I'm not an adult, but i'm not a kid, so let me do it. [ft Estelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: I'm not an adult, but i'm not a kid, so let me do it. [ft Estelle]   Lun 18 Juin - 13:46

Annabelle ♥ Estelle



Je suis devant cette agence qui fait un peu flipper, je suis nerveuse, j'ai les mains moites. Mais tant pis. J'ai besoin d'argent et vite fais. Si je veux pouvoir un jour partir de chez la méchante belle-mère alors n'importe quoi vaut la peine. Puis j'ai de l'herbe à rembourser. Bref... j'ai besoin d'argent. J'entre, j'ai déjà un entretien. On m'appelle. Je n'ai pas pris la peine de m'habiller pour faire ''plus vieille'', ça ne donne rien et ça paraît louche. Donc voilà, j'étais devant cette femme, qui avait un air sérieux et je savais pas trop quoi lui dire, j'attendais juste qu'elle me pose des questions pour que je puisse lui répondre à la perfection parce que je m'étais presque pratiqué pour les savoirs. Elle me posa finalement la foutu question que j'attendais et j'allais lui répondre, oui, mais la porte s'ouvrit. Je regardai qui c'était et il y avait une fille. Peut-être une employée pas contente ? Enfin, visiblement elle était pas trop contente. Je la regardai, un air un peu blasé sur le visage. « Ouais mais c'parce que tu dérange là... » Oui...j'ai toujours eu le chic pour les premières impressions... Elle sourit puis s'adressa à sa patronne, disant quelque chose comme quoi j'avais l'air jeune. Si elle était là pour foutre toutes mes chances en l'air, croyez-moi elle ne va pas s'en tirer comme ça.« Les clients ne voudront pas d'une poupée blonde qui a l'âge de leur fille et qui pourrait les envoyer en prison pour sollicitation de prostituée mineure. L'affaire Zahia en France, tu connais ? » Non. Je ne connaissais pas, non. Et honnêtement ? Je m'en foutais comme de l'an 340 avant Jésus-christ admettons qu'il ait existé. Je sortis ma carte d’identité, la fausse, s'entend, et la posai sur le bureau. « Petit un, je suis majeur, petit deux il y a beaucoup d'homme qui aime les filles qui ont l'air plus jeune, tu savais pas ? C'est pas ton boulot de savoir ce qu'ils veulent ? » Elle me faisait un grand sourire, alors je lui en fis un à mon tour... vous savez du genre angélique mais du genre chiant, aussi ? Ouais, celui-là. Elle s'était alors mise à rire. Ah. Super. Elle était vraiment énervante, pas capable de se mêler de ce qui la regarde, ou quoi ?? « Petit un, moi aussi j'ai deux cartes d'identité: l'une est vraie, l'une est fausse. À quoi on le remarque ? Le dessin sur la droite, l'ancre est plus pale. » Dit-elle en posant deux cartes sur la table. Je levai les yeux au ciel, soupirai et me laissai glisser sur mon siège, comme si l'entendre parler était la chose la plus ennuyante au monde. Un peu plus et je baillais. Non mais sérieux, c'était quoi son problème !? Elle poursuivit... « Et petit deux, ne juge jamais le métier d'une callgirl alors que tu ne fais pas partie de l'agence, car tu n'y connais absolument rien sur les envies des clients que tu n'auras sûrement jamais. » Un rire s'échappa de mes lèvres. Un fou rire, en fait. J'étais jeune, mais assez expérimentée pour le savoir. Alors autant être payé, non ? N'empêche, elle venait de ruiner mes chances... et je lui en voulais beaucoup. Elle était sortit, tout bonnement. Presque fière d'elle. Non mais elle se prenait pour qui, là !? La patronne me regarda et me fit signe de partir, avec un regard du genre ''Elle ne me sert plus à rien, qu'elle dégage.'' Je sortis donc et vit l'autre, sortir, satisfaite. Je sortis à sa suite et mise une main sur son épaule pour qu'elle se retourne. « Hey ! C'est quoi ton problème de te mêler de ce qui ne te regarde pas, hm ?? Qu'est-ce qu'il y a ? Tu prend tellement la loi à coeur ? Parce que de ce que je peux constater je suis persuadé que t'as pas commencer beaucoup plus vieille que moi... Non mais j'y crois pas ! Tu pouvais pas te mêler de tes affaires, aussi !? » Si j'étais furax ? Oui. Pourquoi ? Parce que de l'argent, j'en avais vraiment de besoin et que maintenant, bah il allait encore falloir que j'attende. Et je ne peux plus attendre, celui qui m'a vendu cette herbe non plus, d'ailleurs. Je suis vraiment dans la merde. Tout ça à cause d'une fille qui doit absolument aller traîner dans les affaires des autres... Elle me regardait, comme si je faisais pitié. « Je sais que ça ne me regardait absolument pas, merci. Je ne veux seulement pas que tu fasses de conneries tout ça parce que tu es jeune et en manque d'argent. Travaille dans un fast-food, fait comme les gens normaux de ton âge, tout, mais pas ça. » Elle s'arrêta, alors que je la regardais, toujours aussi frustré. Puis elle continua. « Tu sais, j'ai été la fille paumée en manque d'argent. J'ai dealé, j'ai vendu mon corps aux hommes et je l'ai fais bien plus jeune que toi. C'est le boulot le plus dégradant qu'il soit, tu n'es plus qu'un objet, un objet qu'on utilise pour son plaisir personnel et qui coûte cher. Une sorte de god vivant. » Je soupirai. Elle voulait que je lui dise quoi ?? Oui, c'était dégradant... mais n'est-ce pas un bon moyen de savoir que tu te fais au moins désiré par quelqu'un ?? J'avais envie de savoir que quelqu'un avait au moins un petit peu besoin de moi... et moi j'avais besoin d'argent. Je la regardai. « Un god vivant.. t'es dégueulasse, tu le sais ça ? » Un petit sourire en coin était venu se dessiner sur mon visage, puis je redevins sérieuse et poursuivis. « Je ne sais pas t'es qui et je suis sincèrement désolé pour toi... mais je n'ai pas le temps d'avoir un job normal... je vais me faire démolir si je ne les paye pas, et vite. Écoute, j'en avais besoin de ce putain de boulot ! » Je me passai la main dans les cheveux et la regardai. Je n'avais pas remarqué, mais elle était plutôt mignonne en fait. Enfin... mignonne et terriblement dérangeante, mais bon...


Dernière édition par Annabelle Sara Klein le Jeu 21 Juin - 0:12, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: I'm not an adult, but i'm not a kid, so let me do it. [ft Estelle]   Lun 18 Juin - 14:42

Tous les matins avant d'aller à l'université, je fais le même trajet. Je sors de chez moi, vais m'acheter une boisson chaude puis me dirige vers un grand bâtiment à l'allure d'agence de mannequinat mais qui en réalité est une agence de callgirl. Même les voisins ne se doutent même pas de ce subterfuge. Je soupire avant d'entrer et bois une gorgée de mon thé aux fruits rouges. Une blonde trop maquillée est assise en face de ma patronne et je la scrute de haut en bas, avec un regard noir. Je déteste les nouvelles recrues qui me font perdre des clients et donc, de l'argent. Surtout quand ces recrues n'ont même pas dix-huit ans. Elle me fixe, elle aussi visiblement bien réveillée ce matin. « Ouais mais c'parce que tu dérange là... » Je souris et marche en leur direction, si elle commence ainsi, je vais vite lui ramener les pieds sur terre. Je m'assoie à côté de ma patronne, mon sac sur mes genoux. « Tu ne trouves pas qu'elle fait un peu jeune, Janice ? dis-je en parlant à ma patronne, Les clients ne voudront pas d'une poupée blonde qui a l'âge de leur fille et qui pourrait les envoyer en prison pour sollicitation de prostituée mineure. L'affaire Zahia en France, tu connais ? » Je souris de toute mes dents à la jeune demoiselle. Elle me déteste sûrement, mais je m'en contre fiche. Elle sort sa carte d'identité, car bien évidemment fausse. Mon sourire s'agrandit. « Petit un, je suis majeur, petit deux il y a beaucoup d'homme qui aime les filles qui ont l'air plus jeune, tu savais pas ? C'est pas ton boulot de savoir ce qu'ils veulent ? » Je ris. Je ris de ce rire qui laisse sous entendre que je me moque d'elle. Je sors alors à mon tour deux cartes d'identité. « Petit un, moi aussi j'ai deux cartes d'identité: l'une est vraie, l'une est fausse. À quoi on le remarque ? Le dessin sur la droite, l'ancre est plus pale. » dis-je en attrapant sa carte et en montrant la différence entre la fausse et la vraie à Janice. Son regard devient douteux, je souris. « Et petit deux, ne juge jamais le métier d'une callgirl alors que tu ne fais pas partie de l'agence, car tu n'y connais absolument rien sur les envies des clients que tu n'auras sûrement jamais. » Je reprends mes cartes d'identités et me lève, attrapant mon sac. J'avance vers la secrétaire, qui me donne mes rendez-vous pour la soirée. Je range ma carte d'identité dans mon porte feuille, jetant la fausse qui m'est désormais inutile et je souris, repensant aux nombreuses fois où elle m'a servie. Je salue la secrétaire, puis Janice et snobe la blonde avant de sortir de l'agence.

J'entends des pas derrière moi, je n'y fais pas attention. Enfin, jusqu'au moment où une main s'est posée sur mon épaule. Je tourne la tête, je vois cette blonde, furieuse. Je soupire. « Hey ! C'est quoi ton problème de te mêler de ce qui ne te regarde pas, hm ?? Qu'est-ce qu'il y a ? Tu prend tellement la loi à coeur ? Parce que de ce que je peux constater je suis persuadé que t'as pas commencer beaucoup plus vieille que moi... Non mais j'y crois pas ! Tu pouvais pas te mêler de tes affaires, aussi !? » Dans le fond, je sais qu'elle a raison, je me suis mêlée de ce qui ne me regarde pas, mais je ne peux pas faire autrement, je ne peux pas la laisser devenir callgirl alors qu'elle me fait tellement penser à moi. Je me souviens de l'air paumé que j'avais à cette époque où j'ai commencé dans les clubs de striptease, j'avais le même air qu'elle, cet air qui est déterminé à gagner de l'argent à n'importe quel prix. « Je sais que ça ne me regardait absolument pas, merci. Je ne veux seulement pas que tu fasses de conneries tout ça parce que tu es jeune et en manque d'argent. Travaille dans un fast-food, fait comme les gens normaux de ton âge, tout, mais pas ça. » Je prends une pause, puis continue quelques secondes plus tard. « Tu sais, j'ai été la fille paumée en manque d'argent. J'ai dealé, j'ai vendu mon corps aux hommes et je l'ai fais bien plus jeune que toi. C'est le boulot le plus dégradant qu'il soit, tu n'es plus qu'un objet, un objet qu'on utilise pour son plaisir personnel et qui coûte cher. Une sorte de god vivant. » Ma comparaison est atroce, mais dans le fond, c'est exactement ce que je suis. Un sextoy qui jouit. Enfin, qui simule, bien évidemment. Elle soupire, avant de poser son regard noir sur mon petit être rose. « Un god vivant.. t'es dégueulasse, tu le sais ça ? » Elle sourit, je vois que ma comparaison l'a amusé bien qu'elle semble toujours aussi énervée. « Je ne sais pas t'es qui et je suis sincèrement désolé pour toi... mais je n'ai pas le temps d'avoir un job normal... je vais me faire démolir si je ne les paye pas, et vite. Écoute, j'en avais besoin de ce putain de boulot ! » Je souffle et souris. La drogue, bien évidemment, quoi d'autres sinon ? Putain, plus ça va et plus sa ressemblance avec moi devient plus frappante. Bon, mise à part que c'est moi qui faisais pression sur les gens pour avoir l'argent de la dope. « Fais comme les autres, vole dans le porte-monnaie de papa et maman. » dis-je en lui faisant un clin d'oeil, continuant à marcher. Je dois aller à l'université moi, je n'ai pas vraiment le temps de papoter argent.
Revenir en haut Aller en bas
 
I'm not an adult, but i'm not a kid, so let me do it. [ft Estelle]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Djawad et Nirina au ciné
» Bonjour :)
» Aurelien vient voir Mirta (PV MIRTA )
» Déprime ( libre)
» Estelle et Rudy,sans Jessica(Elle )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: