JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Sam 21 Juil - 23:30


Jaxon Juliet Huntsman w/ Julia Johansen
the characterthe person
→ habite à oxford.
→ âgé(e) de 21 ans.
→ né(e) le 09 Novembre 1990Manchester lieu.
→ est étudiante en communication visuelle.
→ un t-shirt likes boys
→ est actuellement célibataire.
→ pseudo : Salomé.
→ âge : 17 ans.
→ comment avez-vous connu le forum ? en cliquant.
→ code : DA VINCI.
→ crédits : tumblr.
→ de quelle couleur sont les petits pois ? de la couleur de mes cheveux ?



Dernière édition par Jaxon J. Huntsman le Dim 22 Juil - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Sam 21 Juil - 23:31

it's my life, it's now or never
Le crayon s’effrita doucement sur le papier, laissant derrière lui une trace nette mais légère. Le dépôt de couleur imparfait arracha une grimace à Jaxon. Ses doigts fins tant qu’habiles coururent à la recherche de la gomme posée quelques centimètres plus loin. Ses yeux ne quittèrent pas les formes en cours de formation. Projections, illusions et prévisions s’étalaient invisiblement sur la feuille. Eclat de vie qu’elle reconstituait, lentement mais sûrement, tentant de construire la perfection. La foule autour d’elle était invisible, le vacarme insonore. Il n’y avait qu’elle et le dessin qui prenait de plus en plus de place, devant elle, autour d’elle, à l’intérieur d’elle. JJ, la femme réservée, observatrice. JJ, la rousse décalée aux sourires étranges. Parfois désirée, désirant rarement mais toujours éperdument. D’un clin de corps ou d’un jour d’amour, elle ne freinait jamais. JJ qui trace, qui gomme en espérant gommer des coins imparfaits de sa vie, qui rougit toujours légèrement quand on la complimente. La rousse continua son esquisse un instant puis la laissa sur la table et s’éloigna. Quelques pièces empêchaient le papier de s’envoler, emportant avec lui un portrait rapide mais déconcertant du serveur.

« JJ ! » La voix d’un brun à la vingtaine à peine passée retentit dans l’appartement minuscule. La rousse, en culotte, se traina jusqu’à lui sans la moindre motivation. Elle posa ses yeux sur son colocataire, dépitée, et se laissa engueuler le temps qu’il fallait. Non, elle ne devait pas rentrer après une heure du matin et oublier de fermer la porte. Non, elle devait encore moins se mettre à bosser alors qu’elle était à moitié défoncée et foutre de la peinture partout. Non, elle devait encore moins aller se coucher en espérant que tout ait disparu le lendemain matin. Ses pieds engourdis par le réveil brutal lui firent faire demi-tour et elle retourna se plonger dans son lit. Il restait treize minutes avant que son alarme ne se déclenche. Il abusait.
L’appartement en question était réduit à un espace si petit qu’aucun moment d’intimité ne leur était accordé. Trois des pièces du logements avaient été réunies en un seul et même espace, un immense atelier où les deux exerçaient leur passion. Elle et son colocataire, une relation qui avait débuté à partir d’une même galère : se loger sans tomber sur un gros con pervers / une salope accro à la coke. Une relation trop complexe pour à peu près tout le monde. Ils se cassaient mutuellement les couilles, et, s’il ne s’était jamais rien passé et ne se passerait jamais rien, cela simplement parce qu’ils se connaissaient beaucoup trop, les deux avouaient sans gêne que l’autre aurait pu être l’homme / la femme de sa vie. Mais les conditions avaient joué en leur défaveur, et ils n’y voyaient pas tellement de problème.

« JJ ! » Un sourire apparut sur le visage de la jeune. Il était venu la chercher, au final. Elle, assise sur un trottoir, les jambes bleues de commotions, les bras bleus de froid. Ca avait recommencé. Dans la douceur de son quotidien, elle avait retrouvé la seule drogue à laquelle elle était réellement accro : la violence. Un beau blond un peu trop brute et l’artiste fondait. Et l’artiste se brisait. Son colocataire venait ramasser les morceaux, en râlant toujours un peu plus, en tardant toujours un peu plus. Un jour, il ne viendrait plus, c’était sûr. Mais, pour l’instant, Jaxon et son nom de garçon avaient le droit à la chaleur du corps du brun pour éponger leurs maux. « Tu m’emmerdes, bordel ! T’avais dit une inauguration de galerie, putain, elle est belle ta galerie. ». Elle cacha son visage dans ses mains et ferma les yeux jusqu’à ce que le moteur s’arrête. Une bonne nuit de sommeil, et ce serait fini.

« JJ ! » Le coloc sourit de bon coeur, la rousse lui lance un regard arrogant. Le premier prix était pour elle. Elle le savait, qu’elle était la meilleure, de toute façon. Elle le savait, quand elle passait des nuits à trembler dans les bras de celui qui partageait son appart, quand elle ruinait ses journées en n’écoutant rien et en s’imaginant arriver dernière. Elle le savait, évidemment. Un concours de merde, elle l’avait dit, un peu après, haussant les épaules pleine de fausse modestie. Ses doigts frêles tenaient maladroitement son prix, tandis qu’elle savourait doucement la victoire qui chauffait son ventre. Ses doigts pleins de talent, qui l’avaient mené jusqu’à la prestigieuse université d’Oxford. Ses doigts suivant sans problème son esprit vif qui s’était toujours amusé de la publicité et des autres moyens de manipuler par l’image. Ses doigts aux ongles rongés, trahissant des angoisses qu’elle essayait de cacher. « Jaxon Juliet Huntsman, je suis fier de toi. » Le brun se prit un ta gueule auquel il répondit par un rire franc. Elle abusait.

« JJ ! » Aucune chance pour le colocataire de la faire parler, ni même sourire. Elle boudait. Il avait encore pété sa tablette graphique, avec ses conneries de crises de nerfs à deux balles. Elle râlait, elle grognait, mais ne voulait plus lui parler. A lui qui la connaissait si bien, lui qui savait à quel point son arrogance légendaire n’était qu’une barrière pour barricader l’accès à sa petite bulle si fragile. A lui qui la connaissait par cœur, lui qui savait que même quand elle restait en retrait, comme elle aimait tant le faire, elle participait de toute part à la scène. Elle absorbait les discussions, photographiait mentalement les tics et mimiques, réagissait par ses gestes et ses coups d’œil. Elle le boudait et comptait bien continuer jusqu’à ce qu’il lui rachète une tablette. Aussi têtue qu’emmerdeuse, aussi déchainée et décalée qu’observatrice et réservée, JJ menait la vie dure tant à ses amis proches qu’aux inconnus qui la contrariait.

truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? Je lui ris au nez et lui demande s'il n'a pas une clope.

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Je la dessine.

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? A chaud, je lui rend son baiser, au moins pour lui montrer comment on fait. A froid, je n'en reparle jamais à voix haute, mes regards suffiront à le gêner à vie.

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? une soà la soiirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec mes meilleurs potes, suivie d'un petit tour au Carling à Oxford.

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? Je lui raconterais mon attrait secret pour la violence, et dans quelles histoires cela m'a emmené sans que personne ne le sache.

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? De passer derrière le tas de bibles pour régler ça entre nous.

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! Stratégique. Plus pour m'amuser que pour briser leur couple, je les observe, trouve les failles, et je les fais exploser.

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquefort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Être au coeur d'une grosse production, peu importe si je suis entourée d'une famille ou non. Ou peut-être exposée dans une galerie. Qui sait.

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) Dare..

they don't really care about us
Enfin, pour conclure cette fiche de présentation, voilà une petite mise en situation concernant les facultés d'Oxford & Cambridge. Quelque soit l'endroit d'où provienne votre personnage, il vous faut répondre aux questions. Nous ne vous demandons pas de longs développements mais vos réponses nous permettrons d'évaluer votre compréhension du contexte et des détails ayant trait au forum.

→ En pleine soirée baby-sitting, l'adorable petite fille aux cheveux blonds que vous gardez s'installe sur vos genoux et vous demande, d'un air suppliant : « Moi plus tard, je veux être la Reine d'Angleterre. Papa m'a dit que pour pouvoir le faire, il fallait aller à l'université. Mais il a dit aussi qu'il fallait choisir entre Oxford et Cambridge, parce que ce sont elles les meilleures d'Angleterre. A ton avis, il vaut mieux apprendre à devenir Reine à Oxford, ou à Cambridge ? » Je crois qu'il vaut mieux que tu apprennes à devenir Reine là où tu as envie d'apprendre à devenir Reine. Tu peux le jouer à pile ou face, ou regarder les statistiques en détail. Quelle méthode est la plus fiable ? Ça revient au même, crois-moi. Il y a les mêmes pourritures des deux côtés. Et si tu réussissais à te taper un des héritiers du trône par la même occasion, ce serait donné. Non, non, j'ai pas dit ça.

→ Après avoir écouté votre argumentaire, elle s'interrompt une seconde et fronce étrangement le nez. « Mais, au fait, qu'est-ce que c'est, le Judging Club Cambridge ? » Un ptit groupe de coincé. Ils vivent au même temps que ta grand-mère et se croient meilleurs que nous. Si tu es légèrement moins bon qu'eux, ils te le feront remarquer, et pas de la plus douce des façons. Des ordures.

→ « Aaaah, d'accord. Je comprends mieux. Et les TroubleMakers, alors ? C'est la même chose ?» C'est tout le contraire. Des jeunes qui s'amusent un peu
trop au goût des autres, ou au dépend des autres. Ils feraient n'importe quoi pour emmerder leur monde. Des petits cons, mais au moins, ils s'amusent...

→ « C'est bien compliqué tout ça. Mais alors, si je choisis Cambridge et que finalement je préfère Oxford, j'ai le droit de changer en cours de route ? » Si tu tiens à ta vie, à ta réputation, à ton honneur, non. Jamais.

→ « Hm... Bon. Ca m'avance pas beaucoup. Mais en même temps, j'ai le temps. »


Dernière édition par Jaxon J. Huntsman le Dim 22 Juil - 0:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 0:12

Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 0:27

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 0:50

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 0:51

Merci ! heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 1:02

JULIIIIIA
Très bon choix j'adore et j'aiiime le prénom
Bienvenue parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 1:14

J'ADORE TA FICHE OMG, je suis même pas sure que si tu ton coloc en scéna je résiste plus de deux jours à le prendre Arrow
J'ai vraiment beaucoup accroché au style à l'histoire tout ça, ca me fait penser un peu à la chanson de Katy Perry que j'ai en tête maintenant
Bref bienvenue et je te valide of course !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 1:28

Bienvenuuuue parmi nous
Juliaaa c'était l'ancienne Violet de Léandre elle est trop jolie
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 2:13

Merci Kael ! J'aime beaucoup Thomas Dekker aussi.

Ohhh, merci Tristan. Ca fait très très plaisir, je vais y réfléchir alors, pour le scénar'. Razz
Merci encore. Je vois pas trop de quelle chanson tu parles, par contre.

Merci Andrea C'est marrant, j'ai failli prendre le prénom Violet pour mon perso. WHAT A FACE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 2:15

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   Dim 22 Juil - 2:17

Ah oui, je vois. heart
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me   

Revenir en haut Aller en bas
 
JJH ◢ rain down, rain down, come on rain down on me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche de Rain Maniko
» MILLA ♣ set fire to the rain
» AZS Ҩ Nobody, not even the rain has such small hands
» Présentation de Blue Rain
» Heavy Rain [mission]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: