James ▲ Mad man under the moon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: James ▲ Mad man under the moon   Mer 5 Sep - 19:21



Mad man under the moon
James & Ernest

Vingt deux heures passées. Un angle de rue désert entre une librairie et un restaurant chinois. Ernest était appuyé contre le mur qui était dans un piteux état, mais le médecin aussi était en piteux état, on pouvait voir le début de cernes sous ses yeux, ses cheveux mi-roux, mi-brun étaient en batailles au dessus de sa tête et il avait les deux mains qui tremblaient. Voilà à quoi il en était réduit, alors que la plupart des londoniens sortaient des salles obscures ou d'un bon restaurant ou que d'autres se préparaient pour une soirée arrosée, Ernest lui était là. Il déclinait toutes les propositions et toutes les invitations pour se retrouver là. Ici, précisément à cet endroit, le coeur battant à tout rompre dans la poitrine, un sale goût métallique dans la bouche et une seringue à la main. À deux doigts d'une crise de panique car il lui manquait ce petit quelque chose pour continuer. Il poussa un soupir pour tenter de se calmer et leva les yeux au ciel, fixant pendant un bref instant les étoiles, bien, bien au dessus des lumières de la capitale britannique, ses yeux bleu rivés sur ce qu'il ne pouvait atteindre. Voler, il ne pouvait le faire et ses mains tremblantes, preuve de son addiction était une autre marque de plus pour prouver qu'il était humain… désespérément humain. "Allez mon vieux… tu as fait ça des dizaines de fois… " Plutôt des centaines de fois, voir même des milliers. Il prit une profonde inspiration, ferma les yeux et se laissa aller, l'aiguille pénétrant aisément sa peau, maintenant, il trouvait toujours sa veine du premier coup, il n'y avait plus qu'à appuyer sur le seringue et voilà…

Ernest se laissa retomber sur le sol tandis que le liquide, ou ce cher poison comme il aimait bien l'appeler, pénétrait peu à peu dans son corps. Tant pis pour son jean préféré, pensa t-il en envoyer au loin la seringue désormais vide, seule trace de son méfait. Les effets ne tardaient jamais à arriver et Ernest savait précisément à quel moment, à quelle seconde son corps cessait de lutter, la drogue prenant place cachée derrière son occipital, effaçant toute trace de logique et de lucidité. Il était obligé d'ouvrir les yeux, il avait les pupilles dilatées, tout lui apparaissait plus vivement et ses mains… Il les porta devant lui, non, elles n'avaient en rien changé, c'était sa vision à lui qui était brouillée, le pauvre, il croyait encore au miracle. Pris d'un élan soudain, il se redressa, se dirigeant vers la rue animée, dans cet état-là, rien ni personne ne pouvait l'arrêter. Mais oui! Ernest était le maître du monde et la première personne qui passait par là serait victime de sa folie… C'était un autre homme, grand, cheveux brun et plutôt charmant … Très charmant même se dit Ernest quand il saisit ce dernier par les épaules. "Miss… Est-ce que vous avez besoin d'un médecin?" demanda t-il à l'autre… homme. Pas de doute, Ernest devrait être attaché lors de soirées telle que celle-ci et même muselé s'il le fallait. Cependant quelqu'un en avait décidément autrement ce soir…

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: James ▲ Mad man under the moon   Mer 5 Sep - 21:29

Les étoiles, quand les lumières de la ville permettaient de les voir, étaient un petit bonheur pour James. Non pas qu'il aimait les contempler béatement, il préférait avoir ce genre de comportement dans un musée. Non, ce qu'il aimait, son kiff, c'était de tenter de retrouver les constellations. Parce-que sérieusement, ils devaient vraiment avoir fumé les types quand ils ont cartographié le ciel. On y retrouve tout sauf les dessins qu'ils ont déterminés. Peut-être n'avaient-ils pas assez d'entrainement au jeu du reliage de points. Ainsi il se promenait, mains dans les poches, en tentant de reconnaître Orion par-ci, la Grande Ourse par là. Le fond de l'air était doux. Enfin, à force de marcher tranquillement dans sa Londres adorée il se dit que sa soirée était un peu trop calme. On aurait dit un de ses poussiéreux collègues. Yeurk. Il était beau, jeune, en bonne santé, que lui falait-il de plus pour se bouger ? Rien. Il pénétra dans un bar. La chaleur l'assaillit, il ôta sa veste. On le bouscula alors. Oh. Joli derrière. Excusée. Il s'avança jusqu'au bar et commanda un Cosmo. Cocktail sympathique, sans plus. Mais cela correspondait bien à ce qu'il recherchait pour le moment. Du fruité. Slurp. Il remercia le barman avec un clin d'oeil et un pourboire et parti se délecter de sa boisson en mattant les danseurs. Quelques beaux jeunes hommes, quelques belles jeunes femmes... Et puis des moins beaux et des moins belles, aussi. Un peuple, des gens, bref. Cela pouvait être intéressant, mais personne ne tapait dans l'oeil de James. Comme il n'était pas du genre à absolument vouloir rentrer accompagné, il laissa filer. Il pouvait tout aussi bien aller admirer la Tamise, accoudé à un pont, fermant les yeux pour sentir sur ses joues et dans ses cheveux la brise fluviale qui allait de pair avec l'eau. Ou alors, il lirait un livre. Et oui, ne croyez pas que le fait qu'il soit professeur de Mathématiques l'en empêche ! Loin de là.

Son verre terminé, il sortit. Les étoiles brillaient plus fort. Elles étaient plus grosses aussi. Cela l'émerveilla jusqu'au moment où il s'apperçut que c'étaient des lampadaires. Ce n'est pas pour autant qu'il cessa de rêvasser. Le nez en l'air pour admirer un bâtiment ou une plantation, il ne faisait pas très attention à ce qui se passait autour de lui. C'est pourquoi lorsqu'il sentit des mains sur ses épaules il sursauta !

- Woooh!


On l'appela alors "miss", quoi, ressemblait-il à une femme ? A un travelo ? Il n'avait pourtant mis ni sa perruque ni ses talons (oui, j'ai bien utilisé un adjectif possessif, OUI il en a chez lui) .

- Well...


Il se retourna pour voir qui était cet homme qui venait de l'interpeller. Ouuh. Le bogoss. Yeux bleus, lèvres sexy, toussa, toussa... James voulait le contredire sur son sexe mais finalement il se sentait d'humeur à délirer, sur un malentendu cela pouvait marcher.

- Yes, I think I need a Doctor...

Et voilà, il avait fait son rosbif fan de culture britannique. Restait à savoir ce qu'il allait désormais advenir !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: James ▲ Mad man under the moon   Jeu 6 Sep - 1:43

Qu'est-ce qui animait vraiment Ernest dans le fond? Était-ce réellement la drogue ou bien autre chose? Le fameux liquide levait-il réellement toutes ses inhibitions ou alors c'était Ernest qui ne savait pas vraiment ce que la timidité était et qui pouvait, s'il s'en sentait capable, aborder quelqu'un juste avec un simple sourire aux lèvres et un autre verre. C'était un exercice plutôt simple pour lui. Mais non… C'était tombé sur cet homme-là qui, maintenant qu'Ernest le tenait d'un peu plus près, était vraiment séduisant. À quand remontait la dernière aventure d'Ernest? À très longtemps. À trop longtemps. Et Ernest lui ne faisait pas vraiment la différence, un homme ou une femme, ça n'avait vraiment pas d'importance dans le fond, ce n'était pas cela qui l'attirait chez quelqu'un. Non c'était plutôt un caractère physique bien précis comme des yeux ou les cheveux de quelqu'un, ou même encore une conversation intéressante ou même encore un sens de l'humour bien particulier. Mais non, c'était ce parfait inconnu, qu'il était en train de le prendre pour une femme et Ernest, lui, il savait comment les aider les femmes. Oui, elle… (non vraiment il) avait besoin d'un médecin et peut être qu'Ernest n'avait pas de cabine de téléphone d'un certain bleu mais il avait fait des études et il était toujours prêt à offrir son aide. "Je suis là, non, nous n'irons pas voir les étoiles mais je peux résoudre tous vos problèmes."

Le pire dans tout ça, c'était qu'Ernest était on ne peut plus sérieux et il osa même reserrer sa prise sur l'homme. Pas de doute, si cet homme voulait échapper au médecin, il allait devoir employer la manière forte… Peut-être que l'autre remarquerait que le bleu des yeux d'Ernest n'avait plus rien de naturel et que cela n'avait rien à voir avec les reflets des lampadaires environnant. Car selon Ernest, de son point de vue, il allait bien, il allait parfaitement bien et ce pour la première fois depuis des jours, il avait envie de sourire, d'entraîner la jeune inconnue dans un tourbillon de saveurs et... Il avait affirmé ne pas vouloir toucher les étoiles mais si il avait tort...? Oui, ce soir semblait être le genre de soirées où tout était permis. La preuve, Ernest eut un léger rire, mais de quoi riait-il exactement? Bonne question. Mais le geste qu'il eut ensuite fut tellement rapide qu'il sembla presque irréel, ni une ni deux, Ernest se retrouva à genoux devant l'homme, ses mains se dirigeant dangereusement vers la braguette de l'inconnu, ses yeux plongés dans ce de ce dernier. "Dites moi jeune fille... est-ce que vous avez peur? Ne soyez pas effrayée je suis un professionnel et je suis plus qu'habilité à faire ce genre de choses!" Ernest se voyait en Prince Charmant là tout de suite à la rescousse d'une jolie princesse... en costume et avec les cheveux courts. Ils n'étaient pas dans un royaume qui menaçait d'être attaqué par une méchante sorcière ou un vil dragon, mais bien dans une rue de Soho. Mais bon on était à Londres... Si des Daleks pouvaient menacer la couronne à tout moment, tout pouvait arriver, alors Ernest avait bien le droit de planer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: James ▲ Mad man under the moon   Ven 7 Sep - 18:48

Il connaissait ! Il connaissait ! Un petit être intérieur en James commença à sautiller partout. C'était son côté fanboy. Il tâchait souvent d'en restreindre les effets visibles pour paraître sérieux et ne pas trop perdre en crédibilité, mais cela ne marchait pas à tous les coups. Surtout quand il avait un verre dans le nez, comme à présent. Alors il ne put retenir un sourire presque béat en entendant la réponse de l'inconnu. Envoutant inconnu dont le regard l’intriguait sans qu’il ne sache pourquoi. James n’était pas un habitué des milieux « undergrounds », et il n’avait jamais été en présence de camés, il ne fit donc pas de lien. De toute façon l’alcool et l’incongruité de la situation l’empêchait de raisonner correctement. Jusqu’au moment où le Doctor s’agenouilla pour ouvrir son pantalon. Ce programme l’émoustillait au plus haut point. Il en ressentait des picotements dans les endroits stratégiques, et un frisson d’excitation lui remonta la colonne vertebrale. MAIS il n’avait pas assez bu pour faire cela au milieu de la rue. Imaginez qu’on les surprenne ! Atteinte à la pudeur et tatati tatata. The bobbies pourraient bien s’en mêler… Oww… Voilà qui pouvait devenir très intéressant ! Les uniformes, les menottes, toussa… Mais voyez-vous, une pièce de choix comme celle-là, James préférait la garder pour lui tout seul.

Alors il attrapa l’homme par la chemise pour le redresser, comptant sur l’effet de surprise pour qu’il se laisse faire. Il l’attira contre lui, le collant. Il lui fit un sourire coquin. L’embrassa… Puis descendit les mains vers sa ceinture, et l’attrapa pour l’entrainer dans un coin sombre. Un petit cul de sac où ils seraient bien plus tranquilles, et où la discrétion serait assurée. Bonus : on y trouvait des murs, et ça, ce n’était pas un détail sans importance.

- Maintenant vous pouvez y aller, Doctor. Mais… vous risquez d’avoir une surprise.

Il lui refit un sourire mi-amusé, mi-coquin. S’il gardait plus ou moins le suspense, il ne tenta pas en revanche d’apporter à sa voix une tonalité aigue. Il n’y avait même pas pensé. Il ne faisait que regarder ce Docteur hypnotisant, drogué par le désir. Au point de ne pas se rendre compte du tout de l’état de son partenaire, ce qui en temps normal l’aurait fait tout de suite arrêter les événements. Il faut dire que James était un professeur de l’Université d’Oxford, qu’il en véhiculait l’image et qu’il devait donc se tenir sage et bien en société. On ne plaisantait pas avec cela. Mr Kinney tâchait donc de toujours être respectable, ou du moins de ne pas faire de vagues. C’était un sujet qu’il prenait assez à cœur. Il était déjà très excentrique, nul doute qu’un faux pas pouvait lui coûter beaucoup. Et pourtant, il n’y pensait pas un seul instant !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: James ▲ Mad man under the moon   Sam 8 Sep - 3:06

Certains passants les regardaient d'un oeil étrange, avec le sourire aux lèvres, on était à Londres après tout, New York ou Paris n'étaient pas les seules villes qui possédaient leur llot d'amoureux transis qui ne pouvaient pas attendre d'être dans l'intimité d'une chambre pour se laisser aller. Cependant, ici, la scène était tout autre et Ernest était tout bonnement en train d'attaquer un homme qui contre toute attente, était en train de rentrer dans son jeu… Le médecin devait s'estimer heureux d'être tombé sur quelqu'un qui de un, partageait son amour des séries télévisées culte mais qui en plus, était aussi joueur que lui. Il le remercierait plus tard, quand il serait redescendu car pour l'instant, c'était plus que la tête qu'il avait dans les nuages. Bref, il était là, le pauvre petit, à genoux, devant ce grand et bel inconnu, son jean légèrement sale et sa chemise froissée. Il fut plus que surpris quand on le rattrapa pour le redresser et en une seconde, un baiser fut échangé et avant qu'Ernest ne se rende compte vraiment de ce qu'il se passait, il était plaqué contre un mur. Une surprise? Il y avait-il autre chose de plus que cette bouche qui venait de lui faire tourner la tête et de ce corps pressé contre le sien. Pas de doute, Ernest voyait clair à présent, il avait affaire à un homme. "Je dois avouer que je suis déçu… je me voyais déjà voler à la rescousse dune jolie demoiselle mais tant pis… "

Ernest n'allait pas le laisser filer pour si peu, il était d'une humeur tout simplement électrique, il avait relevé ses manches plus tôt dans la soirée et sa peau râpait agréablement contre les pans de la veste de l'autre homme. Il le saisit par le col et d'un simple geste, inversa leur position. "Je suis Ernest et je suis en réalité bien au dela de la simple déception... sachez que si vous étiez vraiment une femme… Vous auriez mérité un tout autre baiser." Cette phrase était murmurée tandis que les yeux bleu d'Ernest passaiten des lèvres rosées de l'autre homme à ses cheveux désordonnés peut être que… Non, il n'avait pas à demander, il s'empara, à la fois brusque et doux, du visage de l'autre et l'embrassa. Mais rien à avoir avec le baiser de tout à l'heure, là, c'était comment Ernest aurait voulu que son amant de tout une vie l'embrasse, comme si le monde était à deux doigts de sombrer, que la morale allait être bonne à jeter et que des centaines de personne souhaitaient leur mort à tous deux. Wilde n'avait pas écrit la vie d'Ernest Worell et pourtant il aurait dû car son imagination voyageaient libre, mêlée à l'héroïne et sa folie quotidienne… et c'est à bout de souffle qu'il s'écarta enfin des lèvres de l'homme, sa respiration saccadée. "Et ceci… est plus digne d'un gentlemen." dit-il d'une voix faible, les yeux mi-clos, une partie de lui même priant pour qu'il se rappelle de tout ceci le lendemain, que sa raison et son sérieux n'effacent pas tout, oh oui, il priait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: James ▲ Mad man under the moon   Dim 9 Sep - 16:20

Toutes les fangirls de Tumblr -quel que soit leurs fandoms- vous le dirons, qui dit OTP dit cockblock. On pouvait se demander ce qui arriverer et "cockblocker" Ernest et James. Qui serait l'élément perturbateur ? Un passant ? Un flic ? Un autre camé ? Et bien non, nul besoin d'aide extérieur, les deux hommes y arrivaient très bien tout seul. En effet, Ernest s'annonça déçu, et cela froissa l'égo du professeur de mathématiques. Ce dernier croisa les bras et s'apprêta à protester, mais l'inconnu -dont il ne savait toujours pas le prénom ! C'était donc the Doctor- le saisissait déjà par le col. Sans rien comprendre, il se retrouvait dos au mur. C'était moins agréable qu'on pouvait le dire, un mur. Très, très dur, hétérogène dans son relief... Heureusement qu'il portait une veste pour amortir ! Quoique... Le temps, l'espace, ce qu'il y avait autour de lui... Tout cela lui semblait flou, comme s'il en était détaché. Seuls les traits d'Ernest étaient précis et définis. Oui, car le bel homme s'appelait Ernest. Le temps des présentations était venu.

- James, murmura-t-il alors que ses yeux cherchaient à savoir ce qui animait le médecin dans ses orbes azurées. Orbes qui elles lui échappaient complètement. Jusqu'au moment où leurs lèvres se joignirent. Les paupières de James se fermèrent. Il n'avait jamais été embrassé ainsi, avec autant de verve, et encore moins par quelqu'un qui lui était complètement inconnu quelques instants auparavant ! Ce baiser, c'était comme le feu et la glace... et la colère... Comme la nuit. Comme un orage en plein coeur du Soleil.

James était déjà perdu, mais lorsqu'Ernest y mit fin, il ne savait même plus qui il était. Il ouvrit les yeux, l'écouta, les referma lentement... et posa son front contre le sien...

- Un baiser de Kiss Lord, finit-il par prononcer la voix encore chamboulée par l'émotion.

Ce faisant, il laissa sa main glisser le long de la chemise d'Ernest, jouant de son index... pour remonter tout en haut et défaire les premiers boutons. Il n'avait beau plus trop savoir ce qu'il faisait, il n'en restait pas moins un petit curieux qui voulait savoir comment c'était sous ce vêtement !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: James ▲ Mad man under the moon   Mar 11 Sep - 14:30

Ernest ne savait pas ce que signifiait les mots romance, ni même illusion ou beauté. Lui, il n'était que le lecteur, il se contenter d'extraire ce qu'il pouvait des lignes qu'il avait sous les yeux et pourtant ce soir, pressé contre un inconnu dans une ruelle et dans un quartier de Londres que beaucoup aurait évité, il sentait que c'était une scène qui était digne d'être contée… Et en plus, il en était le héro, un héro bancal et bien maladroit, qui ne cachait pas très bien ses vices et qui y succombait un peu trop facilement. Et face à lui James, James dont les mains glissait dangereusement vers sa chemise, pensait-il vraiment qu'Ernest n'allait pas remarquer? Il était dans cet état où il remarquait absolument tout et le moindre touché était quasiment électrique… Aussi il arrêta la main de James, le regardant droit dans les yeux, la respiration encore saccadée à cause de leur précédent baiser. Ernest avait bien envie de l'embrasser une seconde fois, tout comme il avait envie de jouer un peu plus et de le faire languir. Oh did I rock your world beautiful stranger? Just a simple, gentille kiss and you're mine? Ernest ne se rappelait plus que les choses étaient aussi faciles, aussi il s'écarta de James, le sourire aux lèvres et en lui tenant toujours la main, le bout de ses doigts effleurant sa paume. "Ce serait bien indigne de moi si je me laissais faire ainsi... Après tout, je vous ai embrassé comme un adolescent embrasserait la première femme sur lequel il pose son regard et vous espérez juste pouvoir me déballer de la sorte? Oh James..."

Ernest eut un rire, le son résonnant dans la ruelle, sa folie reprenant peu à peu le dessus sur sa raison. Mais il se sentait bien, il avait envie de rire à gorge déployée et de passer sa soirée à embrasser James qu'il avait l'impression de déjà connaître. Il se rapprocha encore de lui, oui, Ernest était sans cesse en mouvement quand il était dans cet état, véritable flamme de la vie, feu que l'on ne pouvait stopper ni même arrêter. "Si vous voulez en voir plus, c'est vous... Oui, vous allez devoir tenter de me charmer et de me séduire... et je vous préviens mon cher, je ne me laisse pas voir aussi facilement... " Est-ce que les rôles étaient inversés? Oui, probablement, car c'était tout de même Ernest qui s'était jeté sur James et pas l'inverse. Mais qui allait courir après qui? Car à présent, c'était un tout autre jeu qui venait de commencer et peut être que James ne le savait pas mais Ernest l'avait attrapé et n'avait pas l'intention de relâcher tout de suite. Peut être même que tout ceci allait durer toute la nuit et qu'au petit il ne resterait plus rien, à part des numéros de téléphones échangés... Peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: James ▲ Mad man under the moon   

Revenir en haut Aller en bas
 
James ▲ Mad man under the moon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Davy James' Fiche technique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: