TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 14:58


thomas leo lefèvre w/ matt smith
the characterthe person
→ habite à Londres.
→ âgé(e) de 22 ans.
→ né(e) le sept janvier à Reims
→ est étudiant à Londres, serveur et extra dans certaines soirées mondaines
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? likes girls
→ est actuellement en couple avec une française qui est restée en France. C'est pas toujours facile d'être fidèle à 1000 kilomètres de distance
→ pseudo : geronimo
→ âge : 22 ans
→ comment avez-vous connu le forum ? sur bazzart
→ code : kkk by lem
→ crédits : fuckyeahmattsmith.tumblr
→ de quelle couleur sont les petits pois ? les petits pois sont rouges


Dernière édition par T. Leo Lefèvre le Lun 3 Sep - 0:49, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 14:59

it's my life, it's now or never
« Je suis un chevalier et toi t'es une princesse et je dois te sauver et après on s'embrasse comme les parents ! ». Le petit Thomas avait sept ans et déjà une technique imparable pour emballer, ça marchait à chaque fois qu'on vous dit. Et si je sais ça, c'est parce que le petit Thomas, c'est moi. J'étais accompagné d'une petite rouquine farouche, un poil garçon manqué qui fronçait les sourcils et faisait la moue. « Je veux pas t'embrasser, c'est dégueu et puis je suis pas une princesse, c'est nulle une princesse ; moi je veux être un jedi ». Le petit Thomas n'a pas accepté cette réponse, non c'est vrai quoi, c'était la première fois que quelqu'un résistait à ma technique pour emballer. « Mais tu peux pas être autre chose qu'une princesse ... t'es une fille ». Mon air déterminé et sagace pour mon âge achevèrent avec brio cette argumentation implacable. Candice se renfrogna un peu plus. « Bon d'accord, mais je suis une princesse jedi ». Je pouffais de rire en entendant ces mots qui avaient fait jaillir dans mon esprit d'enfant des images drolatiques - bon là je fais mon show mais ça me fait toujours marrer et vous allez voir pourquoi. « Comme un genre de Yoda en tutu ! Yoda en tutu ! Yoda en tutu ! Yoda en tutu ! ». Candice me décocha un coup de pied directement dans le tibia. Etant plus petite que moi, elle avait pris l'habitude de viser toutes les zones sensibles qui se trouvaient dans la partie basse de mon corps - oui lecteur : cet endroit aussi. « Tu devais m'embrasser, pas me frapper ». Candice tire la langue et dans son regard une flamme espiègle s'allume. « Moi, je pensais que tu préférais embrasser Aline ... ». Touché, elle est maline, la petite rouquine (vous pouvez apprécier la rime), elle appuie pile où il faut. Je rougis donc ; je rougis beaucoup, en fait. Je suis une sorte de romantique, un brin timide qui pour vaincre sa réserve naturelle fait l'idiot tout le temps :ça donne le change, tout le monde pense que je suis extraverti, mais je suis juste malin. « Bah, tu dis ça parce que t'es jalouse ». Et oui, c'est une riposte de Thomas Lefèvre et, oh regardez, Candice détourne le regard et devient toute rouge elle aussi. « Et si on faisait un pacte : si on a pas d'amoureux quand on sera vieux, on se marrie tous les deux ! ». Candice est toujours rouge, mais elle ne fuit plus mon regard. « C'est quand : "quand on sera vieux" ? ». Je fronce les sourcils : j'ai sept ans, papa en a au moins trente et il dit tout le temps qu'il est vieux. « Bah au moins quand on aura trente ans ». « C'est dans super longtemps ! ». Elle a raison, ça fait vingt-trois ans tout de même : c'est à dire trois fois notre âge, c'est énorme. J'ai soudain une idée et je file à la boutique du coin. J'en reviens quelques minutes après et je tends ma trouvaille à Candice : une bague à tête d'éléphant pour elle et une à tête de girafe pour moi - parce qu'on dit toujours que je marche comme une girafe bourrée. « Comme ça, on est marié, mais faut la porter toute la vie sinon ... bah, je sais pas en fait, mais bon il faut la porter toute la vie ».

Londres 2011, c'est comme Londres 2012 avec un an en moins - et sans le bordel aussi. Pour moi, Londres, c'est plus un remake d'à nous les petites anglaises en version originale sous-titrée. Imaginez ça : vingt et un an, fêtard, pas trop mal foutu et la peau tannée par le soleil de plomb Australien. Candice et moi y avons passé quelques temps, des petites vacances au soleil, au bord de la plage et dans les bikinis - enfin pour moi. Je voguais de soirées en soirées, toujours plus alcoolisé, toujours en bonne compagnie. Le meilleur moyen d'emballer, c'est de paraître gentiment pitoyable en faisant le con sur le dancefloor et de crier partout qu'on est français. Les étrangères, partout sur la planète, adore les français. Elles doivent penser qu'on fait l'amour comme dans un roman du marquis de Saade ; si seulement c'était vrai. Les anglaises n'échappent pas à cette règle, je partais toujours accompagné des soirées que je faisais : quel dommage que je sois fidèle. Je ne peux même pas profiter du corps chaud de cette blonde qui s'effeuille doucement dans ma chambre. Elle a des petits seins en forme de poire et c'est à moi qu'elle les offre ce soir. Pour faire court : embrassade, pelotage, déshabillage, mais au moment de passer à l'action, je stoppe, tout, net. « Sorry, I've got a girlfriend ». Elle souffle et recouvre son corps nu avec mes couvertures. « You're so... romantic ! ». Elle allume un joint et me le tend, je l'accepte et après une latte, je trouve la réponse adéquate. « I'm way worse than romantic ... I'm french ».

Oxford, c'est comme une ville dans la ville, un microcosme étudiant avec ses propres règles, sa population bariolée. Je n'étais pas là pour étudier, j'étais là pour faire une surprise - oui je suis comme ça moi, comme un kinder. Je regardais une jeune fille rousse s'ébattre joyeusement en agitant les bras en l'air : mais qu'est-ce qu'elle fait ? Je décidais de l'imiter et j'agitais les bras bien haut en criant des "ouhou !". Quand elle me vit, elle arrêta d'agiter les bras, mais elle les garda en l'air ; elle avait l'air un peu idiote, mais c'est comme ça que je l'aime. Elle se mit à courir vers moi en riant à moitié et arrivée à ma hauteur, elle me sauta au cou. « Qu'est-ce que tu fais là ? ». Je luttais pour ne pas perdre l'équilibre et pour ne pas mourir asphyxié sous l'étreinte de Candice. « Bah ça se voit non ? Je te fais une surprise ». Elle resserra encore plus son étreinte, j'avais oublié son parfum et je le respirais à plein poumon pour ne plus jamais l'oublier. « Je suis pas là depuis très longtemps, il va falloir que tu me fasses visiter ». Elle arqua un sourcil dans une expression du genre : "il y a quelque chose que tu ne me dis pas" et elle avait raison. Je me passais la main dans les cheveux, ma dignité allait en prendre un coup, mais tant pis : geronimo. « J'en ai marre de me perdre ... Je trouve jamais mon chemin ici ». Elle éclata de rire, son rire aussi m'avait manqué et la voir rire me fit sourire. « Te fous pas de moi Gautier ! Ah au fait, regarde ». Je sortais deux objets de ma poche, les mêmes bagues que j'avais acheté quand on était gosse : une à tête d'éléphant pour elle et une girafe pour moi. « Je les ai faite agrandir, je pouvais plus mettre la mienne et on est censé les garder toute notre vie ».

truth or (almost) dare

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? Nan ! Sérieux ! Enfin je veux dire vraiment ...? Parce que bon avec ma tronche en biais, je pensais pas qu'on pouvait me proposer un rôle dans un film. Je sais pas si je suis bon acteur, en fait. Je veux dire j'ai fait du théâtre quand j'étais gosse, en France - Molière tout ça, vous connaissez. Bref, qu'est-ce que je disais moi ? Ah oui, j'ai déjà joué ... un arbre et euh un berger dans une pièce contemporaine et ... pourquoi vous fuyez ... Eh ! Attendez, revenez, c'est parce que je parle trop vite, désolé quand je suis nerveux je parle beaucoup ... Ah ! Bah il est parti.

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Salut, tu t'es faite larguer ? C'est triste, tiens je sais pour te remonter le moral, je vais chanter avec toi. Oh ! Non, mieux on chante dans la rue et après on demande de l'argent. Tiens regarde comme ça : all by myself !! I don't want to be all by myself ... anymore ... Ah ! Bah elle est partie ; encore un qui me fuit, ils sont bizarres ces anglais.

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? Tu m'aimes ?! Ah ah ah, elle est bonne celle-là ... Remarque on est pas vraiment cousin, si ? Ah si, mais t'es sûr qu'on a des liens du sang ? Oui, hum ... désolé faut que j'y aille, une tarte à réchauffer s'enfuit en courant.

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Une soirée arrosée au Carling, bien sûr. Candice, moi et une bouteille de jack daniel's ; de quoi passer une bonne soirée. D'ailleurs, il y a de fortes chances que je finisse par danser nu sur une table ; l'abus d'alcool est dangereux pour la santé (c'était un message du ministère de la santé).

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Mon saint père qui êtes aux cieux, j'ai pêché. joint ses mains et ferme les yeux. J'ai succombé plusieurs fois à la chair, j'ai été adultère aussi, ah et c'est moi qui ait diffusé des photos compromettantes de mon professeur de bio au collège (je savais pas que c'était si compromettant que ça à l'époque ; ce n'est que plus tard que j'ai compris ce qu'il faisait sur ces photos). Voilà, habemus papam, pater noster et tutti quanti, amen.

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? sonnerie de téléphone, il décroche Ah tiens le saint père Patrick ... Oh ! Mais c'est terrible. jette le téléphone et ne s'en occupe plus.

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! Bon, essayons de relativiser : elle le quittera dans peu de temps, c'est un connard. Ouais et d'ici là, je me rends indispensable : opération meilleur pote gay mais qui essaye quand même de coucher avec toi. Tu m'as parlé Thomas ? Hein, non pas du tout ... il a l'air sympa ton nouveau conn... mec.

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquefort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Oh des moules frites, ça me manque ça. T'es déjà allé à Quimper, y a un petit resto de moules, tu m'en diras des nouvelles. Mon rêve, ce serait de pouvoir voyager ici et là sans trop me soucier du futur. Je me verrais bien faire ça dans dix ans : toujours dans un pays différent, vivant grâce à l'argent que je me fais en ce moment, la fiesta tous les soirs avec des potes et puis Candice dans un coin d'une valise (elle est petite, ça devrait rentrer).

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) DAREEEEE !

they don't really care about us

→ En pleine soirée baby-sitting, l'adorable petite fille aux cheveux blonds que vous gardez s'installe sur vos genoux et vous demande, d'un air suppliant : « Moi plus tard, je veux être la Reine d'Angleterre. Papa m'a dit que pour pouvoir le faire, il fallait aller à l'université. Mais il a dit aussi qu'il fallait choisir entre Oxford et Cambridge, parce que ce sont elles les meilleures d'Angleterre. A ton avis, il vaut mieux apprendre à devenir Reine à Oxford, ou à Cambridge ? » Bah déjà vaudrait mieux que tu fasses partie de la famille royale, ne serait-ce qu'au douzième degré. Du coup, c'est un peu foiré ton histoire de devenir reine ... quoi, non pleure pas, regarde y a doctor who à la télé.
Alors, ma petite, tu devrais aller à Cambridge. Je suis pas un grand fan de cette fac de gros bourge, mais en matière d'étiquette et de relations, c'est là-bas qui faut aller. Oxford, c'est plus pour les mecs comme moi qui veulent profiter de leur année fac pour faire n'importe quoi. Maintenant, tu serais une reine rock&roll si t'allais à Oxford.

→ Après avoir écouté votre argumentaire, elle s'interrompt une seconde et fronce étrangement le nez. « Mais, au fait, qu'est-ce que c'est, le Judging Club Cambridge ? » Des coincés du cul bobo, des gosses de riche bien sous tout rapport. Des mecs chiants, quoi. Comment, tu sais pas ce que ça veut dire coincé du cul .. bah c'est un peu comme avoir un balai dans le cul, tu vois ? Eh mais attends t'as quel âge déjà ? J'ai le droit de te dire des trucs comme ça.

→ « Aaaah, d'accord. Je comprends mieux. Et les TroubleMakers, alors ? C'est la même chose ?» Nan, eux le balais, c'est volontairement qu'ils le mettent tu-sais-où. Ce sont des fêtards, des night clubbeurs, des ados attardés. Ils s'amusent souvent aux dépens des gens, mais je suis sûr qu'au fond ils sont pas méchants. Ils ont juste une conception particulière de l'humour. Je les aime bien eux, ils savent s'amuser.

→ « C'est bien compliqué tout ça. Mais alors, si je choisis Cambridge et que finalement je préfère Oxford, j'ai le droit de changer en cours de route ? » Bah c'est à dire, moi je vais à l'université de Londres (tu sais le truc pour les pauvres) alors tous ces trucs administratifs, ça me passe un peu au-dessus. J'imagine qu'ils te poursuivent avec des bâtons parce que c'est un genre de trahison ou pas.

→ « Hm... Bon. Ca m'avance pas beaucoup. Mais en même temps, j'ai le temps. » Alors pourquoi tu me poses toutes ces questions ?!! ... Ah c'est plus à moi de parler.


Dernière édition par T. Leo Lefèvre le Lun 3 Sep - 0:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 15:04

Ouuuuuuuhsme Thomaaaaaaaaaaaas
Toi et moi on a un lien

Anyway, welcooooooooooooome
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 15:05

siufbefbefi THOMAAAAAAAAAAAAS

BIENVENUE Tu as pris le meilleur pévario du monde oulalasme, Candinette va être trop heureuse et Bonnie va venir te harceler ET JE VAIS VENIR TE HARCELER AUSSI Avec le coup de soirées mondaines ce sera easy de linker avec Mark Mais avant tout bone chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 15:09

JE SUIS LAAAAAAAAAAAAAAA WHAT A FACE ! bienvenuuuuuuuuuue sur TTR ! Bon couraaaaaaage pour ta fiche ! Je t'aime déjà parce que 1) Matt Smith 2) THOMAS EST TROP COOLSME ehuiaheimzermuazrz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 15:22

Bienvenue sur le forum
Bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 15:24

Bienvenue, bienvenue !

Bon courage pour ta fiche. \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 15:38

Maaaaaaaaaaaatt
Two doctors in one day
J'adore le titre de la présa en pluuuuuuus
Bienvenue parmi nous & bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 15:56

Heather : Emma Stone
Merci on a un lien sérieux, j'avais même pas vu

Mark : Merci
Ton choix de vava est juste parfait, t'es au courant

Bonnie : Oui, ça fait quelques jours que je me dis que je vais lui sauter dessus, le petit Thomas.
Merci

Lyséa : Ton pseudo
Merci

Lux : Merci

Nancy : Me dis pas que Mister Tennant est là aussi jômeurs
Merci

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 16:16

BIENVENUE SUR TTR ! et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 16:16

Oooooh MATT
Bienvenue parmi nous, bon courage pour la fiche,
et trèèès bon choix de pévario!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 17:55

AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH
MYGOD MY GOD MY GOD MY FUCKIIING GOD (désolée je viens de voir le dernier épisode de DW en plus alors là )

Bienvenuuuue sur le forum!!! Vieeeeeeeeeeeens par ici que je te fasse des calins
Ah oui le link avec Heather j'ai zappé de l'oublier mais oui vous avez un lien qui déchire de la mort qui tue! Et encore merci d'avoir pris ce pévario
Pour toute question tu me mpottes :DDD

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 18:07

Melany : merci heart

Ivory : Oh, j'adore Béatrice Martin, c'est dommage qu'on la voit si peu sur les forums
Merci

Candice : AAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHH
Oui, je l'ai vu aussi, cet épisode, mais cet épisode quoi

Des câlins, des câlins quand j'ai vu ton scénario, je suis tombé amoureux et en plus le couple Gillan/Smith c'est juste
Bref, merci, je me dépêche de finir pour vite te rejoindre
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 18:10

T. Leo Lefèvre a écrit:
Ivory : Oh, j'adore Béatrice Martin, c'est dommage qu'on la voit si peu sur les forums
Merci
hiiii mais c'est très bien qu'on ne la voit pas xD
Je veux être la seule à l'avoir !!!! J'aime pas partager ahah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Dim 2 Sep - 23:04

Mon dieu, un deuxième docteur. Bienvenue. heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Lun 3 Sep - 1:08

Ivory : T'as bien raison tiens

Louhan : J'adore ton prénom
Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Lun 3 Sep - 7:17

Haaaaaaaaaaaaaaaaaaan tout est trop chou dans ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Lun 3 Sep - 11:25

Merci
Je suis content que ça te plaise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Lun 3 Sep - 12:24

C'est une très jolie fiche
Vue la réaction de Candinette, je suppose que ton enthousiasme vaut approbation, et je valide donc avec plaisir
Bienvenue sur TTR
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   Lun 3 Sep - 14:10

Merci beaucoup Andrea Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »   

Revenir en haut Aller en bas
 
TLL ϟ « Eh ! Si on combriolait une usine kinder en criant : SURPRISEEEE !!! »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Investissements entre 10 et 25 millions dans le textile
» Plus sur le projet d’usine d’assemblage de téléphones
» Bush, Lula et Haiti: La diplomatie de l'éthanol (H en M)
» L'industrie de la mangue sur la bonne voie
» Haïti: L'usine agricole des Barradères, mémoire de déprédation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: