jasin Ҩ she's the man

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

MessageSujet: jasin Ҩ she's the man   Sam 9 Juin - 21:24

Il y avait un truc encore plus surprenant que le côté grande bavarde de Maryanne ou l'obsession des jumelles pour les fringues. Il y avait plus que ça, ouais et si il n'avait pas autant bu, Jason aurait trouvé ça encore plus étonnant. En fait, Rose Foster avait des amis cools. Enfin, pas des, une amie, une seule. Eastwood était une fille.. enfin, pas vraiment une fille au sens propre du terme. Enfin si. Mais pas dans le sens d'une fille, fille. Une nana pratiquant le catch, buvant et mangeant autant qu'elle ne pouvait décemment pas être une fille, fille. Mais restait que c'était une fille cool. La prochaine fois que Jimmy sortirait quelque chose, il faudrait le croire parce que ça, il l'avait dit encore et encore mais Jason avait eu du mal à se faire à l'idée, même après la raclée monumentale qu'elle lui avait administré. Foster ― alcoolisé, il était tout à fait capable de penser à elle sans finir par virer de mauvaise humeur, joie d'ivrogne oblige ― ne pouvait pas être amie avec la fille que son cousin lui avait décrit. Bah, manifestement, si.

Enfin, elle était peut-être cool mais là, elle avait plutôt l'air d'avoir du mal à se servir de ses clés. Flippant, cool mais empotée une fois bourrée ? En même temps, il pouvait parler. C'était un miracle si il était arrivé jusque là sans se ramasser la gueule sur le pavé. Il était donc exclu de repartir de Cambridge en moto ce soir. De toute façon, il n'était pas certain de trouver comment mettre le contact. Ou même comment rentrer. Pour ce qui était du trajet aller, ça va été. Comme quoi, quitter Oxford avait été facile, en fait. Y revenir, ça allait être une autre paire de manches. « Tu t'en sooors Eastwod ? » demanda-t-il alors qu'ils étaient déjà depuis bonnes cinq minutes devant sa porte. Il n'avait aucune idée de l'heure qu'il était mais une chose était sûre, si c'était pour rester sur son perron toute la nuit, ils auraient mieux fait de rester au bar dans lequel ils avaient échoué en dernier. « Nooooon j’y arrive pa… aaaaaaaah ! » Main sur la poignée de la porte ouverte, Kin lui adressa un sourire triomphant, pouffant de rire. Il leva les yeux au ciel, amusé, et se laissa entraîner à l'intérieur de l'appartement sans protester. Quand une catcheuse vous chope, vous la bouclez, hein. « Jason j’ai pas sommeiiiiil ! » gueula-t-elle depuis la cuisine, une fois la porte refermée sur eux. Il ricana, sachant pertinemment ce qu'il aurait pu dire à une autre fille en pareilles circonstances mais, soyons sérieux, Kin Eastwood n'était résolument pas une fille. Il la rejoignit sans trop de peine. « Tu veux manger quelque chose ? demanda-t-elle alors qu'elle-même s'était attaquée à une pomme. J’ai du poulet, des pommes, de la glace, du gratin de pâtes, de… un chat… PUTAIN MEPHISTO TU M’AS FAIT PEUR ! » Un truc avait bondi. Non, vraiment, un truc avait bondi du haut du frigo, sortant de nulle part. Un chat, apparemment. Visiblement effrayée, Eastwood échoua sur son canapé. « Alors le yankee, on fait quoi ? » Grande question. Ils auraient dû rester au bar, en fait. « Je savais qu'on aurait pas dû venir chez toi, lâcha-t-il avec un sourire moqueur, remarque, si. Ton bestiole est fun. Pas autant que Figgins mais quand même » Voir Eastwood flipper à cause d'un chat ― d'accord, elle avait été surprise but still ― ça valait son pesant d'or. « Je boirais bien quelque chose. Non, attends, de l'eau. Ouais, voilà, de l'eau.. t'as des verres ? » Question con. Mais il la trouvait particulièrement essentielle là maintenant tout de suite. En fait, ils avaient bien fait de rentrer pendant qu'ils en étaient encore capable. « Évidemment que j’en ai ! » répliqua-t-elle avant de lui servir un grand verre d'eau, qu'elle déposa sur sa table basse sans en avoir renversé une seule goutte. Voilà qui contrebalançait son empotée attitude de tout à l'heure, avec ses clés et sa serrure. « J’ai trop bu » annonça-t-elle, souriant comme une bienheureuse. Ou une débile, au choix. Sans blague, faillit répliquer Jason. Mais parler lorsqu'on boit est plutôt déconseillé lorsqu'on souhaite rester au sec. « Mais ça faisait longtemps que je m’étais pas amusée comme ça, on devrait faire ça plus souvent » continua-t-elle tout en attrapant une télécommande qui traîne là. Télévision ou chaîne hi-fi, Jason ne tarderait pas à le savoir. Reposant son verre à moitié plein sur la table basse, il se laissa tomber sur le canapé. Les premières notes de Dancing Queen se firent bientôt entendre. L'Américain leva des yeux ronds sur un Kin Eastwood qui se mit à se déhancher. Da fuq ? Wait, wait. En plus de pratiquer le catch mieux que certains mecs de sa connaissance et de boire autant que Jimmy, cette fi- Kin était fan d'ABBA ? Wow.

Plus surpris qu'autre chose, il se laissa entraîner lorsqu'elle le chopa. « Allez Jasooon ! Danse avec moi, s’il te plaît ! » supplia-t-elle comme si c'était là la seule chose qui puisse la combler. Il arqua un sourcil avant de hausser les épaules. Bof, après tout, le ridicule n'avait encore jamais tué personne et ils étaient en privé. Levant un index tri-om-phant vers le plafond, il baissa le poing vers le sol en rythme. Quoi ? La fièvre du samedi soir, c'était disco aussi. Le mélange du genre a du bon, hein. Quel était l'adage déjà ? Les contraires s'attirent ? Un peu comme avec Foster, après tout. Brusquement, il s'immobilisa, tout sourire. « Hé, Kin, lança-t-il, du ton de celui qui s'apprête à lâcher une blague qu'il sait être drôle, j'crois bien que j'suis amoureux d'Foster » Contrairement à ce qu'il attendait, Eastwood n'éclata pas de rire. Immobile, elle le regarda un instant avant de se mettre à rire. QUAND MÊME, hein. « Tu t’en rends compte que maintenant ? demanda-t-elle en ricanant. T’es trop drôle Jason ! » Hein ? Quoi ? Un brin surpris par sa réaction, il se laissa tomber sur son canapé lorsqu'elle l'y poussa. « J’suis sûre qu’elle est amoureuse aussi, continua-t-elle, en se pelotonnant contre lui, mais c’est Rose, elle est encore plus bornée que moi tu sais ? Elle a jamais voulu qu’on se marie alors qu’elle sait très bien qu’on est des âmes sœurs » Wow, wow, wow. Trop d'informations là. Bon, okay, Kin était la meilleure amie de Foster, ce n'était pas un scoop mais elles n'avaient tout de même pas.. quand même pas ? Daaaaaaamn.

Il garda le silence, s'efforçant de respirer correctement alors que de nombreuses images défilaient dans son esprit. La tête de Kin, posée sur son épaule, n'arrangeait rien. C'était plutôt gênant en fait et un peu flippant parce que bon, elle lui avait quand même mis une sacrée raclée la dernière fois.. « Je savais pas que t’aimais bien ABBA, dit-elle brusquement, le sortant de ses pensées. Tu pourrais presque être un Eastwood si seulement t’étais un peu plus dramaqueen » En même temps, qui n'aime pas ABBA ? Ma Baker avait toujours été une grande fan alors forcément. « Très peu pour moi, marmotta-t-il avant de demander, ça s'voit tant que ça ? J'veux dire.. 'fin.. non rien, laisse tomber » Il étouffa un bâillement avant d'ajouter très vite, dans l'espoir qu'elle passe également à autre chose : « tu m'prêtes ton canapé pour cette nuit ? »

ec (a)


Dernière édition par Jason M. Baker le Ven 15 Juin - 17:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: jasin Ҩ she's the man   Dim 10 Juin - 0:01


S’il y a bien une chose que je suis capable de faire quel que soit mon état (sauf quand Andrew est dans le coin) c’est bien de tenir debout sur mes talons de douze centimètres sans me casser la figure. Même en ayant bu plus que de raison. Et là, présentement, je crois que l’alcool s’imposait. Jason. Oui parfaitement, Jason. Je sors avec Jason. Mon Dieu. Enfin d’un point de vue strictement amical. Ce type-là, outre le fait qu’il s’est tapé ma meilleure amie et pas qu’une fois, est comme Jimmy. Bien qu’il soit suffisamment viril pour que je ne doute pas de sa nature, il restera à jamais un être asexué dans mon esprit. Ou alors c’est l’un des rares avec qui je me transforme en « pote potentiel ». Sûrement parce que je l’ai battu, tout en étant en talons aiguilles et robe bustier. Si j’avais oublié de mettre une petite culotte, je ne suis pas certaine que j’aurais perdu mon statut féminin dans son esprit de yankee.

Quoi qu’il en soit, nous nous sommes retrouvés à faire la tournée des bars peu après le fiasco du gâteau au gingembre (qui a bien fonctionné, j’avais laissé un portable allumé dans l’appartement et j’ai tout entendu L’UNIVERS TREMBLAIT). Chose qu’il m’a pardonnée suffisamment vite pour que j’apprécie l’attention. Et avouons-le, même si mes rois sont très gentils et amusants, c’est un peu fatigant de les voir se bécoter à longueur de journée. Surtout pour une célibataire comme moi. Autant dire que Jason qui a une vie sentimentale aussi pourrie que moi était bien la seule compagnie dont je voulais. Pas de compassion larmoyante, juste un profond besoin de se changer les idées et de faire des trucs stupides. Exactement ce qu’il fallait aux membres du club-des-infortunés-sentimentaux.

Nous avons écumés les bars de Cambridge, je me suis retrouvée à danser sur le comptoir de l’un d’entre eux en me félicitant d’avoir opté pour un short et non une jupe ce soir là (encore que ledit short étant très court et très moulant ne cache pas grand chose). J’adore ce short doré à la Kylie Minogue. Mais bref, passons, je ne vais pas disserter sur mes sandales assorties, ni mon petit haut et mon perfecto. L’important est que je suis bonne. C’est tout. Bonne mais sacrément éméchée puisque ça fait au moins cinq minutes que je bataille avec la serrure de ma porte. « Tu t'en sooors Eastwod ? » me lance Jason qui se tient comiquement au mur. « Nooooon j’y arrive pa… aaaaaaaah ! » Je me raccroche à la porte en riant d’un air victorieux et me redresse. Un peu plus et je disais bonjour au sol. Je tire Jason par le bras, jette mes chaussures dans l’entrée et referme derrière lui. « Jason j’ai pas sommeiiiiil ! » je fais en ronronnant alors que j’attrape une pomme dans le frigo. « Tu veux manger quelque chose ? J’ai du poulet, des pommes, de la glace, du gratin de pâtes, de… un chat… PUTAIN MEPHISTO TU M’AS FAIT PEUR ! »

Mon psychopathe de chat vient de bondir du haut du frigo et m’a collé la trouille de ma vie. Monsieur Chat me regarde d’un air vaguement blasé et file se réfugier dans le bureau, son fief, son royaume. Je viens m’écrouler sur le canapé, main sur le cœur et croque dans ma pomme en jetant un coup d’œil à mon compagnon de beuverie. « Alors le yankee, on fait quoi ? » « Je savais qu’on aurait pas dû venir chez toi. Remarque si. Ta bestiole est fun. Pas autant que Figgins mais quand même. » Je pouffe de rire et m’étale un peu plus sur le canapé. J’ai un sacré coup dans le nez. « Quoi t’as peur Jason ? T’as peur d’une fille ? » je glousse en le montrant du doigt. « Je boirais bien quelque chose. Non, attends, de l’eau. Ouais, voilà, de l’eau… t’as des verres ? » Je me lève et lui tire la langue. « Evidemment que j’en ai ! » J’en attrape un, le rempli d’eau et je retourne vers Jason leeeentement, trèèèès leeeeentement, pour ne pas le renverser. Victorieuse, je le pose sur la table basse et retourne m’étaler sur le canapé. « J’ai trop bu » je déclare avec un sourire crétin et niais au possible. « Mais ça faisait longtemps que je m’étais pas amusée comme ça, on devrait faire ça plus souvent. » j’ajoute en ronronnant. J’attrape la télécommande de la chaîne Hi fi qui traîne par terre et l’allume. ABBA. Comme par hasard. Je ne peux décemment pas résister à ABBA. Sinon je ne serais pas une véritable Eastwood. Je bondis du canapé et improvise une petite chorégraphie sur Dancing Queen, attrapant le yankee par le bras pour qu’il se joigne à moi. « Allez Jasooon ! Danse avec moi, s’il te plaît ! » je le supplie en faisant mon regard de chat potté. Qui fonctionne sur tout humain normalement constitué, et surtout sur mon père.

Me déhanchant joyeusement sur l’air disco, je vois avec plaisir que Jason se joint à moi et ricane en voyant l’esprit de John Travolta s’emparer de lui. Nous dansons longtemps, peut être même un siècle avant qu’il ne s’arrête. « Hé, Kin, j'crois bien que j'suis amoureux d'Foster » Je me fige puis éclate franchement de rire. « Tu t’en rends compte que maintenant ? T’es trop drôle Jason ! » j’ajoute en le faisant tomber sur le canapé avant de filer me blottir contre lui. « J’suis sûre qu’elle est amoureuse aussi mais c’est Rose, elle est encore plus bornée que moi tu sais ? Elle a jamais voulu qu’on se marie alors qu’elle sait très bien qu’on est des âmes sœurs. » j’ajoute en soupirant. Je pose ma tête sur l’épaule de Jason et je ferme les yeux un instant. C’est cool quand même, qu’il soit là. Pas que Tristan et Andy ne soient pas sympas, mais ça me rend triste quand je les vois se bécoter. Au moins Jason a la décence d’être aussi malheureux que moi et c’est délicat de sa part. « Je savais pas que t’aimais bien ABBA » je fais soudain « Tu pourrais presque être un Eastwood si seulement t’étais un peu plus dramaqueen. »

« Très peu pour moi ça s'voit tant que ça ? J'veux dire.. 'fin.. non rien, laisse tomber » Je souris et lui tapote affectueusement l'épaule. C'est tout sauf facile comme situation, d'être amoureux de Rose Foster. Ou alors il ne parlait pas de ça du tout et je suis bien trop concentrée sur leur histoire foireuse pour penser à autre chose. Ce qui m'évite penser à la mienne, de relation foireuse. « tu m'prêtes ton canapé pour cette nuit ? » Je sors de mes pensées et me lève d'un bond. « Pas question ! » Je marque une pause dramatique avant d'enchaîner. « Tu vas dormir dans la chambre d'ami bien sûr, je ne vais pas te laisser dormir sur le canapé voyons. Mais non n'insiste pas, nous ne dormirons pas ensemble, Méphisto est bien trop possessif. » Je l'attrape par le bras et le traîne jusqu'à ladite chambre d'un air triomphant. « C'est mieux que le canapé non ? » Je souris doucement et lui tapote la tête crête amicalement. « Reste ici autant que tu le voudras, ça me fait plaisir que tu sois là. »


U.C

Revenir en haut Aller en bas
 
jasin Ҩ she's the man
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ticket To Ride :: flood & hors-jeu :: this train terminates at morden :: ARCHIVES 2012-2013-
Sauter vers: