LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 13:45


lexie robyn colins w/ Willa Holland
the characterthe person
→ habite à Cambridge.
→ âgée de Vingt-deux ans.
→ née le Trente mars mille neuf cent quatre-vingt-dix à Cambridge
→ est étudiante.
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? Likes Boys .
→ est actuellement célibataire mais amoureuse
→ pseudo : Nina.
→ âge : 16 ans.
→ comment avez-vous connu le forum ? Merci Bazzaaart heart .
→ code : k by lem
→ crédits : Tumblr.
→ de quelle couleur sont les petits pois ? Verts


Dernière édition par Lexie R. Colins le Lun 3 Sep - 21:19, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 13:46

it's my life, it's now or never
Le 11 décembre 2001, à Cambridge:

Dans ma chambre, j'entendais les cris de mes parents. Voilà cinq ou six mois qu'ils passaient leur temps à se disputer. Je n'avais alors qu'onze petits années derrière moi. Il faisait froid, très froid dehors et la neige commençait à tomber. Assise sur mon lit, j'avais les mains plaquées sur les oreilles pour ne rien entendre. Je pleurais et mon corps était secoué par les sanglots. J'avais une boule dans la gorge. Je m'en rappelle comme si c'était hier ... Et en reparler me fait mal. Des pas dans le couloir ... Ma porte qui s'ouvre brusquement et ma mère, en pleur et rouge de colère. Elle crie une dernière fois sur mon père, une dernière insulte avant de prendre une voix douce: « Lily, prépare une valise ma chérie. Nous partons dormir chez tante Holly ! ». Elle me sourit, un sourire forcé qui me déchira le coeur. Je compris vit, malgré mon jeune âge: mes parents divorcés. Quand elle vit mes yeux humide, elle se tourna vers mon père:« Regarde, par ta faute, la gamine pleure ! J'me tire d'ici avec elle. Je prendrai soin de Lexie, MOI ! ». Il lança une nouvelle insulte envers ma mère mais je ne les écoutais plus. Je me levai et allai prendre une valise. Dans mon armoire, je pris tout ce qui me tenait à coeur. Tellement malade de les entendre s'hurler mutuellement dessus, j'allai vers la porte et la claquai. Je me permis de pleurer fort cette fois-ci en enfournant mes vêtements dans mon sac. Une fois cela fini, je regardai une dernière fois ma chambre et quittai la pièce. Ma mère m'attendait sur le pas de la porte. La voiture était déjà démarrée. J'embrassai mon père qui pleurait. Ce fut peut-être l'image qui me frappa le plus. Voir mon père pleurer ... J'enfilai mon petit blouson rose, un bonnet et alla m'installer dans la voiture. Ma mère me suivait de près sans rien dire. Nous quittâmes l'allée et après cinq minutes de route, ma mère éclata en sanglots.

Le 25 mai 2008, à Argeles-sur-mer:

Les vagues venaient caresser mes pieds. C'était le premier vrai jour des vacances. Nous avions décidé, mes amis et moi d'aller fêter ça sur les plages du Sud de la France. Gosses de riches ? Non, pas du tout ! Nous avions économisé et bossé pour nous payer ce séjour ! A la rentrée, j'irai à Cambridge pour y étudier la psychologie. Pour le moment, on profitait.J'avais quitté la maison de ma mère à Londres pour aller vivre chez mon père à Cambridge. C'était plus pratique pour les cours à l'université de l'année qui allait arriver et je m'étais déjà fait pleins d'amis qui iraient là-bas. Il n'y avait personne d'autre que nous et c'était tant mieux. Nous avions allumé un feu sur le sable et nous rigolions. C'est un des jours les plus marquants de ma minuscule vie. Nous dansions. Il y avait Lynn, Sue, Jeremy, Benjamin et Eric. Et moi aussi, bien sûr ... Depuis notre départ de l'Angleterre la veille, Eric m'avait tapé dans l'oeil. Ses grands sourires, toutes les fois où il m'a bercé contre lui dans le van, et les bisous sur le front. Ce mec, c'était la perfection ! Sue m'avait dit qu'il craquait littéralement sur moi ... Wow. J'avais l'impression d'avoir seize piges ... Ridicule ! La nuit commençait à tomber. J'étais la seule à me tremper les pieds dans l'eau. A vrai dire, j'étais crevée du voyage. Je commençais à sérieusement m'éloigner quand on me rejoint. C'était Eric ... Mon coeur commença à battre vraiment très fort, je tremblais. Finalement, je n'avais jamais ressenti cette sensation. Il m'attrapa par la taille et en rigolant, me murmura à l'oreille: « Tu n'as pas peur toute seule, là ? ». Je souris et fit « non » de la tête. Nous rîmes et il me prit dans ses bras avant de courir vers l'eau et de me balancer dedans. Deux gamins, je vous assure ! Je le fis tomber dans ma chute. En sortant de l'eau, nos rires reprirent. Je m'accrochai à son cou et passai mes jambes autour de sa taille. Tout se passait comme dans les films. On se tut et là ... Je ne voyais que lui. Son regard plongé dans le mien. Il approcha ses lèvres qui vinrent se poser sur les miennes. Un baiser tendre et long. Le paradis ... Quand cet instant de pure bonheur se stoppa, nous nous sourîmes et sortîmes de l'eau, direction l'hôtel. La nuit fut magique ...

Le 26 février 2011, à Cambridge:

Il avait plu toute la journée sur Cambridge. Rien d'étonnant en Angleterre mais j'avais un très mauvais pressentiment. J'étais restée enfermée dans mon appartement, attendant désespérément un coup de fil d'Eric. Il était devenu distant depuis quelque temps. J'étais donc un peu perdue. Devant la télé, j'attendais encore et encore quand mon portable vibra. Le nom d'Eric s'afficha, je décrochai immédiatement : « Eric ? » « Oui, c'est moi. J'arrive dans environ dix minutes, j'ai besoin de te parler. ». Il était froid et direct. Il n'avait hésité sur aucun de ses mots. Mon coeur battait très fort et je commençais à suer. Je fais toujours cela quand je suis stressée : « D'ac ... d'accord. Je t'attends. ». J'avais raccroché. Etant restée en pyjama toute la journée, je courus prendre une douche rapide et allai m'habiller. On frappa à ma porte, c'était sans doute lui. J'enfilais mon t-shirt et ouvris la porte. Je ne pus placer aucun mot, je ne souriais même pas. Je pense qu'au fond de moi, je savais ce qui allait se passer, mais je refusais de l'entendre : « Salut, Lily. Je ne vais pas tourner autour du pot, je vais être franc au risque de te blesser, mais je pars pour Londres et je pense que le mieux pour toi et moi serait qu'on ne se revoit plus, qu'on ne se parle même plus. Je suis désolé, je ne veux pas qu'on souffre mutuellement, c'est pourquoi je mets un point final à notre relation. ». Je restais là, bouché bée alors que lui me fixait droit dans les yeux. Il voulut m'embrasser une dernière fois, mais je lui refermai la porte au nez. Je n'en revenais pas. Cela faisait trois ans que nous étions ensembles, trois belles années passées à ses côtés ! Qu'a-t-il d'abord faire à Londres ? Cambridge n'est pas assez bien ? Où était-ce plutôt moi qu'il cherchait à fuir ? Le dos contre la porte, je glissai pour m'asseoir par terre avant de m'effondrer en larmes. J'entendis des pas derrière la porte : il partait, mais rapidement. Je ne l'ai plus jamais revu ni entendu parler de lui. Et surtout, j'ai pu me relever mais je n'ai jamais pu l'oublier.


truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? « J'étudie le scénario avant de me lancer. Si c'est u film complètement nul, je laisse tomber l'affaire ! Faut pas rêver ... Et puis, pour que quelqu'un t'aborde comme ça dans la rue, je ne serais pas rassurée !»

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? « J'me tire ! Si t'es triste, tu restes chez toi et t'appelles des amis pour qu'ils te réconfortent. Tu ne marches pas dans la rue en pleurant et en maudissant le jour où tu es venu(e) au monde. Faudrait vraiment avoir un sacré grain ... »

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? « Ma réaction à chaud ? Je le baffe. Ma réaction à froid: je l'évite. Voilà, c'est tout simple ! On est de la même famille donc au fond, on a le même sang. Vous vous imaginez sortir avec votre frère ou votre soeur ? Non. Et bien moi, avec mon cousin, c'est pareil ! »

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? « Faire la fête à Cambridge, pardi ! Je sors assez souvent, les soirées devant la télévision, c'est seulement quand je déprime. Je suis invitée à une fête ? Pas de problème, je serai là ! »

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? « Je suis sage, moi. Je n'ai rien à confesser ... Bon, peut-être quelques trucs mais la pire chose que j'ai pu faire, c'est d'avoir mis accidentellement, à quatorze ans, le feu dans les toilettes des filles en voulant allumer une cigarette. Le papier-toilette a pris feu et on a dénoncé quelqu'un à ma place. J'ai fermé ma gueule et continué à faire comme si de rien n'était. La fille dénoncée à été expulsée et n'a jamais été reprise dans un collège à cause de cet incident. Je m'en suis quand même longtemps voulu mais bon, c'est la vie ! »

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? « Je pense que je choisirais la bague de fiançailles. Mais bien sûr, ça dépend de quel ami ce sociopathe parle ! »

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! « Me connaissant, je laisserais tomber l'affaire. Il y a pleins d'autres mecs dans ce putain de monde ! Et qui sait, peut-être qu'en fait, c'est un vrai salaud ? Et ... j'ai toujours Eric en tête. »

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquefort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? « Dans dix ans, je me vois marier, un enfant (une petite fille de préférence), et faisant le travaille que je souhaite faire depuis toujours: médecin légiste. Malgré tout, j'ai peur du divorce et j'essayerai d'être avec le bon, celui qui voudra de moi pour toujours et qui voudra me faire un enfant. Je sais, je rêve peut-être trop mais bon, j'espère, j'espère ... »

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) « La vérité, bien sûr. Même si parfois, elle blesse. Au moins, comme ça, on est fixé ! Et certes, j'ai parfois menti dans ma vie mais ce n'était pas de gros mensonges ... De toute façon, qui ne ment pas au moins une fois dans toute sa vie, hein ?! »

they don't really care about us
Enfin, pour conclure cette fiche de présentation, voilà une petite mise en situation concernant les facultés d'Oxford & Cambridge. Quelque soit l'endroit d'où provienne votre personnage, il vous faut répondre aux questions. Nous ne vous demandons pas de longs développements mais vos réponses nous permettrons d'évaluer votre compréhension du contexte et des détails ayant trait au forum.

→ En pleine soirée baby-sitting, l'adorable petite fille aux cheveux blonds que vous gardez s'installe sur vos genoux et vous demande, d'un air suppliant : « Moi plus tard, je veux être la Reine d'Angleterre. Papa m'a dit que pour pouvoir le faire, il fallait aller à l'université. Mais il a dit aussi qu'il fallait choisir entre Oxford et Cambridge, parce que ce sont elles les meilleures d'Angleterre. A ton avis, il vaut mieux apprendre à devenir Reine à Oxford, ou à Cambridge ? » « Haha, ma chérie ... Cambridge sera la plus appropriée des Universités pour cela. Et tu veux savoir pourquoi ? Parce que c'est une des universités les plus anciennes d'Angleterre. Pas la plus vieille, certes, mais c'est mieux comme ça ! Après, tu sais, ils ont des élèves très huppés. Toujours bien propre sur eux, c'est bien mieux que ceux qui ne font pas attention à eux. Et il y a quand même environ 22 000 étudiants à Cambridge ... Imagine le nombre de beaux garçons que tu pourras trouver là-bas. Enfin, ma belle, comme tu as pu le comprendre ... ou pas d'ailleurs: j'adore Cambridge ! Mais sache que finalement, pour devenir Reine d'Angleterre, il faut venir d'une famille royale... »

→ Après avoir écouté votre argumentaire, elle s'interrompt une seconde et fronce étrangement le nez. « Mais, au fait, qu'est-ce que c'est, le Judging Club Cambridge ? » « Eux, ma belle, ceux sont les personnes les plus ... comment dire ? « redoutées » de Cambridge. Si tu n'es pas assez bien pour eux, ils t'en feront voir de toutes les couleurs ! Mais t'es tellement mignonne que tu n'auras aucun souci à te faire ! »

→ « Aaaah, d'accord. Je comprends mieux. Et les TroubleMakers, alors ? C'est la même chose ?» « Eux, non. Ils font la fête et s'amusent à ruiner des réputations, si on veut. Ils lancent des rumeurs sur toi et pour moi, ils sont bien pires que les JCC ! C'est à Oxford qu'on les trouve. Mais si tu vas à Cambridge, tu ne les rencontreras pas. »

→ « C'est bien compliqué tout ça. Mais alors, si je choisis Cambridge et que finalement je préfère Oxford, j'ai le droit de changer en cours de route ? » « Il faut bien choisir son université et crois-moi, Cambridge, c'est bien mieux. Mais bon, jamais rien n'est acquis. Si tes parents ont assez d'argent, tu peux toujours voir pour aller à Oxford si Cambridge n'est pas assez bien pour toi ! »

→ « Hm... Bon. Ca m'avance pas beaucoup. Mais en même temps, j'ai le temps. »


Dernière édition par Lexie R. Colins le Lun 3 Sep - 19:04, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 13:55

Bienvenuuuuuuuuuuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 13:56

Welcome welcome ! Bon courage pour ta fiche. Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 13:57

Bienvenue parmi nous
Willaaaaa heart.
Si tu as des questions, n'hésite pas à contacter le staff Bonne chance pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 13:58

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 13:59

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUE

Willa est trop choute Bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 14:11

Merci, m'sieur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 14:31

BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUE

Hate de lire ta fiche j'aime beaucoup le pseudooo
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 14:33

Hehe, merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 14:57

Bienvenue parmi nous
Bonne chance pour la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 15:04

LEXIE OMG /me pleure LEXIIIIIIIIIIIIIIE WHY BABY GURL IOAEJHIOZHEIOHZORE Bref Arrow
Bienvenuuuuuuue sur TTR ! Bon couraaaaaage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 15:37

Merciiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 15:41

Willaaaa + le prénom = perfection heart
Bienvenuuuue & bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 16:16

Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 16:17

BIENVENUE SUR TTR ! Willa est tellement belle ! bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 16:19

BEATRICE MARTIN
Je ne l'avais encore jamais vu sur un forum RPG !

Sinon, merci à toi, à Nancy et à Melany
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 17:48

Bienvenuuuuuuuuuuuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 23:16

Merci, Candicette Arrow

EDIT: Je termine ma fiche demain matin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 23:21

Bienvenue sur TTR
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 23:23

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Dim 2 Sep - 23:25

Bienvenuuuuue

excellent choix de prénom bon courage pour la fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Lun 3 Sep - 1:32

WEEEEEEEELCOOOOOOOOOOMEEEEEEEE
j'dois pas être la première à le dire mais Holland
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Lun 3 Sep - 13:33

Merci Tara et Naveed
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   Mar 4 Sep - 2:47

Bonsouaaar et tout d'abord bienvenue et félicitations pour ton excellent choix d'avatar Je te valide, mais fais attention aux fautes de frappe, certaines lettres ne se sont pas affichées dans ton texte Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.   

Revenir en haut Aller en bas
 
LRC → Eternité est l’anagramme d’étreinte.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RUBIN ☄ Éternité est l'anagramme d'étreinte.
» « L'éternité est l'anagramme d'étreinte. »
» Union enneigée, Union pour l'éternité
» Anagrammes
» Houvanders Johann [Formation de Langue de Plomb]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: