andrestan cute andrestan cute cute cute w/ andrestancute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: andrestan cute andrestan cute cute cute w/ andrestancute   Dim 8 Juil - 1:25

« Tu m’aimes ? » Je ris un peu et prends son bras. J’ai finit par réussir à oublier tout ça pour un moment. Dans quelques jours nous nous occuperons de lui trouver un appartement, en attendant je suppose qu’il suffit de vivre. A l’extérieur l’orage gronde, il ne devrait pas tarder à pleuvoir. « Est-il encore utile de poser la question ? » Je souris tandis que ses lèvres caressent mon cou. Bouffée de bonheur sans doute brève, mais c’est là tout l’intérêt de la chose. Ce soir j’apprécie simplement une balade nocturne accompagné de mon mari, malgré l’orage qui annonce déjà la pluie qui ne surprend elle, plus personne en Angleterre. « Moi je suis dingue de toi. » Je m’arrête pour lui faire face et poser mes mains sur ses hanches. Un sourire s’esquisse sur mes lèvres avant que je ne décide tout bonnement de prendre les siennes. « Et c’est ta faute ça. » Nos fronts se collent quelques secondes et je ne peux pas m’empêcher de sourire. Je n’ai jamais été un garçon très tendre et je crois que je n’aurais jamais imaginé le devenir avec lui. « Je t’ai rendu aussi fou que je le suis Tristan Faure ? » Il y a des chances. Je secoue la tête amusé avant d’embrasser une énième fois ses lèvres dans un geste presque vital. Ma main s’attarde dans ses cheveux puis effleure sa nuque possessive avant d’échouer sur sa joue sous la forme d’une caresse. « Tu n’es pas fou. » Je replace une de ses boucles. « Disons que t’es un peu spécial, c’est ce que j’aime chez toi. » Je ne parviens pas à contenir un léger rire. La pluie inonde à présent ses boucles, fout en l’air ma mèche.

Ses lèvres capturent les miennes avec un peu plus de passion, alors que l’eau contenue par ses cheveux ruissèle sur sa joue. « Tu m’as rendu meilleur, tu sais ? » Je secoue la tête, préférant tourner cela à la plaisanterie, chacun sait que je l’ai toujours estimé tel qu’il était. « Chaque soir t’es encore meilleur, j’en conviens. » Mes lèvres dérivent sur son cou. Nous sommes au milieu de nulle part, deux abrutis sous la flotte à s’embrasser comme des cons. « Bientôt je serai meilleur que toi ? » « Personne le saura jamais, on est sexuellement trop exclusifs, d’ailleurs on vient encore de parler de sexe alors que je devenais sentimental... merde alors.» Je souris tandis qu’il caresse mon torse. Mes mains descendent de son dos vers ses fesses alors qu’un nouvel éclat de tonnerre me fait sursauter. La pluie tombe cette fois plus drue, et je ne vois presque plus clair. Il frissonne et je l’attire plus près de moi en croyant qu’il a froid. « Désolé » J’embrasse sa tempe et souris. « Il n’y a pas de quoi, c’est pas de ta faute si j’ai envie de toi. Enfin pas totalement... » Je lui adresse un clin d’oeil et reprends son bras pour l’entraîner vers notre immeuble qui est à quelques rues seulement. « L’avantage de l’histoire est qu’on est aussi coupables l’un que l’autre » Je hausse les épaules, l’avantage c’est que personne ne le connait comme je le connais. C’est jalousement que je l’accompagne jusqu’à chez nous un sourire aux lèvres, satisfait. Nous montons rapidement les escaliers et je prends sa main amusé avant de l’entraîner rapidement dans notre chambre, puis sur notre lit, me débarrassant aussi vite que je le peux de nos vêtements mouillés. A l’extérieur la tempête ne s’est pas calmée et la pluie et le vent continuent de marteler contre le carreau. Nos corps se retrouvent instinctivement avec ardeur, passion. Sa main gagne ma nuque tandis que ses bras m’encerclent. Sa peau fraîche au contact de la mienne me fait frisonner tandis que nos lèvres elles, se joignent ne souffrant plus séparation. Je le retrouve. Un violent coup de tonnerre frappe de nouveau le ciel pendant que nos mains redessinent deux corps qu’elles connaissent par cœur. Je l’attire plus près cherchant la fusion. Le désir qui agite mes veines devient insoutenable. Il s’allonge sur le lit et m’entraîne avec lui dans une suite assez logique. Nos langues se croisent une nouvelle fois, alors que je murmure son nom avec douceur. Je veux lui dire que je l’aime mais m’avère interrompu par une vague d’excitation que je ne maîtrise pas. Nos corps finissent par se mêler avides, jusqu’à l’épuisement.

uc


Dernière édition par Tristan W. Faure le Dim 8 Juil - 3:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: andrestan cute andrestan cute cute cute w/ andrestancute   Dim 8 Juil - 1:27

« Tu m’aimes ? » Nous sommes en train de marcher dans un parc et tout est calme. Il semble plus serein que ces derniers jours, et la vie bat son plein au rythme des vacances et des longues journées tout à fait décalées. L’orage gronde et le ciel et d’un gris menaçant. J’inspire et attrape son bras en riant un peu. « Est-il encore utile de poser la question ? » je demande, amusé, déposant mes lèvres dans son cou rapidement. La pluie se met à tomber doucement d’abord tandis que le ciel gronde de plus en plus fort mais nous ne nous laissons par franchement impressioner. « Moi je suis dingue de toi. » Il s’arrête pour me faire face et souris avant de prendre doucement possession de mes lèvres avec une tendresse emprunte de possessivité. « Et c’est ta faute ça. » J’hausse les sourcils et colle mon front au sien. « Je t’ai rendu aussi fou que je le suis Tristan Faure ? » Mes lèvres effleurent les siennes doucement. Il secoue la tête et sa main glisse dans mes cheveux qui commencent à subir la pluie. « Tu n’es pas fou. » Il arrange mes boucles, s’empare une nouvelle fois de mes lèvres. Mon regard se plonge dans les siens, je pose mes mains sur ses hanches dans un geste emprunt de possessivité. « Disons que t’es un peu spécial, c’est ce que j’aime chez toi. » Je souris et scelle nos lèvres avec plus d’envie, de patience, de profondeur aussi. Quand je romps le baiser, ma main caresse doucement sa joue. « Tu m’as rendu meilleur, tu sais ? » Je souris un peu en profitant du moment qui semble enclin à la cérémonie. « Chaque soir t’es encore meilleur, j’en conviens. » Je ricane un peu et le rapproche de moi pour le sentir plus proche. « Bientôt je serai meilleur que toi ? » J’hausse un sourcil curieux et me mords la lèvre, laissant ma main glisser le long de son torse. « Personne le saura jamais, on est sexuellement trop exclusifs, d’ailleurs on vient encore de parler de sexe alors que je devenais sentimental... merde alors.» Je ris un peu et frissonne en sentant ses mains qui dégringolent le long de mon dos jusqu’à mes fesses, ainsi que la pluie qui nous tombe dessus avec de plus en plus de force. « Désolé », je lance en me mordant un peu la lèvre. Mes mains quittent son torse et s’emparent des siennes que je remonte un peu plus haut dans mon dos. Il m’attire un peu plus contre lui et je souris doucement, serein. « Il n’y a pas de quoi, ce n’est pas de ta faute si j’ai envie de toi. Enfin pas totalement... » Je ricane et le laisse s’emparer de mon bras pour nous entrainer jusqu'à notre immeuble situé non loin d’ici. « L’avantage de l’histoire est qu’on est aussi coupables l’un que l’autre », je constate, en levant un peu les yeux vers le ciel. Il hausse les épaules et m’entraine, et nous nous retrouvons bien rapidement à l’intérieur de notre appartement, au sec ou presque. Il prend ma main et m’entraine dans notre chambre, sur le lit, où il nous débarrasse tous deux de nos vêtements mouillés. Je me mets à genoux face à lui et l’attire contre moi, frottant doucement ses bras en m’emparant de ses lèvres. Je glisse une main sur sa nuque, tandis que l’autre retrace calmement les courbes de son corps. Mon souffle s’empresse, accélère, tandis que dehors les éléments se déchainent. Je me colle contre lui et l’attire avec moi, m’allongeant sur le lit, l’incitant à m’y rejoindre. Ma main caresse son dos, descend vers des points plus stratégiques, mes lèvres emprisonnent les siennes sans aucune retenue tandis que l’envie se fait pressante. Je ferme les yeux et inspire, mon corps se cambre légèrement sous ses caresses.

uc
Revenir en haut Aller en bas
 
andrestan cute andrestan cute cute cute w/ andrestancute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alecnouneeeeet you're so so so cute gnii ! ♥ [PV Alec]
» CASSY SOLOMOS ☀ quand le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde.
» Quand le monde entier te persécute ... ♦ Maddox (UC)
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Le budget 2006-2007 de la Republique s'execute a petits pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: