LOUSTIEL ﬡ love, only love, can bring back your love someday.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: LOUSTIEL ﬡ love, only love, can bring back your love someday.   Dim 8 Juil - 21:09

Debout devant les grandes portes de l'université d'Oxford dorénavant fermée pour les vacances, des tas de souvenirs me reviennent en mémoire. Je souris, bêtement, me rappelant la première fois où Castiel m'a embrassé dans sa salle de cours. Des frissons envahissent mon corps et je glisse mes mains dans les poches de ma veste, continuant ma route. Je finis par arriver devant le king's arms, un endroit lui aussi rempli de nous. Je tire la porte pour entrer à l'intérieur et m'installe au comptoir, commandant un sirop à la violette. Mes yeux se posent sur un espace bien précis de la pièce, l'endroit où pour la première fois, Castiel m'a abordé alors que je n'étais qu'une pauvre paumée en pleurs. Je me souviens de tout, les émotions de cette soirée venant réinvestir mon corps. Le barman m'apporte ma boisson, je commence à la siroter. C'est à cet instant que je le vois, assis sur une banquette, avec sûrement les membres de son groupe. Je ne bouge pas et regarde ses lèvres bouger, souriant lorsqu'il sourit, tournant le regard lorsqu'il pose le sien vers ma direction. Du coin de l'oeil, je le vois arriver et tourne le dos légèrement dans la direction opposée. « Bonsoir mademoiselle, il me semble que l'on se connaît. » Castiel est alors assis à côté de moi, je ne peux réprimer un sourire sincère tout en tournant le visage vers lui. « C'est étrange, votre visage ne m'est pas du tout familier. » ironisé-je tout en replaçant l'une de mes mèches de cheveux derrière mon oreille. « Peut-être parce qu'à notre rencontre précédente j'avais une barbe. » Je ris, il est vrai qu'avec sa barbe de trois jours, il est beaucoup mieux. Je le laisse boire dans mon verre, enviant cette paille d'être touchée par d'aussi belles lèvres. Je soupire légèrement quand je comprends que je suis jalouse d'une paille. « Tu vas bien sinon ? » C'est à mon tour d'avaler un peu de ce sirop que j'aime tant. « Ça va, merci, et toi tu vas bien ? Hm, le mec au sourire pervers essaie de communiquer avec toi en gestes obscènes je crois. » dis-je en montrant du regard l'homme assis sur la banquette où Castiel était il y a cinq minutes. « Oui je vais bien. Josh est con laisse le. Il rêve de faire un plan à trois et il croit que tu seras d'accord. » Ses lèvres se posent sur mon épaule et je ferme les yeux, mordant ma joue de l'intérieur. C'est tout mon corps qui frissonne, soudainement pris d'une envie folle. J'ouvre les yeux quelques secondes plus tard et attrape sa main brusquement. « Viens. » dis-je en le tirant vers les toilettes. La porte se ferme, son regard lourd se pose sur moi. « Lula arrête... » Je soupire longuement avant de poser ma main sur sa bouche. « N'imagine même pas qu'il va se passer quelque chose entre toi et moi dans ces toilettes, c'est seulement pour voir combien de temps il faut à ton ami pour nous rejoindre. » Bon ok, c'est un mensonge. La vérité, c'est que je meurs d'envie de me retrouver collée à lui. Il retire ma main et embrasse mes lèvres, j'en suis tellement surprise que j'oublie de fermer les yeux. Il se recule, je caresse mes lèvres du bout des doigts. Suis-je en train de rêver ? « Oh mais tu sais Josh est imprévisible, il choque tout le monde avec ses pensées obscènes. » Je ris, amusée de la description de ce fameux Josh. Sa main caresse ma joue, j'ai l'impression de fondre. « Cela ne m'étonnerait pas, qu'il te propose de le faire dans la cuisine. » Je souris, c'est à mon tour d'avoir une arrière pensée. « Ça ne me dérangerait pas, il est plutôt canon dans son genre. » avoué-je si proche de ses lèvres. Mes yeux naviguent entre ses prunelles et ses lèvres. « Tu trouve sa canon toi, les mecs qui se sont limite coiffés la fenêtre ouverte ? » La distance qui sépare nos bouches n'est désormais plus très grande. Je peux même sentir son souffle chaud envahir mon haleine. « Que veux-tu, les garçons aux allures de skateurs me font craquer. » Un toquement contre la porte vient interrompre notre conversation. Castiel embrasse mes lèvres, puis se recule pour laisser Josh entrer. « T'en as mis du temps. » Je l'entends rire. « Un plan à trois avec ta copine ? » Puis il me déshabille du regard. Je lui sors l'un de mes sourires les plus séducteurs avant de m'approcher de lui et de poser ma main sur le bas de sa cuisse, remontant de mes doigts fins vers son entre-jambe. Je m'arrête à temps. « Jamais. » lui dis-je tout en le poussant vers l'extérieur des toilettes. Je ferme derrière lui et verrouille la porte. « Où en étions-nous déjà ? » Il se rapproche de moi, ses bras viennent encercler mes hanches. Je pose alors ma tête contre son torse, humant son odeur si envoûtante. « Pardonne moi. » Je n'ai pas envie de parler du passé, tout est tellement si parfait à l'instant même. Mais puisqu'il le faut... « Non Castiel, c'est à toi de me pardonner, tu n'as rien à te reprocher. C'est moi qui t'ai trompé... » dis-je tout bas, ne voulant plus me remémorer ces souvenirs. Il soupire, son téléphone sonne. « Fais chier. » Ses lèvres viennent de nouveau embrasser les miennes. Je ferme les yeux. C'est fou ce que ses baisers m'ont manqué. « CASTIEL MAGNE TOI. ON FAIT LA TOURNEE DES BARS. ET T'ES OBLIGÉ D'ÊTRE LA. TOUT SEUL. » Je soupire longuement. Une idée me traverse l'esprit et je souris, amusée. « J'espère que tu aimes courir.. » dis-je avant de l'embrasser, prenant sa main dans la mienne. « GO ! » J'ouvre la porte et tire Castiel en dehors du pub, en courant. Il s'arrête, éssouflé, ses mains sur ses côtes. Je sourcils. Je l'ai connu bien plus résistant que ça. « Merci d'avoir fait marcher mon genou en carton. » Je grimace, lui demandant pardon alors qu'il caresse ma chevelure dorée. Puis il se recule, ne faisant plus aucun geste. « Tu crois que c'est une bonne idée ? » Je soupire, agacée par son comportement. Je commence alors à marcher, le laissant seul devant la façade du bar. « Je n'en sais rien. » dis-je sans même me retourner. Je sens la pression de sa main sur la mienne, me forçant à me retourner. Ses lèvres s'écrasent alors sur les miennes. « Réfléchis alors. » me dit-il après avoir séparé ses lèvres des miennes. Puis il rentre dans le bar, me laissant là, dehors, seule.

D'un pas décidé, j'entre dans le bar. « Non mais tu te fous de moi ? » Ma voix est sévère et porte dans la salle. Un léger silence s'est installé, mais je m'en fiche. Il se retourne et s'approche de moi. « Lula ... Arrête. Je te demande de réfléchir, de ce que tu veux faire de notre avenir. Pas de disparaître à l'autre bout du monde. » Les larmes me montent aux yeux, sans même savoir pourquoi, sans doute par colère. Je tourne la tête vers la droite, pour ne pas qu'il le voit, puis commence alors à parler. « Tu crois quoi, Castiel que je suis venue ici, dans ce bar, par simple coïncidence ? Tu crois que j'ai fait le trajet Cambridge/Oxford en voiture - alors que j'ai horreur de ça - simplement parce que ça m'amuse ? Moi je sais ce que je veux, je l'ai toujours su. Seulement, c'est à toi de savoir ce que tu veux, au lieu de m'embrasser et de partir en courant. » Je me recule un peu plus de lui, j'en ai marre de l'emprise qu'il a sur moi, j'en ai marre de tout ça, de cette souffrance qui ne part pas. Il se rapproche, me prenant de force dans ses bras. Je finis par me laisser faire et fonds dans ses bras, sa bouche se rapproche de mon oreille. « Je te veux toi. Je t'aime. » Je souris et enlace mes bras autour de sa taille, avant de chercher avec envie ses lèvres jusqu'à les toucher, délicatement. « Viens on s'en va. » finit-il par dire, ma main se glisse dans la sienne, et nous sortant du bar, ma tête posée sur l'épaule de Castiel, un fin sourire dessinée sur les lèvres.


Dernière édition par A. Louhan Watters le Dim 15 Juil - 1:14, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: LOUSTIEL ﬡ love, only love, can bring back your love someday.   Dim 8 Juil - 21:29




Pourquoi je suis ici ? Parce que le groupe y est. Je suis comme un pauvre chien et je n'arrive pas à penser à autre chose qu'à Lula. Je me rend compte que notre rencontre aussi impromptue soit-elle, me retourne le cerveau. Je veux la revoir. Assis sur l'un des canapés du king's bar, je commande un Marco Polo et attend que le serveur me le ramène. Je fume, je bois, mes démons reviennent. Josh est avec sa nouvelle copine, une copine par semaine, il se fait plaisir. Mais aujourd'hui c'est soi-disant la femme de sa vie, on ne change pas un connard. On ne change pas un homme qui couche à droite à gauche et qui ne veut pas se poser. Mon regard se balade dans le bar et je remarque une silhouette qui m'est familière. Bon sang. Sous l'oeil interrogatif de Josh, je me lève et m'installe à côté de la blonde « Bonsoir mademoiselle, il me semble que l'on se connaît. » Elle sourit et je ne peux m'empêcher de lui rendre son sourire. « C'est étrange, votre visage ne m'est pas du tout familier. » Je ris légèrement avant de regarder le groupe et Josh me lance un sourire pervers. Qu'il aille se faire foutre. « Peut-être parce qu'à notre rencontre précédente j'avais une barbe. » J'attrape doucement le verre de Lula dans ma main d'ours et porte la paille à ma bouche pour boire une gorgée de sa boisson avant de le reposer devant elle. « Tu vas bien sinon? » Je souris en la voyant prendre la paille dans sa bouche, non je n'ai aucune pensée obscène qui vient me traverser l'esprit. « Ça va, merci, et toi tu vas bien ? Hm, le mec au sourire pervers essaie de communiquer avec toi en gestes obscènes je crois. » Je me retourne et voit Josh me montrait le chiffre trois du doigt. Ah non même pas en rêve. Je lui intime de se calmer en lui montrant sa planche à pain brune. « Oui je vais bien. Josh est con laisse le. Il rêve de faire un plan à trois et il croit que tu seras d'accord. » Mes lèvres se posent sur son épaule dénudée et je me recule d'un geste brusque. Qu'est ce que je fous ? Quel con. Quel pauvre con. Sa main saisit la mienne, je fronce les sourcils et la regarde « Viens. » Je la suis jusque dans les toilettes et une fois la porte fermée, je la fixe. « Lula arrête... » Elle soupire, je ris. Comme d'habitude, ses réactions sont prévisibles. Sa main se pose sur ma bouche et je souris malicieusement « N'imagine même pas qu'il va se passer quelque chose entre toi et moi dans ces toilettes, c'est seulement pour voir combien de temps faut-il à ton ami pour nous rejoindre. » Je retire doucement sa main de ma bouche et mes lèvres se posent sur les siennes lentement. Depuis tout ce temps. Je me recule doucement, cet éternel sourire qui se fige en un rictus amusé. « Oh mais tu sais Josh est imprévisible, il choque tout le monde avec ses pensées obscènes. » Ma main caresse sa joue lentement pendant que je murmure. « Cela ne m'étonnerait pas, qu'il te propose de le faire dans la cuisine. » J'aime son sourire, c'est complétement con mais c'est véridique, ses lèvres se rapprochent des miennes « Ça ne me dérangerait pas, il est plutôt canon dans son genre. » Je ris et caresse doucement son bras du bout de mon index. « Tu trouve sa canon toi, les mecs qui se sont limite coiffés la fenêtre ouverte ? » Mon front contre le sien, je plonge mon regard dans le sien avant qu'elle ne rétorque « Que veux-tu, les garçons aux allures de skateurs me font craquer. » Je grogne légèrement avant de me rendre compte que l'on toque à la porte. Je sais qui est derrière, je soupire las. Mes lèvres se posent sur celles de Louhan et je me recule avant d'ouvrir la porte à la volée. « T'en a mis du temps. » Josh rit. « Un plan à trois avec ta copine ? » Je la regarde s'approcher de lui et mes poings se serrent instinctivement. Elle le caresse, ma mâchoire se serre. Une fois qu'elle recule, je la fixe et l'entend dire « jamais. » . Je souris encore une fois après qu'elle referme la porte. « Où en étions-nous déjà ? » Je me rapproche d'elle et la prend dans mes bras tout en embrassant le sommet de son crâne. « Pardonne moi. » Elle se blottit contre moi et je ne peux m'empêcher de l'entourer de mes bras comme pour la protéger. Ma main caresse ses cheveux. « Non Castiel, c'est à toi de me pardonner, tu n'as rien à te reprocher. C'est moi qui t'ai trompé... » Je soupire et regarde mon téléphone qui vient de sonner. « Fais chier. » Je dépose doucement mes lèvres sur les siennes pour lui prouver que je lui pardonne. On toque a la porte. « CASTIEL MAGNE TOI. ON FAIT LA TOURNEE DES BARS. ET T'ES OBLIGÉ D'ÊTRE LA. TOUT SEUL. » Connard. Son sourire m'intrigue alors que je me prépare mentalement à subir les remarques perverses de John. « J'espère que tu aimes courir.. » Je grogne légérement parce que je devine ce qu'elle a dans la tête, je ne pense pas qu'elle sait que j'ai eu un accident de moto et que j'ai donc désormais un genou en carton. Ses lèvres sur les miennes, je souris et je serre doucement sa main alors que ses doigts fins s’entrelacent avec les miens. « GO ! » Je grimace alors qu'elle me tire en dehors du pub en courant. Une fois dehors, je m'arrête et pose mes mains sur mes côtes pour reprendre mon souffle et je lui souris en la prenant dans mes bras. « Merci d'avoir fait marcher mon genou en carton. » Ma main caresse sa chevelure blonde et je me recule doucement après avoir cesser tout geste. « Tu crois que c'est une bonne idée ? » Elle se retourne et commence à partir. Je soupire. « Je n'en sais rien. » Je me rapproche d'elle et la fait me faire face avant de poser mes lèvres sur les siennes et de reculer. « Réfléchis alors. » Je dépose mes lèvres sur sa joue avant de rentrer dans le bar et de commander une bière sous l’œil médusé de Josh qui ne comprend pas grand chose. Tant pis pour lui.

Josh écarquille les yeux et je me retourne pour la voir planter en plein milieu du bar. « Non mais tu te fous de moi ? » Je fronce les sourcils et finis ma bière d'une traite. Bon sang. Je me lève et me rapproche d'elle. « Lula ... Arrête. Je te demande de réfléchir, de ce que tu veux faire de notre avenir. Pas de disparaître à l'autre bout du monde. » Je la vois tourner la tête et j'ai une subite envie de la prendre dans mes bras, mais je me retiens. Je dois me retenir. « Tu crois quoi, Castiel que je suis venue ici, dans ce bar, par simple coïncidence ? Tu crois que j'ai fait le trajet Cambridge/Oxford en voiture - alors que j'ai horreur de ça - simplement parce que ça m'amuse ? Moi je sais ce que je veux, je l'ai toujours su. Seulement, c'est à toi de savoir ce que tu veux, au lieu de m'embrasser et de partir en courant. » Elle se recule et je me rapproche d'elle pour la prendre dans mes bras. Je la serre tellement que j'ai peur de l'étouffer et rapprochant ma bouche de son oreille, je lui murmure : « Je te veux toi. Je t'aime. » Je la laisse entourer ma main de ses bras et je souris avant de regarder Josh et lui dire discrètement que je pars. « Viens on s'en va. » Attrapant sa main dans la mienne, je souris en sortant du bar. Eh ben quelle soirée mouvementée mes amis. Dans tout les sens du terme.
Revenir en haut Aller en bas
 
LOUSTIEL ﬡ love, only love, can bring back your love someday.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» Alec Volturi ► "Sister, they send you out for one and you bring back two... and a half. Such a clever girl."
» sinbad ☾ 'cause you love, love, love when you know i can't love
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: