BONNAÏS ► I'm so glad you are here.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: BONNAÏS ► I'm so glad you are here.    Jeu 6 Sep - 19:30

Friday 12 : 22 AM, in Bonnie's Flat - Oxford.

Werewolf by CocoRosie on Grooveshark
La pluie tombait fortement dans la ville d'Oxford. Aucun âme qui vive arpentait les rues remplis d'eau. En même temps vu ce temps, c'était compréhensible. On préférait franchement se tenir au chaud chez soi, sur son canapé emmitouflé sous un plaid devant la télé, buvant tranquillement un chocolat chaud. Pourtant le vendredi soir était synonyme de fête car cela voulait dire que le week-end débutait pour beaucoup d'étudiants. Cependant, la météo ne faisait pas envie. Pourtant une silhouette errait seule dans la nuit noir et sous la pluie battante. Thaïs marchait d'un pas lent, tel un zombie qui ne savait pas du tout où aller. Elle se laissait juste guider par ses pas même si elle ignorait complètement où ils allaient l'emmener. Ce soir n'était pas vraiment une soirée réussie pour elle. Iona était partie de l'appartement. C'était à cause d'elle, certes, mais elle n'arrivait pas encore à l'accepter. Comment le pourrait-elle ? Tout était de sa faute. Elle avait détruit leur relation et elle avait ce qu'elle méritait. Ça faisait un mal de chien de perdre un être aimé. Elle s'arrêta devant un immeuble puis ouvrit la porte, se dirigeant vers l'ascenseur. Elle atterrit bien vite à un étage et sortit pour se retrouver devant une porte. Complètement trempée, arborant une expression vide elle toqua à la porte. Thaïs sentit le souffle de la porte s'ouvrir. « Thaïs, Qu’est-ce que tu fais là ? » Elle releva légèrement le visage vers Bonnie, restant muette pour l'instant. « Entre, ne reste pas là. » Cette dernière la laissa rentrer dans son appartement et Thaïs, guidée par ses pas, s'installa directement sur le sofa de son salon, rejointe par son hôte. Complètement déboussolée, son corps se tourna vers Bonnie et elle posa sa tête sur son épaule. ❝ Elle est partie... Tout est de ma faute... Elle est partie... ❞ dit-elle en sanglotant. Elle savait pertinemment que Bonnie ne portait pas Iona dans son cœur mais c'était vers elle qu'elle était venue pour avoir du réconfort. ❝ Elle a pris sa valise et est partie... comme ça... tout est de ma faute... ❞ Bonnie n'avait pas connaissance de l'importance réelle que Iona avait dans le cœur de Thaïs -même si Thaïs non plus n'en avait pas cosncience- elle savait juste que c'était une très bonne amie à elle. C'était à cause d'elle d'ailleurs que Thaïs avait du mal à tomber dans ses bras malgré l'attraction que Bonnie exerçait sur elle. Cependant aux yeux de B. cela semblait peut-être normale qu'elle réagisse de cette façon. Thaïs s'écarta quelque peu de la jeune femme et l'observa mieux. Et là, elle pleura encore de nouveau, une vraie fontaine. ❝ Et moi je t'ai peut-être gâché ta soirée... Je suis désolée... ❞ Vu que sa maladie amplifiait tout, elle était à fleur de peau. Bonnie l'avait vu, qu'elle avait des réactions excessives surtout lors du soir du concert. Ce soir, Thaïs était presque en dépression vu l'ampleur de sa tristesse multipliée par au moins 20, facile. C'était sûr qu'elle allait trouver que absolument tout était de sa faute pour le coup. Bonnie avait l'air tellement calme. Cela contrastait avec la crise que montrait Thaïs. Les mains de la jeune femme vinrent se poser ses joues mouillées et essuyer ses larmes. « Thaïs, tu n’as rien gâché ok ? Oui j’allais sortir mais franchement, je préfère passer la soirée avec toi. » Elle la rassurait mais bon en même temps, Thaïs ne pouvait s'empêcher de culpabiliser. Elle venait chez les gens comme ça... Franchement, ce n'était pas l'attitude adéquate à avoir. Surtout lorsqu'on appréciait ces personnes là ! « Tu vas enlever ton blouson et je vais chercher une serviette pour te sécher. » Elle hocha la tête et la regarda partir tandis qu'elle se leva pour enlever son blouson trempé. De toute façon, elle était mouillée de la tête au pied. Sa chemise collait à sa peau et son pantalon aussi. Tout pour être malade. Elle commença à déboutonner sa chemise lorsque Bonnie refit son apparition avec une serviette à la main et un pull. ❝ Je... je ne savais pas où aller... j'ai juste suivi mes jambes et... et j'ai atterri ici... ❞ balbutia-t-elle tout en tremblotant, pleurnichant et ayant du mal à retirer sa chemise en prime. Un vrai "cadavre" en somme. ❝ Je ne voulais pas déranger... c... ce n'était pas mon attention... ❞ Thaïs sentit la douce main de Bonnie lui prendre le menton et lui relever le visage tout en affichant un sourire chaleureux. Elle avait peut-être eu raison de venir à elle alors qu'elle n'allait pas bien. Bonnie avait toujours eu un bon effet sur sa personne malgré le fait que Thaïs ne pouvait pas pleinement s'ouvrir à elle à cause de l'affection qu'elle portait pour Iona. Parfois elle se demandait pourquoi elle se retenait ainsi. « Arrête de t’excuser s’il-te-plait. Tu as bien fait de venir ici. Je vais m’occuper de toi, et tu me raconteras ce qui t’a mis dans cet état. » Thaïs se laissa faire. Cette attention que B. lui portait lui faisait un bien fou et elle se sentait plus apaisée. Se calmant peut à peu. Lorsque le pull fut enfilé elle se faufila dans les bras de Bonnie. Thaïs était du genre très tactile avec les personnes même lorsqu'elle était en plein crise comme maintenant. ❝ La prochaine fois on se rencontrera dans une meilleure ambiance je te le promets. ❞ Elle releva de nouveau le visage tout en restant dans ses bras et passa ses lèvres sur sa joue, la remerciant d'être là pour elle dans un moment pareil. Elle se rendait compte que Bonnie était quelqu'un de confiance tout compte fait. Non pas qu'elle se méfiait d'elle mais elle ne la considérait pas non plus sa grande amie vu l'attirance qu'elle avait pour elle. D'ailleurs elle pensait qu'il n'y avait que ça entre elles. Mais au contraire.

La caresse de Bonnie la calmait, l'apaisait. Thaïs avait bien eu raison de venir chez elle sinon elle ne savait pas ce qu'elle aurait fait toute seule dans son appartement. Heureusement que ses pieds l'avaient emmené chez Bonnie ! « Tu veux quelque chose à boire ? Je peux te faire un café, un thé ou je dois avoir de la téquila ou même du rhum. » Elle se détacha légèrement d'elle et changea complètement d'attitude. Passant d'un état légèrement dépressif à un état tout guilleret. ❝ Tu as raison ! On va boire pour passer une bonne soirée et ne pas se lamenter comme ça !!! Je pense qu'il vaut mieux s'amuser que pleurer ! ❞ Changement de comportement radical. Mais bon, elle était comme ça Thaïs, surtout lorsqu'elle ne suivait plus son traitement contre sa maladie. Bonnie hocha de la tête « Je m’occupe des boissons, tu t’occupes de la musique. » Thaïs se leva soudainement, toute contente de passer enfin une bonne soirée. On n'aurait même pas dit qu'elle était déprimée il y a quelques minutes de cela. Elle passa une musique du moment qui faisait fureur : Macklemore & Ryan Lewis - Can't Hold Us. Elle se retourna vers Bonnie qui apportait les verres et elle se précipita vers elle, l'enlaçant soudainement. ❝ Heureusement que tu es là vraiment ! ❞ Son visage se détacha un moment d'elle et d'un élan affectif, elle l'embrassa furtivement sur les lèvres puis se concentra à servir à boire. Oui, rien à comprendre.

U.C


Dernière édition par Thaïs Cross le Mer 8 Mai - 22:34, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: BONNAÏS ► I'm so glad you are here.    Mer 12 Sep - 18:51

The Kinks en fond sonore, je chante, parfois même je hurle, à tue-tête les paroles. Heureusement que je suis toute seule dans l’appartement ce soir. Enfin, Gemma est plutôt du genre à venir chanter avec moi que de me demander de baisser le son ou même d’arrêter ce vacarme. J’attrape mon sèche-cheveux que je branche. Je mets la tête en avant et dirige le souffle chaud vers ma longue chevelure. Je passe la main dedans, pour les secouer. Je remonte d’un coup la tête, tout en continuant de chanter. J’arrête le sèche-cheveux et m’en sers comme micro. Un vrai cliché d’adolescente qui se prépare en musique. La classe quoi. Je débranche la machine et l’abandonne dans un coin. J’ouvre mon armoire tandis que le cd se termine. Je change rapidement pour Queen, restons avec des classiques de la musique britannique, et je bouge les cintres pour regarder les robes que j’ai. Je soupire et finis par attraper une jupe noire et un tee-shirt blanc, la base. Je m’habille rapidement et passe par la salle de bain pour l’étape maquillage. Je chantonne et mes jambes bougent toutes seules au rythme de la musique. Je retourne en dansant dans ma chambre et enfile une veste bordeaux et une paire d’escarpins. Je suis prête pour sortir. La chanson se termine et j’arrête le cd. J’attrape ma pochette avec le nécessaire vital et me dirige vers la porte d’entrée un sourire aux lèvres. On toque à la porte et je me fige. Je regarde l’heure et fronce les sourcils. Il est trop tard pour une visite surprise et Gemma travaille ou passe la soirée avec Chandler. Je m’avance et ouvre la porte pour faire face à Thaïs, complètement trempée, le regard triste, vide. « Thaïs, Qu’est-ce que tu fais là ? » Je me pousse pour la laisser entrer. Je pense que je vais devoir reporter ma soirée à un autre jour. « Entre, ne reste pas là. » Elle pénètre dans mon appartement et se pose directement sur le canapé. Elle semble tellement mal que je n’ose pas la quitter pour chercher une serviette. Je la rejoins sur le canapé et elle pose sa tête sur mon épaule. J’attrape sa main et la serre, tandis qu’elle laisse couler ses larmes. « Elle est partie... Tout est de ma faute... Elle est partie... » J’hausse un sourcil interrogateur avant de me rappeler qu’elle me parle de sa chère colocataire, Iona. Je lève les yeux au ciel, ne comprenant pas pourquoi elle s’obstine tant avec elle. « Elle a pris sa valise et est partie... comme ça... tout est de ma faute... » Je serre de nouveau sa main, cherchant les mots pour la réconforter. A cet instant, je sais que j’aurai pu en profiter, que c’était l’occasion pour nous de passer à l’étape supérieure. Mais ce n’est pas mon genre, surtout qu’elle est trop mal en point. Thaïs se relève légèrement, m’observe un instant avant d’éclater de nouveau en sanglots. « Et moi je t'ai peut-être gâché ta soirée... Je suis désolée... » Je secoue la tête, avant d’essuyer ses larmes et d’utiliser un ton doux pour lui répondre. « Thaïs, tu n’as rien gâché ok ? Oui j’allais sortir mais franchement, je préfère passer la soirée avec toi. » Je replace une mèche de cheveux derrière ses oreilles. « Tu vas enlever ton blouson et je vais chercher une serviette pour te sécher. » Je me lève et me dirige rapidement jusqu’à la salle de bain pour attraper une serviette. Je fais un arrêt dans ma chambre pour attraper un pull et une couverture et retourne dans le salon. Elle commence à enlever sa chemise, ce qui me fait sourire. Ses formes sont mises en valeur par ses vêtements mouillés. Mais je secoue la tête pour m’enlever cette idée de celle-ci. Ce n’est pas le moment de penser ça. Elle s’effondre sur le canapé en continuant à s’excuser. « Je... je ne savais pas où aller... j'ai juste suivi mes jambes et... et j'ai atterri ici.. Je ne voulais pas déranger... c... ce n'était pas mon attention... »

Je la rejoins sur le canapé et pose la serviette et le pull derrière moi. J’attrape son menton et le relève vers moi, en lui offrant un sourire réconfortant. « Arrête de t’excuser s’il-te-plait. » J’attrape la serviette et la pose autour de sa tête. « Tu as bien fait de venir ici. Je vais m’occuper de toi, et tu me raconteras ce qui t’a mis dans cet état. » Je commence à éponger ses cheveux puis m’attaque à sa chemise. Je la lui enlève, essuie ses bras et lui fait enfiler le pull que j’ai ramené. Ca devrait aller mieux maintenant. Sinon, j’ai du café et/ou alcool à volonté, ou presque. Elle finit par se calmer, ce qui me rassure un peu. On s’installe un peu mieux dans le canapé et elle s’installe dans mes bras, en posant sa tête sur mon épaule. Malgré la situation, je souris. Dommage qu’elle résiste à chaque fois que l’on devient un peu proche. Je sais bien qu’elle est très proche de Iona mais avec ce qu’elle lui fait vivre, elle devrait arrêter de s’obstiner à la mettre sur un piédestal. « La prochaine fois on se rencontrera dans une meilleure ambiance je te le promets. » Elle se relève pour déposer un baiser sur ma joue. J’hésite un instant à tourner la tête. Mais c’est trop tard et puis profiter de Thaïs dans cet état, c’est horrible. Elle se réinstalle contre mon épaule. « J’en suis sûre. » Je souris de nouveau et caresse ses cheveux. Bien que la situation ne me gêne pas, je n’ai pas envie de rester comme ça toute la soirée. « Tu veux quelque chose à boire ? Je peux te faire un café, un thé ou je dois avoir de la téquila ou même du rhum. » Je suis parfois étonnée de nos réserves en alcool. Thaïs se redresse, passant d’un état dépressif à un autre plus enthousiaste. Je suis un peu surprise par ce changement. Ce n’est pas vraiment normal de changer d’état en un clin d’œil. « Tu as raison ! On va boire pour passer une bonne soirée et ne pas se lamenter comme ça !!! Je pense qu'il vaut mieux s'amuser que pleurer ! » Je reste un moment sans bouger, en essayant de réfléchir au plus vite. Finalement lui proposer de l’alcool n’était peut-être pas la meilleure des idées. Je finis par hocher la tête et me lever. « Je m’occupe des boissons, tu t’occupes de la musique. » Je rejoins la cuisine où je sors des verres. Je pose tout sur la table basse et sors la bouteille de Tequila. Je retourne à la cuisine et prépare la machine à café au cas où. Je reviens dans la salon, avec un sourire sur les lèvres.

Macklemore se fait entendre. Je ferme les yeux un instant et danse sur place avant de rejoindre mon amie. Elle m’enlace dans un élan de spontanéité. Je suis assez surprise mais contente. « Heureusement que tu es là vraiment ! » Elle se recule et m’embrasse furtivement avant de s’emparer des verres que j’avais dans la main. Je reste figée tandis qu’elle nous sert à boire. Je ne la comprendrai jamais. Mais ça me plait. Je souris de nouveau et m’installe sur le canapé en prenant le verre qu’elle me tend. Je le fais tinter contre le sien. « Cheers ! A notre soirée ! »

uc
Revenir en haut Aller en bas
 
BONNAÏS ► I'm so glad you are here.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 02. Glad You Came Back
» i'm glad to see you again (jaycee)
» KARAOKE [07/02, 21h15]
» (m/libre) jamie dornan - i'm glad you're here
» [1420] glad you're back, handsome [Matt]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: