MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:20


marie-laure delphine murphy-azevergues w/ christa theret
the characterthe person
→ habite à Oxford.
→ âgée de dix-sept ans en réalité mais ment régulièrement à ce sujet.
→ née le 6 mars à Bordeaux.
→ est étudiante en commerce, ex-miss Aquitaine, mythomane.
→ un t-shirt likes boys, likes girls ou bicurious ? likes boys.
→ est actuellement fiancée.
→ pseudo : Carolyn Stowe.
→ âge : vingt ans.
→ comment avez-vous connu le forum ? je suis un personnage ici.
→ code : je vais fouiller.
→ crédits : Tumblr.
→ pour ou contre le partage du prénom de votre perso avec quelqu'un d'autre ? contre !
→ de quelle couleur sont les petits pois ? rouges !


Dernière édition par Marla D. M.-Azevergues le Sam 7 Juil - 16:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:20

it's my life, it's now or never
« Je sais pourquoi tu refuses de t'avouer la vérité. Pourquoi tu refuses d'admettre que tout est terminé, que t'y crois encore. Parce que tu aimes plus tes rêves que la réalité. T'es amoureuse de choses qui ne risque pas d'arriver. Ça protège. A part quand la vie te tombe dessus. Alors là, ça sert plus a rien les rêves. -Et la vie, c'est toi ? -Exactement. -J'peux te faire une confidence ? C'est aussi toi mon rêve. »

Nous ne savons même pas ce que nous faisons là. La nuit est belle, fraîche, claire. Effrayante. Je frissonne et resserre mon gilet autour de mon buste. Nous nous observons en chiens de faïence, seulement séparés par les quarante-deux mètres d'eau du Miroir. Sans détacher son regard du mien, il penche lentement sa tête sur le côté et m'adresse un sourire inquiétant qui me fait froncer les sourcils. Je ne comprends qu'après, en entendant à mon tour les cliquetis des tuyaux sous nos pieds. « NON ! » J'ai crié, à moitié désespérée, à moitié impatiente. La brume s'élève des plaques d'ardoise qui recouvrent le sol devant nous et l'efface de mon champs de vision. « Non... » Sans plus réfléchir, je m'élance à travers les nuages d'eau. Le perdre de vue ne serait-ce qu'une seconde m'est insupportable. J'atteins rapidement l'autre côté. Il n'a pas bougé d'un poil, ses yeux sont toujours rivés à mon visage, son sourire toujours présent. « Je savais que tu craquerais la première. » Son ton, bien que moqueur, est infiniment doux. Je sens également une touche de satisfaction. Me maudissant intérieurement de ma faiblesse, je lève les yeux au ciel et hausse les épaules. Je sens mes joues s'enflammer. « Tsss... n'importe quoi. » Je lui mets une claque sur le torse avant de me retourner pour cacher mon embarras. « Ca a rien à voir, j'voulais pas que t'aies peur tout seul avec toute cette eau. C'est tout. » Je l'entends soupirer devant ma mauvaise foi et il me dépasse pour s'éloigner dans l'obscurité. Je l'observe quelques secondes et me décide à le rattraper quand je réalise qu'il ne s'arrêtera pas pour m'attendre. Je trottine pour ralentir à sa hauteur.
Nous restons silencieux, mon attention oscillant entre le fleuve à ma droite et son visage parfait à ma gauche. Bien conscient de l'examen dont il est l'objet, il s'applique à ne pas regarder vers moi, se contentant d'allumer une énième cigarette. Ses joues se creusent lorsqu'il aspire la fumée, pour la laisser s'échapper par ses lèvres entrouvertes. Je me mords la langue, détourne le regard et glisse ma main dans la sienne mine de rien. Je l'entends souffler par le nez mais il ne se retire pas. Je sais pertinament qu'il déteste ces marques d'affections en public. Mais quel public ? Les quais sont presque déserts bien qu'il ne soit qu'un peu plus de minuit. Nous croisons un cycliste qui ne nous accorde aucune attention, puis un autre couple qui nous dépasse en roucoulant. Je leur jette un regard rempli de jalousie. Il s'en rend compte et me serre la main avec un peu plus de force. « J'aime bien me balader avec toi tu sais ? Les quais, les étoiles, les clochards, c'est sympa hein... » J'assène un nouveau coup de poing sur son épaule pour le faire taire, sachant qu'il se moque ouvertement de mes envies de romantisme. Ce n'est pas son genre, et je l'accepte autant que je le regrette.
« T'as froid ? » Je me tourne à nouveau vers lui. Il porte sa clope une dernière fois à ses lèvres avant de la jeter sur le sol. Je hoche la tête. « Ouais... Un peu. » « Alors on rentre. » Il tire sur ma main pour me faire traverser le parc qui nous sépare de la route. Je souris. J'aurais du prévoir que sa question n'était pas anodine. Il se moque bien que j'ai froid ou pas, tout ce qu'il veut, c'est retrouver son appartement. Nos balades nocturnes commencent à l'ennuyer, il ne s'y plie que pour me faire oublier la solitude qu'il m'impose chaque après midi lorsqu'il se rend en cours. Arrivés au milieu de la pelouse, il m'arrête et lâche ma main pour enlever sa veste et me la jeter sans délicatesse. « Si tu chopes un rhume, tu vas me le refiler. J'préfère éviter. » J'enfile le vêtement en grognant pour ne pas montrer ma satisfaction. « T'es vraiment qu'un con. » Il rit et passe son bras autour de ma taille pour me rapprocher de lui. « J't'aime pas hein... » Je ferme les yeux lorsque son souffle vient chatouiller mon oreille. Ses lèvres cherchent les miennes, les trouvent sans mal. Nous échangeons un baiser que j'approfondis malgré moi. Il finit par se reculer, toujours en riant. Je fais volte-face et m'éloigne le coeur battant à tout rompre. Je l'entends éclater de rire. « Pourquoi j'ai l'impression qu'à chaque fois que je fais un truc un minimum romantique, comme t'embrasser au Miroir d'Eau ou dans ce parc, y a des coeurs qui s'échappent de toi ? » Je ne me retourne même pas et crache sèchement « M'embrasser au mileu d'un carré d'herbe n'a rien de romantique abruti... » Il glousse encore bêtement et me rejoins en quelques pas pour me reprendre la main. « C'est bon, j'déconne. » « Va te faire foutre. ».
Nous marchons dans les rues en discutant gaiment, toute insulte oubliée. Un groupe de six garçons nous dépasse sur le trottoir d'en face. Un mauvais pressentiment me fout la boule au ventre. Ils ont bu, il n'y a aucun doute là dessus : ils parlent trop fort et chahutent, se poussant et se sautant sur le dos. Leurs sacs à dos laissent entendre des bouteilles qui s'entrechoquent. Ils nous remarquent et lancent deux-trois grivoiseries. Il bande ses muscles, prêt à traverser pour aller leur casser la figure. « Arrête... » Il serre les dents mais obéit. Les gars de l'autre côté accélèrent, hurlant toujours leurs bêtises. Je le retiens et le plaque contre le mur des Archives. Il me lance un regard interrogatif et pousse un soupir que j'efface d'un baiser passionné. Ses mains se glissent dans mes cheveux, nos corps se rapprochent, il me rend mon accolade avec violence. Nous nous séparons à bout de souffle. Je colle mon front au sien et caresse son nez du bout du mien. « Je t'aime... » Il sourit. « Je t'aime aussi Amour. » Je me détourne et reprends notre route. « Alors pourquoi est-ce que tu refuses de... pourquoi tu veux pas qu'on... tu sais... » Il pince les lèvres et répond, exaspéré « Je t'ai dit que je pouvais pas. Pas encore. Un jour, plus tard. Laisse-moi du temps. » Je secoue la tête, l'énervement monte. « Je t'ai déjà laissé quatre ans. Je vais pas pouvoir tenir longtemps. » Il glisse sa clé dans la serrure de la porte de son immeuble et gravit les marches deux à deux. Il déverrouille ensuite celle de son appartement. Je le suis en silence. Nous nous déshabillons et nous laissons tomber sur le lit, face à face. « Je sais tout ça mon ange. Mais je peux pas faire autrement. Il faut que tu m'attendes d'accord ? Je te demande pas de passer à côté d'autres occasions mais... Attends moi sans m'attendre. » Je mords l'intérieur de ma joue, sondant ses yeux. Il est sincère, mais ce nouveau refus me serre le coeur. « Très bien. Comme tu veux. » Il semble soulagé. « Merci. » Il me prend dans ses bras et me fait rouler sous lui, pour me murmurer encore un « Je t'aime. » qui sonne presque juste. Et je voudrais simplement y croire.
J'ouvre les yeux, une larme coule le long de ma joue jusqu'à mon cou. Ce souvenir me paraît si loin à présent. C'est cette nuit-là que j'ai compris. Compris que c'était lui. Compris que ça ne serait plus que lui. A moitié couchée sur mon siège, les jambes douloureuses, j'observe les autres voyageurs qui dorment encore malgré notre arrivée imminente. Oxford. Je n'en reviens toujours pas que ma demande de transfert pour une année Erasmus ait été acceptée. Je m'étire et me tourne vers la fenêtre. Il commence à peine à faire jour et il me manque déjà. Oubliant mes bonnes résolutions, je lui envoie un mail que je juge bref et détaché : J'arrive presque, mon voisin a passé le voyage a ronfler tu le vis ? Je t'appelle de chez ma tante, tu me manques amour. Je l'expédie sans plus y penser. Je range mon portable dans mon sac à main, sachant parfaitement que je n'aurais pas de réponse. J'ai espéré la moindre attention de sa part et ce pendant des années. J'ai fait tout ce qu'il voulait, j'ai déménagé, changé de filière, abandonné mes amis et ma famille... je me suis même présentée à ce stupide concours de miss sans penser une seule seconde que je pouvais gagner. J'ai même du mentir sur mon âge et me rajouter quelques années pour pouvoir participer. Tout ça pour quoi ? Je lève ma main gauche à la hauteur de mes yeux pour examiner le bracelet qui ceint mon poignet depuis maintenant quatre ans. Quatre ans qu'il me lie à lui sans que je ne puisse m'en défaire. Comme une promesse de fiançailles et d'un futur ensemble. J'ai retourné le sablier encore et encore, j'ai accepté son absence d'un an et demi -la Disparition comme nous l'appelons désormais. Honteuse de ma faiblesse certes, mais toujours aussi amoureuse. Sauf que cette fois, je ne vais pas rester là à attendre sagement. Je prends mes distances en espérant que mon absence de quelques mois lui donnera un petit coup de fouet. Lui à Bordeaux et moi à Oxford, on fait difficilement mieux niveau relation à distance. Il n'a même pas paru ému lorsque je lui ai appris mon départ. Ca a même été pire. « Si tu trouves quelqu'un là bas, ne pense pas à moi. Fonce. Ne m'attends pas. On va recommencer à zéro dès ton retour. Des bases saines pour une relation saine ça te va ? » Que ça m'aille ou pas, je n'ai pas le choix. J'approche le bracelet de mon visage et l'effleure de mes lèvres avant de le replacer sous la manche de mon pull. Parfait, je ne l'attendrai plus.

truth or (almost) dare
Parce que c'est fun, que ça vous donne un aperçu du genre de situations dans lesquelles votre personnage pourrait se retrouver un de ces jours sur TTR et que ça nous donne, nous lecteurs, un aperçu des quelques réactions que votre perso' pourrait avoir, voici un mini Truth or (almost) Dare. Enjoy !

→ Ton heure de gloire est enfin arrivée, un producteur de cinéma vient de te remarquer dans la rue et te propose de devenir la star de son nouveau film. Que lui dis-tu ? J'accepte évidemment. Depuis toute petite je ne rêve que de parader sous les feux de la rampe. J'ai déjà une certaine notoriété en France, j'adorerais qu'elle s'étende jusqu'au Royaume Uni.

→ Une pauvre fille en pleurs chante All by myself avec son cornet de glace à la vanille en plein de milieu de la rue retournant tous les regards sur son passage, y compris le tien. Ta réaction ? Ca dépend de si je suis pressée, et de s'il y a des gens qui prennent des photos. S'il y en a, je vais la consoler pour bien paraître, en revanche si je n'y gagne rien, je trace ma route.

→ Ton(ta) cousin(e) t'avoue sous l'emprise de l'alcool son attirance pour toi, et tente de t'embrasser. Premières impressions à chaud ? Réactions à froid ? Oh mon Dieu, je le repousse vivement ! Imaginez qu'on nous voit, qu'est-ce que les gens penseraient ? Par la suite je l'éviterais pour bien lui faire comprendre qu'il ne doit rien attendre de moi.

→ Ton idée du parfait samedi soir : une soirée arrosée au Carling à Oxford, une nuit de folie au Fez Club de Cambridge, une sortie au théâtre de Londres ou une soirée geek avec plat commandé et partie de jeux vidéos avec tes meilleurs potes ? Là où il faut être.

→ T'es au confessionnal, tu peux avouer ta pire faute, ou encore un secret particulièrement pesant que tu n'aimerais pas voir révélé. Que dis-tu au père Patrick pour te soulager la conscience ? J'ai fait un croche-pied à ma plus grande rivale pour qu'elle tombe dans les coulisses et qu'elle ne puisse pas concourir.

→ Le père Patrick était en fait un vrai sociopathe fan de Pretty Little Liars, et t'envoie un sms anonyme où il vous demande de choisir entre un secret révélé qui pourrait anéantir ta réputation ou briser ta famille, et de voler la bague de fiançailles Cartier d'un de vos amis. Après mûre réflexion, qu'est-ce que tu choisis ? Je vole la bague ! Je peux facilement racheter une bague Cartier, une réputation est bien plus dure à construire.

→ C'est le mec (la fille) de tes rêves, tu en es persuadé(e) et pourtant, celui(celle)-ci est en couple avec quelqu'un d'autre. Tu te la joues résigné(e), stratégique, ou éploré(e) ? On veut les détails ! La stratégie est justement de paraître éplorée ou résignée. Mais généralement je n'ai pas beaucoup d'efforts à fournir...

→ Dans dix ans, je me vois bien ouvrir un resto spécialité moules frites avec Camille Jules Martin, marié, six gosses et à l'origine d'une toute nouvelle sauce roquefort-épinards et toi, des projets pour l'avenir ? Une grande maison, un mari parfait et deux enfants magnifiques. Un vrai conte de fée pour une princesse merveilleuse.

→ Et enfin, honnêtement, entre truth ou dare, qu'est-ce que tu préfères ? (oui ça rime !) C'est en fonction de mon taux d'alcoolémie.

they don't really care about us
Enfin, pour conclure cette fiche de présentation, voilà une petite mise en situation concernant les facultés d'Oxford & Cambridge. Quelque soit l'endroit d'où provienne votre personnage, il vous faut répondre aux questions. Nous ne vous demandons pas de longs développements mais vos réponses nous permettrons d'évaluer votre compréhension du contexte et des détails ayant trait au forum.

→ En pleine soirée baby-sitting, l'adorable petite fille aux cheveux blonds que vous gardez s'installe sur vos genoux et vous demande, d'un air suppliant : « Moi plus tard, je veux être la Reine d'Angleterre. Papa m'a dit que pour pouvoir le faire, il fallait aller à l'université. Mais il a dit aussi qu'il fallait choisir entre Oxford et Cambridge, parce que ce sont elles les meilleures d'Angleterre. A ton avis, il vaut mieux apprendre à devenir Reine à Oxford, ou à Cambridge ? » Réponse ici.

→ Après avoir écouté votre argumentaire, elle s'interrompt une seconde et fronce étrangement le nez. « Mais, au fait, qu'est-ce que c'est, le Judging Club Cambridge ? » Réponse ici.

→ « Aaaah, d'accord. Je comprends mieux. Et les TroubleMakers, alors ? C'est la même chose ?» Réponse ici.

→ « C'est bien compliqué tout ça. Mais alors, si je choisis Cambridge et que finalement je préfère Oxford, j'ai le droit de changer en cours de route ? » Réponse ici.

→ « Hm... Bon. Ca m'avance pas beaucoup. Mais en même temps, j'ai le temps. »


Dernière édition par Marla D. M.-Azevergues le Sam 7 Juil - 1:40, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:21

Qu'elle est joliiiiie


Reeeeeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:23

Vouiiiiiiiiiiiiii c'est ma Marlaaaaaaaa Arrow
Merciiiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:24

YOU'RE CRAZY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:24

OMG j'ai jamais vu quelqu'un avoir autant de perso xD
rebienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:33

C'est même pas moi qui en ai le plus Merci mes amours
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:36

Ouuuhsme 7NATH Une copine Arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Sam 30 Juin - 22:53

Mawinaaaaaa
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 0:08

T'es folle Rolling Eyes mais elle est superbe
reeee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 0:21

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 1:08

Ohlala autant de personnages Shocked
Mais elle est magnifique
Ree heart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 1:13

comme elle est belle ! (c'est dans quel film ?)
rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 2:58

oui je l'aiiiiiiiime !
(quoi est dans quel film ?)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 3:06

(christa a joué dans LOL, melany) (j'crois que c'est le plus connu des trucs qu'elle a fait dans sa vie, btw) breeeeeeeeeeeeefsme, oulalasme /me fangirlise déjà sur le début de la fiiiiiche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 3:09

j'espère bien que tu fangirlises, c'est du vécu de la semaine dernière
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 3:14

ohgod, t'as 9 persos, et tu réussi à suivre dans tes rps, mais j'en avais jamais lu un Oo
je fangirl sur ta façon d'écrire, c'est juste trop magnifique
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 3:33

merci c'est adorable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 11:55

Marla D. M.-Azergues a écrit:
C'est même pas moi qui en ai le plus Merci mes amours

Parle pas trop vite, on est à égalité maintenant
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Dim 1 Juil - 22:50

Christa omg (cet meuf est hyper trop pas coolsme en vrai Arrow )

Tu es folle ma belle Mais reeeeeeeeeee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Lun 2 Juil - 23:08

Marla est trop pas coolsme en vrai Arrow
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Lun 2 Juil - 23:24

Je vois ça héhé WHAT A FACE !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Mar 3 Juil - 19:18

J'adore ton vava Very Happy
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   Ven 6 Juil - 20:18

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre   

Revenir en haut Aller en bas
 
MDMA ∞ attends-moi sans m'attendre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erin McAlister • Donner sans rien attendre en retour
» CORAYA ☠ Mais j'attends un être charmeur, mon marin riche et sans peur...
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: