains moites, il ou elle hésite à faire le premier pas, Bleue est là et observe, depuis une petite table au fond du bar. Mais pas ce soir-là.

Ce soir-là, Bleue décida de s'asseoir près du bar. Elle commanda une pinte de bière, adressa un clin d'oeil à la sexy barwoman et s'enfonça bien confortablement dans le siège en cuir râpé. Elle n'adressa pas un regard au bar, se fichant éperdument des amourettes s'y créant. Elle but une longue gorgée de sa pinte et ferma les yeux, appréciant l'effet de l'alcool sur son cerveau. Pas question d'analyser qui que ce soit ce soir, se dit-elle dans un soupir. Une longue et difficile semaine venait de se terminer et l'heure était à la détente. Le brouhaha ambiant la réconfortait, les lumières tamisées détendaient ses nerfs trop souvent à vif. La rentrée avait été un enfer. Parfois, elle se demandait sérieusement ce qu'elle faisait encore à Oxford. Londres était beaucoup plus excitante. Si elle avait assez de volonté, elle quitterait sa résidence estudiantine oxfordienne à la con pour un studio londonien. Elle pourrait organiser ses cours à l'école de cinéma du coin et travailler dans une libraire ou une boutique de Soho.

Enfin, c'était ce qu'elle aimait imaginer. Peut-être plus tard, quand elle aura terminé son Master. Quand elle aura bouclé quelques projets intéressants. Pour l'instant, elle allait profiter de cette soirée, boire quelques pintes et se détendre. Ne plus penser aux cours et aux idiots qui traînent sur le campus. Ce qui semblait être possible: pas de visage familier en vue, aucun fauteur de trouble habituel. La soirée s'annonçait bel et bien tranquille. Jusqu'à ce qu'un certain jeune homme, d'apparence chétive et presque niaise, vienne l'informer qu'elle s'était assise à sa place. Et qu'il fallait qu'elle dégage les lieux. Le plus rapidement possible. Sans faire d'histoire. Il ne l'avait certainement pas dit de cette manière mais ce fut ainsi que Bleue le reçut. Elle éclata de rire, croyant à une plaisanterie de très mauvais goût et termina le reste de sa pinte sans accorder plus d'attention au garçon.
Revenir en haut Aller en bas
 
bittersweet symphony, w/ EWA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LIVIA ▼ Bittersweet symphony
» 'Cause it's a bittersweet symphony, this life [Laelya]
» ISLEY + you're the one song left in my symphony, like you were made for me
» « It would be possible to describe everything scientifically, but it would make no sense. It would be without meaning, as if you described a symphony as a variation of wave pressure. » - Colin Newton. - En cours.
» Bitter Sweet Home Symphony

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: